09/12/2013

Sauvé par un Super Puma !

fotogalerie_parsys_0005_3_photo_Photogallery.gif

 

 

Les Forces aériennes ont reçu à 18h00, l’annonce via le Rescue Coordinations Center qu’un hélicoptère civil avait déclenché en Valais sa balise de détresse depuis l’après-midi. Après une évaluation de la situation, le Super Puma FLIR de piquet, équipé de caméra infrarouge et de mesures électroniques nécessaires pour la recherche de balise, a décollé de Payerne en direction du Valais. Après environ une heure de recherche, l’hélicoptère civil a été retrouvé dans la région du Grand Combin à un altitude d’environ 3500 mètres. Le pilote en détresse n’étant que légèrement blessé, l’équipage du Super Puma l’a pris en charge. Il a été emmené aussitôt vers l’hôpital de Sion, le Super Puma retournant ensuite à sa base de Payerne.

 

Chaque année, les autorités civiles font appel aux Forces aériennes entre trente et quarante fois environ pour les appuyer dans la recherche de personnes portées disparue. La console FLIR et la sphère FLIR ne sont intégrées que sur le Super Puma. Le « nouveau » Super Puma devient un véritable « spécialiste SAR ». Un grand projecteur de recherche est directement relié au FLIR, si bien qu’un « hot spot », identifié par l’opérateur FLIR, par exemple une personne disparue, peut être éclairé et rendu visible de loin pour l’équipage de la cabine et, par conséquent, identifié plus rapidement. Ce système rend la recherche de personnes plus efficace. En outre, il est désormais possible de projeter l’image de la caméra FLIR sur un écran central de la cabine. Un goniomètre de la dernière génération fait également partie de l’équipement. Il peut être relié à un système de localisation de personnes. Il permet de repérer directement un émetteur de secours, par exemple d’un avion disparu, et d’enregistrer les données transmises par l’émetteur de secours dans le FMS et dans le nouvel appareil numérique de représentation des cartes. Le trajet direct vers l’émetteur de secours est ainsi visible au premier regard. Dans l’engagement de police aérienne, le FMS est aussi en mesure de calculer un point de rendez-vous avec un avion si la centrale d’engagement fournit les données correspondantes sur la position, la direction et la vitesse.

 

 

 

 

fotogalerie_parsys_0005_1_photo_Photogallery.gif

(Sources DDPS)