15/08/2013

F-35C débute sa carrière sur porte-avions !

130814-N-ZZ999-110.jpg


 

 

SAN DIEGO, l’Escadron VFA 101 de l’US Navy vient de voler avec le premier Lockheed-Martin F-35C «Lightning II». Le Lt. Chris Tabert du VFA 101 a effectué un vol d’une heure trente avec le nouvel appareil.

 

L’Escadron de l’US Navy VFA 101 doit préparer les pilotes de la Navy pour les opérations depuis les porte-avions avec le F-35C. Le VFA 101 a pour mission de former les équipages de la Navy à l’emploi du F-35C, depuis les bâtiments de surface. La première phase en collaboration avec le constructeur est d’assurer la sécurité des vols, pour l’introduction du F-35C à bord d’un porte-avions. Puis, viendra le temps des qualifications des pilotes. En parallèle à la formation des pilotes, il s’agit aussi d’assurer la préparation et la qualification du personnel de maintenance à bord des bâtiments. 

 

 

Pour les membres de la Navy, le F-35C permettra d'améliorer la flexibilité, la projection de puissance et viendra compléter les capacités du F/A-18E/F «Super Hornet» au sein de la Navy. D’ici 2025, les forces de la Navy seront composées d'un mélange de la F-35C, F/A-18E/F «Super Hornet», EA-18G «Growler», E-2D «Hawkeye.


 

1185217_10151606365133733_978716587_n.jpg


 

Rappel :

A la fois furtif et relativement léger (20 tonnes en combat), le F-35 Lightning II, nommé ainsi en hommage au légendaire P-38, sera essentiellement employé pour des missions d’attaque, même si, il dispose de capacité air-air appréciables. Cependant, son développement a pris au moins 4 ans de retard sur le calendrier initial, en raison de problèmes liés à la complexité de sa conception. 
Le programme JSF doit déboucher sur la production de trois variantes d’un même appareil, ayant environ 80% de communalité de structure et pièces et pratiquement 100% au niveau avionique. Le F-35C est la version devant opérer sur porte-avions classique, remplaçant les F/A-18  Hornet de premières générations A/B, en complément des Hornet C/D et E/F Super Hornet.


 

1013892_10151509027923733_1374633719_n.jpg


 

Photos : 1 F-35C du VFA 101 2 Vérification au sol 3 La Navy F-35 et Super Hornet @ US Navy


26/07/2013

La Hollande reçoit son F-35 d'essais !

lockheed-martin,f-35,pays bas,f-35 avia news

Le premier des deux Lockheed-Martin F-35 "lightning II" destiné aux Pays-Bas a été remis au groupe d'évaluation de la Force aérienne néerlandaise. Ce F-35 avait été commande en 2009 par les Pays-Bas et un second en 2011 dans le cadre du programme d'évaluation pour le remplacement de la flotte des F-16. L'avion a été transféré des installations de Lockheed-Martin à Forth Worth au Texas sur le site d'évaluation de la base aérienne d'Edwards AFB en Californie.

 

Les Pays-Bas vont procéder à une série de testes sur l'appareil ainsi que sur le second exemplaire qui viendra compléter le premier prochainement. À ce jour, les Pays-Bas n'ont pas encore clairement définis si ils optaient pour le programme F-35 pour remplacer les F-16. Les essais de ces prochains mois seront donc déterminant pour le choix final. La Hollande compte également obtenir de nombreuses vérifications en ce qui concerne les coûts du programme F-35 sur le long terme. Les Pays-Bas vont utiliser ce premier appareil pour les tests de formation et opérationnelles pour les pilotes et la maintenance.

Dénommé AN-1 en Hollande, l’avion fera l'objet de contrôles du système de carburant avant d'être transporté en vue des essais en vol dans les prochaines semaines. Les Pays-Bas se sont engagé à acquérir 85 F-35A, cependant le programme est momentanément gelé, le temps de clarifier les coûts qui selon les dernières informations pourraient atteindre la somme extravagante de 1.510 milliards de dollars. C’est ce que devrait coûter le Joint Strike Fighter au contribuable américain selon les dernières estimations du Pentagone.

L’autre problème concerne les retombées industrielles, en effet, Les règles établies pour ce programme JSF visent à éviter les dysfonctionnements rencontrés dans plusieurs programmes européens, dont Eurofighter. Mais elles sont alors complètement déséquilibrées en faveur des États-Unis. Les retours très limités pour ces pays d’un programme américano-centré, à la fois au niveau du produit JSF F-35 Citons le Rapport UEO sur "Le programme européen d’acquisition de technologie (ETAP)", présenté au nom de la Commission technique et aérospatiale, par M. Edward O’Hara,

23:56 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : lockheed-martin, f-35, pays bas, f-35 avia news |  Facebook | |

04/12/2012

Le F-35 passe les 5’000 heures de vol !

F-35_STOVL.jpg


 

FORT WORTH, Texas,  le programme Lockheed-Martin F-35 « Lightning II »  a dépassé les 5’000 heures de vol le mois dernier. Cette étape a été franchie par le développement combiné des F-35 de démonstration (SDD) et  les aéronefs volant à Edwards Air Force Base, en Californie et Naval Air Station Patuxent River, Maryland, ainsi que ceux d’Eglin Air Force Base, en Floride. 

 

Pour dépasser ce chiffre, les trois variantes de l’avion ont été mises à contributions, soit : le F-35A conventionnel (CTOL), la variante  F-35B à décollage court / atterrissage vertical (STOVL) et  la version F-35C (navale), pour la réalisation de cet objectif. Depuis le premier vol du programme en décembre 2006, les F-35 ont volé 3’464 fois. Ce total comprend :  91 vols à partir de l'appareil d'essai d'origine, AA-1, 2.510 vols d'essai SDD et 863 vols pour les modèles de production.

 

Les pilotes & mécaniciens de F-35 satisfaits : 


 

F-35A-12J00254_12.jpg


 

Pour la première fois, des pilotes de F-35 donnent leurs impressions sur la machine, celle-ci semble plutôt les satisfaire.

Les premières réactions des pilotes de l’US Air Force et de la maintenance du Lockheed- Martin F-35 « Joint Strike Fighter»  de la base aérienne d'Eglin, en Floride, déclarent que l’avion est plus performant que ses prédécesseurs à un stade de développement similaire.

 

Si, le F-35 est à ses balbutiements, l’avion se révèle déjà être relativement stable d'un point de vue de la maintenance, explique le Col Andrew Toth, commandant de l'Escadre de chasse 33 et d’ajouter : « Le système se comporte tout de suite tel qu’annoncé, (bien que) de temps en temps, nous avons quelques problèmes avec elle sur le terrain», dit-il. Toutefois, les problèmes sont rencontrés sont généralement facilement corrigés au sol simplement en redémarrant un logiciel par exemple.

 

Une fois le F-35  en l'air, nous ne rencontrons que peu de problèmes, avec les divers systèmes de l’avion, le moteur Pratt & Whitney F135 donne pleine satisfaction.

 

Le Sgt Skyler DeBoer, un mécanicien au sein de la 33e Escadre de chasse, qui a  notamment l’expérience de mise en oeuvre du Lockheed-Martin F-22 « Raptor » et du  F-117 « Nighthawk » déclare : « En comparaison avec le F-22, ce programme est en avance sur les logiciels", «Lockheed a fait de grands progrès avec cet avion.»

 

En outre, les revêtements de furtivité du F-35 sont beaucoup plus faciles à travailler que ceux utilisés sur le « Raptor », et ceci bien que les réparations du revêtement sont moins élevées et nombre du fait que sur le F-35 plusieurs fixations et panneaux d'accès ne sont pas enduits de ce matériaux, ce qui réduit la charge de travail des équipes de maintenance.

 

En effet, selon Lockheed-Martin, certains panneaux du F-35 ont été cuits directement avec la peau composite et non plus ajoutée comme une peinture. Ce qui signifie que la signature furtive du JSF est moins facilement dégradable.


 

BF-11 Ferry Flight.jpg


 

Photos : 1 F-35B STOVL  2 F-35A CTL en ravitaillement en vol avec KC-10A 3 F-35B STOVL @ Lockheed-Martin

25/11/2012

Le Corps des Marines reçoit trois F-35B !


F35C-02.jpg


 

FORT WORTH, Texas, trois Lockheed-Martin F-35B à décollage court /atterrissage vertical (STOVL) ont été officiellement remis à l'US Marine Corps, lors d’une cérémonie au sein de la base du Marines Corps Air Station de Yuma, en Arizona. Les trois jets seront

 affectés à l'escadron de chasse 121 appartenant au Marines Aircraft Group 13.

 

«Depuis, plus de 50 ans, notre mission est de soutenir la mission du Corps des Marines et nous sommes honorés de fournir les trois premiers F-35B STOVL au Marines Fighter Attack Squadron 121," a déclaré Bob Stevens, président de Lockheed Martin, responsable de la direction. 

 

Une cérémonie officielle a marqué cette remise en présence du sénateur Mc Cain, les responsable de l’USMC de Yuma et du constructeur.

 

Au total à ce jour, l’USMC dispose de 16 F-35B,  d’ici la fin de l’année quatre appareils seront encore livrés. Le F-35B, à décollage court et atterrissage vertical (STOVL) est destiné à l’US Marine Corps quand les Harrier II et les F/A-18A/B Hornet seront progressivement retirés du service.


 

F35B_YumaMcCain.jpg


 

Essais en vol :

 

Edwards Air Force Base, un  F-35A Lightning II de type décollage et à l'atterrissage conventionnel (CTOL) vient d’élargir l’enveloppe de vol en ayant atteint un angle d'attaque élevé (AOA) 50 degrés.

Jusqu’à présent, les essais en vol à forte incidence (AOA) étaient limités à un angle de 20 degrés. La capacité à évoluer rapidement vers le maximum de l’angle d’attaque permet de valider le design aérodynamique et les systèmes de contrôle de vol. Ces essais vont encore continuer durant plusieurs mois afin de tester, les capacités avec charges et d’atteindre l’enveloppe complète de fonctionnement des commandes de vol.


 

HighAOA 17-37-03.jpg


 

Photos : 1 F-35AC  2 cérémonie de livraison avec le sénateur Mc Cain 3 Essais d’un F-35A à fort angle d’attaque @ Lockheed-Martin