26/03/2020

Luftwaffe : une flotte mixte Eurofighter & Super Hornet ?

panavia-tornado-ecr-4629-am-85240.jpg

Confronté à un choix cornélien l’Allemagne se dirige-t-elle vers la mixité avec des Eurofighter et des Super Hornet / Growler ? Il semble que cette option soit très sérieusement envisagée au sein du gouvernement.

La Luftwaffwe compte actuellement un total de 234 avions de combat, dont 141 Eurofighter en version T1, T2 d’Airbus DS et 93 Tornado. Ce dernier qui a été lancé il y a près de 40 ans, il est destiné à l’attaque au sol, à la reconnaissance aérienne tactique et à la guerre électronique, ainsi qu'à la dissuasion nucléaire avec la bombe B61.

Un secret de polichinelle :

Bien que l’information n’a jamais été confirmée, officieusement, il est rapporté qu’une vingtaine de bombes à gravitation thermonucléaires B61 des forces armées américaines peuvent être stockées à Büchel dans l'Eifel, pour être emportée par les Tornado allemands.

Urgence au sein de la Luftwaffe :

MSF13-0082-071-624x415.jpg

Actuellement le Boeing Advanced Super Hornet BlockIII et l’EA-18 « Growler » sont directement en compétition avec l’Eurofighter.  Le Lockheed-Martin F-35 ayant été écarté de la compétition. Si, le gouvernement allemand semble préférer l’offre d’Airbus, la question de la bombe B61 sème le trouble.  En effet, le Tornado est de son côté capable de mener les missions « ECR » et d’emporter la bombe B-61. Son remplaçant est censé pouvoir reprendre les mêmes missions.  De plus, une prolongation de la flotte de Tornado coûterait particulièrement cher et grèverait le budget de la Luftwaffe, on parle de 9 à 10 milliards d’euros. Il y a urgence ! 

Le problème actuel, vient du fait que ni l’Eurofighter, ni l’Advanced Super Hornet ne sont qualifiés pour l’emport de la bombe B-61. Les américains, de leurs côtés semblent « évidemment » plus disposés à une qualification rapide sur le F/A-18 E/F. Pour l’Eurofighter, il faudra attendre. Cette problématique pose une question de fond sur le choix final du gouvernement allemand et de ses engagements en termes de capacité au sein de l’Otan.

En novembre dernier, Airbus à présenté sont Eurofighter ECR SEAD de reconnaissance et de combat électronique et de Suppression des défenses aériennes ennemies. Cette nouvelle possibilité de l’avion doit permettre de venir complètement remplacer les Tornado ECR de la Luftwaffe, soit près de 40 aéronefs. Reste cependant l’épineux problème politique de la dissuasion nucléaire et de la place de la Luftwaffe que celle-ci occupe au sein de l’Otan.

Achat mixte ?

Différents indicateurs semblent aujourd’hui montrer que l’Allemagne pourrait opter pour un achat mixte composé de la manière suivante 90 avions de type Eurofighter et 45 avions de chasse F/A-18 Advanced Super Hornet/Growler du constructeur américain Boeing à partir de 2025. Soit 30 Advanced Super Hornet BlockIII ainsi que 15 EA-18 "Growler » BlockII pour combattre les positions de défense aérienne ennemies.

Les nouveaux Eurofighter devraient assumer les autres tâches : reprendre la reconnaissance  aérienne (Eurofighter T4 ECR) et combat en remplacement de la tranche T1 et en renforcement des aéronefs actuels.

Effets collatéraux :

Si d’aventure ce choix se confirme dans les semaines avenir, l’achat supplémentaire d’Eurofighter auprès d’Airbus DS protégera les accords menés avec la France dans le cadre du futur système de combat aérien SCAF. De plus, cela rassurera l’Espagne en direction d’une future commande.

Par contre, Airbus DS se retrouvera avec une épine dans le pied vis-à-vis de ses concurrents en Suisse. En effet, notre pays pourrait trouver intéressant d’opter pour l’Advanced Super Hornet BlockIII et de collaborer non seulement avec les USA, mais partager des enseignements directement avec la Luftwaffe. La concurrence entre Airbus, Boeing et Dassault n’en serait que plus intéressante pour le choix final.

2634173296.jpeg

Photos : 1 Tornado ECR luftwaffe @ Heinz Hulzmann 2 Advanced Super Hornet Block III @ Boeing 3 Eurofghter T3 @ Eurofighter