20/12/2016

Premier vol pour l’AW101 indonésien !

Maiden-flight-of-the-unannounced-Indonesian-@AgustaWestland-AW101-order-snapped-at-Yeovil-today-1.jpg

Leonardo (AgustaWestland) a débuté les essais en vol du premier hélicoptère AW101 destiné à la Force aérienne indonésienne. Le pays avait sélectionné l’AW101 en novembre 2015 pour répondre à son exigence en matière de transport présidentielle.

Trois appareils présidentiels:

La Force aérienne indonésienne recevra trois hélicoptères AW101 en configuration « VIP ». Le programme est estimé à près de 120 millions de dollars.

 AgustaWestland AW101 :

L’AgustaWestland AW101 tri-turbine doté de structures en nid d’abeille à base d’alliage en aluminium-lithium et composite, surmonté d’un rotor à 5 pales, qui  vola pour la première fois en 1987. Les difficultés financières rencontrées par Westland obligèrent une réorganisation du groupe pour donner naissance à AgustaWestland et la disparition d’EH Industrie. Les premières commandes furent obtenues en 1991.

L’appareil offre deux motorisations à choix soit, le Rolls-Royce-Turbomeca RTM322 ou le General Electric CT7-8. L’AW101 dispose d’un cockpit doté d’écrans EFIS compatible NVG (Night Vision Goggle) d’un système de communication par satellite, d’un TCAS (Terrain ans Collision Avoidance System). 
Il offre une capacité opérationnelle accrue tout en répondant aux exigences de sécurité les plus récentes, qui comprennent la redondance dans les systèmes critiques, il est notamment capable de voler durant 30 minutes, après que la boîte de vitesses soit à court de lubrifiant.

 

Photo : Le premier AW101 indonésien lors de son vol inaugural @ Rich Pittman

13/09/2013

L’Indonésie reçoit ses T-50 Golden Eagle !

T50_3.jpg


 

 

JAKARTA, la Force aérienne indonésienne vient de réceptionner ses deux premiers avions écoles KAI T-50 «Golden Eagle». L’Indonésie avait choisi et commandé en 2011, pour 400 millions de dollars, 16 appareils écoles de type T-50i (pour indonésie), auprès du constructeur sud-coréen Korea Aerospace Industries (KAI), faisant de ce pays le premier client export de cet avion. Le prix de vente avait été jugé excessivement bradé à l’époque et cette vente s’était effectuée, suite à un accord, entre la République de Corée du Sud et l’Indonésie pour élargir la coopération économique et industrielle entre les deux nations.

 

Les deux avions sont arrivés à la base aérienne d’Iswahyudi dans l'est de Java le 11 septembre, après un vol de transfert au départ de l'usine de Sacheon de KAI, le 10 septembre.

 

Le KAI T-50 «Golden Eagle» est un appareil école non armé, alors que le modèle TA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex.  Le T-50 «Golden Eagle» est largement dérivé du Lockheed-Martin F-16 «Fighting Falcon» et dispose de nombreuses similitudes. Les ingénieurs de KAI se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose, par contre, d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’équipements américains, comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une durée de 8’000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

A ce jour, trois pays ont commandés le T-50, L’Indonésie (16) et plus récemment les Philippines (12). La Corée dispose de 10 T-50B (patrouille acrobatique Black Eagle), 50T-50 et 22TA-50.


 

kai_t-50_0.jpg


Photos : Le premier  KAI T-50I indonésien @ KAI

04/09/2012

L’Indonésie a reçu ses premiers Super Tucano !

800px-A-29_SuperTucano.JPG


 

JARKARTA, Les quatre premiers exemplaires des 16 Embraer EMB-314 (A-29) «Super Tucano» de contre-insurrection (COIN) vient d’être livrés en début de semaine à la Force aérienne indonésienne. Ces appareils ont été commandés en deux séries, l’une en 2010 et la seconde cette année lors du Salon aéronautique de Farnborough en Juillet. L’ensemble des 16 appareils devront être livré d’ici 2014.

 

 

 

Les quatre premiers turbopropulseurs (numérotés TT-3101 à TT-3104) sont  arrivés sur les installations de la base aérienne D’Halim Perdanakusuma Air Force Base (AFB) dans l'Est de Jakarta peu moins d'un mois après avoir été officiellement remis à l'Indonésie lors d'une cérémonie à l'usine de production d'Embraer Gavião à Peixoto à São Paulo, au Brésil.

Les quatre avions d'attaque au sol ont effectuées le transfert depuis le Brésil jusqu’en Indonésie à huit pilotes, emmenés par le chef d'équipe le Capitaine Carlos Alberto, à partir des installations de production d'Embraer à San José dos Campos, Brésil, s'arrêtant dans 14 villes de 12 pays.

 

Le Chef de l’ Air Force le  vice-maréchal Rusamsi Dede a accueilli les quatre EMB-314 «Super Tucano» sur les instalation d’ Halim Perdanakusuma, il déclaré lors d’une brève cérémonie d’accueil que ces avions auraient diverses applications telles que la contre-insurrection (COIN), l'appui aérien rapproché (CAS), les opérations anti-guérilla.

 

Après une interruption de plusieurs décennies, la Force aérienne indonésienne aura à nouveau un escadron arborant le fameux nez de requin, en souvenir de l’Escadron 21 qui était à l’époque équipé avec le légendaire North-American P-51D lui même doté de cette décoration.

Ces appareils vont progressivement remplacer les Rockwell OV-10F «Bronco» en service depuis près de 40 ans, mais dont la pénurie de pièces de rechange péjorait considérablement l’utilisation ses dernières années. 

 

Le Super Tucano EMB-314 :

 

Le Super Tucano est doté d’un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-68C deux fois plus puissant que celui du Tucano et actionnant une hélice Hartzell à cinq pales. Son fuselage est également plus long et deux mitrailleuses de 12,7mm Herstal M3P sont incorporées dans des ailes reprofilées. Effectuant fréquemment des missions à basse altitude, et donc exposé à des tirs terrestres, l’habitacle du Super Tucano est protégé par un blindage en Kevlar. Un train d’atterrissage renforci permet d’utiliser des pistes sommairement aménagées. L’appareil possède 5 points d’accrochage, dont un sous le fuselage, permettant d’emporter jusqu’à 1’500 kg d’armement selon diverses combinaisons. Ainsi, un canon de 20 mm peut être installé sous le fuselage, auquel s’ajoutent soit des bombes lisses ou guidées, des roquettes ou des missiles. Les missiles sont soit des AIM-9 Sidewinder, des MAA-1 Piranha ou des Python 3/4. Des réservoirs extérieurs de carburant peuvent également être utilisés afin d’augmenter l’autonomie de l’appareil. 

 

EMB314_400x263_Air.jpg


Photos : Embraer EMB-314 «Super Tucano» indonésiens @ Embraer