04/01/2013

Japon, grande modernisation des F-15 !

800px-F-15_2_Yokota_Tokyo.jpg


 

 

Les forces aériennes japonaises ont lancé une grande modernisation de la flotte d’avions de combat F-15J de supériorité aérienne dans le but de maintenir ceux-ci durant encore une trentaine d’années. La première phase à débuter en 2009 avec la livraison des quatre premiers appareils en novembre 2010. Le Japon entame en ce début d’année la phase finale de la modernisation  qui concerne la dernière tranche de F-15J. Au total se sont 54 appareils F-15J qui seront modernisé, d’ici septembre 2013 et qui seront rejoint par une seconde tranche de 50 F-15J d’ici 2016. le Japon exploite une flotte de 165 F-15J et 48 F-15 DJ.

 

Modernisation des F-15J :


 

ELEC_AN-APG-63v3_lg.jpg


 

Les F-15J  sont dotés de la dernière version du radar AESA (Active Electronically Scanned Array)Raytheon APG-63 (V)3. Les 44e et 67e Escadrons présents au Japon sur F-15C utilisent des versions antérieurs soit APG-63 (V)1 & 2. Le nouveau radar est couplé à un IRST.

La nouvelle version « 3 » a été installée et testée sur la base aérienne de Langley AFB en Virginie.

Cette troisième version du radar permet aux F-15 de garder une parfaite supériorité et de permettre l’arrivée prochaine de nouveaux missiles tels : l’AMRAAM 120C3 et le futur FRAAM et ceci à un prix abordable.

Selon Raytheon le radar APG-63 AESA (V) 3 est 50 fois plus fiable que l’ancienne  version dotée de l’antenne mécanique. Ce système renforce la capacité létale. L’APG-63 (V)3 AESA est le dernier né d’une série de mises à niveau  permettant de mener des opérations en réseaux et faisant cops avec la navigation GPS et le système de viseur  de casque HMCS (Helmet Mounted Cueing System). 

 

 

20120114142331.jpg

Une solution en attendant mieux :

 

Le Japon avait fait pression sur les Etats-Unis pour acheter le F-22 « Raptor ». Mais avec le refus américain, le japon à lancé le programme FX dans le but d’acquérir un nouvel avion de combat de dernière génération. Cependant l’arrivée de celui-ci étant retardé, la modernisation des F-15J devenait inévitable. Le programme voit s’affronté le Lockheed-Martin F-35, le Boeing F/A-18E/F «Super Hornet» et l’EADS Eurofighter.

 

Photo : F-15J japonais @ Force aérienne d’auto-défense japonaise

 

12:52 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : boeing, f-15j, force aérienne japonaise |  Facebook | |

27/02/2012

Le Japon modernise ses Mitsubishi F2 !

 


 

1103832.jpg

 

 

Le Japon va entamer une modernisation de sa flotte d’avion de combat Mitsubishi F2, 60 appareils  sont concerné pour un montant de 36 milliards de Yen (468 millions de dollars).

Modernisation des F2 :

Le radar du F2 soit le J/APG/1 sera modernisé vers la version J/APG-2. bien que ce radar possède déjà la technologie AESA, celle-ci n’était pas des plus performante, faute à de nombreuses  fonctionnalités limitées au manque d’expérience de l’époque.  Cette mise à jour améliorera la puissance du rayonnement et du traitement du signal et donnera au F-2 une nouvelle capacité à engager des cibles multiples.

Le Japon va également doté ses F2 d’un nouveau missile le AAM-4B doté d’une tête auto-dirigée par le radar à balayage électronique (AESA), afin de permettre un verrouillage actif après son lancement. Cette capacité permettra au F-2 de quitter la zone de combat, ou de porter son attention vers d’autres cibles après le tir, au lieu de se focaliser sur la cible jusqu’à l’impact (et de rester vulnérable).

Le Japon modernise sa force aérienne dans un contexte très tendu avec la Corée du nord, mais aussi en prévention des manoeuvres aériennes et navales de la Chine et de la Russie. Cette modernisation  doit permettre de prolonger la capacité combative des F2 qui évoluent en binôme avec les F-15J dans l’attente de l’arrivée du F-35.

Rappel :

Ce chasseur, qui n’est autre qu’un F-16 de Lockheed Martin, incorpore cependant bon nombre de modifications étudiées préalablement par l’institut de recherche et de développement aéronautique japonais. Cela afin d’en faire un avion plus lourd et doté d’une autonomie plus longue.

Réalisé en coopération par Mitsubishi à 60% et Lockheed Martin 40%, le F-2 possède une masse à l’aire plus importante et de ce fait la masse maximale au décollage est portée à 22t.

Destiné à être un avion polyvalent, le F-2 emporte un canon Vulcan de 20mmm, des missiles air-air Mitsubishi AAm-3 ainsi que des AIM-7F Sparrow. La panoplie est complétée par des ASM-1 & II anti-navire d’origine Japonais.

AAM-4.jpg

 

 

Avionique :

Les commandes électriques numériques sont coproduites par Japan Aviation Electronics et l’américain Bendix-King, le radar multimodes à balayage électronique actif est entièrement réalisé par Mitsubishi tout comme le viseur tête haute, les écrans multifonctions et la centrale gyrolaser. Les contre-mesures, elles aussi sont d’origine nipponne.

Début des essais :

Les deux premiers prototypes, le monoplaces YF-2A et le biplace YF-2B ont volé successivement les 7 octobre 1995 et 2 avril 1996. Le premier F-2 de présérie a été remis à la JASDF (Force aérienne d’autodéfense japonaise) le 22 mars 1996. Le 3ème squadron   Hikotai de Misawa fut le premier  à  recevoir le F-2 fut le F-2. Au total se sont 130 F-2 qui (83 monoplaces et 47 biplaces) qui ont remplacer les anciens Mitsubishi F-1. La production s’est arrêtée en 2005. Au passage il faut noter que les éléments les plus modernes, dont le radar, ont servit à moderniser les F-15J actuellement en service au japon.

1454692.jpg

 

Photos : 1 & 3 Mitsubishi F2B et F2A @ Kazuteru Sugawara 2 Missile japonais AAM-4B

 

13/09/2011

Le Japon cherche à remplacer ses F-4 Phantom !

 

AIR_F-4EJ_Kai_lg.jpg


 


Le Japon accélère son programme de recherche en vue du remplacement de ses vieux F-4EJ Phantom. La compétition qui vise l’acquisition d’un nouvel avion de combat est ainsi relancée  et ceci malgré la crise qui fait suite au séisme du Tsunami.

Programme FX :

Le choix d’un nouvel avion de combat pour équiper la Force aérienne d’autodéfense japonaise pourrait même tomber d’ici la fin de l’année. Selon l’objectif fixé par le cahier des charges, il s’agit de remplacer deux escadrons de Phantom soit un total de 40 appareils.

Etonnamment une telle acquisition pourrait faire abandonner le programme national d’avion furtif conçu par Mitsubishi, qui devrait voler à partir de 2014 ! La Japan Air Self-Defense Force (JASDF) comptait pourtant sur ce projet indigène pour remplacer à moyen terme les F-15.

En parallèle le japon doit remplacer les Mitsubishi F-2B (biplace) perdu lors du Tsunami, mais l’ordre d’industrialisation n’a pour l’instant pas été donné et les pilotes japonais s’entraînent pour l’instant aux Etats-Unis sur F-16.

L’avion choisit, devra donc faire le lien entre les appareils actuels (F-2 & F15) et assurer l’avenir de la JASDF jusqu’au remplacement de ceux-ci !

Trois concurrents :  Eurofighter, Super Hornet et F-35  !

308f7b9d5d.jpg


 

Eurofighter :

Le consortium EADS (CASSIDIAN) européen  propose L’Eurofighter, et va tenter de ravir un marché réservé aux américains ! Selon Chris Boardman le directeur général de l’information chez  BAE Systems, EADS est prêt à d’importants transferts de technologie y compris les codes sources avec l’industrie japonaise. L’avion européen permettrait également au Japon de ne plus être exclusivement approvisionner aux Etats-Unis et reprendrait un peu d’autonomie en matière d’armement. La version de l’Eurofighter  proposée sera la dernière disponible avec notamment le radar AESA CAPTOR-E.

Boeing.jpg

 

 

Super Hornet :

Les Etats-Unis sont en force avec tout d’abord le Boeing F/A-18E/F Super Hornet qui est vu comme un choix très rentable dans un contexte économique actuel difficile. Se sera visiblement l’appareil le moins cher mais doté des dernières technologies, radar AESA et système IRST et nacelle ATFLIR. Boeing indique également que le Japon pourra disposer de l’ensemble des armements air-air et air-sol et air surface disponibles.

F-35_JSF_USAF.jpg

 

 

F-35 :

A défaut de pouvoir exporter  le F-22, Lockheed-Martin propose son F-35. Techniquement la furtivité pourrait intéresser le Japon au cas ou le projet national serait abandonné, cependant les coûts pourraient  s’avérer être un frein dans le choix de l’appareil de plus les livraisons ne pourraient être garanties avant 2017 !

Photos : 1 F-4 Phantom JASDF 2 Eurofighter @ Eurofighter/EADS 3 Boeing F/A-18E/F Super Hornet @ Boeing 4 Lockheed-Martin F35A @ Lockheed-Martin