22/05/2017

EBACE, Bombardier présente ses nouveautés !

DSC_7047.jpg

Genève, salon EBACE, ce matin l’avionneur canadien Bombardier a présenté de nombreuses nouveautés pour sa gamme d’avions d’affaires.

Le nouvel intérieur « Premier » :

DSC_7111.jpg

Je vous en parlais hier dans un article, l’avionnuer a présenté en grande première son nuvel intérieur « Premier » qui va venir équiper les Global 5000 et 6000. Pour l’avoir vu ce matin, ce nouvel intérieur tranche avec les sièges en cuirs habituels. Ici, la ligne est épurée, moderne et offre une impression de grandeur. Légèreté et confort sont les impressions premières que l’on ressent en cabine. Selon l’avionneur, les fauteuils sont cousus main.

DSC_7109.jpg

Connectivité :

Déjà en service sur le haut de la gamme (Global 5000 et 6000) l’avionneur canandien offre désormais sa technologie à bande Ka à bord des nouveaux avions d’affaires Challenger 650. Soitn un système Internet haute vitesse à bande Ka avec la connectivité sans fil en vol la plus rapide de l’industrie avec couverture mondiale. Le système haute vitesse à bande Ka permet aux passagers de naviguer sur Internet, de diffuser des médias en ligne et de tenir une vidéoconférence aussi rapidement et facilement que s’ils étaient au travail ou à la maison. Bombardier a été le premier fabricant à introduire la technologie à bande Ka dans l’aviation d’affaires à bord de ses avions Global, avec les premières livraisons à compter de septembre 2016.

Nouvelle avionique pour le Challenger 604 :

DSC_7086.jpg

En collaboration avec Rockwell Collins, Bombardier a annoncé aujourd’hui une nouvelle mise à niveau avionique intégrée Pro Line FusionMD pour l’avion Challenger 604. Seule solution exhaustive à se conformer aux exigences de la réglementation du transport aérien tout en modernisant l’expérience de pilotage, la mise à niveau Pro Line FusionMD sera disponible par l’intermédiaire du vaste réseau de centres de services hautement qualifiés de Bombardier. L’ajout de la mise à niveau avionique intégrée Pro Line FusionMD à l’avion Challenger 604 améliorera l’expérience de pilotage en procurant les plus récentes fonctionnalités avioniques tout en accroissant la valeur des avions.

La mise à niveau Pro Line FusionMD remplacera les affichages à écran cathodique installés en usine par trois grands écrans de 14,1 po, offrant un graphisme évolué, des fenêtres configurables et une interface à écran tactile.

Cette mise à niveau apportera une série d’avantages entièrement nouveaux à l’avion Challenger 604, dont les suivants :

  • Équipement de base nécessaire pour pilotage dans l’espace aérien modernisé, telles la surveillance dépendante automatique en mode diffusion (ADS-B) et la performance d'alignement de piste avec guidage vertical (LPV), et capacités FANS et Link 2000 en option
  • Système de vision synthétique standard, planification de vol avec vison à l’extérieur de l’avion et cartes de navigation électroniques géoréférencées
  • Mises à jour de base de données faciles et rapides.

DSC_7095.jpg

Photos : 1 La gamme Bombardier sur le statique à EBACE 2 & 3 Le nouvel intérieur 4 La nouvelle avionique 5 Visite de Bertrand Piccard chez Bombardier @ P.Kümmerling

25/04/2015

Les dix ans du Global 5000 !

original-1.jpeg

 

Bombardier, célèbre le 10e anniversaire de l’entrée en service du biréacteur d’affaires Global 5000. Le premier appareil Global 5000 a été livré le 18 avril 2005.

 

« À son lancement, l’avion d’affaires Global 5000 était l’avion privé long-courrier le plus rapide du monde », a indiqué Éric Martel, président, Bombardier Avions d’affaires. « Non seulement est-ce encore le cas aujourd’hui, mais l’appareil Global 5000 a depuis été reconnu par l’industrie pour sa performance supérieure, ses décollages sur piste courte, l’excellence de ses systèmes avioniques et sa cabine, la plus large et la plus confortable. »

 

Cette gamme d’appareils de la série Global a redéfini le marché en ce qui trait à la vitesse, à la taille de la cabine et à la fiabilité, ce qui lui a mérité les louanges et la confiance de nos clients dotés d’une flotte importante. Dix ans plus tard, Bombardier Avions d’affaires possède une flotte solide et bien établie de 180 appareils Global 5000 en service, qui ont cumulé plus de 300 000 heures de vol et 140 000 atterrissages, ce qui lui donne une très impressionnante ponctualité des vols de 99,8 %.

 

DSC_45.jpg

 

Les améliorations continues apportées à la plateforme Global 5000 ont permis à Bombardier de continuer à devancer la concurrence et de répondre aux exigences élevées de ses clients. Cet engagement de Bombardier a permis à ses clients ayant une flotte importante d’incorporer l’appareil Global 5000 à leurs stratégies à long terme d’avions d’affaires. Ces améliorations comprennent l’augmentation de l'autonomie de l'avion Global 5000 à 5 200 miles marins, l’introduction du tout nouveau poste de pilotage Bombardier Vision et l’obtention de l’homologation pour approche à grand angle de la FAA et de l’AESA. Enfin, l’appareil Global 5000 sera en voie de devenir, en 2016, le premier biréacteur d’affaires à offrir le service Ka-Band, qui procurera aux passagers des avions d'affaires une connectivité haute vitesse en vol presque partout dans le monde.

 

En date de février 2015, la flotte mondiale Global de plus de 600 avions cumulait plus de 1,5 millions d’heures de vol et plus de 570 000 cycles.

DSC_79.jpg

 

Photos : 1 Global 5000@ Bombardier 2 Cockpit 3 intérieur @ P.Kummerling

02/01/2014

Bombardier engendre 58 commandes !

challenger_02.jpg

 

Montréal, le constructeur canadien a engendré plusieurs commandes entre le 23 et le 31 décembre pour divers appareils de sa gamme de jets privés. Le total de ses commandes avoisine les 2,8 milliards de dollars$.

Ces commandes sont réparties entre trois clients qui désirent pour l’instant garder l’anonymat et se déclinent de manière suivante : 5 Challenger 300, 10 Challenger 350, 15 Challenger 605 et 28 Global jet.

La gamme Challenger :

Le Challenger 300 permet le transport de  Huit passagers sans escale sur des distances de 3’065 miles marins (5 646 km) à une vitesse de croisière de Mach 0,80. Disposant d’une large cabine au sol plat elle permet aux passagers puissent de se tenir debout. Le poste de pilotage du Challenger 300 dispose d’une avionique Rockwell Collins Pro Line 21 totalement intégrée

3957008655.jpg

 

Le Bombardier Challenger 605 est doté de la cabine la plus large chez tous les gros biréacteurs d’affaires sur le marché  8 pieds et 2 pouces de largeur (2,49 m)  et permet de se tenir debout grâce à une hauteur confortable de 6 pieds et 1 pouce (1,85m). Sa cabine inégalée rendent le Challenger bien adapté pour des missions diversifiées, dont l’inspection de vol, la formation aux systèmes électroniques et la surveillance maritime. Il atteint une vitesse de croisière maximale de Mach 0,82 (470 nœuds; 541 mi/h; 870 km/h).

Le poste de pilotage du Challenger 605 est équipé de la suite avionique Rockwell Collins Pro Line 21 qui supporte les affichages de graphiques météo par satellite en temps réel et de tableaux électroniques pour améliorer la conscience situationnelle et réduire la charge de travail des pilotes. L’ensemble avionique intégré comprend quatre écrans à cristaux liquides de 10 pouces par 12 pouces (25,4 cm par 30,5 cm) à alignement vertical de dernière génération, accroissant la surface d’affichage de 55 % par rapport au poste de pilotage du Bombardier Challenger 604. Le poste de pilotage est également doté d’un écran tactile du côté du copilote, fournissant une seconde copie des tableaux électroniques et permettant un environnement de pilotage « sans papier ».

 

1209421487.jpg

Outre le poste de pilotage modernisé, la cabine du Bombardier Challenger 605 offre un choix de plusieurs configurations aux exploitants dans le but de sélectionner un intérieur qui répond à leurs exigences. Le Challenger 605 est doté d’un système électronique de cabine (CES) à la fine pointe de la technologie, dont est aussi équipé la gamme des Global 5000. Ce système numérique révolutionnaire propose des options de bureautique et de divertissement, dont des écrans de cabine de 18 pouces montés sur les cloisons, des blocs de contrôle passagers avec écran tactile à cristaux liquides, un lecteur double DVD/CD, une connexion Interne haute vitesse et un réseau local de bord qui supporte le partage de fichiers.

La gamme Global :

 

cq5dam_web_920_270.jpg

La gamme Global, soit le haut de gamme chez Bombardier est dotée d’ailes transsoniques à grande vitesse entièrement nouvelles, conçues pour optimiser de façon importante l’efficacité aérodynamique combinée à des moteurs GE TechX de dernière génération d’une poussée de 16 500 lb offrant une grande puissance et divers avantages sur le plan des émissions , réduction des émissions de CO2 (de 50  inférieures aux prochaines exigences de la réglementation sur les émissions de l’aviation civile internationale CAEP/6 de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale), et un gain d’efficacité carburant global de huit pour cent par rapport au Global Express XRS,  en tête de l’industrie. Affichant un régime de croisière rapide de Mach 0,90.

Confort et polyvalence ultimes :

Les caractéristiques de cabine communes aux différents modèles de la gamme comprennent : éclairage naturel maximisé par nouveaux hublots plus larges, assurant quelque 80% de surface supplémentaire par hublot que les avions Global existants; une généreuse soute à bagages accessible pendant le vol, une aire de repos de l’équipage dotée de fauteuils convertibles en couchettes, un office spacieux aux possibilités optimisées de préparation et de stockage de repas, une conception novatrice des zones de cabine offrant aux clients plus de souplesse et de choix dans la définition de la configuration; et des options de design originales intégrant le confort du foyer à l’environnement d’un avion.

 

3864600425.jpg

 

Photos : 1 Challenger 300 2 Challenger 605 3 Cabine Challenger 605 4 Global 6000 @ Bombardier 5 Cabine Global 6000@ PK

 

 

 

 

 

 

25/06/2012

Les prévisions aéronautiques de Bombardier Aerospace :

 

DSC_1901.jpg


 

Bombardier Aéronautique a publié aujourd’hui ses prévisions annuelles relatives aux marchés des avions d’affaires et commerciaux sur 20 ans, durant son événement médias pré-salon de Farnborough, tenu à son siège à Dorval (Québec).

Pendant que les marchés des avions d’affaires et commerciaux continuent de se remettre du ralentissement de l’industrie, les indicateurs sont mixtes, mais la tendance est positive. Les nouvelles commandes d’avions bénéficient d’une demande soutenue des marchés développés et du potentiel de croissance sur les marchés émergents, qui devraient jouer un rôle sans cesse plus important sur le marché mondial de l’aviation. Tous les exploitants dans l’ensemble de l’industrie demeurent axés sur l’optimisation de leur flotte et sur l’efficacité des avions, devant la montée des prix du carburant et des préoccupations environnementales.

DSC_1809.jpg

 

 

Prévisions du marché des avions d’affaires :

Bombardier a confiance dans le solide potentiel à long terme du secteur des avions d’affaires et prévoit un total de 24 000 livraisons d’avions d’affaires de 2012 à 2031 sur tous les segments où Bombardier livre concurrence, ce qui représente quelque 648 milliards $ US en revenus de l’industrie. Les prévisions de marché de Bombardier Avions d’affaires font état de 9 800 livraisons d’avions, estimées à 266 milliards $ US, de 2012 à 2021, et de 14 200 livraisons, estimées à 382 milliards $ US, de 2022 à 2031.

Pendant que le marché de l’aviation d’affaires poursuit sa reprise, les indicateurs de marché actuels sont mixtes. La confiance du marché doit se rétablir entièrement pour que les livraisons d’avions d’affaires augmentent solidement et permettent à l’industrie de réaliser son plein potentiel. Les livraisons devraient avoir du retard sur les nouvelles commandes, car les constructeurs s’efforcent de maintenir des niveaux de carnet de commandes acceptables, et les livraisons du secteur des avions d’affaires pour 2012 devraient être comparables à celles de 2011. Bombardier estime que les livraisons du secteur des avions d’affaires devraient revenir à une croissance soutenue à compter de 2013, la catégorie des avions à large fuselage étant destinée à connaître la croissance la plus rapide.

Pour l’horizon prévisionnel, Bombardier prévoit que l’Amérique du Nord recevra le plus grand nombre de livraisons de nouveaux avions d’affaires entre 2012 et 2031, avec 9 500 avions, suivie par l’Europe, avec 3 920 avions. Il est à noter que la Chine deviendra le troisième marché en importance pour les livraisons d’avions d’affaires, avec 2 420 livraisons de 2012 à 2031. Bombardier prévoit également que les marchés de croissance clés, dont le Brésil, l’Inde, la Russie et la Communauté des États indépendants (CÉI), l’Indonésie, le Mexique, la Corée du Sud et la Turquie, recevront une part significative des livraisons d’avions d’affaires d’ici 20 ans.

Par ses investissements dans des solutions de transport novatrices, Bombardier continue de faire évoluer l’industrie de l’aviation d’affaires. Des programmes de développement de nouveaux avions, dont les biréacteurs Learjet 70, Learjet 75, Learjet 85, Global 7000 et Global 8000, placent Bombardier en position de chef de file du marché à long terme et la Société entend fermement poursuivre l’expansion internationale de son portefeuille de services pour mieux répondre aux besoins de ses clients.

 

DSC_1846.JPG

 

 

Prévisions du marché des avions commerciaux:

BA-Cseries_Family_04-HR-584x428.jpg


 


Les prévisions sur 20 ans de Bombardier Aéronautique pour le marché des avions commerciaux de 20 à 149 places font état de 12 800 livraisons de 2012 à 2031, générant plus de 630 milliards $ US en revenus de vente. Cela représente une baisse de 300 unités (2,3 pour cent) comparativement aux prévisions de l’an dernier, principalement en raison d’une diminution du PIB prévu et d’une augmentation marquée dans les projections de prix du pétrole.

Bombardier prévoit les livraisons suivantes pour l’ensemble de l’industrie, par segment :

  • De 20 à 59 places : 300 livraisons d’avions
  • De 60 à 99 places : 5 600 livraisons d’avions
  • De 100 à 149 places : 6 900 livraisons d’avions

Sur le segment de marché des avions commerciaux de 60 à 99 places, Bombardier s’attend à ce que les clauses sur la distance franchissable dans les conventions collectives des pilotes en Amérique du Nord et en Europe continuent de s’assouplir afin de répondre à la demande croissante sur ce segment, estimé à plus de 180 milliards $ US pour un horizon prévisionnel de 20 ans. Sur le segment des avions de 100 à 149 places, une réorientation vers des avions optimisés pour leurs segments cibles devrait être un catalyseur de la demande, alors que les sociétés aériennes délaisseront les dérivés d’avions conçus initialement pour une plus grande capacité. Les livraisons de 2012 à 2031 sur le segment des avions de 100 à 149 places sont estimées à plus de 449 milliards $ US.

La demande mondiale de transport aérien et d’avions neufs continue sa transition vers les marchés émergents. En 2011, Bombardier a accru la taille de son équipe de ventes d’avions commerciaux, accordant une place importante à ces régions pour répondre à cette demande. Cependant, comme dans le secteur des avions d’affaires, l’Amérique du Nord devrait être en tête sur le plan des livraisons d’avions pour l’horizon prévisionnel, et devrait recevoir quelque 4 730 avions neufs, suivie par la Chine avec 2 220 avions et par l’Europe (Russie et CÉI comprises) avec 2 240 avions.

Bombardier prévoit pour le marché des avions commerciaux que plus de la moitié de la flotte existante sera remplacée d’ici 20 ans – un pourcentage légèrement supérieur qu’elle ne le prévoyait l’an dernier. L’obsolescence technique, les coûts inutiles et l’âge suscitent un accroissement du rythme de retrait des avions plus vieux, ce qui stimulera en retour la demande d’avions neufs. De plus, bien que les prix élevés du pétrole continueront de peser sur la rentabilité des sociétés aériennes, l’arrivée de nouveaux avions évolués sur le plan technologique offrant des réductions des coûts d’exploitation directs accélérera le retrait des avions plus vieux et moins écoénergétiques.

33341_FR_fleet_Q400_3.jpg

 

 

Photos : 1 Learjet, Challenger et Global Express à EBACE 2 Global 6000 3 Global 5000 @ Pascal Kümmerling 4 Cseries 5 Q400 @ Bombardier Aerospace

 

24/01/2012

Bombardier a livré 245 avions en 2011 !

 

BA-Challenger_605_in_flight_4-HR.jpg


 

Bombardier Aéronautique a annoncé ses résultats sur le plan des livraisons et commandes pour l’exercice financier de 11 mois clos le 31 décembre 2011. Malgré une conjoncture économique volatile qui a continué de créer de l’incertitude dans beaucoup de secteurs dans le monde entier, y compris l’industrie aéronautique, Bombardier Aéronautique a affiché une solide performance. Pour l’exercice financier de 11 mois terminé le 31 décembre 2011, Bombardier a livré 245 avions. En comparaison, elle avait livré 256* avions au cours de l’exercice précédent (du 1er février 2010 au 31 janvier 2011). Ces résultats sur le plan des livraisons concordent essentiellement avec l’objectif annoncé en février 2011 de livrer 240 avions, quoique la combinaison d’appareils soit différente que celle attendue.

  • Avions d’affaires : 163 livraisons, 191 commandes nettes
  • Avions commerciaux : 78 livraisons, 54 commandes nettes
  • Avions amphibies : 4 livraisons, 4 commandes nettes

Pour l’exercice financier de11 mois clos le 31 décembre 2011, Bombardier a reçu 249 commandes d’avions, en excluant les annulations, comparativement à des commandes de 201 appareils, en excluant les annulations, pour l’exercice précédent.

« Les fluctuations récurrentes des économies mondiales en 2011 ont créé un climat de prudence dans de nombreux secteurs et l’incertitude résultante a continué de poser problème à l’industrie de l’aviation civile », a déclaré Guy C. Hachey, président et chef de l’exploitation, Bombardier Aéronautique. « Cependant, grâce à notre portefeuille complet de produits d’avions d’affaires, commerciaux et amphibies, nous sommes bien positionnés pour répondre aux besoins à long terme de nos clients », a-t-il ajouté.

« L’industrie de l’aviation civile est familière avec les turbulences externes et la feuille de route de Bombardier est éloquente lorsqu’il s’agit de surmonter les défis avec brio. Dans ce contexte économique incertain, notre segment des gros avions d’affaires a très bien performé, comme en témoigne notre gamme de biréacteurs d’affaires Global qui a connu une croissance soutenue. De plus, l’avion régional CRJ1000 NextGen performe au-delà des attentes et nous sommes très heureux de la croissance d’une clientèle diversifiée pour notre gamme d’avions de ligne CSeries », a continué M. Hachey.

Le 30 novembre 2011, le conseil d’administration de la Société a approuvé le changement de date de fin d’exercice du 31 janvier au 31 décembre, en vigueur le 31 décembre 2011. Par conséquent, le quatrième trimestre se terminant le 31 décembre 2011 ne compte que deux mois et la période annuelle se terminant le 31 décembre 2011 compte 11 mois de résultats.

Avions d’affaires:

Au cours de l’exercice terminé le 31 décembre 2011, Bombardier a livré 163 biréacteurs d’affaires, contre 155 pour l’exercice précédent. Durant la même période de 11 mois, la compagnie a reçu 191 commandes nettes de biréacteurs d’affaires, contre 107 pour l’exercice précédent.

Avions commerciaux :

Pendant l’exercice clos le 31 décembre 2011, Bombardier a livré 78 avions commerciaux, comparativement à 97 pendant l’exercice précédent. Durant la même période de 11 mois, la compagnie a reçu 54 commandes nettes contre 93 pour l’exercice précédent.

IBEX_CRJ200-LR-HR.jpg

 

 

Photos :  1 Challenger 605 2 CRJ200 IBex @ Bombardier Aerospace