26/05/2020

DESAER s’associe pour lancer l’ATL-100 !

Desaer_ATL-100_02-750x500.jpg

Le fabricant d’avion brésilien Desenvolvimento Aeronáutico (DESAER) s’est associé au centre portugais d'ingénierie et de développement de produits (CEiiA) pour poursuivre le développement et le lancement de l'avion multirôle bi-turbopropulseur léger ATL-100. Cet appareil doit à terme venir remplacer les Embraer « Bandeirante » en service au sein de la Force aérienne Brésilienne (FAB)

Le CEiiA conçoit, développe et exploite des produits dans les domaines automobile, mobilité urbaine, aéronautique, maritime et spatial. CEiiA a participé à une série de développements d'avions, y compris dont l’Embraer KC-390 « Millennium » et l'hélicoptère Leonardo AW159 « Wildcat », et a développé le véhicule aérien sans pilote (UAV) multimission à voilure fixe UAS30 avec la Force aérienne portugaise. CEiiA est également sous contrat avec l'Agence européenne de surveillance maritime (EMSA) pour surveiller la zone économique exclusive (ZEE) d'Islande avec le drone Elbit Systems Hermes 900 moyenne altitude longue endurance.

Desaer_ATL-100_04-640x426.jpg

Créé par d'anciens employés d'Embraer, DESAER est installé à Incubaero, un incubateur d'entreprises et de projets aéronautiques brésiliens. Le plan de l’entreprise est de transformer l’ATL-100 en réalité au cours des quatre prochaines années. L'un des objectifs de DESAER est d'opérer sur des marchés qui ont été abandonnés par Embraer dans le passé. Le nom ATL-100 est un acronyme portugais pour «avion de transport léger». Selon les données du fabricant DESAER, le modèle est conçu pour voler à une vitesse maximale de 430 km/h (et une vitesse de croisière de 380 km/h) il aura une autonomie d'environ 2’000 km (soit environ 570 km à pleine charge). L’avion offre une masse maximale au décollage de 7’500 kg, une longueur de 16 m, une hauteur de 6 m, une envergure de 20 m, une charge utile maximale de 2’500 kg.

L'ATL-100 sera disponible en versions civile et militaire. La version militaire jouera des rôles tels que le transport de troupes, le soutien logistique, la recherche et le sauvetage, la patrouille maritime de parachutistes, la liaison, la surveillance des frontières, l'évacuation médicale et les opérations spéciales.

L'avion à ses premiers stades de développement a été commandé par AGS Logística au Brésil, qui a signé un accord d'intention d'achat pour deux appareils avec une option pour trois autres.

fg_2936558-jdw-6086.jpg

 Photos : Images de synthèse de l’ATL-100 en version militaire et civile @ DESAER

 

 

30/03/2020

Fabrication du premier Gripen F !

226d4f3e965fbe54807c5a5f9f7a2e47.jpg

L’avionneur suédois Saab a débuté la fabrication du premier avion de combat biplace Gripen F destiné à la Force aérienne brésilienne (FAB). Le Gripen F partage le même design avancé et les mêmes fonctionnalités que le Gripen E, mais avec un siège, des écrans et des commandes pour un deuxième membre d'équipage. Il s’agit d’une demande explicite du Brésil.

« Saab a réalisé la première coupe de métal destinée au futur biplace Gripen F, marquant une étape importante dans le programme", a déclaré la société dans un communiqué jeudi.

«Cette étape est importante pour le projet Gripen car elle démontre que la phase de développement se déroule correctement. Cela marque le début de la production de l'avion biplace, Gripen F, qui est très attendu par l'armée de l'air brésilienne », a déclaré le colonel Renato Leite, chef du groupe de surveillance et de contrôle (GAC-Saab) de l'armée de l'air brésilienne. .

Le Brésil a commandé 28 chasseurs Gripen E qui seront livrés dans le pays à partir de 2021, et huit chasseurs Gripen F, à partir de 2023.

La première pièce a été fabriquée dans les installations de Saab à Linköping et est destinée à la section des conduits d'air, juste derrière le cockpit de l'avion. Le programme industriel commun pour le Gripen F est effectué entre Saab et les sociétés partenaires brésiliennes Embraer, AEL Sistemas, Akaer et Atech.

La version biplace Gripen F aura deux utilisations :  L’une pour l’entraînement et l’autre pour fonctionner avec un navigateur de combat, notamment pour les missions de reconnaissance et de guerre-électronique.

Rappel :

2019-09-10t172355z_1801678391_rc16fb1f89d0_rtrmadp_3_brazil-defence.jpg

Le Saab suédois a livré à l'armée de l'air brésilienne (FAB) le premier avion des 36 avions de combat Gripen E/F achetés par le gouvernement brésilien en 2014. La cérémonie de livraison a eu lieu mardi 10 septembre à Linköping, en Suède, en présence du ministre brésilien de la Défense. Fernando Azevedo, le commandant de la Force aérienne, le lieutenant-brigadier Antonio Carlos Moretti Bermudez, ainsi que les autorités brésiliennes et suédoises.

Sous la dénomination F-39 Gripen, le premier Gripen E brésilien continue ses essais en Suède. Il contribue avec les aéronefs de préséries et le premier Gripen  E destiné à la Suède à la finalisation du  programme d'essais.

Transfert technologique :

Une décision est en attente d'approbation pour avoir une partie des avions restants entièrement assemblés au Brésil à partir de 2021. Cette décision fait partie du programme de transfert technologique qui a encouragé le Brésil. Le contrat comprend une coopération industrielle pour le développement et la production de 36 avions Gripen E et F. 

Plus de 350 Brésiliens parmi lesquels des ingénieurs et des techniciens travaillent activement au programme de transfert technologique, qui comprend des programmes de formation en Suède. En outre, en 2016, le centre de projet et de développement de Gripen a été inauguré dans l'État de São Paulo, où des ingénieurs brésiliens et suédois travaillent ensemble. Si tout se passe comme prévu, les 36 jets seront livrés d'ici 2024. 

Photos : 1 Image de synthèse du futur Gripen F 2 le premier Gripen E brésilien @ Saab

 

 

 

 

29/10/2019

La FAB a reçu ses premiers U-100 !

yourfile.jpg

Non, il ne s’agit pas de sous-marins, l’armée de l’air brésilienne (FAB) a reçu deux premiers  jets d’affaires légers Embraer Phenom 100EV FAB 3701 et FAB 3702, destinés à être utilisés pour le transport aérien. Désigné U-100 au sein de la FAB, les deux avions ont été remis lors d'une cérémonie à la capitale, Brasilia, le 23 octobre.

L’avion sera exploité par le 6ème escadron de transport aérien (ETA), également appelé « Escadron de Guara», basé dans l’aile 1 de l’aéroport de Brasilia. L'armée de l'air brésilienne a commandé quatre unités Phenom 100EV avec l'option de deux avions supplémentaires. L’escadron de Guara a un rôle très polyvalent dans la Force aérienne et regroupe donc divers avions tels que le C-95 Bandeirante, le C-97 Brasilia, le C-98 Grand Caravan.

Le 6e escadron de transport aérien gère plus de 40% des transports d’organes et d’équipes de transplantation médicale de la force aérienne, et les nouveaux jets permettront à l’unité de développer ses opérations.

Les Phenom 100EV dérivé du Phenom 100 est construit dans une usine de Melbourne, en Floride. Le standard « VE » est la dernière version du jet d’entrée et comprend des versions à plus forte poussée du moteur PW617F1-E de Pratt & Whitney Canada et un cockpit numérique basé sur Garmin G3000 Prodigy Touch Flight Deck. Il est capable de transporter de 4 à 7 passagers jusqu’à 2’182 km. Le modèle vole déjà dans d'autres forces aériennes, telles que le Pakistan et également par le gouvernement britannique.

FAB_u-100-830x402.jpg

Photos : 1 Cérémonie de remise du U-100 2 U-100 @ FAB

11/09/2019

Livraison du premier Gripen E au Brésil !

AC331D06-0E2A-44DD-BBD4-26CCA22BC88A.jpeg

L’avionneur Saab a franchi une étape importante avec la livraison du premier Gripen E F-39 FAB41000 au Brésil. Marqué par une cérémonie à Linköping (Suède) le 10 septembre, le premier avion brésilien Gripen E a été livré pour lancer le programme d'essais en vol. Le F-39 a effectué une démonstration aérienne pour les invités.

Les essais de qualification en vol seront effectués en Suède avec des pilotes et une équipe de techniciens brésiliens (FAB & Embraer). Les logiciels définitifs et l’IRST doivent encore être installés. Puis l’avion sera transférer au Brésil pour poursuivre la campagne d'essais en vol dans le pays. L’appareil sera suivi par d’autres aéronefs qui prépareront le terrain pour la transition de la Force aérienne Brésilienne (FAB) dans le pays. En 2021, la FAB recevra à un rythme régulier ses avions pour équiper ses premières escadrilles.

Une cérémonie marquant cette étape importante a eu lieu à Linköping, en Suède, le 10 septembre. Fernando Azevedo e Silva, ministre brésilien de la Défense; Le lieutenant brigadier Antonio Carlos Moretti Bermudez, chef des forces aériennes brésiliennes; Nelson Antonio Tabajara de Oliveira, ambassadeur du Brésil en Suède; Le lieutenant brigadier Carlos Augusto Amaral Oliveira, chef d'état-major de l'armée de l'air brésilienne; Peter Hultqvist, ministre suédois de la Défense; Le major général Mats Helgesson, commandant des forces aériennes suédoises; et représentant Saab Håkan Buskhe, président et chef de la direction; et Jonas Hjelm, vice-président directeur et responsable du secteur aéronautique de Saab.

«Avec l'industrie brésilienne, je suis fier de participer à la construction d'un partenariat stratégique à long terme avec le Brésil et l'armée de l'air brésilienne. Avec le Gripen E, le Brésil aura l’un des combattants les plus avancés au monde et le programme de transfert de technologie permettra au Brésil de développer, de produire et de maintenir des chasseurs supersoniques », a déclaré Håkan Buskhe, président et chef de la direction de Saab.

«Le Gripen augmente la capacité opérationnelle de l'armée de l'air brésilienne et renforce le partenariat qui assure le transfert de technologie au Brésil, favorise la recherche et le développement industriel dans les deux pays», a déclaré Fernando Azevedo e Silva, ministre brésilien de la Défense.

049BFABB-54EE-48E0-94C6-1CFFE4A62360.jpeg

Rappel :

Le partenariat avec le Brésil a débuté en 2014 avec un contrat pour le développement et la production du 36 Gripen E/F (F-39 au Brésil) pour l'armée de l'air brésilienne, y compris les systèmes, le support et les équipements associés. Saab pilote le développement de l'industrie aéronautique locale par l'intermédiaire de ses partenaires nationaux dans le programme brésilien Gripen E, qui comprend un programme complet de transfert de technologie au Brésil, qui doit être exécuté sur une période d'environ dix ans.

Les avions brésiliens Gripen E/F sont développés et fabriqués avec la participation de techniciens et d’ingénieurs brésiliens. Cette intégration fait partie du transfert de technologie et vise à fournir les connaissances pratiques nécessaires à la réalisation de ces mêmes activités au Brésil. À partir de 2021, l'assemblage complet de 15 appareils commencera au Brésil. Le développement du Gripen F à deux places progresse avec des activités étendues au sein du réseau de conception et de développement Gripen à Gavião Peixoto au Brésil. Les livraisons de Gripen F devraient débuter en 2023.

Cinq pays exploitent actuellement la famille Gripen: la Suède, l’Afrique du Sud, la République tchèque, la Hongrie et la Thaïlande, et le Brésil va bientôt le rejoindre. L’Empire Test Pilots ’School (ETPS) du Royaume-Uni utilise le Gripen comme plate-forme pour la formation des pilotes d’essai.

7F4166D8-655F-40DC-81BC-CF3131AA95E3.jpeg

 

 

Photos : Cérémonie de réception @ Saab

 

07/09/2019

La FAB réceptionne sont premier KC-390 !

yourfile.jpg

L'armée de l'air brésilienne (FAB) a réceptionné son premier avion de transport multirôle Embraer KC-390 lors d'une cérémonie à la base aérienne d'Anápolis, près de la Capitale Brasilia, le 4 septembre dernier. La FAB est actuellement en plein préparatifs en vue de la mise en service de l’avion avec son premier groupe de transport de troupes. L’avionneur brésilien Embraer a organisé de son côté une formation théorique et pratique avec les équipes de l'armée de l'air pour commencer les opérations.

Lors de la cérémonie de remise, le commandant de l'aviation brésilienne, le lieutenant-brigadier Antonio Carlos Moretti Bermudez a déclaré : «L'intégration du KC-390 dans l'aviation brésilienne est une étape importante, sa modernité apportera une mise en œuvre et une amélioration de la doctrine d'utilisation de ce vecteur à missions multiples, contribuant ainsi grandement à l'accomplissement de la mission consistant à contrôler, défendre et intégrer les 2,2 milliards sous notre responsabilité. »

Dans le cadre de son contrat d’achat avec les forces aériennes brésiliennes, Embraer a annoncé la signature d’un contrat de services et de support d’une durée de cinq ans. Ce contrat lui confie la responsabilité du soutien logistique et technique, du contrôle de la maintenance, de la réparation des composants, du personnel d’appui pour la mise en service de l’avion et de la fourniture du matériel. L’accord porte également sur l’analyse structurelle, l’élaboration de bulletins de maintenance, la peinture des avions et d’autres services, indique le constructeur. 

Rappel : 

Le développement du KC-390 a été lancé en 2009 sous la forme d'un projet commun entre l'armée de l'air brésilienne et Embraer. Le premier exemplaire a volé en 2015.

L'armée de l'air brésilienne a commandé 27 appareils supplémentaires. En juillet, l’aviation portugaise est devenue le premier client à l’exportation du KC-390 avec une commande ferme de cinq exemplaires. Par ailleurs, Embraer a 33 lettres d’intention pour le KC-390, dont six de l’aviation argentine, six de l’aviation chilienne, 12 de l’aviation colombienne, deux de l’aviation tchèque de la société de services d’aviation SkyTech.

images.jpeg

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposent de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assurent d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage dispose de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permet des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion a une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion peut être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique et le largage de parachutistes par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5. Selon l’avionneur Embraer, les deux moteurs à double flux et la conception en flèche des ailes le rendent plus efficace et lui confère «le coût du cycle de vie le plus bas du marché».

kc-390-divulgacao.jpg

Photos : 1 & 3 KC-390 2 Cockpit  @Embraer