20/05/2009

Le nouveau simulateur de F/A-18 est arrivé !

J09_1562_A_Cleared_IOS[1].jpg

 

Je vous annonçais l’arrivée de ce nouveau simulateur dans un précèdent billet, voici les première photos et quelques explications sur le TOFT  (Tactical Operationnel Flight Trainer).

 

 

Quatre postes en réseau :

 

Le nouveau simulateur prend place dans le dôme qu’occupait l’ancien model (voir photo billet en lien) et ce compose de quatre postes. Le premier poste a été livré durant le mois de mars de cette année, et la mise en fonction a commencé.

Les trois autres éléments seront progressivement livré et mis en service, l’ensemble du nouveau simulateur sera complètement opérationnel en début 2010. Le nouveau simulateur  a été évaluer sur la base de divers éléments fournit entre deux sociétés, CAE (Canada) et L3 Communication, et c’est cette dernière basée à Arlington, Texas qui a reçu le contrat et tests en ce moment les trois derniers modules. (Ces deux sociétés ont été mandatée par Boeing pour la modernisation des F/A-18, et concerne également le Canada, l’Espagne, la Finlande l’Australie et les USA).

 

J09_1586_A_Cleared_IOS[1].jpg

 

Adaptation des possibilités :

 

Avec la mise à niveau de la flotte de F/A-18 (Upgrade21) ainsi que celle qui est en cours, l’ancien simulateur ne permettait plus l’adaptation aux nouvelles technologies. Celui-ci après 12 ans de service et 19'000 heures de services laisse la place à la nouvelle génération.

 

Le nouveau simulateur permets l’entraînement aux dernières innovations déjà installées sur les Hornet suisse telles que : l’utilisation du viseur de casque (JHMCS) couplé aux nouveaux missiles AIM-9X hyper véloces, le système de liaison électronique et visualisation tactique MIDS/Link16 ainsi que le nouvel interrogateur IFF (CIT).

 

Ces nouveaux éléments permettent de travailler et de mettre à niveau les pilotes face à l’évolution constantes des menaces aérienne en y reproduisant toutes les possibilités.

 

L’instruction en simulateur est souple et efficace car :

 

-          On dispose toujours du nombre requis d’avions et d’adversaires.

-          Les avions adverses peuvent être configurés en fonction du besoin (missiles, brouillage radar).

-          Il n’existe pas de restrictions concernant les zones d’entraînement et l’environnement est ménagé, notamment pour les vols à basse altitude.

-          La planification et le déroulement des missions sont indépendants des conditions environnementales.

-          Le besoin de coordination est faible (briefing, debriefing, préparation avion, réservations de l’espace aérien).

 

Contrairement à l’ancien simulateur, il est possible avec celui-ci de travailler individuellement mais aussi de mettre en réseau l’ensemble des modules et de travailler en groupe et même de s’affronter. Il est également possible grâce à la liaison Link16 de suivre un vol réel de Hornet depuis le simulateur.

 

La société L3 Communication à travailler avec Swisstopo afin de développer les données visuels unique au monde, en effet, l’ensemble du territoire Suisse est représenté mais également toute l’Europe, du Portugal jusqu’à la mer Noir et du Nord de la Scandinavie à la Sicile avec une précision de 15 mètres.

 

 

J09_1492_A_Cleared_IOS[1].jpg

 

 

Billet précédent sur le même sujet :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/01/05/modernisation-du-simulateur-de-f-a-18.html

 

 

Photos : Premier module du TOFT à Payerne, @ Forces aériennes suisse.

 

Remerciements : Au Major Aldo Wicki, Stv C Simulator F/A-18 qui a bien voulut me transmettre ces photographies.