05/05/2016

Vieillissement structurel découvert sur un F/A-18 !

Engineering-Emmen_DSC4948.jpg

La Force aérienne suisse a découvert un problème de structure sur un avion de combat Boeing F/A-18 « Hornet ». L’avion devra recevoir une nouvelle paire d’ailes.

Les F/A-18 Hornet des Forces aériennes suisses font l’objet d’inspections régulières. Lors d’une telle inspection, il a été constaté qu’une liaison adhésive entre l’aile et le fuselage s’était détachée. Par détachement, on entend en l’occurrence un petit défaut de la liaison adhésive entre le revêtement en titane et le matériau composite de l’aile. Il est ressorti de l’examen effectué que la réparation n’est pas possible, c’est pourquoi l’aile doit être échangée.

Jusqu’à cet échange, l’appareil en question peut être affecté au service de vol avec des restrictions. L’échange de l’aile sera effectué ces prochains mois chez RUAG Aviation à Emmen.

Les problèmes de fatigue de la structure des avions, comme des détachements et des fissures, ne sont rares ni dans l’aviation civile ni dans l’aviation militaire; ils apparaissent, avec le temps, comme conséquence de l’exploitation des appareils.

Une flotte dans sa seconde moitié de vie :

La flotte de F/A-18 « Hornet » se trouve dans la deuxième moitié de sa durée d’utilisation, raison pour laquelle les travaux d’entretien de la structure vont s’intensifiant. Les éventuelles défaillances sont constatées lors d’inspections régulières. Pour les emplacements critiques, des modifications préventives sont mises au point pour que l’entretien des avions reste le plus économique possible.

DSC_6419.jpg

Tenir avant l’arrivée d’un nouvel avion de combat :

Le nombre d’heures de vol annuelles des F/A-18 a augmenté et ne pourra pas être diminué au cours des prochaines années, et ce pour deux raisons : d’une part, la renonciation à acquérir pour l’instant de nouveaux avions de combat, qui auraient déchargé les appareils existants dans les domaines du service de police aérienne et de l’instruction ; d’autre part, l’augmentation échelonnée de la disponibilité du service de police aérienne. La sollicitation accrue des F/A-18 augmente aussi le besoin en matériel de remplacement. Pour que les F/A-18 restent en mesure d’accomplir leur mission, le Département de la Défense à lancer un programme d’achat de matériel (programme armement 2016) de remplacement pour les avions et le matériel au sol afférent, qui ne seront prochainement plus disponibles. Cette acquisition permet non seulement de garantir la disponibilité mais également, par un achat groupé avec d’autres nations utilisatrices, de réduire les coûts.

La livraison du matériel de remplacement est prévue pour la période 2016 à 2025. Parmi les 124 articles à acquérir figurent notamment: gouvernes de vol, cylindres pour commandes de vol, pièces de rechange pour réacteurs, engrenages, composants de train d’atterrissage, réservoirs de carburant.

Une situation qui s’aggrave :

La flotte d’avions de combat F-5 est fatiguée, depuis les années 2000, celle-ci et régulièrement réduite, car des aéronefs présentent des fissures importantes qui sont le fait de l’utilisation des aéronefs. Le non remplacement des derniers F-5 (30 appareils) qui devront être entièrement cloués au sol d’ici 2018-2019 et l’augmentation des vols de la flotte de « Hornet » rend la situation chaque mois plus critique pour les Forces aériennes. Le besoin en nouveaux avions de combat est devenu une urgence, n’en déplaise à quelques naïfs.

 

DSC_3182.jpg

Photos : 1 Maintenance des Hornet @ RUAG 2 F/A-18C Hornet 3 F-5 E Tiger II @ P.Kummerling