05/10/2016

L’Allemagne envisage de suspendre la production de l’Eurofighter !

CtgTPZOW8AAVtxE.jpg-large.jpeg

Berlin, pourrait décider de suspendre la production de l’avion de combat européen Eurofighter « Typhoon II » faute de commandes. Si cette décision devait être confirmée, l’Espagne pourrait alors suivre le même chemin.

Pour Berlin, la chaîne de fabrication est devenue trop chère et le manque de commandes ne permet pas de justifier un maintien à court terme de la production en Allemagne. La suspension de la production pourrait être temporaire, jusqu’en 2018 au moins. L’Angleterre et l’Italie vont de leur côté continuer à produire l’avion, notamment pour répondre à la demande du Koweït pour 28 appareils.

Une production compliquée :

Il faut dire que rien n’est simple en ce qui concerne la production de l’avion européen. Les pièces de l’avion sont produites à divers endroits, ce qui ne facilite pas le processus de rentabilité. Par exemple, l’aile droite de l’avion est produite en Espagne et la gauche en Italie, alors que les pièces du centre du fuselage le sont en Allemagne. De plus, l’assemblage final se fait sur quatre sites différents, histoire de satisfaire du moins en apparence, les quatre pays membres du consortium.

Transformation d’Airbus :

Hors, pour Airbus DS, ce mode de production n’est justement pas rationnel et va devoir être corrigé très rapidement sous peine de voir l’ambitieux programme européen mourir prématurément. Un réajustement qui devrait faire partie de la récente décision de la fusion (réorganisation) entre Airbus Group et Airbus. Pour Airbus, il s’agit d’agir à plusieurs niveaux, afin de consolider et de réduire les coûts de production des différents secteurs aéronautiques dont celui de l’Eurofighter.

Rationaliser ou mourir :

La lenteur de la capacité d'amélioration de l’avion de combat «Typhoon II» est due au fait, que dès le début du projet, les quatre partenaires que sont l’Allemagne, l’Angleterre, l’Italie est l’Espagne avaient des demandes spécifiques. De plus, l’avion est produit sur quatre sites. Cette particularité est l’une des principales raisons du prix élevé de l'appareil, car elle en limite l'effet de production de masse en multipliant les coûts de production. Chaque partenaire assemble les modèles destinés à son besoin national, tout en participant à la production de composants les avions construits (exportation comprise). Mais aujourd’hui, il est temps de changer cette erreur d’industrialisation sous peine de voir le projet s’arrêter définitivement.

L’avenir du T3 :

L’avenir de l’Eurofighter dans sa nouvelle version le T3 dépend directement d’une réorientation stratégique de la division avions de combat d’Airbus. Si le Koweït deviendra le premier utilisateur de la nouvelle version du « Typhoon » il faudra pourtant relancer les ventes de celui-ci, pour assurer un avenir aujourd’hui très incertain.

Les Airbus DS Eurofighter T3 Block15 vont disposer des nombreuses nouvelles améliorations en comparaison des versions et standards antérieurs. L’Eurofighter T3 Block15 disposera du capteur IRST de série, il permettra la mise en oeuvre du missile air-air très longue portée « Meteor » de MBDA, le Koweït compte utiliser la nacelle de désignation "Sniper", ainsi que les missiles antichars MBDA « Brimstones II » et des bombes à guidage laser GBU-12. Par ailleurs, la Force aérienne koweitienne a opté pour le missile air-air courte portée Diehl BGT Iris-T. En matière de radar, les Thyphoon koweïtiens seront les premiers à l’exportation à recevoir le nouveau radar de type AESA antenne à balayage électronique CAPTOR-E de Selex-ES.

 

634791339.JPG

Photos : 1 Eurofighter T3 @ Airbus DS 2 Eurofighter T2 de la RAF à Payerne @ P.Kümmerling

 

11/11/2015

Une capacité anti-navires pour l’Eurofighter !

mbda_-_marte_er_007-2.jpg

Salon aéronautique de Dubaï, Airbus DS a répondu à la demande de clients potentiels en vue d’une capacité anti-navires pour l’Eurofighter. Pour ce faire un Eurofighter est présenté à Dubaï avec une configuration de six des armes capable de frapper des bâtiments de surface. L’avion présenté est un Eurofighter italien doté de six missiles MBDA Marte ER. Mais d'autres missiles vont prochainement, venir gonfler la capacité de l'offre de l'avion européen.

 

Le MBDA Marte ER :

D’un poids de 260 kg (572lb), pour une longueur de 3.85 mètres, le Marte ER affiche une portée de 50 à 60 kilomètres suivant l'altitude de tir. Du type « Fire and Forget », le missile est doté d'un autodirecteur électromagnétique actif et une capacité de résistance accrue face aux contre-mesures.

Adaptation du Harpoon et du RBS15 :

Pour rendre plus attractif l’Eurofighter, Airbus DS prépare également l’adaptation du missile AGM-84 « Harpoon », ainsi que du RBS15 de Saab. Des essais en souffleries sont déjà en cours pour préparer les futurs essais en vol de ces deux missiles.

 

Photos : Eurofighter à Dubaï avec des missiles Marte ER @ Airbus DS

09/11/2015

Premier largage d’un Storm Shadow depuis un Typhoon !

6734.jpg

 

L’intégration du missile de croisière MBDA « Storm Shadow » sur l’avion de combat Airbus DS Eurofighter « Typhoon II » est entrée dans sa phase finale avec le premier largage en vol.

La première partie de la phase des essais de largage en vol du missile est réussie, elle s’est déroulée à Aberporth au Royaume-Uni. L’Eurofighter n° IPA2 d’essais a largué le missile et permis de vérifier la parfaite séparation du système d’arme avec l’avion lanceur. Les essais ont également vérifié le bon fonctionnement entre l'interface du missile et celle de l’avion.

L'intégration de la nouvelle arme sur le «Typhoon» fait partie d'un programme continu d'améliorations de l’avion européen avec notamment l’intégration du « Meteor » et du missile « Brimstone 2 ».

 

Rappel :

La première série d'essais au sol, a été réalisée en Italie avec un Eurofighter IPA2 équipé avec deux « Storm Shadow ». Ces essais ont permis de valider la compatibilité électromagnétique, ainsi que la bonne liaison des systèmes électriques. L’avion porteur, un Eurofighter IPA2 italien déployé sur les installations de Decimomannu en Italie,  a volé est testé l’intégration du «Storm Shadow».  Ces essais ont permis de récolter les informations nécessaires pour la finalisation des logiciels.

 

Le Storm Shadow : 

Le missile de croisière conventionnel autonome à longue portée de type «Storm Shadow», dénomination anglaise du «SCALP» soit : arme de précision tirée à grande distance, est un missile est un missile de croisière développé par MBDA. Cette arme est conçue pour frapper l'ennemi dans son territoire profond, quelle que soit la défense aérienne grâce à ses caractéristiques de furtivité.  Ce missile «fire and forget» est programmé avant le lancement. Une fois largué, il ne peut être contrôlé, sa cible modifiée ou être autodétruit. Sa mission est préparée au sol, en définissant sa cible et les zones de défense adverse. Le missile suit une route de façon quasi-autonome, en vol à basse altitude en suivant le relief en utilisant le GPS et le recalage altimétrique. A proximité de la cible, le missile remonte jusqu'à une altitude optimale permettant d'identifier au mieux la cible. Sa coiffe est éjectée pour permettre l'utilisation de sa caméra infrarouge à haute résolution lui permettant d'identifier la cible. Si le missile ne parvient pas à identifier la cible prévue et qu'il existe un risque de dommages collatéraux il peut alors décider de s'écraser dans une zone déserte.

 

1304581369.2.jpg

Photos : Eurofighter n°IPA2 avec le Storm Shadow @ Airbus DS

28/07/2015

Le Storm Shadow bientôt certifié sur l’Eurofighter !

eurofighter-typhoon-storm-shadow-initial-flight-trials-2-foto-l-caliaro.jpg

 

 

L’intégration finale du missile «Storm Shadow» sur l’Eurofighter est en voie de finalisation, une série de tests au sol ,ont été réalisés sur les installations d’Alenia Aermacchi Finmeccanica à Turin-Caselle et chez BAE Systems à Warton, dans le Lancashire. Ces tests font partie de la préparation en vue des essais finaux avec largage du missile, depuis l’Eurofighter.

La première série d'essais au sol, a été réalisée en Italie avec un Eurofighter IPA2 équipé avec deux « Storm Shadow ». Ces essais ont permis de valider la compatibilité électromagnétique, ainsi que la bonne liaison des systèmes électriques. L’avion porteur, un Eurofighter IPA2 italien déployé sur les installations de Decimomannu en Italie,  a volé est testé l’intégration du «Storm Shadow».  Ces essais ont permis de récolter les informations nécessaires pour la finalisation des logiciels.

Dans les prochains jours, l’Eurofighter réalisera les essais de finalité, en ce qui concerne, le tir du missile « Storm Shadow » en vue de la qualification définitive du missile sur celui-ci.

 

Typhoon-fitted-with-Storm-Shadows-undergoing-EMC-tests-at-Warton,Lancash...-(2).jpg

Le Storm Shadow : 

Le missile de croisière conventionnel autonome à longue portée de type «Storm Shadow», dénomination anglaise du «SCALP» soit :  arme de précision tirée à grande distance, est un missile est un missile de croisière développé par MBDA. Cette arme est conçue pour frapper l'ennemi dans son territoire profond, quelle que soit la défense aérienne grâce à ses caractéristiques de furtivité.  Ce missile «fire and forget» est programmé avant le lancement. Une fois largué, il ne peut être contrôlé, sa cible modifiée ou être autodétruit. Sa mission est préparée au sol, en définissant sa cible et les zones de défense adverse. Le missile suit une route de façon quasi-autonome, en vol à basse altitude en suivant le relief en utilisant le GPS et le recalage altimétrique. A proximité de la cible, le missile remonte jusqu'à une altitude optimale permettant d'identifier au mieux la cible. Sa coiffe est éjectée pour permettre l'utilisation de sa caméra infrarouge à haute résolution lui permettant d'identifier la cible. Si le missile ne parvient pas à identifier la cible prévue et qu'il existe un risque de dommages collatéraux il peut alors décider de s'écraser dans une zone déserte.

 

eurofighter-typhoon-storm-shadow-initial-flight-trials.jpg

Photos : 1 & 3 Eurofighter IPA2 italien avec deux Storm Shadow 2 Essais au sol @ Airbus DS

03/12/2014

Paveway IV qualifiée sur Eurofighter !

First Paveway IV Release for RAF Typhoons.jpg

 

 

Le plus ancien escadron le n°1 basé à Lossiemouth de la Royal Air Force a réalisé une première avec la qualification de tir d’une bombe Paveway IV à partir d’un avion de combat Eurofighter «Typhoon II».

 

La qualification de la bombe Paveway IV depuis un avion de combat Airbus Group Eurofighter  «Typhoon II» a été réalisé avec succès depuis la zone d'entraînement de

Cape Wrath. L’Eurofighter utilisé fait partie des aéronefs modernisés dans le cadre du programme P1E/B.

La phase P1E/B de modernisation offre des capacités plus larges, avec notamment une réelle compétence de type multi-rôle. Ce paquet de modernisation fait suite aux opérations menées en Libye, et va permettre de combler les lacunes actuelles du standard en service au sein de la RAF.  Les mises à niveau des avions incluent l'amélioration de la puissance de calcul, du système d'armes et de l'intégration de celles-ci et l'amélioration des capteurs. 

 Une fois installées, ces améliorations permettent au «Typhoon II» d’opérer simultanément en mode air-air et air-sol. Soit une réelle capacité multi-rôle, qui faisait défaut jusqu’ici. De plus, le paquet améliorations P1E/B offre beaucoup plus de souplesse dans la planification de la mission. Il permet à un seul pilote, dans un seul appareil de mener des attaques simultanément sur six cibles différentes en une seule passe

 

La Paveway IV : 


ORD_Paveway_IV_Components_lg-1.jpg


 

La bombe Raytheon Paveway IV dispose d’un système de navigation inertielle (INS) et peut être également guidée par GPS. Cette bombe issue de la Paveway Mk82 est dotée d’un kit de guidage basé sur la Paveway II.

 

 

519986836.jpg

 

Photos : 1 & 2 Tir de Paveway IV d’un Eurofighter de la RAF @ Airbus Group