02/03/2018

L’US Navy modernise ses « Super Hornet » !

ASH048-130827-Boeing-F18F-ASH-06011.jpg

Je vous en parlais en décembre dernier, la marine américaine va moderniser (SLEP) et prolonger la vie de sa flotte d’avions de combat Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet » et mettre en place le blockIII soit le modèle « Advanced Super Hornet ».

Boeing a obtenu un contrat de modernisation de la US Navy pour les « Super Hornet » qui vise à prolonger la vie des appariels existants de 6’000 à plus de 9’000 heures de vol. Par ailleurs, Boeing commencera à installer des mises à jour initiales pour l’avion, qui vont permettre à ceux-ci de se diriger vers la nouvelle configuration blockIII.

La conversion au block III comprendra une meilleure capacité de réseau, une plus grande portée avec des réservoirs de carburant, un système conformal de cockpit avancé, des améliorations de la signature radar et d'un système de communication amélioré. Les mises à jour devraient débuter en 2020.

Dans un premier temps se sera 4 appareils qui seront modernisés pour servir de banc d’essai, Puis, un premier lot à jour 30 « Super Hornet » sera concernés. Si, la marine n'a pas précisé combien d'aéronefs subiront le processus SLEP, celui-ci devrait englober probablement la plupart, sinon la totalité, du 568 « Super Hornet ». En outre, il n'est pas clair si le programme sera étendu à l'avion d'attaque électronique, soit les 160 EA-18G « Growler ».

121859020.jpg

L’Advanced Super Hornet (Super Hornet Block III) :

Le projet « Advanced Super Hornet » est basé selon le constructeur Boeing sur le même principe que le F-15 « Silent Eagle ». L’objectif étant de répondre aux besoins anticipés de la crise à des fins de coût-efficacité améliorés concernant des technologies de furtivité. Cette solution permet avec un coût abordable, de répondre aux futurs besoins de survie d’un avion de combat. Tout comme sur le « Silent Eagle », on appliquer une amélioration de la furtivité des revêtements et de la signature radar de l'avion, avec le montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La particularité résident dans le fait, qu’il est possible en fonction de la mission, de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnelle.

Une autre amélioration est l'aérodynamique Digital Flight Control System, qui améliore la fiabilité de l'avion et réduit le poids de la  cellule. L’adoption d’une peinture absorbante sur l’ensemble de la cellule contribue également à la diminution de la signature radar. L’adjonction de réservoirs de carburant supplémentaires sur l’épine dorsale de l’avion en augmente le rayon d’action, permet de supprimer les réservoirs sous les ailes pour de l’armement additionnel, le cas échéant.

Un nouveau système de guerre électronique Digital Electronic Warfare System (DEWS) qui travaille de concert avec le radar Raytheon Electronic Scanning Array (AESA) permet une optimisation des différents capteurs et senseurs. L’avionique comprend un écran géant couleur. L’avion est doté d’un capteur IRST. En matière de motorisation, l’appareil est doté de deux General Electric F414-440 qui augmentent la puissance de 20%. 

Selon Boeing, le « Super Hornet Block III » peut ainsi effectuer la plupart des missions imaginées pour le F-35C à l’exception de la pénétration furtive.

ASH070-130827-Boeing-F18F-ASH-125111.jpg

Photos : 1 & 3 Advanced Super Hornet 2 le nouveau cockpit @ Boeing