22/07/2009

Certification OTAN du Typhoon

highres_grossetoef[1].JPG

La mise au standard définitif de l’Eurofighter se précise, les dernières qualifications permettent aujourd’hui de valider le 4ème  Fighter Wing, unité italienne de la base de Gosseto aux standards OTAN. Prochainement, c’est l’ensemble des unités équipées du Typhoon qui obtiendront cette certification.

 

Long et difficile :

Long et difficile fut le développement de l’avion européen Typhoon, et ceci pas simplement par la complexité des systèmes, mais entre autre par la difficulté des pays membres à se mettre d’accord sur la définition des systèmes de l’avion. Certes, il reste encore du travail avec le développement final du radar (AESA) CEASAR (en remplacement des actuels radars mécanique : ECR90 pour l’Angleterre, l’Espagne et l’Italie et de l’APG66 pour l’Allemagne et l’Autriche) mais dans l’ensemble le consortium touche au but.

 

highres_ipa7_trials[1].JPG

Qualification et finalisation omnirôles :

Selon EADS, les Typhoon ont volé et terminé l’intégration de 6 bombes  Paveway IV couplées à 4 MRAMMS et 2 SRAAMS avec la capacité de passer simultanément du mode air-air au mode air-sol et inversement sans oublier le mode reconnaissance et neutralisation de défense sol-air (Faisabilité demandée lors des tests en Suisse).

Plusieurs engagements cet été ont permis de vérifier la parfaite intégration des pilotes et unités qui volent avec l’avion dans le cadre de l’utilisation du viseur de casque et grâce à engagement avec l’appui de F-4 Phantom, Tornado et Harrier.

 

highres_gld-090191[1].JPG

Evaluation opérationnelle :

L'évaluation opérationnelle a eu lieu au cours de  «L’Opération discrète Jury" exercice, qui a testé la capacité de la 4e Escadre a être déployées à l'étranger pour la paix et de maintien de la paix en missions. L'exercice comportait de nombreux engagements de secours avec tests des télécommunications et réseaux de transferts de données (link16), l'autodéfense et les capacités de survie et, plus particulièrement, le soutien logistique, la maintenance et les opérations de vol. C'est dans ce domaine, que les opérations de la Base de Grosseto ont été positivement évaluées, après avoir fait preuve d'une disponibilité opérationnelle et de conformité aux normes nationales et de l'OTAN en besoins opérationnels.

10'000 Heures :

Le cap des  10'000 heures de vol franchies avec les Typhoon, permet également  de penser que la maturité du programme Eurofighter, tant du point de vue des capacités que de sa disponibilité opérationnelle a atteint un niveau élevé. Il était temps, car les retards accumulés plaçaient  le Typhoon bien en deçà de ces concurrents, mais à force d’acharnement les objectifs sont en passe d’être atteint.

 

highres__dsc5463[1].JPG

Billet déjà publié sur le sujet :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/05/09/le-point-sur-le-developpement-de-l-eurofighter-typhoon.html

 

Photos : 1 atterrissage d’un Typhoon à Gosseto. 2 Typhoon allemand en configuration lourde.  3 Présentation de la palette d’armement. 4 10’00H du Typhoon. @ EADS

 

12:48 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : aviation militaire, escadrille, défense, armée |  Facebook | |

20/07/2009

Des F/A-18 s’entraînent avec le JG71 « Richthofen »

1819ad8fa1[1].jpg

 

Les Forces aériennes suisses effectueront un séjour en Allemagne du 20 juillet au 28 août 2009 à des fins d’entraînement. A partir de Wittmund (Basse-Saxe), elles s’entraîneront à la défense aérienne au-dessus de la mer du Nord. A cette occasion, des tirs d’engins guidés air-air seront aussi effectués.

Sous l’appellation SLF’09 (Squadron Live Firing 09), une cinquantaine de pilotes des Forces aériennes suisses et une centaine de membres du personnel au sol s’entraîneront entre le 20 juillet et le 28 août 2009 à Wittmund avec huit avions de combat F/A-18 C/D Hornet.  Grâce à l’hospitalité de la Deutsche Luftwaffe, les Forces aériennes suisses ont l’occasion de participer, pendant six semaines, à une campagne d’entraînement en deux parties. A partir de la base aérienne de Wittmund, les pilotes effectueront dans les espaces aériens situés au-dessus de la mer du Nord des exercices de tir sur des cibles volantes à infrarouge avec des engins guidés air-air. Le programme d’entraînement comprend aussi des exercices communs de combat aérien avec des avions Phantom F-4F de l’escadrille de chasse 71 basée à Wittmund. 

Les objectifs de cette campagne d’entraînement de grande importance pour les Forces aériennes suisses sont de permettre aux pilotes d’utiliser avec succès, et ce également sous pression, les engins guidés air-air, de renforcer leurs capacités d’action dans la défense aérienne à basse altitude et d’approfondir les contacts avec nos voisins sur le plan de l’instruction et de l’entraînement en vue de la coopération dans le cadre du service de police aérienne dans les régions frontalières. Sur le plan légal, cette campagne d’entraînement repose sur un memorandum of understanding conclu entre le Conseil fédéral suisse et le Ministère allemand de la défense.(info DDPS)

Phantom-II_IG[1].jpg

Le JG71 « Richthofen » comme partenaire :

Il s’agit du second entraînement en collaboration avec le Jagdgeschwader 71 "Richthofen“, le première rencontre avec nos Hornet eu lieu lors des exercice de tirs en 2006 en Sardaigne (SAKA06). Cette escadrille porteur du nom du célèbre As de la première Guerre Mondiale est encore équipée de McDonnell F-4F Phantom. Dans les années nonante, ces F-4F furent modernisés (programme IPE, Improved Programm Efficiency) et dotés du radar Hughes AN/APG-65GY  Pulse-Doppler Bordradar, initialement développé pour la première génération des F/A-18 A/B, et qui a permis la mise en service du missile guidé par radar AIM-120A  AMRAAM sur le Phantom.

Le Jagdeschwader 71 sera la prochaine escadrille  à passer sur l’Eurofighter Typhoon.

image_popup[3].jpg

Photos : 1 F/A-18 C/D Suisse.@ Aviapress.ch. 2 F-4F Phantom du JG71, 3 Déco  Richthofen sur un F-4F. @ Deutsche Luftwaffe.

 

logo-adresse-druck-01[1].jpg

 

17:22 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : aviation militaire, escadrille, défense, armée |  Facebook | |

15/05/2009

Rafale : un nouvel escadron !

 

rafaleStdizierBrunoDellière.JPG

 

 

Héritier des traditions d’un escadron de bombardement  stratégique équipé de Mirage IV et stationné autrefois à Mont de Marsan, l’EC 01.091 «Gascogne».  Il est le premier des deux escadrons qui assureront demain, seuls la mission permanente de dissuasion nucléaire aéroportée avec le couple Rafale et le missile  ASMPA.

 

Historique :

L’escadron 1/91 Gascogne, alors basé à Mont-de-Marsan, avait été mis en sommeil en 2005, après le retrait du service actif des derniers Mirage IV de l’armée de l’Air, dont la mission principale consistait initialement à assurer la dissuasion nucléaire avant d’être orientée vers la reconnaissance stratégique en 1996, après que les Forces aériennes stratégiques (FAS) aient été équipées de Mirage 2000 N.

Si le passé de l’escadron Gascogne se confond avec l’histoire du Mirage IV, son avenir se conjuguera désormais avec celui du Rafale puisqu’il sera le second escadron de l’armée de l’Air à voler sur cet appareil.

Réaffectation du 1/91 :

Le 31 mars dernier l’Armée de l’air a inauguré le 1/91 Gascogne sur la base aérienne de Saint-Dizier (Haute-Marne). D’ici à l’été 2010, le 1/91 Gascogne, doté d’une vingtaine de Rafale au standard F3, retrouvera la vocation qui était la sienne en 1966 au moment de l’entrée en service du Mirage IV.

En effet, il prendra part à la dissuasion nucléaire avec la mise en oeuvre du nouveau missile ASMP-A (Air Sol Moyenne Portée Améliorée), qui a été validé le 26 mars dernier après un tir d’essai réalisé par un Mirage 2000 N de l’escadron 3/4 Limousin, basé à Istres. Cette unité sera d’ailleurs la première à percevoir ses missiles ASMP-A.

4[1].jpg

1000 heures sur Rafale :

 

Le cap des 1000 heures de vol aux commandes d'un Rafale vient d'être franchi pour la seconde fois en un an par un pilote de l'Escadron de Chasse 1/7 Provence.
"Pike", le chef des opérations de l'escadron, devient le pilote possédant la plus grande expérience en vol sur le chasseur multirôle. Une partie de ce lot d'heures de vol a été accomplie lors d'un échange de deux ans dans l'Aéronavale.

 

 

2[1].jpg

 

Photos : 1 : Rafale Armée de l’air à St-Dizier, @ Bruno Dellière. 2 : Rafale en patrouille , @ Dassault Aviation & SIRPA.  3 : « Pike » au retour avec ses 1000H ! @ SIRPA et Dassault Aviation.

12:43 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : aviation militaire, escadrille, défense, armée |  Facebook | |

23/03/2009

Boeing dévoile le F-15 Silent Eagle !

imageView2.jpg

 

 

Boeing a dévoilé la semaine dernière à ST-Louis le F-15 Silent Eagle (F-15SE), une nouvelle configuration du F-15, conçu pour répondre aux besoins futurs des clients internationaux mais également pour l’US Air Force.

 

Une bonne surprise !

 

Le F-15 Eagle silencieux est conçu pour répondre aux besoins anticipés de la crise  à des fins de  coût-efficacité concernant des technologies de furtivité. Cette ultime version du F-15 permet avec un coût abordable de répondre aux futurs besoins de survie d’un avion de combat.

 

En soi, le F-15SE est une bonne surprise, et devrait permettre à Boeing d’assurer la modernisation de la flotte actuel des F-15 qui ne pourront pas dans l’immédiat être remplacé par le F-22 Raptor, dont le coût et largement supérieur. (voir billet sur le F-22).

 

Rien qu’aux Etats-Unis, le report d’achat des F-22, soit  (350 appareils) devrait donc permettre la modernisation de 50% des F-15 encore en service (environ 170 à 195 appareils). Les clients potentiels du F-22 soit le Japon, la Corée du Sud et Israël, ne pourront en réalité pas remplacer l’ensemble de leur flotte de F-15 et se tourneront visiblement vers une modernisation de type F-15SE, on peut estimer que 200 à 250 appareils seraient concernés en plus de la flotte US.

Deux autres clients potentiels sont Singapour qui devrait conserver quelques F-15 malgré l’arrivée du F-35 et l’Arabie Saoudite qui conservera également cet avion pour épauler l’Eurofighter (sous réserve d’une autorisation d’exportation du Pentagone pour ce dernier !).

 

 

imageView[1].jpg

 

 

Les améliorations du F-15SE :


L'amélioration de la furtivité des revêtements et la signature de l'avion, sont dûs au montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La particularité résident dans le fait qu’il possible en fonction de la mission de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnelle, emport de carburant et armes en externes.

 

 Le Silent Eagle sera capable de transporter en interne l’ensemble des missiles air-air, tels que des missiles AIM-9 et AIM-120, et air-sol, des armes telles que le Joint Direct Attack Munition (JDAM) et Small Diameter Bomb (SDB). Le niveau de charge des armes utilisées sur les versions actuelles des F-15 reste  le même avec l’installation du CFTS.


Une autre amélioration est l'aérodynamique Digital Flight Control System, qui améliore la fiabilité de l'avion et réduit le poids de la  cellule. L’adoption d’une peinture absorbante sur l’ensemble de la cellule contribue également à la diminution de la signature radar.

 

Un nouveau système de guerre électronique Digital Electronic Warfare System (DEWS) qui travaille de concert avec le radar Raytheon Electronic Scanning Array (AESA)  permet une optimisation des différents capteurs et senseurs.

 

 

 

yourfile[1].jpg

 

Calendrier du F-15 SE :


Boeing a terminé le prototype conceptuel de son F-15SE et les essais en vol

pourront commencer d’ici le premier trimestre 2010, y compris les tests de lancement de missiles.

 

Analyse :

 

Boeing a donc parfaitement analysé la problématique de coût  du F-22 Raptor mais l’arrivée de la crise actuel et la contraction des moyens militaire tant aux USA qu’à l’étranger, on donc poussé l’avionneur américain à réagir aux besoins aérien en terme de technologie et de coûts. Cette solution semble être un bon compromit permettant ainsi de maintenir la production au ralentit du F-22 tout en améliorant les qualités de survies des « Bon vieux F-15 » ! 

                                                                                                                                    

Si cette recette de crise s’avère être rentable et efficace, il ne sera pas impossible qu’elle s’applique d’ici quelques années avec le F/A-18 ! Peut-être pourront alors découvrir le Silent Hornet ?

 

Mais attention, faire du neuf avec du vieux n’est pas à long terme rentable !

 

 

 

MSF09-0028-137-thumb-450x582[1].jpg



 Photos : F15SE, @Boeing press.

22/01/2009

EC-135/635, bientôt 10 machines !

 

2_x_EC_635[1].jpg

Depuis janvier 2009, le service de transport aérien de la Confédération dispose de deux nouveaux hélicoptères EC135/635 VIP. Ces appareils sont basés à Berne-Belp où ils remplacent l'appareil du type « Dauphin ». Ces nouveaux hélicoptères sont dotés d'une climatisation et sont affectés au service de transport aérien de la Confédération ( pour les transports de VIP ).

A partir de janvier 2009, les Forces aériennes peuvent engager, pour les transports de VIP, les deux nouveaux hélicoptères EC135 VIP basés à Berne-Belp. Le problème du centre de gravité des nouveaux hélicoptères des Forces aériennes suisses, qui avait donné lieu à une réclamation d'armasuisse, est corrigé à la charge du fabricant ( la société Eurocopter à Donauwörth, D ) sur les deux EC135 VIP et les 18 EC635 destinés à la troupe. Cette correction a déjà été effectuée sur les deux appareils VIP.

Le stationnement des deux EC135 VIP auprès du service de transport aérien de la Confédération ( STAC ), à Belp, permet de remplacer l'hélicoptère Dauphin, encore en service. Le Dauphin a déjà été mis en vente et sera retiré dès qu'il aura trouvé preneur.

Les 18 autres EC635 (20 appareils ont été commandés au total ) sont remis par étapes aux Forces aériennes en vue de leur exploitation par la troupe. Quatre des 20 hélicoptères ont été produits chez Eurocopter, en Allemagne, tandis que les 16 autres EC635 sont assemblés chez RUAG Aerospace, à Alpnach, qui est le partenaire d'Eurocopter.

 

T-357b[1].jpg

1 machine par mois :

A ce jour, 8 hélicoptères ont été livrés aux Forces aériennes suisses, soit 1 machine par mois. La neuvième termine ses essais en vols et sera remise dans les jours qui viennent !

Détail de livraison à ce jour :

Montage en Allemagne à Donauworth :

EC-135 VIP : T-351 & T-352

EC-635 : T-353, T-354, T-355.

Montage en Suisse à Alpnach :

EC-635 : T-356, T-357, T-358 et T-359 (prochaînement) !

 

T-353_Take_off[1].jpg

Photos : 1,2,3 @Thomas Kuhn.

Sur le même sujet voir les billets précèdent :

 http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/10/24/super-puma...

 http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/08/18/ec-635-135...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/03/11/livraison-...

16:13 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : aviation militaire, escadrille, défense, armée |  Facebook | |