27/10/2018

F-35 : prolongation de l’arrêt de vol !

 

5b193834a53c9.jpg

Suite au crash d’un Lockheed-Martin F-35B « Lightning II » près de l’aérodrome du Marine Corps à Beaufort, en Caroline du Sud, le 28 septembre dernier, le Pentagone avait émis le 11 octobre dernier un avis d’interdiction de vol temporaire de la flotte mondiale de F-35. Mais la découverte d’un nouveau problème sur certains appareils bloque l’autorisation de vol d’un certain nombre.

Nouveau problème découvert :

Le Pentagone à pris la décision de prolonger l’arrêt des vols d’au moins 24 avions de combat communs F-35 dont les heures de vol étaient plus longues. Cette décision fait suite aux nouvelles inspections des systèmes de carburant nécessaires qui ont été effectué ces dernières semaines.

Le bureau du programme commun des F-35 a annoncé jeudi avoir découvert que deux nouvelles pièces doivent être inspectées principalement sur les modèles de F-35 entrés en service en premier. Début octobre, le Pentagone a mis à terre toutes les versions de l'avion fabriqué par Lockheed Martin pour examiner les tubes de carburant dans les moteurs, fabriqués séparément par Pratt & Whitney.

"L'équipe technique conjointe du gouvernement et de l'industrie a achevé son évaluation des tubes d'alimentation en carburant dans le moteur Pratt & Whitney de l'avion F-35", a déclaré le bureau dans un communiqué.

"En plus du tube défectueux identifié précédemment, l'analyse a identifié deux tubes d'alimentation en carburant supplémentaires nécessitant une inspection."

Selon le bureau du programme commun des F-35, les pièces incriminées devront être changées progressivement sur l’ensemble de la flotte de F-35 en service. Le vieillissement de celles-ci posant un problème se sécurité après un certains nombres d’heures de vol.

 

Photo :F-35 @ RAF

28/03/2018

F-16 Belges, le document du scandale !

OVINIIR7WRD67L6Q36U5CYEUUI.jpg

La situation de complique pour le gouvernement belge, avec la publication d’un documemt de la RTBF qui confirme ce que tout le monde pensait : le concours était truqué d’avance. Jusqu’ici, il n’y avait pas de preuves formelles, mais de lourdes présomptions.

Un document issu du cabinet du ministre de la Défense Steven Vandeput fait dire que le choix pour les F-35 de Lockheed Martin en remplacement des F-16 est arrêté depuis longtemps. Le ministre affirme pour sa part qu'il s'agit "d'un seul des dizaines de documents circulant" dans le cadre de ce dossier sensible.

Le document en question date de mars 2015 et a été apporté par un vent favorable aux rédactions du Standaard et de la VRT. Le texte fait état d'un grand appétit pour "un avion de combat de cinquième génération", soit un appareil furtif. Seul le F-35 remplit cette condition.

Le texte pointe également "la capacité de dissuasion nucléaire" des chasseurs-bombardiers. "La Belgique, en tant que pays hôte du siège OTAN, souhaite rester un partenaire durable et fiable et veut participer à la capacité nucléaire de l'alliance", indique la fiche.

Selon le député Dirk Van der Maelen (sp.a), qui a pu consulter le document, toute la procédure de remplacement des F-16 n'est qu'une "arnaque". "Le choix des F-35 est arrêté depuis 2015. Le ministre Vandeput a toujours nié que la capacité nucléaire était un critère important dans le choix, mais cela ne correspond pas à la réalité", estime le ministre. Pour lui, le ministre et son cabinet avaient déjà décidé d'opter pour les F-35 avant le début des négociations et l'élaboration de la Vision Stratégique. Il demande que les audits actuellement menés soient étendus au cabinet du ministre.

Le ministre Vandeput affirme que le document qui a fuité fait partie de dizaines de documents qui ont circulé lors des sessions de brainstorming. "Il date d'avant les négociations sur la Vision Stratégique. Je ne pense même pas qu'il m'ait été présenté sous cette forme."

Photo : Le F-35 @ USAF