03/08/2022

Des A350F pour Etihad Airways !

etihad airways,airbus,les nouvelles de l'aviation

Etihad Airways a confirmé sa commande auprès d'Airbus pour sept cargos A350F de nouvelle génération, suite à son engagement antérieur annoncé au salon aéronautique de Singapour. Les cargos amélioreront la capacité de fret d'Etihad en déployant les avions cargo les plus efficaces disponibles sur le marché.

Cette commande d'A350F voit le transporteur national des Émirats arabes unis étendre sa relation avec Airbus et ajouter à sa commande existante la plus grande version passagers d'A350-1000, dont cinq ont été livrés.

Etihad a également confirmé un accord à long terme pour les services d'heures de vol (FHS) d'Airbus afin de prendre en charge l'ensemble de sa flotte d'A350, de maintenir les performances des avions et d'optimiser la fiabilité. Il s'agit du premier accord pour un contrat Airbus FHS pour une flotte d'A350 au Moyen-Orient. Par ailleurs, Etihad a également opté pour la surveillance de la santé Skywise d'Airbus, permettant à la compagnie aérienne d'accéder à la gestion en temps réel des événements et du dépannage des avions, ce qui permet de gagner du temps et de réduire les coûts de maintenance non planifiée.

En tant que membre de la famille long-courrier la plus moderne au monde, l'A350F offre un haut niveau de similitude avec les versions passagers de l'A350. Avec une capacité de charge utile de 109 tonnes, l'A350F peut desservir tous les marchés du fret. L'avion dispose d'une grande porte cargo sur le pont principal, avec une longueur de fuselage et une capacité optimisées autour des palettes et conteneurs standard de l'industrie.

Plus de 70 % de la cellule de l'A350F est constituée de matériaux de pointe, ce qui se traduit par une masse au décollage plus légère de 30 tonnes et une consommation de carburant et des émissions d'au moins 20 % inférieures à celles de son concurrent actuel le plus proche. L'A350F respecte pleinement les normes d'émissions de CO renforcées de l'OACI qui entreront en vigueur en 2027. En tenant compte de l'engagement d'aujourd'hui, l'A350F a remporté 31 commandes fermes auprès de six clients.

L'A350F répond à la vague imminente de remplacements de grands cargos et à l'évolution des exigences environnementales, façonnant l'avenir du fret aérien. L'A350F sera propulsé par les derniers moteurs Rolls-Royce Trent XWB-97 économes en carburant.

Photo : A350F aux couleurs d’Etihad @ Airbus

20/01/2021

Essai d’un COVID Travel Pass pour les passagers !

iata,boeing,etihad airways,covid-19,les nouvelles de l'aviation,iata

L'Association du transport aérien international et Etihad Airways, la compagnie aérienne nationale des Émirats arabes unis, ont annoncé en début de semaine la mise en place d’un partenariat pour le lancement du « Pass de voyage IATA » pour les clients d'Etihad Airways. Le IATA Travel Pass est une application mobile pour aider les passagers à gérer facilement et en toute sécurité leur voyage conformément aux exigences gouvernementales en matière de tests ou de vaccins COVID-19.

L’IATA Travel Pass sera initialement offert aux clients d'Etihad sur certains vols au départ d'Abu Dhabi au premier trimestre de 2021. En cas de succès, le pass sera étendu à d'autres destinations du réseau Etihad.

Un passeport numérique :

L'IATA Travel Pass permettra aux clients d'Etihad de créer un « passeport numérique »' pour recevoir les résultats des tests COVID et vérifier qu'ils sont éligibles pour entreprendre leur voyage. Surtout, IATA Travel Pass permettra aux passagers de garder le contrôle de leurs données et facilitera le partage de leur test avec les compagnies aériennes et les autorités pour les voyages. Cela permettra également aux passagers de gérer facilement les documents de voyage tout au long de leur périple.

Permettre un retour du transport aérien et du tourisme :

« Les tests et les vaccinations COVID-19 seront essentiels pour relancer le monde. Depuis le 1er août 2020, les transporteurs demandent maintenant un résultat de test PCR négatif avant le départ pour tous les passagers. Cette mesure va se généraliser au monde entier. Pour Etihad, ce test est un moyen pour permettre aux clients de disposer d'un moyen simple, sécurisé et efficace d'identifier et de vérifier leurs informations.

Etihad explore activement le déploiement de la certification de la santé numérique pour ses clients, et ce dernier partenariat avec l'IATA, aux côtés de programmes similaires en cours de développement, montre que la technologie progresse rapidement pour en faire une réalité. Pour normaliser la manière dont le bien-être des passagers peut être assuré pendant la pandémie COVID-19, au niveau de l'industrie, Etihad fait activement campagne pour la collaboration et une réponse réglementaire unifiée pour restaurer la confiance dans le vol.

L’IATA Travel Pass :

iata,boeing,etihad airways,covid-19,les nouvelles de l'aviation,iata

IATA Travel Pass a été développé sous forme de quatre modules indépendants qui peuvent interagir les uns avec les autres. Ces modules couvrent les registres des exigences réglementaires d'entrée et des laboratoires / centres de test, la délivrance de certificats vérifiés, l'identité numérique et la possibilité pour les passagers de partager les résultats de leurs tests tout au long de leur voyage via leur appareil mobile. Ces modules peuvent fonctionner ensemble comme une solution complète de bout en bout. Ou ils peuvent être utilisés séparément pour compléter les systèmes que d'autres construisent. L'IATA a développé ces modules pour garantir leur interopérabilité avec d'autres solutions industrielles.

Pour rouvrir les frontières sans quarantaine et redémarrer l'aviation, les gouvernements doivent être convaincus qu'ils atténuent efficacement le risque d'importation de COVID-19. Cela signifie avoir des informations précises sur l'état de santé COVID-19 des passagers.

Informer les passagers des tests, vaccins et autres mesures dont ils ont besoin avant le voyage, des détails sur les endroits où ils peuvent se faire tester et leur donner la possibilité de partager leurs tests et résultats de vaccination de manière vérifiable, sûre et respectueuse de la vie privée est la clé pour donner les gouvernements la confiance d'ouvrir les frontières.

Défis actuels pour une information sanitaire précise :

L'ensemble fragmenté et diversifié d'exigences de test COVID-19 pour l'entrée et la sortie ainsi que la gamme de différents types de tests (PCR, LAMP, antigène et spectroscopique) requis par les gouvernements ont créé un environnement difficile et complexe pour les autorités d'immigration, les passagers et compagnies aériennes pour naviguer.

Les passagers sont confus et ont besoin d'informations précises. Mais ils ne savent pas où le trouver - ni le comprendre, même s'ils le trouvent.

Inefficacités, erreurs, fraudes:

Les agents d'enregistrement doivent suivre des directives détaillées sur les exigences d'entrée et essayer de déterminer l'authenticité de plusieurs documents de test non standard que les passagers leur présentent. Cela conduit à des inefficacités, des erreurs et des fraudes dans les bilans de santé - un problème croissant dans le monde.

L'infrastructure de flux d'informations nécessaire aux tests systématiques doit prendre en charge:

Les gouvernements ayant les moyens de vérifier l'authenticité des tests et l'identité de ceux qui présentent les certificats de test.

Les compagnies aériennes ont la capacité de fournir des informations précises à leurs passagers sur les exigences de test et de vérifier qu'un passager satisfait aux exigences de voyage.

Des laboratoires ayant les moyens de délivrer des certificats aux passagers qui seront reconnus par les gouvernements, et

Les voyageurs disposant d'informations précises sur les exigences en matière de tests, où ils peuvent se faire tester ou vacciner, et les moyens de transmettre en toute sécurité les informations sur les tests aux compagnies aériennes et aux autorités frontalières

Solution:

Une solution globale et standardisée pour valider et authentifier toutes les réglementations nationales concernant les exigences de voyage des passagers COVID-19. L IATA Travel Pass comprendra quatre modules open source et interopérables qui peuvent être combinés pour une solution de bout en bout:

Permet aux passagers de trouver des informations précises sur les voyages, les tests et les vaccins requis pour leur voyage

Permet aux passagers de trouver des centres de test et des laboratoires à leur lieu de départ qui répondent aux normes de test / vaccination de leur destination

Permet aux laboratoires et centres de test autorisés d'envoyer en toute sécurité les résultats des tests ou les certificats de vaccination aux passagers

Permet aux passagers de créer un « passeport numérique », de vérifier que leur test / vaccination est conforme à la réglementation et de partager les certificats de test ou de vaccination avec les autorités pour faciliter les voyages.

Peut être utilisé par les voyageurs pour gérer les documents de voyage de manière numérique et transparente tout au long de l'expérience de voyage.

La principale priorité est de faire voyager à nouveau les personnes en toute sécurité. Dans l'immédiat, cela signifie établir la confiance dans les gouvernements que les tests systématiques du COVID-19 avant le départ peuvent remplacer les exigences de quarantaine. Et cela finira par devenir un programme de vaccination. (Sources IATA/Etihad)

Commentaire :

Cette initiative est un élément de simplification des informations et de transparence en vue d’un retour progressif à la normale du transport aérien, mais également du tourisme en général. Une telle application pourrait également être mise en place pour les voyages internationaux en trains comme pour les croisières et peut-être même lors de passages frontières en voiture. Bien évidemment, si les tests au COVID sont obligatoires, la vaccination risque fort de devoir se généraliser. La Grèce par exemple a lancé une initiative dans ce sens au sein de L’UE. Des pays comme les l’île Maurice ou le Nouvelle Zélande s’emblent également aller dans ce sens.

iata,boeing,etihad airways,covid-19,les nouvelles de l'aviation,iata

Photos : 1 B787 Etihad Airways @ Etihad 2 Passagers @ IATA

14/09/2020

Etihad Airways combat le gaspillage alimentaire !

0-1.jpeg

Dans le cadre des efforts pour un meilleurs respect de l’environnement, le transporteur Etihad Airways, la compagnie aérienne nationale des Émirats arabes unis, s'est associée à la start-up de technologie alimentaire de Singapour Lumitics pour tester l'utilisation de la vision par ordinateur et de l'apprentissage automatique, afin de réduire le gaspillage alimentaire à bord de ses avions.

L’objectif :  

Le partenariat permettra à Etihad et Lumitics de suivre les repas en classe économique non consommés à bord des avions, les données collectées seront utilisées pour mettre en évidence les habitudes de consommation et de gaspillage alimentaires sur le réseau. L'analyse des résultats aidera à réduire le gaspillage alimentaire, à améliorer la planification des repas et à réduire les coûts d'exploitation. Le produit Insight Lite de Lumitics suivra les repas non consommés à partir d'un avion lorsqu'il atterrit dans un aéroport. En utilisant l'IA et la reconnaissance d'images, Insight Lite est capable de différencier et d'identifier les types et la quantité de repas non consommés en fonction de la conception des feuilles de repas, sans nécessiter d'intervention manuelle.

0-2.jpeg

Des vols moins polluants :

Cette démarche fait partie des nombreuses initiatives en vue de réduire les déchets et produits non réutilisable à bord des vols commerciaux. De nombreuses compagnies travaillent à réduire la masse de déchets générés par transport aérien. La réduction des déchets et du gaspillage alimentaires est devenu une priorité pour les compagnies aériennes. Les initiatives se multiplient, au Portugal la compagnie

Hi Fly veut atteindre l’objectif de vols entièrement exempts de plastique d’ici la fin de l’année. Ryanair de son côté, a récemment pris la décision d’éliminer les plastiques non recyclables de ses services d’ici 2024. Kantas veut réduire de 75 % les déchets qu’elle produit, d’ici la fin de l’année 2021. L’objectif de s’attaquer au gaspillage alimentaire fait partie de d’un long processus de remise en question du fonctionnement de notre société. Le retour des vols commerciaux se font avec des initiatives de sécurité spécifiques à cause du COVID, mais le passager découvrira également de nombreuses nouveautés liées cette fois à la préservation de notre environnement.

plateau-repas-dechets-plastique_shutterstock_446104528.png

 Photos : 1 B787 Etihad Airways 2 le système de Lumitics @ Etihad Airways 3 Plateau repas type @ Reuters 

 

27/08/2020

Etihad Airways, nouveaux essais pour l’ecoDemonstrator ! 

0-1.jpeg

La compagnie Etihad Airways lance une nouvelle phase au sein de son programme « ecoDemonstrator » avec un B787-10 « Dreamliner » dont les essais doivent valider la réduction de CO2 ainsi que le bruit.

Réduction des décibels :

Le B787 d’Etihad Airways a été doté d’équipement spéciaux en vue de l’amélioration de la sécurité, la réduction des émissions de CO2 et du bruit.  Le premier vol a eu lieu cette semaine et doit permettre de recueillir les informations les plus détaillées à ce jour sur l'acoustique des aéronefs à partir des quelque 1’200 microphones fixés à l'extérieur du B787 et positionnés au sol. La collaboration entre la NASA et Boeing permettra d'améliorer les capacités de réduction de bruit sur les aéronefs existants et servira pour la conception des futurs avions.

Tous les vols d'essai programmés sont effectués avec un mélange contenant jusqu'à 50% de carburant durable, qui comprend les plus grands volumes de mélange à 50% de biocarburant produit commercialement. La plupart des plaintes de la communauté concernant le bruit des avions proviennent de vols à l'approche des aéroports, selon les chiffres de l'industrie. Environ un quart du bruit est créé par le train d'atterrissage. Un autre projet testera des trains d'atterrissage modifiés pour être plus silencieux par Safran Landing Systems. 

Réduction de CO2 :

Tous les vols d'essai programmés sont effectués avec un mélange contenant jusqu'à 50% de carburant durable, qui comprend les plus grands volumes de mélange à 50% de biocarburant produit commercialement. Deux vols vont être menés au cours de desquels les pilotes, les contrôleurs de la circulation aérienne et des opérations de la compagnie aérienne partageront simultanément des informations numériques et utilisent un système appelé NASA adapté la gestion de l'arrivée. Ces outils améliorent la sécurité en réduisant la charge de travail et la congestion des fréquences radio, l'efficacité de routage est optimisée pour réduire la consommation de carburant, les émissions et le bruit et le soutien de nouvelle génération système de transport aérien de la FAA.

COVID-19 : 

Dans le cadre de la Confident Travel Initiative de Boeing pour lutter contre le COVID-19, une baguette de lumière ultraviolette portative sera testée pour déterminer son efficacité dans la désinfection des ponts et cabines de vol du B787 d’Etihad-Airways

Photo : B787-10 @ Etihad Airways

 

 

19/11/2019

Boeing et Etihad Airways lance l’initiative « Greenliner » !

0.jpg

Dubaï Airshow, l’avionneur américain Boeing et la compagnie aérienne Etihad Airways lance un partenariat en vue de développer la recherche en matière de développement durable pour la réduction de CO2. Cet « éco partenariat » unique en son genre, doit permettre de tester les produits, les procédures et les initiatives visant à réduire les émissions de carbone des avions.

Un B787 « Greenliner » :

Pour ce faire, un avion Boeing B787 « Dreamliner » d’Etihad Airways a été renommé « Greenliner » et servira de banc d’essais. L’avion va permettre d’explorer et évaluer les initiatives de durabilité de l'environnement, alors que l'avion sera exploité dans des services réguliers à travers le réseau de la compagnie aérienne. D'autres parties prenantes, des fournisseurs d'équipement aux organismes de réglementation de l'espace aérien, seront invités à se joindre au partenariat pour faire avancer et tester les mesures d'efficacité. Les activités comprendront également la formation des pilotes, l'équipage de cabine et les techniciens de maintenance et d'autres opérateurs.

Le transporteur n’en est pas à sa première initiative en vue de la diminution de CO2. Depuis 2014, plusieurs vols ont été effectués avec du biocarburant. Cette année, en collaboration avec la Khalifa University d’Abu Dhabi, la Sustainable Bioenergy Researc (SBRC) de nombreux vols sont effectués à l’aide d’un nouveau type de biocarburant à base de salicorne à bord d’un B787.

Les nouveaux vols « éco » débuteront durant la semaine du développement durable à Abu Dhabi en janvier 2020, en direction de Bruxelles intégrant un large éventail d'initiatives axées sur l'environnement.

Des groupes de travail seront formés entre les opérations aériennes et les bras d'ingénierie des deux sociétés, avec des pilotes chevronnés et les ingénieurs du B787 de Boeing au siège de la compagnie à Abu Dhabi. Pour ce faire un exemplaire de B787 sera peint avec une livrée spécifique vert-bleu reconnaissable par tous. Si, le B787 a déjà permis d’économiser des tonnes d’émissions de CO2 par rapport aux anciens aéronefs, les nouvelles initiatives vont permettre d’accentuer encore la diminution de l’empreinte environnementale.

La croissance rapide du voyage aérien a augmenté les émissions de carbone des avions. Il est de la responsabilité de l'industrie de l'aviation d'inverser cette tendance. « L’Etihad Greenliner » mettra en évidence l'engagement commun de Boeing et Etihad pour faire progresser les pratiques durables au sein de l’industrie de l’aviation.

L’aviation vise le zéro carbone :

Cette nouvelle initiative vient  en compléter d’autres qui visent à atteindre l’objectif « zéro émission de carbone en 2050. Elle rejoint par exemple, l'association des aéroports européens (ACI Europe) qui s'est engagée en juin dernier à ce que tous les aéroports européens arrivent en 2050 au « zéro » émission de carbone produites dans le cadre des opérations d'exploitation aéroportuaire (côté ville et côté piste). De leur côté, les transporteurs aériens demandent que les Etats mettent en place des mécanismes incitant notamment au développement d'une filière de carburants durables (base de déchets, compost, algues) pour l'aviation et stimulant la recherche et l'innovation dans le domaine aéronautique.

EJo_UM8X0AA-Wpa.jpg

Photos : 1 Le B787 « Greenliner »  2 Membres Etihad Airways/Boeing pour l’initiative Greenliner @ Boeing/Etihad Airways