11/02/2022

Le Bangladesh désire un avion de combat occidental !

bngaldesh,eurofighter,f-16v,gripen e,saab,lockheed martin,airbus,les nouvelles de l'aviation

Fini les avions russes ou chinois, le Bangladesh veut un nouvel avion de combat occidental. Le pays a besoin de 16 nouveaux avions de combat multirôles (MRCA) pour augmenter et éventuellement remplacer ses Chengdu F-7 et MiG-29 vieillissants. Pour l’armée de l’air, les aéronefs occidentaux présentent des avantages significatifs par rapport aux types russes et chinois en termes de maintenance, d’économie de carburants et de longévités. Mais il semble également que le point de vue politique pousse le pays en direction de l’Occident.

Actuellement le Bangladesh dispose force d'environ 44 avions de combat composée MiG-29 et MiG-29UB de 28 Chengdu, de F -7BG et FT-7BG ainsi que des F-7MB. En parallèle, le pays a réceptionné 16 avions d'entraînement Yakovlev Yak-130 commandés en 2013. Dans le cadre de son appel d’offres, le pays désire un avion de combat multirôle avec un ou deux moteurs. La charge utile minimale sera de cinq tonnes avec au moins huit points d'emport d'armes. Des stipulations supplémentaires exigent que le nouveau chasseur soit équipé d'un radar actif à balayage électronique (AESA) avec une portée air-air de 93 milles et une portée air-sol de 31 milles, une recherche et une poursuite infrarouges (IRST) et une suite intégrée de guerre électronique (IEW) et de contre-mesures électroniques (ECM).

Trois candidats

A l’heure actuelle trois appareils semblent prêts pour concourir, il s’agit de l’Airbus Eurofighter T4 Quadriga, du Saab Gripen E MS21 et du Lockheed Martin F-16V Block70/72. Apriori, le Rafale français ne fait pas partie des palpable et ceci à cause du différend qui oppose le Bangladesh à l’Inde.

Eurofighter Typhon II Quadriga

20201112_103801_5950FFAF.jpg

Airbus Defence and Space a étoffé ses propositions de poursuivre le développement de l'Eurofighter « Typhoon II » pour la Luftwaffe avec plus de détails. L’Espagne est également impliquée dans l’effort, qui diverge dans une certaine mesure de la feuille de route pour les Eurofighter britanniques. Pour l'Allemagne, le développement est basé sur deux exigences : le programme Quadriga pour remplacer les typhons de Tranche 1 vieillissants et limités en technologie de la Luftwaffe et un besoin ultérieur de remplacer la flotte de Tornado.

Les Eurofighter tranche 4 « Quadriga » comporteront une suite d'aides défensives améliorées et un radar AESA. Ce standard disposera du radar AESA CAPTOR-E à balayage électronique. L’arrivée du CAPTOR-E permet grâce à son antenne AESA d’effectuer des tâches multiples simultanément. Le nouveau radar conserve les principales caractéristiques de l'architecture du radar CAPTOR-M actuel, mais, il est doté d’une antenne AESA en lieu et place de l’actuelle antenne mécanique. 

L’avion disposera également d’une nouvelle architecture en termes d’avionique avec un grand écran multifonctions spécifiquement adapté à la guerre en réseau (Electronic Warfare) produit pas BAe Systems. La puissance électronique sera d’ailleurs démultipliée à cet effet, pour pouvoir travailler en réseau.

Saab Gripen E

dsc0437-1400x933-1.jpg

Le JAS-39 Gripen E MS21 dispose du radar AESA ES05 « Raven » couplé au système SWASHPLATE offrant une plage de détection démultipliée unique. L’avion a reçu un IRST (Infra-Red Seach and Track) Skyward-G produit par Selex-ES qui permet la transmission de données d’acquisition entre les appareils. Contrairement aux versions précédentes le Gripen E dispose d’une nouvelle architecture électronique (Net Centric Warfare - NCW). Le nouveau système central PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW39, pod ATFLIR) pour ensuite offrir les meilleures réponses aux menaces. L’avion est motorisé avec le General-Electric F-414G avec mode « SuperCruise ». Le nouveau système de guerre électronique (Warfare System) une détection des missiles en approche de type électro-optique EW39 (ultra-violet) qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS) couplés avec le système d'alerte aéroporté passif (PAWS-2) d'Elbit Systems. Le Gripen E emporte une large variété de missiles : AIM-9X, IRIS-T, A-Darter, Python, AMRAAM, Meteor, RBS14, Maverick, Brimstone, Taurus KEPD, ainsi que la panoplie complète des bombes à guidage laser/GPS.

Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70/72

bngaldesh,eurofighter,f-16v,gripen e,saab,lockheed martin,airbus,les nouvelles de l'aviation

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70/72 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. L’avionique est également améliorée avec un écran géant 6x8 central (CPD) à haute résolution, un nouveau bus de données à haute vitesse. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS). En matière d’armement, le F-16V permet d’emporter l’ensemble des armes disponibles et futures en de l’US Air Force.

Photos : 1 MiG-29 de la Frocd aérienne du Bangladesh @ BAF 2 Eurofighter  @ Airbus 3 Gripen E @ Saab 4 F-16V @ LM

 

 

12/09/2017

Des F-16 « Viper » pour Bahreïn !

3769680807.jpg

Le Département d'Etat américain a approuvé la vente de 19 avions de combat Lockheed-Martin F-16V «  Viper » Block70 au Royaume du Bahreïn. La vente concerne un contrat d’une valeur de 2,78 milliards de dollars. Cette vente devrait également permettre de prolonger un peu plus la ligne de production du célèbre « Fighting Falcon ».

Dans un deuxième temps, Bahreïn envisage de la mise à niveau de 20 F-16 Block40 au niveau du nouveau standard « Viper ».

Cette vente devrait également permettre de prolonger un peu plus la ligne de production du célèbre « Fighting Falcon ».

Le F-16 « Viper » Block70 :

lockheed martin,f-16v,f-16 viper,f-16 block70,bahreïn,blog défense,aviation et défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. L’avionique est également améliorée avec un écran géant 6x8 central (CPD) à haute résolution, un nouveau bus de données à haute vitesse. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS). En matière d’armement, le F-16V permet d’emporter l’ensemble des armes disponibles et futures en de l’US Air Force.

lockheed martin,f-16v,f-16 viper,f-16 block70,bahreïn,blog défense,aviation et défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

 

Photos : F-16 Viper@ Lockheed-Martin

11/09/2016

Lockheed-Martin lance le F-16 « Viper « Block80/85 !

1467149429257.jpg

 

Je vous en parlais en juillet dernier sous le titre « le F-16 n’a pas dit son dernier mot » l’avionneur américain Lockheed-Martin vient de présenter une nouvelle version de son célèbre F-16. L’objectif est double, d’un part moderniser les flottes actuelles encore en service et de l’autre conquérir de nouveaux marchés là ou le F-35 s’avère trop cher. Sur certains marchés, l’avionneur prévoit même de présenter une double offre à choix pour le client avec le F-35 et le nouvel F-16.

Le F-16 « Viper «  Block80/85

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block80/85 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. L’avionique est également améliorée avec un écran géant 6x8 central (CPD) à haute résolution, un nouveau bus de données à haute vitesse. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS). De plus un grand nombre de logiciels sont communs avec les F-22 et F-35. Cette communité des systèmes permet de rendre le F-16V compatible en matière d’échange de données avec les deux autres appareils. En matière d’armement, le F-16V permet d’emporter l’ensemble des armes disponibles et futures en de l’US Air Force.

Gagner de nouveaux marchés :

Pour l’avionneur américain, ce nouveau F-16 est l’occasion de venir prospecter de nouveaux marchés en Asie, Amérique Latine et en Europe et de combler les lacunes de prix du F-35. Par ailleurs, une étude interne montre que de nombreux clients potentiels n’ont pas les moyens de se doter du F-35, mais n’ont pas non plus un intérêt justifié à acquérir un avion de type furtif.

Le F-16V proposé à la Suisse ?

En ce qui concerne le projet du nouvel avion de combat dont la préparation à débuté en janvier dernier, Lockheed-Martin semble très intéressée à proposer une double proposition avec le F-35 mais également le F-16V. Pour Lockheed-Martin, le F-16V aura un rapport prix/qualité excellent pour notre pays et ne demande aucune adaptation des infrastructures en place.

lockheed-martin,f-16 viper,f-16v,blog défense,nouvel avion de combat,infos avition,les nouvelles de l'aviation

 

Photos : 1 F-16 Viper Block 80/85 2 Cockpit grand écrans non représentatif du F-16@ Lockheed-Martin

 

16/02/2012

Lockheed-Martin présente le F-16V «Viper» !

 


1329313605249.jpg

 

 

SINGAPOUR, à l’ouverture du Singapore Airshow,  Lockheed Martin a dévoilé une nouvelle version de son F-16. Le F-16V «Viper» présente une série d’améliorations. Avec près de 4.500 F-16 livrés à ce jour, il s'agit d'une étape naturelle dans l'évolution de l’appareil le plus populaire  de la 4e génération. Le programme «Fighting Falcon» n'a cessé d'évoluer depuis sa version de base avec le F-16 A/B, puis la longue transition vers le F-16 C/D Block 60 d’aujourd’hui.

Le F-16V «Viper» :

Le modèle «Viper» est en fait une modernisation destinée aux utilisateurs du F-16. L’appareil est cette-fois doté d’un nouveau radar avec antenne à balayage électronique (AESA) couplé à un nouvel ordinateur de mission et une architecture dotée de la fusion de données. Cette modernisation doit permettre de mieux préparer et interagir avec les appareils de 5e génération ou de génération 4++.

Nouveau radar RACR :

Le RACR (Radar Raytheon Advanced Combat). Il s’agit d’une version dérivée de l’AN/APG-79 développé par Raytheon de type AESA dont la plateforme et l’antenne sont adapté selon l’avion, soit le F-16, F-15 ou F/A-18.

Cette solution de radar AESA a été conçu, pour équiper l’ensemble des appareils de la gamme F-16, F-15 et F/A-18 soit neufs ou dans les cas de modernisation de flottes déjà en service.

En ce qui concerne la variante RACR qui équipera les F-16, Raytheon à terminé le développement dans temps record de 24 mois, une série d'essais en vol ont été menés sur des appareils de l’USAF à Edwards Air Force Base, en Californie. Ces vols de démonstration ont mis en évidence les capacités multirôle dans les gammes air-air et air-sol.

Par rapport à l’ancien radar à antenne mécanique le radar AESA RACR apporte une détection étendue avec amélioration du suivit des cibles. La précision d’engagement est améliorée et le radar offre une nette amélioration des capacité de guerre électronique.

Les clients :

Deux pays ont déjà opté pour une modernisation de leur flotte de F-16 en direction du modèle «Viper», les Etats-Unis qui doivent patienter suite aux nombreux retards du F-35 et qui ne pourront  pas se doter en nombre suffisent du nouvel appareil. Puis, je vous l’annonçait il y a quelques semaines, la Corée du Sud vient d’opter pour la même modernisation.

Les clients du F-16 sont nombreux en Asie et ce n’est pas pour rien que Lockheed-Martin à commencé la tournée du «Viper» sur ce continent ! Le F-16 est le choix de 26 pays. Le programme F-16 a été caractérisé par une coopération internationale sans précédent entre les gouvernements, les forces aériennes et l'industrie aérospatiale.

1815443847.jpg


 

Photos :  1 F-16V «Viper» 2 Radar RACR sur le F-16 @ Lockheed-Martin