14/04/2015

Dix Tiger seront retirés !

DSC_3182.jpg

 

 

Les Forces aériennes suisses ont terminé l'examen de la structure portante. La flotte de Northrop F-5 E/F «Tiger II» était temporairement clouée au sol, une fissure a été découverte, lors d’un entretien de routine. Lors d’un contrôle effectué, une fissure a été constatée dans la structure portante d’un Tiger F-5E (monoplace), ce qui a entraîné un ordre de contrôle des 36 avions Tiger F-5E qui effectuent encore des vols réguliers.

 

Le résultat de l’examen a révélé que 16 appareils sur 36 étaient défectueux. En conséquence, dix F-5E « Tiger II » seront abandonnés et six autres réparés. Sur les six Tiger qui seront réparés et remis en service, un est gris et les cinq autres rouge et blanc. Il en résulte que la Patrouille Suisse ne pourra pas toujours se produire avec six avions aux couleurs du drapeau.

 

Fatigue structurelle : 

 

La flotte d’avions de combat F-5 est fatiguée, depuis les années 2000, celle-ci et régulièrement réduite, car des aéronefs présentent des fissures importantes qui sont le fait de l’utilisation des aéronefs. Cet arrêt temporaire de la flotte de F-5, ou du moins ce qui l’en reste démontre une nouvelle fois que nos bons vieux «Tiger» ne sont plus très loin d’une retraite bien méritée.

 

Prendre le taureau par les cornes : 

DSC_5787.JPG


 

Cette situation nous démontre une fois de plus les graves conséquences du vote négatif sur le fond Gripen. La situation de nos Forces Aériennes devient chaque jour plus difficile avec notamment la mise en place progressive de la QRA 24/24. La baisse constante du nombre de F-5, qui par ailleurs ne correspondent plus aux besoins actuels rendent la tâche des 32 F/A-18 toujours plus complexe et poussent ceux-ci à devoir voler plus souvent et bruler, ainsi plus vite leur potentiel. 

Entre les années 1978 et 1984, les Forces aériennes ont acquis 110 F-5 Tiger (98 monoplaces et 12 biplaces). Aujourd'hui, il reste 26 appareils en service.

 

Il devient de plus en plus urgent de relancer le processus d’acquisition d’un nouvel avion de combat, sans quoi d’ici 10 ans, nos Forces aériennes se retrouveront dans une situation particulièrement critique. 

 

DSC_5061.JPG

 

 

Photos: 1 Northrop F-5E Tiger II à Payerne 2 Plan QRA 3 F/A-18C Hornet à Payerne @P.Kümmerling

04/01/2015

L’Arabie Saoudite vend ses F-5 !

Saudi_Tiger_F-5.jpeg

Riad, l’Arabie Saoudite cherche à vendre sa flotte d’avions de combat Northrop F-5E/F «Tiger II». Ce pays n’utilise plus le F-5 en tant qu’avion de de combat depuis 2009. La flotte actuelle de 79 aéronefs est pour l’instant stockée dans l’attente d’une décision.

 

A l’époque, l’Arabie Saoudite avait acquis dans les années 1970, 110 avions de combat Northrop F-5E/F/RF-5E en vertu d’une commande au gouvernement américain.

 

L’offre de rachat :

 

L’offre d’achat n’est pas forcément dirigée en faveur d’un Etat. Le gouvernement d’Arabie Saoudite propose cette flotte avec un appel d'offres avec l'adjudication nécessaire d'inclure une garantie bancaire de 2% de la valeur de l'offre réelle. La date des enchère sera ouverte d’ici le 20 février 2015. Il sera possible à des particuliers et des musées d’acquérir une ou plusieurs machines, qui seront au préalable désarmées.

 

La fin des Northrop F-5E/F:

 

Avec notre pays d’ici deux à trois ans, le retrait programmé au Brésil (2022) en Thaïlande (2020), la flotte mondiale d’avions F-5 dont 200 à 250 appareils sont encore en état de vol, va progressivement continuer de diminuer pour finalement disparaitre. Le F-5 ne restera bientôt plus en service que comme avion d’exercice au sein de l’Académie de «Top Gun», et même là, la prestigieuse école prévoit déjà le remplacement d’ici quatre ans du «bon vieux» F-5 par des F-16.

 

Le Northrop F-5 «Freedom fighter» a été conçu et fabriqué par Northrop à partir de l'année 1962.  Fiable, performant et bon marché, il a rencontré un grand succès à l'export puisqu'il a été adopté par une trentaine de pays et construit à plus de 2’700 exemplaires. 

 

1280px-Saudi_Air_Force_Al_Shahrani.JPEG

 

Photos : 1 F-5F saoudien 2 Pilote de F-5 Saoudien @ RSAF

 

27/01/2014

WEF/Genève II, les limites du F-5 Tiger II !

 

 

f-5e,swiss air froce,gripen e,gripen suisse,réferendum gripen,gripen blog,gripen-oui,swiss gripen,swiss air force

Nouveau volet concernant les besoins d’acquisition du Gripen E, cette fois-ci, c’est l’actualité qui nous en apporte une preuve supplémentaire.

Nos Forces aériennes ont dû armer les Tiger de la Patrouille Suisse pour sécuriser les deux dispositifs. « Pa capona » : nos ambassadeurs ailés ont donc été armés de missiles « bons de guerre » ! Parce que 32 F/A-18 ne suffisent pas pour protéger une conférence de paix et un forum international accueillis simultanément sur notre sol. Cela, même en collaborant avec d’autres forces aériennes.

Plusieurs opposants à l'achat du Gripen affirment que la solution pour ne pas « gaspiller des milliards » dans ces avions, réside dans la collaboration avec les pays voisins. Collaborer ? Sans avoir de quoi collaborer effectivement, dès lors qu'une frange politique de ce pays refuse que l’armée investisse, sur son budget ordinaire alloué par le Parlement, dans une aviation efficace au-delà de quelques jours ?

 

f-5e,swiss air froce,gripen e,gripen suisse,réferendum gripen,gripen blog,gripen-oui,swiss gripen,swiss air force

 

Ces appels à la collaboration, c'est de la sculpture sur nuages ! Certes, nos Forces aériennes ont su faire face durant le WEF et Genève 2. Mais avec un manque cruel de moyens efficaces, en étant obligées d’armer leurs vénérables ambassadeurs pour faire le job. En Suisse, des prétendus « experts militaires » de gauche, maqués avec le Groupe pour une Suisse sans armée, n’ont cure du maintien de notre capacité de défense. Une capacité qui ne pourra être reconstruite du jour au lendemain une fois qu’on y aura renoncé le 18 mai prochain.

La situation du F-5 Tiger II :

 Les Northrop F-5E/F Tiger des Forces aériennes suisses ont une conception datant de la fin des années 60. La Confédération a acquis dès 1978 110 Tiger au total avec une mise hors service prévue à l’origine pour 2010. La flotte actuelle qui comprend moins de 50 appareils peut accomplir diverses missions, mais elle ne peut absolument pas se mesurer avec des avions de combat modernes des 4e et 5e générations.

Les derniers F-5E/F encore en service sont, non seulement limités du point de vue des capacités, ne pouvant par exemple, pas voler de nuit ou par mauvais temps, mais ceux-ci doivent également être guidés, depuis les stations radar au sol jusqu'à l’objectif. De plus, le vieillissement des cellules et des équipements de bord imposent soit un retrait des appareils les plus anciens, soit une augmentation annuelle des heures de maintenance et donc des coûts d’exploitation.

 

REN-GO~1.JPG

Jusqu'à présent les F-5 destinés à la Patrouille Suisse n’étaient pas engagés lors d’opérations telles que le WEF ou des conférences du type Genève II, d’ailleurs les F-5 de la PS n’ont plus de canons de bord opérationnels, dont la partie arrière a été remplacée, par le système permettant de former les fumigènes. Mais l’attrition de la flotte de F-5 est aujourd’hui telle, qu’il fallut se résoudre à puiser dans l’effectif des F-5 destinés à la Patrouille Suisse. Le dispositif fumigène ayant été démonté pour réinstaller les canons de bord.

A l’évidence la situation de la flotte de F-5 devient complexe, il devient nécessaire de remplacer ces appareils par le Gripen E. Non seulement pour assurer dignement la souveraineté de notre espace aérien, mais aussi pour assurer l’avenir de la Patrouille Suisse !

Texte : François Monney/ Pascal Kümmerling

Photos : 1 & 3 F-5E PS armé@ René Gogniat 2 Aim-9P Sidewinder sur un F-5 E de la PS @ Neo Falcon

 

mail.jpg

OUI le 18 mai à la loi sur le financement du Gripen !

 

Lien sur les articles du dossier :

Gripen, un besoin fondamental :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/01/22/gripen-un-...

Gripen, les mensonges des référendaires :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/01/22/gripen-un-...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

08/01/2014

L’Indonésie cherche un remplaçant à ses F-5!

unnamed.jpg


 

 

Le valeureux Northrop F-5E/F «Tiger» est en passe de tirer sa révérence à travers les continents, après le Brésil, la Suisse et bien d’autres, l’Indonésie se lance dans un programme de remplacement avec une décision possible avant 2015.

 

L’Indonésie avait acquis un total de 12 «Tiger II» soit 8 F-5E et 4 F5F qui ont été modernisés en 1990 par la société belge SABCA au niveau de l’avionique.

Le ministre de la Défense Monsieur Purnomo Yusgiantoro vient de confirmer le lancement d’un programme de remplacement qui vise l’acquisition de 16 appareils. L’objectif étant une livraison d’ici 2020.

 

Pression russe :


 

2741061961.jpg


 

Dans l’optique de renforcer sa présence dans le pays, le groupe Sukhoi tente une approche pour de venir compléter l’acquisition de 6 Su-30MkII décidée en janvier de l’année dernière. Ces six appareils doivent former le deuxième escadron de Su-30MK «Flanker» achetés par l’Indonésie. L’avion est entré en service à la fin des années 1990, et opéré dans un premier temps au sein de l’Indian Air Force qui a acquis une cinquantaine d’avions. Mais l’avionneur russe semble également vouloir proposer le Su-35.

 

Lockheed-Martin propose le F-16:


 

2062487879.jpg


 

L’avionneur américain tente de son côté, le coup double suite à l’achat de 24F-16C/D Block32 en 2011 par l’Indonésie. Ces appareils devant compléter les 10 F-16 A/B Block15 déjà en service.

 

Le Gripen E en embuscade :


 

GripenB.jpg


 

Mais, un troisième appareil est en mesure de venir brouiller le jeu, il s’agit du JAS-39 Gripen E du constructeur suédois Saab. 

 

Photos : 1 F-5F indonésien 2 Su-30MKII indonésien 3 F-16 indonésien @Indonesian Air Force 4 Gripen F @ Saab

20:54 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : indonésie, f-5e, f-5f, su-30mk2, f-16, gripen e |  Facebook | |