11/09/2010

La Suisse offre dix Alouette III au Pakistan

 

 

AouetteIII.jpg

 

 

Mercredi passé, le Conseil fédéral a décidé de céder gratuitement au Pakistan les dix derniers hélicoptères du type Alouette III qui sont actuellement encore en possession des Forces aériennes. Ces hélicoptères, dont la mise hors service était prévue à la fin 2010, y seront utilisés pour des opérations de recherches et de sauvetage. Le Pakistan a signé un accord contraignant à cet égard.

Après la décision du Conseil fédéral du 18 août 2010 d'offrir au Pakistan trois Alouette III qui ont déjà été retirés du service, il a maintenant été convenu que les sept autres hélicoptères de ce type et dont les Forces aériennes n'auront plus besoin d'ici à la fin de l'année seraient également cédés au Pakistan. La première Alouette III sera transférée encore en septembre à bord d'un avion de transport de l'armée de l'air pakistanaise.

Pour remplacer les Alouette III, la Suisse a fait l'acquisition de nouveaux hélicoptères légers pour le transport et la formation du type Eurocopter EC635 qui sont déjà à l'engagement depuis fin 2009. Les dix derniers hélicoptères Alouette III des Forces aériennes seront retirés du service d'ici à la fin de l'année en raison de leur vétusté. Ils n'ont plus d'utilité en Suisse et doivent par conséquent être éliminés.

Le gouvernement pakistanais a depuis quelque temps fait comprendre à la Suisse qu'il était intéressé par une reprise des hélicoptères Alouette III. Le Pakistan exploite en effet déjà une petite flotte de tels hélicoptères et les utilise à des fins de recherches et de sauvetage ainsi que pour l'aide en cas de catastrophe. Devant le contexte de l'actuelle catastrophe où les hélicoptères constituent un outil indispensable, le Conseil fédéral a donc décidé de laisser gratuitement au Pakistan les hélicoptères Alouette III restants. Le Pakistan a besoin de ces hélicoptères pour renforcer ses propres capacités en matière de recherches et de sauvetage ainsi que pour l'aide en cas de catastrophe. Les inondations actuelles ont montré une fois de plus que le Pakistan est régulièrement frappé par des catastrophes naturelles dévastatrices. Face à cette situation, le Conseil fédéral souhaite, par sa donation, apporter sa contribution à la maîtrise de telles catastrophes.

Les hélicoptères Alouette III n'appartiennent ni à la catégorie du matériel de guerre ni à celle des biens technologiques à double usage. Ils ne sont donc soumis ni à la loi sur le matériel de guerre ni à celle sur le contrôle des biens. Le gouvernement pakistanais s'est en outre engagé par écrit à ne pas équiper ces hélicoptères d'armes (ce qui ne serait d'ailleurs guère possible d'un point de vue technique) et à ne les utiliser qu'à des fins de recherches et de sauvetage. (source DDPS)

Photo : Alouette III à Sion @ Pascal Kümmerling