18/03/2017

Israël négocie l’achat de F-15 « Silent Eagle »!

F-15SE-Silent-Eagle.jpg

Tel Aviv, les négociations pour l’achat subséquent de Boeing F-15 « Silent Eagle » pour l'aviation israélienne se poursuivent avec les Etats-Unis. En effet, le cabinet du pays cherche une alternative possible à l'acquisition de Lockheed-Martin F-35 supplémentaires.

L’Etat hébreu est entré en négociation avec le Boeing et le nouveau gouvernement américain pour l’achat d’au moins un escadron de Boeing F-15 « Silent Eagle » afin de venir combler d’une part le vieillissement des F-15 les plus anciens mais également de combler le faible nombre de F-35 qui seront finalement achetés.

Israël désire effectuer une évaluation de la version avancée du F-15, soit le « Silent Eagle » et ceci avant de procéder à toute nouvelle commande de F-35. Par ailleurs, il ressort des discussions qu’en cas de choix par Israël du « Silent Eagle », le Pentagone autoriserait les israéliens à monter des systèmes indigènes sur l’appareil. On parle systèmes électroniques, mais également des armes air-sol et l'ajout de réservoirs de carburant pour des performances conformes à une autonomie prolongée.

Arrivée du F-35 :

Pendant ce temps, l'armée de l'air israélienne a ouvert début mars un centre d'entraînement consacré à l'entretien du F-35I sur la base aérienne de Nevatim. Il s’agit de la première installation de ce type à être établie à l'extérieur des États-Unis, cela permettra de soutenir la formation du personnel liée à 25 professions techniques différentes.

Israël a besoin d'une maintenance de ligne et de dépôt pour le nouveau type d’avion sur place. Seuls les sous-systèmes seront envoyés pour la réparation à l'étranger.

9d1e1-f-15-silent-eagle-cockpit-1.jpg

Le F-15 « Silent Eagle » :

Dérivé direct du F-15E, le F-15 «Silent Eagle » dispose d’une amélioration de la furtivité des revêtements et la signature de l'avion, qui est due, au montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La particularité résident dans le fait qu’il possible en fonction de la mission de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnelle, emport de carburant et armes en externes.

 Le «Silent Eagle» est capable de transporter en interne l’ensemble des missiles air-air, tels que des missiles AIM-9X et AIM-120 et air-sol, des armes telles que le Joint Direct Attack Munition (JDAM) et Small Diameter Bomb (SDB). Le niveau de charge des armes utilisées sur les versions actuelles des F-15 reste  le même avec l’installation du CFTS.

Une autre amélioration est l'aérodynamique Digital Flight Control System, qui améliore la fiabilité de l'avion et réduit le poids de la  cellule. L’adoption d’une peinture absorbante sur l’ensemble de la cellule contribue également à la diminution de la signature radar.

Un nouveau système de guerre électronique Digital Electronic Warfare System (DEWS) qui travaille de concert avec le radar Raytheon Electronic Scanning Array (AESA)  permet une optimisation des différents capteurs et senseurs.

 

2594632290.jpg

Photos : 1 F-15 Silent Eagle en vol 2 Cockpit 3 les baies d’armement internes@ Boieng

 

 

16/09/2016

Des F-15 supplémentaires pour Israël !

1837069.jpg

Washington, en marge du plus grand programme d'assistance militaire dans l'histoire des États-Unis qui comprend une aide renouvelée de 10 ans pour un montant de 38 milliards de dollars à l’Etat Hébreu, les Etats-Unis livreront un nouveau lot de Boeing F-15D « Strike Eagle ».

10 F-15D « Eagle »:

La première étape va consister dans le transfert d’un lot de 10 avions de combat Boeing F-15D «  Eagle » (version biplace) à la Force aérienne israélienne. Ces appareils une fois livrés, seront mis au nouveau standard israélien avec l’adaptation du radar Raytheon APG-82 (V) 1 et d’un nouveau système de guerre-électronique.

La modernisation de la flotte de F-15I comprend également l’installation d‘un nouvel ordinateur principal et d’un protocole spécial qui permet de canaliser les anciens systèmes en direction du nouveau système informatique et ceci, en conservant l’architecture actuelle. Cette mise à jour, permettra aux F-15I de rester en service pendant les 20 prochaines années.  De plus, des travaux de structures seront engagés, afin de réduire les risques de fissurations sur les parties mobiles de l’avion.

Concernant la guerre électronique, des améliorations seront engagées en vues de la protection des systèmes. En matière d’armement, l’intégration de système de types JDAM  et JASSM / JSOW sont prévus en priorité. Cette modernisation prévoit également la généralisation de l’intégration du missile Rafale Python 5 sur l’ensemble des versions du F-15 en service en Israël.  Le Python 5 est le dernier né des missiles air-air à courte portée de la famille «Python». Il dispose d'une capacité de tir « au-delà de la portée visuelle » se verrouille sur sa cible après le tir et il dispose d'un nouveau système de guidage électro-optique et infrarouge.

Des Boeing F-15 « Silent Eagle » :

654.jpg

La demande date de novembre dernier et n’a pas été confirmée par le Département d’Etat américain. Cependant, celui-ci laisse également entendre pour la première fois, que d’autres lots de F-15 pourront venir grossir les rangs israéliens en plus des premiers F-35A en 2021. On évoque discrètement la vente future de Boeing F-15 « Silent Eagle ».

Dérivé direct du F-15E, le F-15 «Silent Eagle » dispose d’une amélioration de la furtivité des revêtements et la signature de l'avion, qui est due, au montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La particularité résident dans le fait qu’il possible en fonction de la mission de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnelle, emport de carburant et armes en externes.

 Le «Silent Eagle» est capable de transporter en interne l’ensemble des missiles air-air, tels que des missiles AIM-9X et AIM-120 et air-sol, des armes telles que le Joint Direct Attack Munition (JDAM) et Small Diameter Bomb (SDB). Le niveau de charge des armes utilisées sur les versions actuelles des F-15 reste  le même avec l’installation du CFTS.

Une autre amélioration est l'aérodynamique Digital Flight Control System, qui améliore la fiabilité de l'avion et réduit le poids de la  cellule. L’adoption d’une peinture absorbante sur l’ensemble de la cellule contribue également à la diminution de la signature radar.

Un nouveau système de guerre électronique Digital Electronic Warfare System (DEWS) qui travaille de concert avec le radar Raytheon Electronic Scanning Array (AESA)  permet une optimisation des différents capteurs et senseurs.

339547.jpg

Photos : 1 F-15I (D) israéliens @ Stefano Sitzia 2 F-15 « Silent Eagle » @ Boeing 3 F-15I (D) @ Zohar Azar

 

 

10/04/2013

Corée du Sud, le prochain avion sera américain !

Boeing F-15SE Eagle In Flight.jpg


 

 

SEOUL, on s’en doutait à peine, le gouvernement coréen vient de pré-sélectionner deux appareils dans le cadre du programme FX qui prévoit d’acquérir un nouvel avion de combat d’ici 2015. Ce programme est estimé à plus 9 milliards de dollars, doit permettre le remplacement des F-4 «Phantom».

 

Short-List made in USA :

 

L’Eurofighter de Cassidian et le T-50 de Sukhoi sont définitivement écartés de la compétition, ne subsiste donc que les deux appareils américains, le Lockheed-Martin F-35  «Lightning II» et le Boeing F-15 «Silent Eagle». 

 

Selon les dernières informations disponibles, le ministère américain de la Défense a informé le Congrès d'une vente concernant l’un des deux protagonistes. L'Agence de coopération pour la sécurité de la Défense (DSCA) avance le prix de 10,8 milliards, résultant en un prix pièce de 180 millions de dollars américains pour 60 Lockheed-Martin F-35, prix qui inclut, les équipements et des simulateurs de soutien, ainsi que 9 moteurs Pratt & Whitney F135 de rechange.

 

Concernant le prix pour le Boeing F-15 « Silent Eagle», celui-ci n’a pas été divulgué étant donné que la demande ne concernait que le nouveau radar AESA et diverses armes. Le F-15SE n’étant pas encore utilisé par l’USAF, la Corée doit donc passer  une série de négociation avec le constructeur pour une éventuelle acquisition. 

 

 

Le Boeing F-15 «Silent Eagle» :


 

1095152684.jpg


 

Dérivé direct du F-15E, le F-15 «Silent Eagle » dispose d’une amélioration de la furtivité des revêtements et la signature de l'avion, qui est due, au montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La particularité résident dans le fait qu’il possible en fonction de la mission de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnelle, emport de carburant et armes en externes.

 

 Le «Silent Eagle» est capable de transporter en interne l’ensemble des missiles air-air, tels que des missiles AIM-9X et AIM-120 et air-sol, des armes telles que le Joint Direct Attack Munition (JDAM) et Small Diameter Bomb (SDB). Le niveau de charge des armes utilisées sur les versions actuelles des F-15 reste  le même avec l’installation du CFTS.


Une autre amélioration est l'aérodynamique Digital Flight Control System, qui améliore la fiabilité de l'avion et réduit le poids de la  cellule. L’adoption d’une peinture absorbante sur l’ensemble de la cellule contribue également à la diminution de la signature radar.

 

Un nouveau système de guerre électronique Digital Electronic Warfare System (DEWS) qui travaille de concert avec le radar Raytheon Electronic Scanning Array (AESA)  permet une optimisation des différents capteurs et senseurs.

 

 

Lockheed-Martin F-35A  : 


 

f35.jpg


 

A la fois furtif et relativement léger (20 tonnes en combat), le F-35 «Lightning II», nommé ainsi en hommage au légendaire P-38, sera essentiellement employé pour des missions d’attaque, même si, il dispose de capacité air-air appréciables. Cependant, son développement a pris au moins 4 ans de retard sur le calendrier initial, en raison de problèmes liés à la complexité de sa conception. Le programme JSF doit déboucher sur la production de trois variantes d’un même appareil, ayant environ 80% de commonalité de structure et pièces et pratiquement 100% au niveau avionique.

L’appareil possédant une soute à armements capable de loger principalement deux bombes guidées et deux missiles air-air AMRAAM, de bénéficier d’une autonomie importante et d’une manœuvrabilité comparable aux F-16 de première génération. A noter, que le F-35 peut recevoir de nombreux armements sur 7 pylônes externes, sacrifiant la furtivité au profit de la capacité d’emport, qui peut aller jusqu’à 9 tonnes de charges diverses (réservoirs, bombes guidées, missiles de croisière et missiles air-air). 

 

 

Photos : 1 F-15 Silent Eagle en vol 2 Trappes furtives @ Boeing 3 F-35A @ Lockheed-Martin

25/07/2011

La Corée du Sud cherche un nouvel avion combat !

 

245837736[1].jpg

La Corée du Sud annonce avoir avancé son programme de modernisation de sa Force aérienne, avec l'intention d'acquérir d'ici 2015 d'un nouvel avion de combat. Le programme FX est estimé à neuf milliards de dollars et concerne un appareil de la génération 4+ ou 5ème générations.

 

1692004897[1].jpg

Les prétendants pour ce marché :

 

Première surprise au sein des appareils en compétition, avec la confirmation de l'agence sud-coréenne que le constructeur russe Sukhoi via l'agence Rosoboronexport proposait le Sukhoi T-50 (PAK-FA) ! Il s'agit là d'une première pour cet appareil qui de plus, n'existe, aujourd'hui qu'à l'état de prototype.

Du coté américain, le principal alliés de la Corée du Sud on trouve deux appareils, le Boeing F-15 "Silent Eagle" et le Lockheed-Martin F-35A.

Le seul concurrent européen est l'EADS Eurofighter "Typhoon II".

 

1597393887[1].jpg

Une compétition en trompe l'oeil :

Etonnament, le Rafale de Dassault et le Gripen NG de SAAB ont été prématurément écarté de la compétition et celà, non pas parce, qu'ils ne répondaient pas en matière de compétence technologiques, mais bien parce que, le lobbying américain est en soi très présent dans la région. De fait, la présence du Sukhoi T-50 est plus un alibi permettant aux Sud Coréen de freiner cette pression et de feindre une certaine liberté de choix ! A suivre !

GLD-115905_fc85d38ab6[1].jpg

Photos : 1

Sukhoi T-50 (PAK-FA) @ Sukhoi 2 F-15 Silent Eagle @ Boeing 3 Lockheed-Martin F35 @ Lockheed-Martin 4 Eurofighter @EADS

 

 

29/07/2010

Tir réussi pour le Silent Eagle !

 

 

F15SEfiring.jpg

 

 

ST. LOUIS Boeing annonce  le succès du premier tir effectuer depuis l’un des caissons interne latéral du  F-15 Silent Eagle.

Le premier appareil de démonstration de type Silent Eagle a tiré pour la première fois avec succès un missile inerte de tape AIM-120 Advanced Medium Range Air à Air Missile (AMRAAM) depuis le caisson  gauche.  L'essai a démontré sa capacité à déployer un AMRAAM en vol sans effet négatif sur les performances de l'aéronef à l’aide des nouvelles soutes latérale.

Le Silent Eagle est une solution de conception innovante développée en réponse aux exigences de la clientèle internationale pour un rapport coût-efficacité permettant de revaloriser un  avion de combat et lui permettre d’atteindre de hautes performances  contre les menaces futures. En utilisant une approche de conception modulaire, le F-15SE offre une aérodynamique unique qui lui diminue sa signature radar. Le F-15SE est conçu pour répondre aux besoins anticipés de la crise  à des fins de  coût-efficacité concernant des technologies de furtivité. Cette ultime version du F-15 permet avec un coût abordable de répondre aux futurs besoins de survie d’un avion de combat.

Le F-15SE CWBs (soutes latérale)  peut transporter une variété de missiles air-air, comme l'AIM-9 et AIM-120 et les armes air-sol, telles que, le Joint Direct Attack Munition et Small Diameter Bomb. Les CWBs du  Silent Eagle peut être facilement enlevé et l'avion peut être rapidement reconfiguré.

 

soutesf15se.jpg

 

 

Liens sur le F-15 Silent Eagle :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/03/23/boeing-dev...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/07/11/premier-vo...

Photos : 1 Tir d’un AMRAAM en soute depuis le F15 SE 2 Gros plan sur les soutes @ Boeing