14/11/2018

Modernisation des GPS des F-16 US !

lockheed martin f-16,fighting falcon,gps militaire,rockwell collins,gps digar,blog défense,les nouvelles de l'aviation

L’armée de l’air américaine a attribué à Rockwell Collins un contrat visant à moderniser les récepteurs GPS des appareils Lockheed-Martin F-16 de la Garde nationale et de l’US Air Force.

Les nouveaux récepteurs numériques anti-brouillages GPS sont destinés à fournir une navigation fiable aux aéronefs Lockheed Martin F-16 évoluant dans des environnements électromagnétiques contestés. Ce sera le premier avion de combat à être doté avec la dernière version du récepteur, indique Rockwell Collins.

Le constructeur affirme que l’intégration du GPS anti-brouillage ne nécessite aucune modification des programmes de vol en exploitation existants ou du câblage de l’appareil, une caractéristique qui doit permettre de réduire les risques et les coûts liés à la mise à niveau. Le récepteur numérique anti-brouillage GPS est construit sur une architecture de systèmes ouverts conçue pour être utilisée sur plusieurs plates-formes d'aéronefs, notamment voilure tournante, chasseur à voilure fixe, bombardier, avion de transport et véhicules aériens sans pilote de petite à grande taille.

Le Rockwell Collins  GPS DIGAR :

Unknown.jpeg

Le GPS est l’épine dorsale de la navigation aérienne et du ciblage des armes de précision de la USAF. Le service est de plus en plus préoccupé par le brouillage et l'usurpation GPS de ses adversaires, notamment la Russie, la Chine et l'Iran, qui ont démontré leur capacité à gâcher la navigation aérienne en envoyant de fausses coordonnées au destinataire.

Le Centre de gestion du cycle de vie (AFLCMC) de l'US Air Force (USAF) a choisi Rockwell Collins pour la livraison de la dernière version du récepteur anti-brouillage (GPS) du système de positionnement global (GPS) numérique (DIGAR).

Les récepteurs GPS DIGAR devraient offrir des capacités de navigation extrêmement fiables pour les avions de combat F-16 « Fighting Falcon ». Le système «DIGAR » comprend jusqu'à 16 faisceaux dirigés simultanés qui confèrent aux aéronefs militaires une immunité accrue au brouillage, même dans des environnements soumis à des contraintes extrêmes du GPS.

Rockwell_DIGAR_AF-1_edit.jpg

Photos : 1 F-16 de la National Guard  Système DIGAR @ Rockwell Collins

26/10/2017

F-16 hollandais pour la Jordanie !

Two_F-16_of_the_Royal_Jordanian_Air_Force.jpg

Les six premiers des 15 avions de combat multirôle Lockheed-Martin F-16 « Fighting Falcon » que les Pays-Bas ont vendus à la Jordanie ont été transférés de la base aérienne de Volkel par des pilotes jordaniens pour leur nouvelle maison à la base aérienne d'Al-Azraq le 25 octobre dernier.

Renforcement de l’aviation jordanienne :

À ce jour, la Jordanie a reçu un total de 35 F-16 des gouvernements américain et néerlandais. Les Pays-Bas ont vendus 15 avions de combat F-16 MLU excédentaires à Amman.

Dans un premier temps, s’est l'assistance militaire américaine qui a permis la modernisation de l'armée de l'air jordanienne, avec des chasseurs F-16 d’occasion de l’US Air Force. Ce soutien fait suite à l’appui de la Jordanie aux États-Unis pendant la guerre du Golfe, les États-Unis ont repris leurs relations militaires avec la Jordanie en commençant par le don de 16 F-16A et 4 F-16B entreposés au Centre de maintenance et de régénération aérospatiales (AMARC) de la base militaire de Davis Monthan. Les livraisons ont débuté en 1997 et se sont achevées l'année suivante pour venir remplacer les Mirage F1CJ dans le rôle de défense aérienne.

Avec l’arrivée prochaine des 15 F-16 hollandais, l’avion américain forme dorénavant l’épine dorsale de la RJAF.

Un nouvel avion à partir de 2020 :

La Jordanie ne va pas s’arrêter en si bon chemin, la modernisation de son école de pilote militaire avec l’arrivée prochaine du Pilatus 21, prépare l’achat d’un nouvel avion de combat à partir de 2020, pour venir épauler, puis remplacer les actuels F-16.

 

Photo : F-16 jordaniens @ RJAF

16/07/2017

Bahreïn, nacelles Sniper pour les F-16 !

2244.jpg

Bahreïn, la Royal Air Force de Bahreïn est en pahse finale de la modernisation de sa flotte d’avions de combat Lockheed-Martin F-16 en service depuis 1990. Un contrat de 22,45 millions de dollars vient d’être signé pour l’achat auprès de Lockheed-martin de nacelles « Sniper ».

Première étape :

La première étape de la modernisation de la Force aérienne a débuté en 2014 avec la mise à jour de la flotte de 20 F-16C/D actuellement en service. La modernisation comprenait l’ajout d’un radar AESA, SABR de Northrop-Grumman et de la mise à jour de l’avionique et l’ajout d’une liaison16 (Link16). Les appareils sont maintenant dotés des missiles AIM-120D «AMRAAM», de l‘AIM-9X «Sidewinder».

La seconde phase :

La seconde et dernière phase de la modernisation comprend l’ajout du pod de désignation laser «Sniper» afin de mettre en oeuvre des bombes à guidage de précision. Lockheed-martin va foournie sa nacelle « Sniper » ATP, ainsi que des pièces de rechange et des équipements de soutien pour l'intégration. Pour répondre aux besoins opérationnels urgents de la Force aérienne, les livraisons des nacelles débuteront au début de 2018. La nacelle "Sniper ATP fournira à la Royal Air Force de Bahreïn une capacité de ciblage et appuiera un plus grand succès global de la mission. La « Sniper » ATP détecte, identifie et suit automatiquement avec un laser de petites cibles tactiques à longue portée. Elle permet également l'emploi de toutes les armes guidées par laser et par GPS contre de multiples cibles fixes et mobiles.

 

Unknown.jpeg

Photos :1 F-16 de la Royal Air Force de Bahreïn 2 Nacelle Sniper @ Lockheed-martin

27/03/2017

F-16 d’occasions pour l’Indonésie !

44556.jpg

Washington a livré 18 avions de combat Lockheed-Martin F-16 Block 25 d’occasion à Jakarta. Au total ses ont 24 appareils seront remis à neuf en provenance de l'US Air Force et qui viendront renforcer la Force aérienne indonésienne.

La vente à l’Indonésie a été signée en 2014 pour un montant estimé à près de 750 millions de dollars. Toujours selon le contrat, les F-16 sont modernisés au sein de la 309e Escadre de maintenance, Hill Air Force Base, à Ogden, Utah. Les moteurs sont révisés par Pratt Whitney, à East Hartford, dans le Connecticut. Les travaux de remise à niveaux comprennent le montage de nouvelles ailes, stabilisateurs horizontaux, trains d'atterrissage.

La mise à niveau inclut les principaux systèmes et composants suivants: lanceurs LAU-129A / A, récepteurs d'alerte radar ALR-69, radios ARC-164/186, contrôle de tir amélioré étendu (EEFC) 213 Systèmes de gestion de guerre électronique, Systèmes de distribution de contre-mesures ALE-47, dispositifs à cartouche activée / Dispositifs actionnés par propulseur (CAD / PAD), modernisation de la liaisons de données, amélioration des systèmes de localisation de position (EPLRS), LN-260 ). Adaptation des logiciels de ciblage pour nacelle AN/AAQ-33 SNIPER ou AN/AAQ-28 LITENING. Le contrat comprend également du matériel de soutien et d'essai, des pièces de rechange et de réparation, des publications et des documents techniques, des équipements de formation et de formation du personnel, des services de soutien techniques et logistiques et d'autres éléments connexes de soutien logistique.

L'Indonésie désire que les avions F-16 modernisent la flotte de l'armée de l'air indonésienne (IAF) pour mener des opérations dans les régions frontalières les plus périphériques de l'Indonésie. La flotte actuelle des F-16 de l'IAF ne peut pas remplir ce rôle et les avions Northrop F-5 vieillissants sont coûteux à entretenir et à exploiter en raison de la diminution des ressources existantes pour soutenir l'aéronef. La modernisation de l'avionique fournira à l'IAF une capacité supplémentaire qui bénéficiera pour la sécurité en modernisant la structure des forces et en améliorant l'interopérabilité en utilisant davantage l'équipement produit par les États-Unis.

 

456.jpg

Photos : F-16 indonésien @ Andrang Tri Prabowo

30/01/2017

La Pologne pourrait commander jusqu'à 96 F-16!

3991253.jpg

Varsovie, le ministre polonais de la Défense, Antoni Macierewicz, a annoncé que le gouvernement pourrait acheter un nouveau lot d’avions de combat Lockheed-Martin F-16 « Fighting Falcon ». Cette annonce a été faite lors d’une conférence de presse conjointe, le 18 janvier dernier avec le Premier ministre Beata Szydlo et le ministre de l'Intérieur Mariusz Blaszczak.

Jusqu'à 96 F-16 :

Le ministre adjoint de la Défense Bartosz Kownacki a déclaré que Varsovie réfléchit à l’idée d’acquérir jusqu’à 96 avions de combat de type F-16 dont neufs et d’occasions en fonction du prix. Ces nouveaux appareils devraient remplacer les chasseurs Sukhoi Su-22 et Mikoyan MiG-29 actuellement en service en Pologne. Pour la Force aérienne, le fait de disposer d’une flotte unique de F-16 simplifierait la formation et la maintenance avec en sus une diminution des coûts de fonctionnement. La Pologne dispose d’une flotte de 36 F-16C et de 12 F-16D.

Rappel :

La Pologne a commandé en 2003 un total de 48 chasseurs F-16 pour un montant de 3,5 milliards de dollars. Il s'agissait pour l’époque du plus gros contrat d'armement jamais signé par un pays de l'ancien bloc soviétique depuis la fin de la Guerre froide. Outre ce contrat signé avec l'avionneur Lockheed-Martin, les gouvernement américain et polonais ont signé un accord de transfert de technologie ainsi que des accords commerciaux portant notamment sur des investissements en Pologne.

 

3943459.jpg

Photos : 1 F-16 polonais @ Mark Kwiatkowski 2 F-16C polonais @ OlivierG