28/11/2016

Saab prépare la certification des logiciels du Gripen E !

Cx9nbT0XUAANsEH.jpg-large.jpeg

L’avionneur suédois Saab a choisi de retarder de six mois le premier vol de son Gripen E pour répondre aux exigences de qualification de logiciels. Cette décision doit permettre de gagner au final du temps et de pouvoir ainsi répondre aux exigences commerciales.

Initialement, le premier Gripen E de présérie 39-8 devait voler au début du mois de décembre. Mais l’avionneur suédois a revu son calendrier dans le but de qualifier l’ensemble des logiciels de l’avion d’ici la fin du premier trimestre de 2017. Cette solution doit permettre d’effectuer les essais en vol directement avec les versions finales des logiciels. Le second objectif de cette opération doit permettre d’installer directement les logiciels sur les deux Gripen E suivant de préséries sans avoir a refaire de nombreux tests en vol. Selon l’avionneur suédois, cette solution lui permettra ensuite de disposer à fin 2017 des trois appareils à 99.9 % de la version de série finale qui sera livrée en 2019 aux forces aériennes suédoises et brésiliennes.

Disponible pour les clients potentiels :

La seconde raison de ce changement doit permettre à Saab de disposer en plus des essais finaux, d’un Gripen E MS21 pour les évaluations des clients potentiels. En effet, l’avionneur suédois de devra présenter son nouvel avion pour des essais en Finlande, en Belgique et en Suisse. L’occasion pour ces pays de pouvoir voler et essayer l’avion au plus près de ce qu’il pourra fournir.

Une réalisation qui progresse :

Selon le chef d'exploitation de Saab Aeronautics, Lars Ydreskog le premier vol aura lieu au second trimestre de 2017 avec la qualification complète de la conception de l'avionique modulaire intégrée (DIMA) aux normes commerciales et validée par l'autorité suédoise de l'aviation militaire. L’ensemble des logiciels sont actuellement en phase finale d’essais sur simulateur en vue de la certification.

CsPP-HFWAAAE9cp.jpg

«Ce n'est pas une exigence des clients ou de l’autorité aérienne, c'est une décision commerciale que nous avons prise. Nous sommes persuadés qu'il sera bénéfique pour nos clients de tester un avion stable et robuste dès le premier jour ", explique Ydreskog. "Nous gagnerons en le faisant maintenant et cela enlèvera tout point d'interrogation sur la stabilité et la robustesse des logiciel et des systèmes."

A ce jour plus de 500 heures de tests en vol ont eu lieu avec le démonstrateur Gripen 39-7 de Saab et les attentes ont été dépassées. A fin octobre, Saab a terminé l’intégration du moteur GE F414G sur le Grièpen E 39-8. Les essais au sol à pleine puissance sont terminés. Les essais de roulage à grande vitesse devraient se dérouler sur le site de Linköping en Suède très prochainement.

gripen,gripen e,gripen ef,foce aérienne suédoisem fab,embraer,gripen blog,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Le point avec le Brésil :

L’un des trois avions de préséries sera livré en 2018 au Brésil. En novembre, Saab et Embraer ont ouvert une installation dédiée au Gripen E sur le site Gavião Peixoto. Environ 20 des 100 ingénieurs d'Embraer qui ont reçu une formation à Linköping sont récemment retournés au Brésil, et la nouvelle installation est «pleine d'activité». Le personnel brésilien travaille maintenant à l'intégration de nouvelles armes et l'achèvement d'un modèle F biplace qui sera fabriqué exclusivement au Brésil.

Embraer serait également impliqué dans la livraison du Gripen E/F pour les clients potentiels d’Amérique Latines. On parle aujourd’hui de la Colombie et du Chili.

 

maxresdefault.jpg

Photos : 1 &3 Tests moteur Gripen E 2 Cockpit avec le WAD Elbits Systems 4 Présentation en mai dernier @ Saab

 

21/11/2016

Certificat de type provisoire pour le KC-390 !

342.jpg

L'armée brésilienne a décerné à Embraer un certificat de type provisoire pour la configuration de base de la version ravitailleur en vol du KC-390. Une étape de plus, sur la voie de la capacité opérationnelle initiale de l'armée de l'air au second semestre de 2017 avec le KC-390.

«La réalisation de cette étape témoigne de la maturité de la conception qui permet à la campagne d'essais de progresser comme prévu et avec une efficacité élevée», déclare Jackson Schneider, président et chef de la direction d'Embraer Defence & Security.

L'approbation provisoire de l'Institut de promotion et de coordination industrielle (IFI) affirme que le véhicule de base du KC-390 «est conforme aux exigences de la base de certification», précise Embraer. IFI est une organisation de l'armée de l'air brésilienne qui dirige le processus de certification militaire pour les nouveaux avions. Embraer prévoit de compléter la certification du KC-390 l'année prochaine, permettant aux livraisons de commencer en 2018.

L'armée de l'air brésilienne a commandé 28 KC-390 pour remplacer une flotte vieillissante de Lockheed-Martin C-130 « Hercules ». Cinq autres pays, dont l'Argentine, le Chili, la Colombie, la République tchèque et le Portugal, ont signé le programme de développement avec l'engagement d'acheter 32 avions supplémentaires.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également être aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

 

4356.png

Photos : 1 KC-390 @ A.J. Best 2 KC-390 @ Embraer

30/10/2016

Le KC-390 sera certifié l’année prochaine !

KC-390-in-AERO-Vodochody-arrival.jpg

Le programme KC-390 d'Embraer a repris ses essais en vol en novembre 2015, après une interruption causée par la crise financière que traverse le Brésil. Le programme se dirige en direction de la certification qui devrait obtenue durant la seconde moitié de l’année prochaine.

Des essais qui se déroulent bien :

Hormis la crise financière du pays qui a retardé le programme durant quelques mois et dans un secteur ou les dépassements de coûts et les imprévus sont légions, lors des programmes d'essais, l’avion de transport brésilien semble plutôt bien s’en sortir. A l’interview cette semaine, Paulo Gastão Silva, vice-président du programme d'Embraer, pour les vols d'essai à confirmé que la planification et le programme sont sur la bonne voie, les premiers avions de production seront livrés à l'armée de l'air brésilienne dans la première moitié de l’année 2018.

À la fin du mois de septembre, les deux prototypes avaient enregistré plus de 500 heures de vol sur un total de 2500 heures prévues. Les horaires prospectifs ont été atteints avec notamment les apparitions publiques de plus en plus fréquentes du KC-390.

Les essais en vol avec deux Northrop F-5 « Tiger II » en vue de tester la configuration de ravitaillement air-air se sont également parfaitement déroulés.

Le calendrier des tests 2017 comprendra les essais de givrage, tant pour la plate-forme et les systèmes de mission. Il est prévu que le KC-390 puisse obtenir une double certification « glaces ». La finalisation des tests comprendra les différents essais de transport de charges et le largage de palettes et de parachutistes. Puis le KC-390 sera doté du système modulaire de ravitaillement en vol.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également être aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

 

55c45bae25038747224c15c40a0e868289f49dfb.JPG

Photos : KC-390 @ Embraer

10/10/2016

Premier vol d’un Legacy 450 made in USA !

legacy-450-first-flight-melbourne.jpg

Le premier Embraer Legacy 450 entièrement fabriqué aux Etats-Unis au sein des installations de l’avionneur brésilien à Melbourne en Floride, a effectué son premier.

"Nous avons terminé avec succès cette étape importante, et nous sommes sur la bonne voie pour livrer cet avion en décembre", a déclaré le président exécutif et chef de la direction de Marco Tulio Pellegrini de la division jet d’Embraer.

Le Legacy 450 est le troisième appareils a être produit aux Etats-Unis avec les Phenom 100 et 300. Un second Legacy 450 est déjà sur la ligne d'assemblage et sera suivi par deux Legacy 500. Les Legacy 450 et 500 sont également assemblés au siège d'Embraer à São José dos Campos au Brésil.

Le Legacy 450 : 

1021473673.jpg

L’Embraer Legacy 450 est un biréacteur d'affaires à mi-léger avec une cabine de 1,82 m de hauteur. La cabine est dotée de quatre sièges inclinables entièrement qui peuvent être convertis en deux lits de repos complet. Le système de divertissement à bord comprend un système de vidéo haute définition avec son « surround » et une plage de données audio et vidéo d'entrée. La cabine dispose d'un centre de rafraîchissement (des armoires pour le stockage de boissons de nourriture et d'autres ustensiles). L’avion dispose d’un WC privés dans le fond et une zone intérieure pour les bagages à main. 

Le Legacy 450 est le second avion d'affaires du constructeur doté de commandes de vol électriques « fly- by-wire » (le premier étant le Legacy 500). L’avion est doté d’un mini-manche latéral. L’avionique est articulée autour du système Rockwell Collins ProLine Fusion est et entièrement numérique. Quatre écrans plats LCD à haute résolution de 15,1 pouces offrent une parfaite vision pour l’équipage. Le système est doté des cartes électroniques Jeppesen et du système de vision synthétique (SVS). En option, il est possible de doter le cockpit d’un HUD (Head-Up Display) et d’un  EVS (Système de vision améliorée).

 L'avion est équipé de deux moteurs Honeywell HTF 7500E pouvant fournir 6’080 livres de poussée.  Avec quatre passagers,  le Legacy 450 est capable de voler sans escale de Los Angeles à Boston aux États-Unis ou de Sao Paulo à Lima au Pérou, soit une distance de 2’500 nautiques (4’630 km). 

435.jpg

 

Photos : 1 Le premier Legacy 450 produit aux USA 2 Cockpit @ Embraer 3 Legacy 450 EBACE @P.Kümmerling

 

10/07/2016

Boeing & Embraer présentent le nouveau ecoDemonstrator !

Ecocemontrador op 2.jpg

Rio de Janeiro, les avionneurs Boeing et Embraer ont dévoilé la prochaine phase du programme « ecoDemonstrator ». Cette nouvelle phase du programme élargit l'accord de coopération entre Boeing et Embraer en vue de tester des technologies pour améliorer la performance environnementale des avions et d'accélérer leur introduction sur le marché.

Pour la réalisation de cette nouvelle étape, les eux avionneurs ont présenté un Embraer 170 qui servira de banc volant et mettra en vedette les technologies environnementales avancées qui feront l'objet d'essais opérationnels au Brésil au cours des mois d’août et de septembre.

Les vols de l’ecoDemonstrator permettront de tester plusieurs technologies visant à réduire les émissions de carbone, la consommation de carburant et le bruit, y compris:

  • LIDAR (Light Detection and Ranging) une technologie utilisant des lasers pour mesurer les paramètres de données de l'air tels que la vitesse vraie, l'angle d'attaque et de la température de l'air extérieur. LIDAR montre le potentiel d'augmenter la fiabilité des données de l'air en complétant des capteurs de courant, ce qui pourrait conduire à de nouvelles innovations qui amélioreront le rendement énergétique tout en réduisant les émissions de carbone.
  • Un peinture conçue pour réduire le givrage et aider à prévenir l'accumulation de saleté et des insectes en raison de sa faible propriété adhésive. La peinture spéciale peut aider les opérateurs à économiser l'eau en réduisant la nécessité de lavage fréquent des avions.
  • Une nouvelle conception de l'aile avec des lattes améliorées pour réduire le bruit au décollage et d'approche.
  • Des capteurs spéciaux et des techniques de visualisation de l'air près de la surface de l'aile pour mieux comprendre l'aérodynamique en vol. Cette analyse pourrait conduire à de nouvelles innovations pour améliorer l'efficacité énergétique et réduire les émissions de carbone, tels que les nouveaux modèles d'ailes.
  • Un mélange de biocarburant brésilien produit composé de 10 % de biokérosène et 90 %de kérosène fossile, le mélange maximal selon les normes internationales. Des études ont montré que les biocarburants de l'aviation durable émet des émissions de carbone de 50 à 80 % de moins à travers son cycle de vie que les combustibles fossiles à réaction.

Les tests de l’ecoDemonstrator illustrent la volonté des deux avionneurs leur volonté de s’investir pour améliorer l'efficacité énergétique et la performance environnementale des aéronefs et répondre ainsi à la nouvelle norme annoncée par l'Organisation internationale de l'aviation civile (OACI) plus tôt cette année en matière d’émissions de carbone.

À ce jour, le programme « ecoDemonstrator » a testé plus de 50 technologies, en utilisant une nouvelle génération d’avions tel que les B737-800 (2012), B787 (2014) et B757 (2015).

 

Photo : l’Embraer 170 ecoDemonstrator @ Boeing