07/05/2017

Le premier F-35B assemblé en Italie !

C_Emb-KUIAATVtj.jpg

Le premier Lockheed-Martin F-35B assemblé hors des Etats-Unis est sorti de la chaine d’assemblage italienne de Cameri. L’avionneur italien Leonardo est partenaire de Lockheed-Martin pour le montage des F-35A et dorénavant du F-35B. L’entreprise italienne assemble également des ailes pour le F-35A en tant que fournisseur de deuxième source de Lockheed-Martin.

Parallèlement à Cameri, Lockheed-Martin exploite deux autres centres, à Fort Worth et à Nagoya, au Japon. Cameri est le seul établissement étranger à construire la variante STOVL et produira 30 F-35B et 60 F-35A pour l'Italie, ainsi que 29 F-35A pour l'Aviation royale néerlandaise. L’usine Leonardo de Cameri a déjà livré sept F-35A.

Ce premier F-35B n° BL-1 doit effectuer son vol inaugural pour la fin du mois d'août, avec une livraison prévue au ministère italien de la Défense en novembre. À la suite d'essais en vol, un pilote italien pilotera le BL-1 jusqu’au centre du Naval Air Station de Patuxent River dans le Maryland, au début de l’année 2018 pour effectuer la certification des effets environnementaux électromagnétiques requis.

C_EPmxrXgAULA-D.jpg

La variante F-35B :

La variante du F-35B STOVL (Short TakeOff/Vertical Landing, ou décollage court et atterrissage vertical) cette version possède une soufflante intégrée verticalement dans le fuselage, à l'arrière du cockpit (utilisée uniquement pour le décollage ou l'atterrissage), ainsi qu'une tuyère principale orientable vers le bas. La soufflante est reliée à la turbine basse pression du réacteur principal. La capacité interne en carburant est réduite à 6,35 tonnes (- 24,22 % par rapport à la version F-35A).Cette variante du F-35 est celle qui sera livrée à l'US Marines Corps et la Royal Air Force.

C_EPnYgXcAAj-Iz.jpg

Photos : Le premier F-35B assemblé en Italie@ Leonardo/Lockheed-Martin

 

 

17/01/2011

Les difficultés du F-35 STOVL profitent aux Super Hornet !

1423040.jpg

 

 

 

1800353.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lockheed Martin a besoin de repenser le décollage court et atterrissage vertical (STOVL) de la  variante du F-35 B Lightning II Joint Strike Fighter, du coup le Super Hornet pourrait engendrer de nouvelles commandes pour combler le vide !

 

 

F-35 de nombreuses difficultés :

 

La mise au point du F-35 s’avère longue et coûteuse pour le constructeur Lockheed-Martin à tel point que ce programme sera le plus cher de l’histoire de l’aviation militaire américaine ! Si les versions A (chasse & attaque au sol) C (chasse & attaque au sol embarqué) se développent longuement, mais surement il n’en va pas de la même manière pour la version C (STOVL) qui doit remplacer les Harrier AV-8B/GR9/Sea Harrier. En effet, le constructeur doit faire face à nombreux problèmes techniques : certaines pièces de la soufflante principale doivent  être redessinées et plusieurs problèmes informatiques péjorent les systèmes de stabilisation de vol !

 

Du coup, ses retards font qu’il n’y aura pas de commande de F-35B STOVL,  en 2012 comme prévu, dans le calendrier initial du programme. Pires, les déboires accumulés et les réductions de budgets  imposées par l’Administration Obama devraient réduire le financement durant les cinq prochaines années !

 

 

1463483.jpg

 

 

Production, réorganisation des priorités :

 

En conséquence, le programme de développement du programme F-35 C STOVL est mis en période probatoire pour deux ans et qui pourrait tout simplement être abandonnée, si de facto les problèmes n’étaient pas résolus d’ici là !

 

A court terme, les futures chaînes de production mettront l’accent en priorité sur les versions A & C du F-35. Et les besoins pour équiper l’US Marine Corps (USMC) sont tels que le Super Hornet viendra s’intercaler dans les commandes pour combler le vide. La séquence de production du F-35C passera en dernier !

 

 

Production  augmentée pour le Super Hornet :

 

Le F/A-18 E/F/G Super Hornet est toujours en production pour l’US Navy  (Super Hornet  & Growler) et l’Australie et ceci dans l’attente de possible contrats avec d’autres clients (Brésil, Inde, EAU) mais il n’était pas prévu d’équiper en rattrapage  l’US Marines Corps. Les déboires du F-35C profitent donc directement à Boeing, qui se verra donc confié  une production additionnelle de son aéronef, en vue de combler le vide, mais peut-être aussi selon les résultats de mise au point du F-35, de nouveaux contrats pour du long terme.

 

 

1822185.jpg

 

 

Liens sur le F-35 & le Super Hornet :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/03/19/atterrissa...

 

 

 http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/09/30/c39141861f...

 

 

Photos : 1 F35C & Super Hornet 2 le F-35C STOVL 3 F/A-18 Super Hornet @ Greg Steiner