01/10/2015

Les Ilyushin Il-20M déployés en Syrie !

1711345.jpg

 

 

La force aérienne russe a déployé des avions de collecte de renseignements de type Ilyushin Il-20M en Syrie et ceci en parallèle à la flotte d’avions d’attaques. Ces aéronefs doivent coordonner les attaques, mais peuvent également suivre les mouvements des autres forces armées opérant dans la région.

 

Dédié à des missions de renseignement électronique, l'Il-20M est arrivé en Syrie dès le début de l’engagement sur le théâtre d’opération syrien.

L'équipement de Ilyushin Il-20M comprend un radar de surveillance, un système électro-optique  avec des capteurs infrarouges et des communications par satellite pour le partage de données en temps réel.

L'armée russe a déployé plus de 50 avions et hélicoptères, ainsi que des troupes d'infanterie de marine, des parachutistes et des unités de forces spéciales pour son dispositif militaire en Syrie, a indiqué jeudi le ministère de la Défense. C'est la première fois que Moscou confirme officiellement l'ampleur de son engagement.

Ces forces se trouvent dans le port syrien de Tartous où l'armée russe dispose d'installations logistiques, et surtout à l'aéroport de Lattaquié où elle a construit une base militaire. Le responsable militaire n'a pas précisé quels types d'aéronefs avaient été déployés.

"Ce détachement a été déployé dans les délais les plus brefs. Nous avons pu le faire dans la mesure où nos stocks de matériel et de munitions se trouvaient déjà dans nos installations logistiques de Tartous. Il a suffi de faire venir l'aviation et du matériel", a ajouté le porte-parole.

Des sources américaines avaient détaillé ce dispositif : 4 bombardiers Su-34, 12 bombardiers Su-25, 12 avions d'attaque au sol SU-24, 4 chasseurs Su-30 et une vingtaine d'hélicoptères.

 

87193_1341898685.jpg

Photos : 1 Ilyushin Il-20M @ Stanislav Pikylov 2 Su-25 Frogfoot @ Alexander Balykin

 

 

12/05/2015

Crimée, nouveau déploiement de Su-34 & Su-27 russes !

9876.jpg

 

 

La Force aérienne russe vient de confirmer, qu’un nouveau lot d’avions de combat Sukhoi Su-34 et Sukhoi Su-27, viennent de rejoindre les forces basées en Crimée dans la région de Rostov-sur-le-Don.

 

Le service de presse de l’armée russe parle de cinq nouveaux avions de combats dont des chasseurs-bombardiers multirôles Su-34 « Fullback » et des Sukhoi Su-27MSM, le même communiqué confirme l’arrivée prochaine de près de 40 avions de combats supplémentaires dans la région. Il semble également que la Russie a entamé dans la région, le remplacement des bombardiers Sukhoi Su-24 « Fencer » par le tout nouveau Su-34  « Fullback ». A l'heure actuelle, l'armée russe utilise quatre aérodromes en Crimée. L'aérodrome Gvardeïski, situé près de Simferopol, est le plus important d'entre eux.

 

Ce renforcement fait suite à l’arrivée en Crimée de plus de 40 Su-27SM et Su-30M et bombardier Tupolev Tu-22M3M. Il semble cette fois-ci certain que la Russie compte doté ses bases en Crimée de l’ensemble de ses moyens aériens modernes, l’arrivée du dernier -né des chasseurs-bombardiers multirôles Su-34 « Fullback » le confirme.

 

 

Le Sukhoi Su-34 «Fullback» : 


451.jpg


 

Le Su-34 peut  attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps, en utilisant l’ensemble des types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles, il s'agit d'un appareil de génération 4+. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur, pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion, les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant, doté d’une commande numérique. Font que le Su-34 de bombardement tactique, se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne.

 

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'informations de type liaison16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi qu’avec d’autres aéronefs.

 

Question armement, le Su-34 met en oeuvre des missiles à longue portée air-surface et air-air ainsi que d'armes guidées multi-canal. Il est équipé d'un système de contre-mesures de dernière génération. Rappelons que le cockpit est blindé. L'avion peut effectuer des missions à basse altitude de type « by-pass et fly-by». A noter, que les pilotes disposent d’un petit cabinet WC, pour les longues missions.

 

L’avion a des capacités de lutte anti-navire et dispose d’un rayon d'action de 4.000 km, sa sa vitesse maximale est de 1.900 km/h. Il est doté d'un canon de 30 mm et peut emporter une charge de combat de 8.000 kg.

 

 

 

 

Sukhoi Su-27SM «Flanker» : 


3647.jpg


 

 Le Su-27SM (3) a été structurellement renforcé et pèse trois tonnes de plus au décollage que le modèle précédent. Alimenté par deux moteurs Saturn AL-31F-M1. Le Su-27SM (3) est équipé d'une avionique moderne et de points d’attaches supplémentaires.

Cette dernière version du Sukhoi, dispose d’un cockpit doté de 4 écrans multifonctions couplés à un nouveau système de communication sécurisé et plus résistant au brouillage. Les logiciels radars ont été adaptés pour permettre l’utilisation de la gamme la plus récente en matière de missiles «air-air» et «air-surface» de longue portée.

Le Su-27SM (3) est une version polyvalente capable de remplir des missions de combat en utilisant efficacement et avec une haute précision les armes "air-surface» y compris par guidage avec GPS (GLONASS).
La Russie dispose d’un parc d’un plus de 350 Su-27 répartit entre 12 régiments en plus du centre de démonstration en vol de la patrouille des Chevaliers Russes (Russian Knights), les unités d’entraînements et le centre d’essais en vol des Forces aériennes.

 

Photos :1 & 2 Sukhoi Su-34 « FullBack » @ Sergy  3 Sukhoi Su-27SM @Alexey Ershko

 

 

21/08/2013

La Russie prépare l’arrivée du MiG-35D !

mig35.jpg


 

 

LIPETSK, en Russie, le ministre adjoint à la Défense Yury Borisov confirme que son pays recevra un grand nombre d’avions de combat MiG-35 et continuera de se doter du SU-35. La livraison de ces deux types d’appareils faits partie du programme d'armement de l'Etat jusqu'en 2020.

 

Grande modernisation :


 

joukovsky.jpg


 

Pour l’instant le constructeur Sukhoi tirait à lui seul, son épingle du jeu avec les livraisons des SU-34 d’attaque au sol et les premiers SU-35S. Sukhoi est devenu le principal fournisseur d’avions russes et va continuer. Chez Mikoyan-Gourevitch, le temps des vaches maigres semble toucher à sa fin, avec la décision de commander le MiG-35.

 

Certes, la commande a été retardée suite à des problèmes liés au manque de préparation pour l'exécution du contrat industriel. Initialement le contrat de 1,1 milliard de dollars aurait dû être signé cette année, pour l’achat d’un premier lot de 37 MiG-35D. Finalement la commande est reportée pour 2016, ce qui permettra à l’avionneur Mikoyan-Gourevitch de disposer de trois ans pour préparer sa transition en douceur vers la production de masse.

 

On patiente avec le MiG-29SMT : 

 

Ce retard dans la commande du MiG-35 n’est pas sans poser quelques problèmes à la Force aérienne russe, en effet, elle exploite déjà 28 MiG-29SMT précédemment rejetés par l'Algérie en 2007, qui ont ensuite été remis à neuf et dotés de nouveaux équipements avant d'être livré.

 

Bien qu'il n'y ait pas eu de commentaire officiel, l’Etat major se montre néanmoins peu satisfait de cette solution transitoire, car la variante SMT a été conçue pour intégrer des fonctionnalités pour le MiG-29M dans le vieux-modèle MiG-29A, y compris les réservoirs de carburant supplémentaires, le radar multimode Zhuk-ME (à antenne mécanique), un cockpits avancé et amélioré, mais sans la poussée vectoriel du moteur RD-33.

Bref, la Force aérienne se montre impatiente de pouvoir compléter son dispositif avec le MiG-35. L’objectif étant de disposer rapidement du binôme SU-35S/MiG-35D.

 

Le MiG-35D : 


 

mig35cockpit.jpg


 

Développement ultime du célèbre MiG-29 «FULCUM», le MiG-35 et un dérivé du MiG-29OVT de démonstration. Il fait partie de la quatrième génération des chasseurs MiG. Construit dans l’usine Sokol de Nijni-Novgorod à 500km à l’est de Moscou, le MiG-35 a reçu le nouveau moteur RD-33MKV équipé de tuyères à poussée vectorielle orientable. Cet appareil confirme la fin de l’âge sombre de la technologie aéronautique de la Russie, il a reçu un radar actif à balayage électronique (AESA) Zhuk-AE d’une portée de 130 à 200km pouvant traquer une trentaine de cibles et d’en engager 8.


 

505510756.jpg




La capacité en carburant faisant défaut sur les anciennes versions, elle a été accrue de 50% sur ce modèle. De plus, la charge militaire avoisine maintenant les 6 tonnes.


 

MiG-35.jpg


 

Photos : 1 & 4 MiG-35D en vol @ Mikoyan Gourevitch 2 MiG-29SMT, MiG-35, SU-30, SU-34 Max Briansky 3 Cockpit MiG-35D 


27/12/2012

Sukhoi livre cinq SU-34 à la force aérienne russe !

sukhoi,su-34 fullback,force russe,bombardier tactique,su-34 avia news


 

Moscou, Sukhoi s’est mué en Père Noël avec la livraison le 25 décembre de cinq SU-34 « Fullback »  à la force aérienne russe. Ces appareils ont décollé des installation de Novossibirsk Aircraft Production Association (NAPO) de Sukhoi pour rejoindre leur base d’affectation à Voronej.

 

Modernisation de la flotte de bombardier tactique :

 

La livraison s’effectuait dans le cadre d’une commande passée en deux étapes, soit  32 Sukhoi SU-34 commandés en 2008, avec lesquels s’ajoute une seconde commande de 92 appareils du même type en 2012. Il s’agit là, des plus grand marché de fournitures d’avion de combat depuis la chute de l’Union Soviétique.  Son accomplissement permettra de remplacer une grande partie des bombardiers SU-24 « Fencer » de première ligne actuellement en service.

 

 

Le Sukhoi SU-34 «Fullback» : 

 

Le SU-34 peut  attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps en utilisant l’ensemble tous les types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles il s'agit d'un appareil de génération 4 +. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’ excellente aérodynamique de l’avion,  les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant doté d’une commande numérique font que le SU-34 de bombardement tactique se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne.

 

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'informations de type liaison 16 (Link16) lui permettant de une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface ainsi qu’avec d’autres aéronefs.

 

Question armement, le SU-34 met en oeuvre des missiles à longue portée air-surface et air-air ainsi que d'armes guidées multi-canal. Il est équipé d'un système de contre-mesures de dernière génération. Rappelons que le cockpit est blindé. L'avion peut effectuer des missions à basse altitude de type « by-pass et fly-by». 


 

sukhoi,su-34 fullback,force russe,bombardier tactique,su-34 avia news


 

Photos : Livraison le 25 décembre des nouveaux SU-34 « Fullback » @ Sukhoi