17/01/2017

Taïwan débute la modernisation de ses F-16 !

2522910791.jpg

Taïwan a débuté le processus de modernisation de sa flotte d’avions de combat Lockheed-Martin F-16 en standard Block70/75« Viper ». Les quatre premiers avions sont arrivés à l'usine d’Aerospace Industrial Development Corporation l’île (AIDC) dans le nord-ouest de l’île. Au total se sont 142 F-16A/B qui sont concernés par cette importante mise à jour. Les travaux devront être terminés en mai 2022.

Mise à jour des F-16 :

Cette mise à jour doit permettre une revalorisation des appareils de type F-16 A/B, afin de combler le retard technologique vis-à-vis de l’imposant et menaçant voisin chinois. Celui-ci, a en effet sérieusement renforcé sa position avec la mise en ligne des Shenyang J-10 « Dragon Véloce » et l’arrivée des Shenyang J-11 (Sukhoi 27 chinois).

La modernisation des F-16 taïwanais comprend l’adjonction d’un nouveau radar de type AESA soit le Northrop-Grumman APG-83, une avionique modernisée, un cockpit tout écrans compatible avec des lunettes de vision nocturne, une central de navigation GPS, un nouveau système de guerre électronique de type l’ALQ-176 couplé avec système de leurres ALQ-184 (V) 7.  En matière de communication les appareils recevront de nouvelles radios numériques, ainsi qu’une liaison de donnée (Link16) améliorée. Les pilotes recevront un viseur de casque permettant l’emploi du missile Raytheon AIM-9X «hyper véloce» en remplacement des AIM-9PM actuels.

Question motorisation, les moteurs Pratt & Whitney F100-PW-220 seront portés à la norme -229E plus puissant et permettant de réduire le temps de maintenance.

Taïwan prévoit l’acquisition d’une nacelle de ciblage, mais n’a pour l’heure pas précisé le modèle choisit entre le AN/AAQ-33 SNIPER ou AN/AAQ-28 LITENING plus ancien.

Concernant l’armement, les F-16 seront dotés en plus de l’AIM-9X de missiles AIM-120C7 AMRAAM et d’une variété d’armes guidées d’attaque au sol comme les bombes GBU-10 Enhanced Paveway II ou GBU-56 JDAM Laser.

 

2661336344.jpg

Photos : 1 F-16 au standard Block70 Viper@ Lockheed-Martin 2 F-16 A taïwanais @H.Kao

 

 

 

05/02/2014

USAF, modernisation minimale des F-16?

agfighter1720.jpg


 

Washington, L’US Air Force pourrait revoir à la baisse la modernisation de ses avions de combat Lockheed-Martin F-16 «Fighting Falcon». Le 4 mars prochain, la demande de financement prévue pour moderniser la flotte de F-16 pourrait être revue à la baisse, faute de moyens financiers.

 

Rappel: 

 

L’US Air Force prévoyait de moderniser en profondeur 300 avions de combat F-16, afin de compenser non seulement les retards du programme F-35, mais également le fait que celle-ci devait se doter d’un nombre inférieur de «Lightning II».  En conséquence, l’USAF avait prévu un programme complet de modernisation, nommé (CAPES) qui comprenait notamment une nouvelle avionique et l’installation d’un nouveau radar de type AESA. 

 

Programme CAPES : 

 

Le programme initial CAPES doit également équiper les F-16 de Taïwan et Singapour. L’objectif étant d’offrir une modernisation destinée aux utilisateurs du F-16. L’appareil devrait être doté d’un nouveau radar avec antenne à balayage électronique (AESA) couplé à un nouvel ordinateur de mission et une architecture dotée de la fusion de données. Cette modernisation doit permettre de mieux préparer et interagir avec les appareils de 5e génération ou de génération 4++. Le coût du programme CAPES est évalué à plusieurs milliards. 

Rien que pour Taïwan, la modernisation des 146 F-16A/B a été évaluée à près de 5,3 milliards de dollars us.

 

Programme SLEP :

 

La conséquence d’une réduction du budget de la modernisation des F-16, pourrait pousser l’USAF vers une mise à jour moins coûteuse et donc limitée, soit une simple extension du service de vie de la flotte de F-16. Le programme SLEP se bornerait à une extension des heures de vol de 2’000 à 4’000 heures. En ce qui concerne l’avionique, celle-ci, ne comprendrait que les mises à jour logiciel standards.

 

Les conséquences : 


 

3654975585.png


 

Si d’aventure le programme CAPES devait passer à la trappe, les conséquences pourraient avoir de nombreuses répercutions. A l’étranger d’abord, Taïwan et Singapour ne pourraient pas mener seuls la modernisation de leurs F-16, car les coûts déjà élevés deviendraient insupportables pour les deux Etats. 

 

Aux Etats-Unis, les deux radaristes susceptible de fournir le nouveau radar EASA, soit le RACR de Raytheon et le SABR de Northrop-Grumman perdraient alors des milliards, dans le développement de ceux-ci, avec comme inévitable conséquence des pertes d’emplois. 


 

467421731.jpg


 

Rude bataille au Congrès: 

 

La bataille s’annonce donc rude au Congrès en vue de la décision. Deux camps sont en opposition dans ce futur débat, ceux qui désirent clairement pousser le F-35 au détriment du F-16, alors qu’un autre groupe désire ne pas mettre tous les oeufs dans le même panier, en optant pour une modernisation poussée du F-16. Réponse en mars ?


 

130207-F-PY888-001.jpg


 

Photos :1 F-16 USAF @ USAF  2 Le RACR de Raytheon @Raytheon 3 Le SABR de Notrhrop-Grumman@ Northrop-Grumman 4 F-16 USAF

 

 

 

 

22/09/2011

Taïwan va moderniser ses F-16 !

 

 

1289312.jpg

 

 

TAIPEI, le gouvernement de l’Ile de Taïwan en partenariat avec Lockheed-Martin va procéder à la modernisation de ses 146 Lockheed-Martin F-16 A/B «Fighting Falcon». Le coût est estimé à 5,8 milliards de dollars.

Mise à jour des F-16 :

Cette mise à jour doit permettre une revalorisation des appareils de type F-16 A/B, afin, de combler le retard technologique vis-à-vis de l’imposant et menaçant voisin chinois. Celui-ci, a en effet sérieusement renforcé sa position avec la mise en ligne des Shenyang J-2 « Dragon Véloce » et l’arrivée des Shenyang J-11 (Sukhoi 27 chinois).

La modernisation des F-16 taïwanais comprendra l’adjonction d’un nouveau radar de type AESA, soit le Northrop-Grumman APG-80, une avionique modernisée, un cockpit tout écrans compatible avec des lunettes de vision nocturne, une central de navigation GPS, un nouveau système de guerre électronique de type l’ALQ-176 couplé avec système de leurres ALQ-184 (V) 7.  En matière de communication les appareils recevront de nouvelles radios numériques ainsi qu’une liaison de donnée (Link16) améliorée. Les pilotes recevront un viseur de casque permettant l’emploi du missile Raytheon AIM-9X «hyper véloce» en remplacement des AIM-9PM actuels.

Question motorisation, les moteurs Pratt & Whitney F100-PW-220 seront portés à la norme -229E plus puissant et permettant de réduire le temps de maintenance.

Taïwan prévoit l’acquisition d’un pod de ciblage, mais n’a pour l’heure pas précisé le modèle choisit entre le AN/AAQ-33 SNIPER ou AN/AAQ-28 LITENING plus ancien.

Concernant l’armement, les F-16 seront dotés en plus de l’AIM-9X de missiles AIM-120C7 AMRAAM et d’une variété d’armes guidées d’attaque au sol comme les bombes GBU-10 Enhanced Paveway II ou GBU-56 JDAM Laser.

ELEC_AN-APG-80_lg.jpg

 

 

Remplacement des F-5E et Mirage 2000 :

Si, officiellement, la messe n’est pas dite sur l’optique du remplacement des 60 Northrop F-5E/F et des 60 Mirage 2000-5S, en juillet dernier pourtant, le Département d'Etat américain a indiqué qu'une décision finale sur la fourniture de 66 F-16 C/D Block 50/55 serait faite au début octobre. Cette vente est estimée à plus de 8 milliards de dollars  US.

Les motivations américano-taïwanaise :

Il est à craindre que la perte de Taiwan pourrait signifier la fin de la projection de puissance américaine dans la région. Perdre Taiwan, au profit de la Chine, ferait tout changer en matière de perspective opérationnelle dans la région. Pires, c’est toute la région du sud-est asiatique qui en serait déstabilisée. De son côté, la Chine qui détient environ 8%  de la dette américaine, tente de son point de vue d’infléchir tant cette modernisation que la vente d’un lot additionnel de F-16. De son côté le gouvernement de Taïwan espère conclure rapidement le second contrats non seulement pour des questions d’équilibre militaire, mais également pour satisfaire son industrie et les emplois.

1304244.jpg

 

 

Photos : 1 & 3 F-16A Taïwanais  @ Dennis Chang 2 Antenne AESA du radar APG-80 @ Northrop-Grumman