13/07/2017

Incendie d’un F-35, personnel trop confiant !

5988151554_75cc7a872a_o.jpg

L’enquête de l'US Air Force concernant le l’incendie qui s’est déclaré, lors du démarrage du moteur d’un Lockheed-Martin F-35A le 23 septembre 2016 sur la base aérienne de Mountain Home dans l’Idaho a rendu ses conclusion.

Rappel :

L’incendie s’est déclaré lors du démarrage du moteur le 23 septembre 2016 sur la base aérienne de Mountain Home dans l’Idaho. L'avion endommagé était l'un des sept F-35A de l'escadron 61 basé à Luke en déplacement à Mountain Home. Le pilote a pu évacuer l’avion, mais a été traité à l’hôpital pour des brûlures, ainsi que trois militaires de l’équipe au sol.

Les faits :

Selon le rapport d’enquête, le feu s’est déclaré lors du démarrage du moteur par un fort vent arrière. En effet, un fort vent de 30kt était actif pendant que le moteur Pratt & Whitney F135 a commencé une séquence de démarrage, forçant un retour de l'air chaud dans l'entrée de la tuyère de l’avion.

À mesure que la température de l'air augmentait, pendant que l’APU continuait d’alimenter le démarrage de la turbine en énergie électrique, une série de dysfonctionnements s'est produite. La densité inférieure de l'air produisait un couple insuffisant nécessaire au moteur, ce qui a ralentit la rotation de la section de la turbine.

Dans le même temps, le carburant a continué à alimenter le moteur à un rythme croissant, ce qui a poussé à un feu de moteur avec les gaz d'échappement. Le vent arrière a permis à l’incendie de se propager rapidement à travers l'avion et a causé des dommages importants à l’arrière de celui-ci.

Les conclusions du rapport :

Le rapport reproche un manque de sensibilisation et de formation aux pilotes et aux mécaniciens en ce qui concerne les conditions de vent arrière lors d'un démarrage du moteur. Une liste de contrôle du pilote comprenait un avertissement que les vents arrières forts peuvent pendant le démarrage d'un moteur provoquer une panne de l’APU. Cependant, la check-list du constructeur ne précisait pas la limite de vent arrière à ne pas dépasser. Le processus de démarrage du moteur du F-35A est fortement automatisé a conduit le pilote à croire que l'avion pouvait traité la plupart des procédures de départ de manière autonome. De plus, les données du moteur sont restées au « vert » et le pilote a supposé qu'il n'y avait aucun problème pour ce démarrage.

Les faits démontrent que si le pilote avait été mieux formés et que les limites de démarrage avec un fort vent arrière avait connues, le pilote et les mécaniciens au sol auraient pu identifier le problème plus tôt. L’équipe a par ailleurs eu trop confiance dans les systèmes de l’avion.

Selon le colonel Dale Hetke, de l'USAF, qui a mené l'enquête. "Cette conscience vague a conduit à une formation insuffisante pour les démarrages de moteurs avec un vent arrière. La formation a également entraîné une complaisance et une dépendance excessive à l'automatisation des aéronefs ».

Le service n'a pas encore déterminé les coûts totaux, mais estime que les dommages a l’avion coûteront plus de 17 millions de dollars.

1*mdOmQcDKYy526-IIg9dZTw.png

 

Photos : 1 F-35A au démarrage 2 Une partie des dégâts de l’incendie du 23 septembre@ USAF

 

12/01/2017

Lockheed-Martin livre le 200ème F-35 !

6754.jpeg

L’avionneur américain a livré le 200ème exemplaire de son F-35 « Lightning II », l’avion est destiné à la Japan Air Self-Defense Force. Il s’agit second appareil destiné au Japon.

Ce F-35A a quitté l'usine de Lockheed-Martin de Fort Worth et est arrivé environ deux heures plus tard sur les installations de la base aérienne de Luke Air Force Base. Ce F-35a n°AX-2 japonais a rejoint les 46 appareils destinés à la formation des pilotes de plusieurs pays partenaires du programme F-35. A ce jour, le programme a enregistré 75’000 heures de vol tout en formant plus de 380 pilotes et 3’700 opérateurs de maintenance.

Concernant les F-35A destinés au Japon, les quatre premiers seront construits sur le site de Lockheed-Martin à Fort Worth au Texas, les autres seront assemblés sur la chaîne de montage finale de Mitsubishi Heavy Industries à Nagoya. Le Japon a passée commande pour 42 appareils de ce type.

Le F-35A est un chasseur polyvalent multirôle. Il doit dans un premier temps venir remplacer les F-16 et A-10 et épauler le F-22 au sein de l’US Air Force. Le F-35A peut emporter 8,38 tonnes de carburant en interne.

Les équipements sont les suivants :

 

  • Radar à antenne électronique active AN/APG-81 (issu du AN/APG-77 du F-22 Raptor) avec des modes air-air, suivi de terrain, détection de mobiles terrestres, écoute passive et des capacités de brouillage.
  • brouilleur Sanders/ITT ALQ-214.
  • AN/AAQ-37 Distributed Aperture System, comprenant 6 détecteurs infrarouges répartis en différents points de façon à fournir une vision à 360° autour de l'avion.
  • Electro-Optical Sensor System (EOSS), système de localisation et désignation comprenant un FLIR, une caméra TV et un système Laser (télémétrie, désignation de cible).

Le tableau de bord se compose principalement de 2 écrans LCD couleurs de 20 x 25 cm. Leur surface est tactile, ce qui supprime le besoin de boutons de sélection. Le traditionnel viseur tête haute est supprimé, les informations étant projetées directement sur la visière du casque du pilote.

Cependant, les tests opérationnels et évaluations au Pentagone ont démontrés que l’avion doit encore être amélioré:

temps de présence au-dessus du champ de bataille pour l'intervention armée : 30 minutes (il est de 90 minutes pour l'A-10).

  • Impossibilité d'intervention de nuit à cause de l'absence du système de visée nocturne prévu, qui n'est pas au point et dépend du nouvel ensemble électronique.
  • L'armement autorisé maximal consiste en deux bombes à courte portée de même modèle et deux missiles air-air à moyenne portée AIM-120 AMRAAM.

 

Au sein de l’US Air Force des critiques font état que l’avion ne pourra jamais être aussi efficace que l’actuel A-10 le F-35 étant dépendant de sa structure et de sa configuration aérodynamique limitée. Le F-35 ne pourra donc jamais offrir une très grande manœuvrabilité, notamment pour les évolutions à basse vitesse lors de l'intervention sur le champ de bataille, et par conséquent possibilité de vol à très basse vitesse pour les interventions les plus précises ; 540 kg de blindage en titane permettant d'encaisser et de survivre à de nombreux impacts ; deux moteurs très éloignés l'un de l'autre.

 

yourfile.jpg

Photos : 1 F-35A en vol@ Franck Crebas 2 le 200ème F-35 au couleurs japonaise @ Lockheed

 

27/07/2014

Le premier F-35A australien !

yourfile-1.jpg

 

 

Fort Worth, Texas, le programme F-35 continue de jongler entre les bonnes et moins bonnes nouvelles, vendredi une cérémonie a eu lieu au sein des installations de l’avionneur Lockheed-Martin commémorant le déploiement officiel du premier F-35A «Lightning II»  destiné à la Royal Australian Air Force (RAAF). 

 

«Aujourd'hui, nous célébrons une étape importante dans le partenariat américano-australien, un partenariat fondé sur la force, l'amitié et l'innovation technologique», a déclaré Frank Kendall, sous-secrétaire américain de la Défense pour l'acquisition, des technologies et de la logistique. "Nous nous joignons à l'Australie, en tant que l'un de nos partenaires d'origine, pour célébrer ce déploiement et les nombreuses contributions australiennes au programme Joint Strike Fighter. Pour nos deux pays, ce programme représente un bond exponentiel dans la capacité de pointe en matière de technologie". 


 

lockhed-martin,f-35a lightning,raaf


 

Ce premier F-35 de la RAAF numéro UA-1 va subir des contrôles de système de carburant avant de pouvoir effectué son premier vol, dans les prochains mois. Un second F-35A No°UA-2 rejoindra celui-ci à la fin de l’été. Les deux appareils rejoindront en fin d’année, les installations de Luke Air Force Base en Arizona, où ils seront utilisés pour la formation des premiers pilotes australiens. Les premiers F-35A entreront en service en Australie à partir de 2018 au sein du 3e escadron de la RAAF. Les F-35 australiens seront basés à Tindal et Williamtown.  L’Australie compte acquérir de 72 avions.


yourfile-2.jpg


 

Photos : le premier F-35A destiné à la RAAF @ Lockheed-Martin 

 

 

 

 

11:53 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : lockhed-martin, f-35a lightning, raaf |  Facebook | |