12/06/2017

Salon du Bourget, Leonardo présente l’AW101 norvégien !

DCHp5sjXsAAoNer.jpg

Paris, salon du Bourget, l’hélicoptériste Leonardo présente en grande première le nouvel hélicoptère norvégien de recherche et sauvetage (SAR) de type AW101. L’appareil est également doté du radar « Ospray » de dernière génération.

Selon le ministère royal norvégien de la Justice et de la Sécurité publique, l'AW101 est l'hélicoptère qui «répond le mieux aux exigences» en environnement difficile de jour comme de nuit, ce qui inclut des missions dans le cercle arctique. Selon le cahier des charges norvégien, le type d’hélicoptère choisi, est capable de sauver jusqu'à 20 personnes à partir d'un navire à 150nm (277 km) de la base d'exploitation et l'hélicoptère doit avoir d'une portée maximale de 240 à 360nm.

Les AW101 norvégiens sont équipés d'un ensemble d'équipements SAR de pointe, y compris le nouveau radar Selex-ES Osprey dernière génération opérant à 360 ° et doté d’une antenne active Actif Electronically Scanned Array (AESA). Basé autour d'une conception d'antenne à écran plat, le radar Osprey est le premier radar de surveillance aérienne léger au monde a être construit avec aucune pièce mobile. L’avionique comprend un système à quatre axes numérique automatique pour les commandes de vol (AFCS). De plus, l’hélicoptère est doté de deux treuils de sauvetage, d’un projecteur, d’un dispositif électro-optique, un système de détection de téléphone mobile. L’appareil comprend également deux détecteurs soit un Obstacle Laser Avoidance System (de LOAM) et un Obstacle Proximité système LIDAR (OPLS) qui fournissent des avertissements de contre les et d'autres obstacles dont le sol. Les grandes portes de la cabine et la rampe arrière offrent un accès facile pour le personnel.

DCH2L3pXgAABxoV.jpg

 L’AW101 «Merlin» : 

L’AgustaWestland AW101, l’appareil de type tri-turbine doté de structure en nid d’abeille à base d’alliage en aluminium-lithium et composite surmonté d’un rotor à 5 pales vola pour la première fois en 1987. Les difficultés financières rencontrées par Westland obligèrent une réorganisation du groupe pour donner naissance à AgustaWestland et la disparition d’EH Industrie. Les premières commandes furent obtenues en 1991.

L’appareil offre deux motorisations à choix soit, le Rolls-Royce-Turbomeca RTM322 ou le General Electric CT7-8. L’AW101 dispose d’un cockpit doté d’écrans EFIS compatible NVG (Night Vision Goggle) d’un système de communication par satellite, d’un TCAS (Terrain ans Collision Avoidance System). 
Il offre une capacité opérationnelle accrue tout en répondant aux exigences de sécurité les plus récents, qui comprennent la redondance dans les systèmes critiques quand il vole et il est capable de voler durant 30 minutes après que la boîte de vitesses soit à court de lubrifiant.

 

Photos : L’AW101 norvégien au Bourget @ Leonardo

 

26/04/2015

F-16 norvégiens en mer Baltique!

4659329724_4f927e04ed_b.jpg

 

 

La Royal Air Force norvégienne (RNoAF) va déployer quatre de ses Lockheed-Martin F-16 C/D « Fighting Falcon » dans le cadre de la mission de police aérienne en mer Baltique.

 

Les F-16 norvégiens basés à Ørland en Norvège seront déployés depuis les bases aériennes de Siauliai en Lituanie ou Malbork en Pologne, d'où ils entreprendront la police de l'air en partenariat avec trois autres nations. En plus des aéronefs, se sont pas moins de 70 militaires norvégiens (pilotes et mécaniciens) qui accompagneront les avions durant près de quatre mois. La RNoAF met à disposition également trois officiers de liaison à la base militaire Karmelava en Lituanie.

 

 

Belgu%20I%20misija.jpg

Protéger les pays sans Force aérienne:

 

La mission de police aérienne en mer Baltique a débuté en 2004 comme mesure temporaire pour protéger l'espace aérien de l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie jusqu'à ce que ces pays disposent d’une capacité autonome de protection aérienne. Ces pays ne disposent pas d’avions de combat et sont par conséquent dans l’obligation d’accepter un protectorat de l’OTAN. 

Il faut par contre noter, que depuis 2012, l’OTAN a déclaré la mission de protection permanente.

La mission est actuellement dans sa 37e rotation, conduit par quatre Eurofighter italiens  et soutenu par quatre MiG-29 « Fulcrum » polonais. Il faut y ajouter quatre Eurofighter espagnols et quatre Lockheed-Martin F-16 belges. À ce jour, 16 pays de l'OTAN ont pris part à la mission.

 

768.jpg

 

 

Photo: 1 F-16C norvégien @RNoAF 2 Badges@ OTAN 2 MiG-29 polonais & Eurofighter anglais en patrouille @ OTAN