18/03/2016

La naissance de French Blue !

unnamed.jpg

Ce n’est pas tous les jours que nous avons la naissance d’une compagnie aérienne, de surcroit une compagnie dont le propriétaire intégral est le Groupe Dubreuil qui possède déjà Air Caraïbes.

Ce groupe familial qui s’étend sur trois générations, considère qu’il est temps de se lancer dans le low cost longue distance vers les Caraïbes au départ de Paris Orly.

C’est donc avec une certaine fierté, que Jean-Paul Dubreuil a officiellement donné naissance à French Blue qui opérera dans un premier temps en Airbus A330-300 (242 T) puis à terme en A350-900 et A350-1000.

unnamed-2.jpg

Le tout premier appareil sera positionné sur Punta Cana (République Dominicaine) dès septembre 2016 et proposera la configuration suivante, 350 sièges en économique et 28 sièges en classe premium.

Les 350 sièges économiques sont fabriqués par Zim (qui équipe Lufthansa et Singapore Airlines), alignés en 9 de front, avec un pitch de 32 pouces sur la partie normale de l’appareil et 31 pouces dès qu’elle se rétrécie en queue d’appareil. L’inclinaison du siège sera de 6 pouces, un IFE HD de 10 pouces (25 cm) servira d’interface, wifi à bord, prises PC et USB. Côté confort on note des renforts lombaires et sous les genoux, et un repose-tête ajustable 4 positions.

 

unnamed-1.jpg

Les 28 sièges business, ne sont pas en reste, ils se proposent en 7 de front (2-3-2) en pitch de 36 pouces, d’une inclinaison de 8 pouces, d’un écran de 12 pouces HD touch screen et d’une console centrale.

Courant l’été 2017, la compagnie cible s’étendre sur l’océan indien avec pour désertes l’île Maurice et la Réunion en Airbus A350.

Lors de cette présentation, les responsables de cette compagnie, n’ont pas communiqué sur la politique tarifaire. Il nous est donc difficile de se positionner sur statut « low cost » de cette nouvelle compagnie.

Ce qu’il nous a été présenté, c’est que d’un côté, avec l’aide de son site online www.frenchblue.com qui vient de s’ouvrir, il sera possible de réserver son siège « sec » avec seulement un bagage à main de 12 kg et choisir « sur mesure » les prestations payantes à bord. C’est ce qui s’appellera le niveau « basic ». A cela s’ajoute un produit « smart » qui englobe la proposition « basic » et qui rajoute un bagage en soute de 23 kg, des repas et le choix du siège. Pour conclure la proposition Premium sera had hoc avec les 28 sièges premium proposés.

En sus de ces trois offres « on line » la nouvelle compagnie jouera aussi le code-share avec sa sœur Air Caraïbes et tout son réseau de réservation classique.

D’un point de vue ressources humaines, la compagnie a lancé un grand programme de recrutement de ses PNT et PNC, qui court toujours actuellement.

La base de travail se fixe sur 850 heures par mois (la réglementation européenne impose un maximum de 900 heures) et la majorité des contrats seront en CDI.

Certains évoquent toutefois la crainte de dépouiller Air Caraïbes pour French Blue, ce qu’à démenti la direction ce jour.

Les Caraïbes au départ de la France, est un marché dur et concurrentiel pour quatre acteurs majeurs et l’arrivée de French Blue est un pari intéressant à suivre, et à la découverte des tarifs « low cost » donnera le ton du positionnement vis à vis des concurrents mais surtout par rapport à Air Caraïbes qui se retrouvera avec un produit plus couteux à exploiter, plus anciens et de surcroit plus cher normalement pour le passager.

Avant même son ouverture à la réservation, ses premiers vols sur Punta Cana, French Blue concentre toutes attentions, tant pour ceux qui rêvent de voyager loin à moindre coût que pour les concurrents et professionnels du secteur.

C’est une première, à qui il faut souhaiter bon vol et qu’il faudra obligatoirement suivre… et que le bleu leur soit le plus azur possible dans un secteur si triste actuellement.

Texte de Paul Marais-Hayer pour avia news France

Photos : Airbus Group