23/05/2016

Le salon EBACE débute dans la grisaille !

DSC_6489.jpg

Le salon EBACE de Genève (European Business Aviation Convention and Exhibition) qui se tient jusqu’au 26 mais, dont l’ouverture officielle débutera demain, débute sous la grisaille de la météo, mais également dans une ambiance difficile pour les gros jets privés. En effet, le haut de gamme a perdu près de 16% par rapport à l’année dernière. Par contre, les petits jets et la gamme moyenne enregistrent de progressions intéressantes.

100ème jet de pour VistaJet :

DSC_6475.jpg

Bombardier Avions d'affaires et VistaJet ont célébré ce matin au salon EBACE un jalon important jalon avec la livraison du 100ème jet d'affaires à la compagnie. L'avion, un Bombardier Global 6000, qui est entré en service au début de cette année. La flotte existante de VistaJet compte plus de 60 appareils de type Challenger et Global de l’avionneur canadien.

Fondée en 2004 par Thomas Flohr, VistaJet s’est imposé comme le leader mondial du voyage en jet privé. En offrant toujours un excellent service et une qualité inégalée à sa clientèle en croissance rapide.

Le Global 6000 :

Le biréacteur Global 6000 offre plus de volume en cabine et plus d’espace de plancher que tout autre avion dans sa catégorie. Aucun autre biréacteur d’affaires de la catégorie des très long-courriers d'aujourd'hui n’affiche pareille autonomie à grande vitesse. Offrant le confort ultime en cabine, cet impressionnant biréacteur peut relier Vienne à Brasilia sans escale avec huit passagers et de trois à quatre membres d’équipage à bord. Il peut franchir 6’000 milles marins (11’100 km) à Mach 0,85 avec jusqu’à huit passagers.

Premier Citation Latitude pour NetJets :

NetJets Latitude Interior 2.jpg

NetJets Europe, a dévoilé aujourd'hui son premier avion de démonstration CessnaCitation. Lors d'un vol inaugural de Londres Farnborough à Genève, Mark Wilson, président de NetJets Europe, a réaffirmé la solide performance de NetJets au cours des 12 derniers mois et a évoqué tant les prochaines livraisons d'avions que l'état positif de l’industrie en Europe. La livraison du Latitude marque une période de forte activité pour NetJets Europe. La société a augmenté ses parts de marché en 2015 et a commencé 2016 avec une forte période de croissance, une augmentation de 4,9% des vols pour le premier trimestre et une augmentation de 8,2% des passagers transportés sur la même période. Plus tôt ce mois-ci, la société a annoncé un nouveau partenariat avec l'héliport de Londres, un élément clé pour les déplacements des personnes volant en privé au Royaume-Uni et représentant un lien privilégié entre la ville et les aéroports environnants desservis par NetJets

Citaton Latitude :

Le Citation «Latitude» viendra s'insérer dans la gamme du constructeur entre le Citation «XLS+» et le Citation «Sovereign», il pourra transporter jusqu'à huit passagers avec une charge utile de carburant plein de 1.000 livres (454 kg), une vitesse de croisière maximale de 442 noeuds, une vitesse vraie (819 kilomètres à l’heure) et une distance franchissable de 2000 nautiques miles (3704 km). L'avion sera proposé au prix de départ de 13,9 millions de dollars USD. Selon les spécifications préliminaires du projet,  l'avion pourra être exploité sur les aéroports avec des pistes  courtes de l’ordre de  3900 pieds (1189 mètres) aura une altitude maximale de 45.000 pieds (13716 mètres) et grimpera directement à 43 000 pieds (13 106 mètres) en 23 minutes. S'il reprend de ces deux cousins la formule aérodynamique générale, avec notamment une voilure à faible flèche et un empennage cruciforme, le «Latitude» est néanmoins doté d'un nouveau fuselage avec une cabine "full stand up" de 1,83 m de haut pour 1,95 m de large. Pour les moteurs, Cessna a choisi de reprendre ceux qui motorisent le «Sovereign», soit  des Pratt & Whitney Canada PW306, mais dans une version légèrement différente, le  PW306D qui fournit jusqu'à 25,35 kN de poussée. Le Citation «Latitude» est construit majoritairement en aluminium et n’est pas équipé de commandes de vol électriques.

Certification du G650ER :

DSC_6471.jpg

Gulfstream Aerospace a annoncé ce jour avoir reçu la certification pour les G650ER pour les opérations privées de la part de l'Agence européenne de sécurité aérienne (EASA). L’avionneur espère maintenant vende son nouvel appareils en Europe et continuer à conforter sa présence sur le marché qui atteint les 24%. Gulfstream lance également une importante campagne à EBACE pour démontrer ses efforts dans les biocarburants. En effet, les G450 et G550 se sont rendu au salon de Genève en utilisant des combustibles renouvelables.

Le G650ER :

Le G650ER (Extented Range) est directement dérivé de l’actuel G650, mais celui-ci peut parcourir 7’500 nm (13’890km) à une vitesse de croisière de Mach 0,85. Cette nouvelle version permet de relier d’une traite New York à Dubaï par exemple.  L’avion reprend par contre les mêmes spécificités que le G650, soit un cockpit  nouvelle génération doté d’un Enhanced Vision System II couplé à un Head-Up Display (HUD). Equipé d'un système en configuration de gestion de vol Triplex, la descente d'urgence peut s’effectuer en mode automatique, il dispose d’un radar 3D météorologique. Doté de moteurs Rolls-Royce BR725 de dernière génération, plus silencieux et moins gourmand en kérosène, il se montre 25 % plus économique que la génération précédente.

Photos : 1 Salon EBACE sous la pluie aujourd’hui 2 Global 6000 VistaJet@ P.Kümmerling 3 Intérieur Latitude NetJets @ NetJets 4 G650ER @P.Kümmerling

 

 

19/02/2015

Nouveaux records du monde pour le G650ER !

gulfstream-g650er-2.jpg

 

Le Gulfstream G650ER vient d’effectuer un tour du monde avec seulement une seule escale et ceci en battant du même coup deux records de vitesse. L’avion a décollé de l’aéroport de White Plains près de New York pour se poser 13H20 plus tard à Pékin, soit un parcours de 12851km à la vitesse moyenne de Mach 0.87. Le G650ER a ensuite redécollé de Pékin pour se rendre à Savannah 12heures sur 12171km. L’avion avait à son bord quatre membres d’équipages et trois passagers.

Le G650ER :

La gamme G650 propose la cabine la plus longue, la plus haute et la plus large de sa catégorie, ses caractéristiques sont reprises avec le G650ER, mais avec un perfectionnement au niveau de la pressurisation: les ingénieurs ont mis au point un système qui règle la pression intérieure à l'équivalent de 4060 pieds, quand l'avion vole à son altitude de croisière de 45'000 pieds. Ce qui permet réduit les efforts demandés au coeur et aux poumons des passagers pour oxygéner leur sang. Un gain de bien-être pour les personnes embarquées qui se situe dans le droit fil de la stratégie de Gulfstream visant à proposer un environnement de voyage le plus raffiné possible. Le G650ER peut parcourir près de 1000km de rayon d'action de plus que le G650 de base, la version ER (Extended Range) peut aussi embarquer davantage de cargaison: le poids embarqué maximal est de 46'992kg, contre 45'178kg pour la version «de base», afin d'optimiser l'emport de carburant.

L’avion reprend par contre les mêmes spécificités que le G650, soit un cockpit  nouvelle génération doté d’un Enhanced Vision System II couplé à un Head-Up Display (HUD). Equipé d'un système en configuration de gestion de vol Triplex, la descente d'urgence peut s’effectuer en mode automatique, il dispose d’un radar 3D météorologique. Doté de moteurs Rolls-Royce BR725 de dernière génération, plus silencieux et moins gourmand en kérosène, il se montre 25 % plus économique que la génération précédente.

Photo : Gulftream G650ER @ Gulfstream