04/09/2016

Le Qatar pourra acheter des F-15 !

1409833.jpg

Washington, après le Koweït, le Département d’Etat et le Pentagone ont accepté le principe de vendre des avions de combat de type Boeing F-15 E « Strike Eagle »au Qatar. L'approbation de ces ventes d'avions de chasse permet notamment à la Maison Blanche de consolider ses relations avec les alliés arabes du Golfe.

Jusqu'à 72 F-15: 

Le Pentagone et le Département d'Etat autorisent la vente d’un premier lot composé de 36 Boeing F-15 E « Strike Eagle »au Qatar pour une valeur d'environ 4,7 milliards de dollars. Cette autorisation fait suite à une demande officielle du Qatar qui date de deux ans. Le Qatar désire se doter d’une flotte de 72 avions de combat F-15 E « Strike Eagle » au total.

Rafale et F-15E: 

Le Qatar avait passé commande en 2015 pour 24  avions de combat Rafale pour près de 6,3 milliards d’euros. Selon Dassault, l'accord prévoit 12 autres avions en options qui pourraient porter le contrat à 36 appareils par la suite. Tout comme le Koweït le petit Emirat modernise sa flotte en prenant soin de diversifier ses fournisseurs. 

Des choix difficiles pour la Maison Blanche :

Le département d’Etat s’est montré beaucoup plus prudent pour l’exportation d’avions de combat aux Moyen-Orient ces dernières années. La Maison Blanche a en effet émis des réserves sur divers programmes d’équipement et a fait la demande de garanties supplémentaires avant de donner le feu vert. Les Etats-Unis se sont montrés plus méfiant qu’à l’accoutumée à vendre des avions et des hélicoptères de combat dans une région où les tensions ne cessent d’augmenter et où les risques que certaines de ces armes puissent un jour se retourner contre le vendeur. Ces précautions ont même failli faire perdre certains marchés par manque de réactivité.

Le F-15 E « Strike Eagle » :

Le Boeing F-15 E « Strike Eagle » est doté du Tactical Electronic Warfare System (TEWS), c'est-à-dire d’un système électronique de guerre tactique qui intègre toutes les contres-mesures disponibles : récepteurs d'alerte radar (RSA), brouilleur de radar et lanceur de systèmes de leurres/paillettes. Il est doté du radar Raytheon AN/APG-82(v) de type AESA (Active Electronically Scanned Array Radar). Le système de navigation à basse altitude et de ciblage infrarouge de nuit LANTIRN : Low Altitude Navigation and Targeting Infrared for Night), monté à l'extérieur sous les entrées d'air des moteurs, permet à l'avion de voler à basse altitude, la nuit et dans toutes les conditions météorologiques, et d'attaquer des cibles au sol avec une variété d'armes guidées et non guidées.

Il peut aussi être armé de missiles air-air AIM-9X Sidewinder, et de l'AIM 120 AMRAAM. Il emporte également un canon General Electrique M61A1 de 20mm. Le F-15 E peur emporter toute la palette de bombes guidées GPS disponible.

 

F-15E_Strike_Eagle_over_Afghanistan.jpg

Photos : F-15 E @ Ralph Duenas