06/11/2019

L’Air Force One israélien a débuté ses essais !

IAI.jpg

On en sait un peu plus sur le nouvel avion du gouvernement israélien voulu par l’actuel premier Ministre Benjamin Netanyahu. Le futur « Air Force One » israélien est basé sur une cellule de Boeing B767-300ER (MSN 30186) d’occasion. L’avion  a été acheté auprès de la compagnie australienne Qantas (Ex : VH-OGV). Selon le gouvernement de l’Etat Hébreu, le coût estimé de l’achat et de la transformation et l’aménagement est de 206 millions de dollars. L'avion sera utilisé à la fois par le Premier ministre et le président israéliens, lors de voyages officiels à l'étranger. L’identification officielle de l'avion est 4X-ISR. «4X» est la dénomination de tous les aéronefs israéliens et les lettres restantes sont censées indiquer qu'il s'agit de l'avion officiel de l'État d'Israël.

Mise à niveau :

Arrivé en 2016 d’Australie, l’avion a subi une mise à niveau au sein de l’entreprise Israel Aerospace Industries (IAI) durant deux ans. IAI a doté l’appareil d’un grand nombre d’équipements spéciaux, comme des systèmes de communication sophistiqués et cryptés, permettant des conversations confidentielles avec des contacts en Israël ou avec des dirigeants internationaux. L’avion est également doté de système brouillage-électronique ainsi que de la suite de protection anti-missile DIRCM (Directed IR Countermeasures) MUSIC-C (Multi Spectral Infrared Countermeasures) d’Elbit Systems. Le DIRCM MUSIC-C intègre une technologie laser avancée à fibres optiques, une caméra thermique à haute cadence et une petite tourelle à miroir hautement dynamique. Cette combinaison de pointe offre une protection efficace, fiable contre les menaces multiples des missiles infrarouges sol-air.  En parallèle, l’intérieur a été aménagé avec une salle de repos, un bureau complet permettant de travailler durant de longues heures de vol.

Le B767-900ER, 4X-ISR, est capable de voler sans escale en direction de la Chine et le Japon ou les États-Unis et le Brésil par exemple.

Présentation officielle :

Un tel avion requiert une certaine discrétion. L'avion a été dévoilé pour la première fois jeudi dernier, à l'aéroport Ben Gourion de Tel Aviv. Une brève cérémonie de présentation a été donnée pour le gouvernement et la presse et son nom de baptême révélé : "l'Aile de Tzion".

Début des essais en vol :

Lors d'un test de piste effectué avant le vol d'essai, des équipes de secours d'urgence ont été appelées après une importante accumulation de chaleur dans les freins. Le problème est dû, à la non- utilisation des freins durant une longue période. L'avion a décollé dimanche matin pour un court vol, accompagné d'un hélicoptère Black-Hawk, les tests concernant les systèmes de base, de navigation et hydraulique se sont révéler positifs.

L’avion a continué en début de semaine ses essais, les quatre premières heures de vol d’essai ont servi à vérifier les systèmes de vol du Boeing B767. Au cours des prochaines semaines, les vols seront principalement consacrés à l’essai des systèmes spéciaux installés sur l’aéronef, tels que les systèmes de protection et de communication.

Après l'achèvement de tous les vols d'essai et l'approbation de tous les systèmes, le B767 sera remis à l'armée de l'air israélienne (IAF), qui l'exploitera sur des vols officiels. La maintenance sera effectuée par Israel Aerospace Industries.

IMG-20191103-WA0004.jpg

Photos : 1 Présentation du B767 4X-ISR par IAI 2 Lors de son premier vol @ Alon Ron

01/02/2016

Israël prépare l’arrivée du F-35 !

ofer-shafir-double-formation-passes-shot-sky-2-00020.jpg

L'Armée de l'Air israélienne (H'eil Ha'Avir) prépare l’arrivée tout azimut du Lockheed-Martin F-35. D’une part avec la modernisation des flottes de F-16 et F-15 qui resteront l’ossature indispensable à la sécurité aérienne du pays. Mais de l’autre côté la Force aérienne accélère les préparatifs en vue de la livraison du premier Lockheed-Martin F-35I prévue pour la fin de l'année.

Les F-35 seront sur les installations de la base de Nevatim, le premier escadron « Golden Eagle » servira d’unité de préparation et de transition sur le nouvel appareil. Les préparatifs pour le déploiement des F-35 comprennent la mise en place d'un centre de simulation, dont une partie fonctionne déjà.

Un premier groupe de pilotes de chasse israéliens a débuté sa formation sur le F-35 aux Etats-Unis. Ces pilotes seront le premier à piloter l'avion en Israël.

 

Un F-35 différent :

Les israéliens participent au programme F-35 avec notamment la production de 811 paires d’ailes par Israel Aerospace Industries (IAI). De plus, Elbit Systems fournit le viseur de casque du pilote. Par contre, l’Etat Hébreu a refusé une partie du programme international de maintenance. Le pays ne fera réviser que des sous-systèmes à l’étranger.

Il faut également noter, que les F-35 israéliens seront sensiblement différents avec un système de communication unique dans le cockpit. DE plus, les F-35 israéliens disposeront d’un second système de liaison de données, connu sous le nom de »Ravnet-300 » et produit par la société Rafael Défense. Ce système qui est à certains égards comparables au système « Link16 » standard de l'OTAN, fonctionne nettement plus rapidement et permet plusieurs applications. Mais les israéliens vont encore plus loin, avec le remplacement du système de guerre-électronique ASQ-239 «  Barracuda » de BAE Systems. Cette demande n'a pas été acceptée par Washington, mais il y a des indications très nettes, que le chasseur furtif livré en Israël, pourra être doté d’un système de guerre-électronique conçu dans le pays et qui se base sur la vaste expérience opérationnelle de l'IAF au Moyen-Orient.

Rappel :

Le F-35 permettra à l’Etat d’Israël de maintenir une suprématie aérienne et son avance qualitative technologique dans la région, notamment en matière de dissuasion, mais également en cas de frappes préventives. Par contre, du fait du nombre réduit de F-35, l’ossature du combat aérien sera maintenu avec les F-15 et F-16 modernisés.

 

Photo : Vue d’artiste du futur F-35 israélien@ IAF