29/03/2017

Modernisation des MiG-29 du Myanmar !

342.jpg

L'armée de l'air du Myanmar (ex-birmanie) a commencé à recevoir une dizaine de MiG-29 modernisés. Les appareils sont mis à jour par RAC-MiG près de Moscou. Au total se sont 15 appareils qui sont concernés par cette modernisation.

Selon l’avionneur russe RAC-MiG, la solution de mise à niveau destinée au Myanmar est appelée MiG-29SM. Elle est considérée comme une version « light » du MiG-29SMT. Il apparaît que l’avion garde le radar original N-019E, mais doté de nouveaux logiciels et d’un canal radar indépendant avec un ordinateur MVK-04, d’une mise à niveau du système électronique de contrôle et de navigation grâce à l'intégration d'un nouveau système d'affichage de données avec un écran couleur multifonction MFD-54 et l'installation d'un système de contrôle de gestion d'armes supplémentaire. L'équipement de navigation de vol et de radiocommunication est ajouté avec l'ordinateur multifonctionnel, le récepteur GPS et la station de radio supplémentaire. Il est prévu pour l'utilisation d'un nouveau système électronique de contre-mesures. Les armes de classe «AA» est complétée par des missiles de portée moyenne R-27ER1, R-27ET1 (T1) avec des têtes de guidage guidées par radar et IR et des missiles RVV-AE avec des têtes de guidage radar actives.

 

9876.jpg

Photos : 1 MiG-29 du Myanmar 2 La force aérienne du Myanmar compte plusieurs femmes pilotes notamment sur le MiG-29 @ Armée de l’air du Myanmar

25/05/2015

Compétition pour remplacer les MiG-21 bulgares !

Bulgarian_Air_Force_Mikoyan-Gurevich_MiG-21bis_Lofting-4.jpg

 

Cette fois la compétition est lancée, la Bulgarie réfléchissait à une solution de remplacement pour ses vieux MiG-2 depuis 2012, mais faute de moyens financier ce projet avait été mis en attente.

Le Ministre bulgare de la Défense Nikolaï Nenchev a confirmé que le pays va officiellement lancer une compétition, en vue de l’acquisition nouvel avion de combat le mois prochain.

 

Achat limité :

 

Le pays ne peut consacrer qu’une somme de 400 millions de dollars (309 millions d'euros) pour une acquisition de 8 avions d’occasions dans un premier temps, puis l’objectif à terme est de pouvoir compléter, petit à petit ce premier lot d’aéronefs, avec une à deux séries supplémentaires, pour atteindre une vingtaine d’avions au final. Cependant, ces séries secondaires pourraient être des aéronefs neufs, en fonction des possibilités du marché. 

 

Garder l’indépendance aérienne :

 

Derrière le volonté de modernisé sa Force aérienne, la Bulgarie cherche également à garder son indépendance en matière de sécurité aérienne. Aujourd’hui, les six derniers MiG-21 font équipe avec une quinzaine MiG-29 « Fulcrum » et permettent tout juste de maintenir une police ciel en temps de paix et dans des conditions, qui ne prennent pas en compte les tensions internationales.

L’objectif de la Bulgarie est d’obtenir une flotte d’une vingtaine de nouveaux avions en plus des quinze MiG-29 « Fulcrum », puis d’envisager de les remplacer à leur tour d’ici 2025.

 

Choix limité :

 

La Bulgarie travaille en partenariat avec l’OTAN, par conséquent, le nouvel avion doit être compatible. 

Deux appareils répondent à ce jour à ce type de besoins, il s’agit du Lockheed-Martin F-16C/D «Fighting Falcon» et du Saab JAS-39C/D «Gripen».

Pour ce faire, le Ministère bulgare de la défense a entamé des discussions préliminaires sur la possibilité d'acquérir d’occasion, des appareils de type F-16 auprès des utilisateurs actuelles que sont: les Pays-Bas, les États-Unis, la Belgique et la Norvège. 

En parallèle des discussions sont engagées auprès de la Suède et du constructeur Saab, qui propose notamment des JAS-39C/D Gripen entièrement neufs en plus d’avions d’occasions, qui proviendraient des surplus de la Flygvapnet avec l’arrivée du Gripen E. 

 

2120815394.jpg

 

 

Photos :  1 L’un des dernier MiG-21 bulgare 2 Le MiG-29 forme l’ossature de la force aérienne pour l’instant @ FA Bulgare

27/04/2015

Premier KC-130R pour le Chili !

UgzSpGJ.jpg

 

 

La Force aérienne chilienne (FACh) a pris livraison d'un Lockheed-Martin KC-130R « Hercules » à la mi-avril. Un second appareil devrait être livré d’ici l’été. 

 

Le KC-130R est un ancien avion ayant appartenu à l’US Marines Corps et transmis par l'Agence de coopération et de sécurité américain à la Défense. Les deux KC-130R destinés au Chili font partie d’un lot excédentaire de l’USMC. Ils ont été cédé au prix unitaire symbolique de 700,000 dollars US chacun.

Les deux Lockheed-Martin KC-130R « Hercules » vont venir compléter les deux C-130H et l’unique C-130B en service au sin du groupe de transport n°10 de la FACh.

 

En attendant mieux : 

 

La Force aérienne chilienne (FACh) a un fort besoin de renforcer sa capacité de transport tactique, actuellement très appauvrie. l’arrivée de ces deux KC-130R va permettre à la FACh de souffler un peu et ceci dans l’attente du lancement d’un programme d’acquisition d’un nouvel avion de transport tactique.

 

Le Lockheed-Martin KC-130R « Hercules »  :

 

Le KC-130 « Hercules » fut conçu à l’origine sur demande du corps des Marines,en vue d’obtenir un ravitailleur en vol pour ses propres avions. Le premier appareil vol pour la première fois en janvier 1960. Le premier KC-130R entra en service ne 1962 et portait la dénomination de KC-130F. Il fut construit à 46 exemplaires et fut retiré du service en 2006. Les premiers KC-130 étaient des C-130B modifiés, et désignés KC-130B. Ils sont en service en Indonésie et à Singapour. La version actuelle du KC-130R est entrée en service en 1976. Dérivé lui aussi du C-130H, il fut construit à 14 exemplaires et retiré du service en 2007. L'US Navy en possède 2, utilisés pour des missions de transport.

 

20080823164752.jpg

 

Photos : 1 KC-130R chilien KC-130R de l’USMC @Lockheed-Martin

 

14/02/2015

Le Nicaragua veut une vraie Force aérienne !

mig_29smt-001.jpg

 

 

Le Nicaragua petit pays d’Amérique latine n’avait pas jusqu’ici, une Force aérienne digne de ce nom. Les choses vont changer, car le pays prévoit l'achat d'avions de combat pour commencer à appliquer sa souveraineté de l'espace aérien de manière sérieuse.

 

Le Nicaragua ne dispose aujourd’hui, que d’une flotte aérienne limitée qui se résume à des Cessna 185 et C41D, ainsi que, de quelques hélicoptères MIL Mi-17. L'inspecteur de l’armée nicaraguayenne, le général Adolfo Zepeda a annoncé cette semaine la volonté de renforcer la souveraineté de l’espace aérien nicaraguayen, avec comme objectifs la lutte 

contre les vols illicites des organisations de trafic de drogue et l’application au sens strict de la souveraineté aérienne. La nouvelle Force aérienne devra également pouvoir jouer un rôle dissuasif et permettre de repousser toute agression.

 

Le MiG-29 pour équiper l’aviation : 

 

Les moyens financiers du pays sont limités, mais le selon les premières informations divulguées suite à l’intervention du général Adolfo Zepeda, le pays porte sérieusement son attention sur des avions de combat d’occasions de type MiG-29. La Russie semble d’ailleurs prête à livrer ce type d’aéronefs de manière très rapide. On parle d’un premier lot de 12 à 18 aéronefs. 

Ces MiG-29, dont environ 6 biplaces, proviendraient du stock actuel de l’aviation russe et seraient tous remis à neufs. 

La décision en vue de l’achat de MiG-29 par le Nicaragua devrait intervenir au printemps.

 

 

Photo: MiG-29SM russe @ VVL

12/01/2015

Importante fissure découverte sur un F-5 !

 

DSC_3182.jpg

 

 

La flotte de Northrop F-5 E/F «Tiger II» est temporairement clouée au sol, une fissure a été découverte lors d’un entretien de routine.Lors d’un contrôle effectué, une fissure a été constatée dans la structure portante d’un Tiger F-5E (monoplace), ce qui a entraîné un ordre de contrôle des 30 avions Tiger F-5E qui effectuent encore des vols réguliers.

 

Les F-5F biplaces ne sont pas concernés par cette mesure. Quant aux 18 autres F-5E et F-5F, ils font partie de l'inventaire des Forces aériennes, mais ne volent plus. Dans le cadre de cette vérification d'ensemble, une autre fissure encore plus importante a été détectée sur la même partie de la structure de l'appareil. Cette fissure a été qualifiée de très sérieuse par l'évaluation technique. Après une analyse commune des risques effectuée avec armasuisse et RUAG, les Forces aériennes ont donc décidé de prendre des mesures préventives :

Les avions dont la structure présente une fissure sont exclus du service de vol jusqu'à leur réparation.

 

Une partie de la flotte clouée au sol : 

 

Les avions qui n'ont pas encore été contrôlés sont provisoirement suspendus jusqu'à l'exécution de l'ordre de contrôle.

 

La disponibilité de la flotte des Tiger F-5E est ainsi restreinte. Actuellement, 13 F-5E doivent encore être contrôlés. L'exécution de l'ordre de contrôle nécessite deux semaines de travail par machine. Selon la planification actuelle, tous les avions auront été contrôlés d'ici au deuxième trimestre 2015.

 

L'engagement des Forces aériennes au WEF peut être assuré car ce sont les F/A-18 qui remplissent la mission principale dans l'espace aérien restreint au-dessus de Davos.

La restriction temporaire de la disponibilité des F-5E touche également les Tiger peints aux couleurs de la Patrouille Suisse. Cette dernière ne pourra donc pas effectuer son show aérien au Lauberhorn avec six Tiger arborant le drapeau helvétique.

 

Fatigue structurelle : 

 

La flotte d’avions de combat F-5 est fatiguée, depuis les années 2000, celle-ci et régulièrement réduite, car des aéronefs présentent des fissures importantes qui sont le fait    de l’utilisation des aéronefs. Cet arrêt temporaire de la flotte de F-5, ou du moins ce qui l’en reste démontre une nouvelle fois que nos bons vieux «Tiger» ne sont plus très loin d’une retraite bien méritée.

 

DSC_3121.jpg

 

 

Photos : 1 F-5E Tiger II 2 F-5F Tiger II @ P.Kummerling