07/02/2021

Début d’assemblage pour les KC-390 portugais !

2486914534.jpg

L’avionneur brésilien Embraer a débuté l’assemblage du premier avion de transport tactique KC-390 « Millennium » destiné au Portugal. L’avionneur a publié une série de photos des travaux concernant le contrat avec le Portugal.

Rappel :

C’est en juin 017 que le Portugal a entamé des négociations officielles avec l’avionneur brésilien Embraer pour acheter cinq avions de transports tactiques KC-390 avec une option pour un sixième avion. Le Portugal est l'un des cinq pays qui s'est engagé à acheter le KC-390 depuis 2010, avec l'Argentine, le Chili, la Colombie et la République tchèque. 

146004875_2529273540714498_3503057808345061043_n.jpg

En 2019, le gouvernement portugais a annoncé une commande ferme pour cinq avions de transport multi-missions Embraer KC-390 dans le cadre du processus de modernisation des capacités de l'armée de l'air portugaise pour soutenir les opérations des forces armées nationales et accroître la préparation des missions d'intérêt public. Le KC-390 portugais répondra aux nouvelles exigences d'interopérabilité, dans les domaines de la navigation sécurisée, de la transmission des données et de la voix, qui permettront au KC-390 d'intégrer des opérations conjointes dans des alliances multinationales dans lesquelles le Portugal est intégré. Ces exigences, développées en partenariat avec l'armée de l'air portugaise, permettront au KC-390 de répondre aux besoins de nombreux autres pays du monde. » a déclaré Jackson Schneider, président et chef de la direction d'Embraer Defence & Security. «Le partenariat industriel entre le Portugal et Embraer contribue au développement de l'ingénierie et de l'industrie aéronautique portugaise, représentant plus de 300 millions d'euros d'export chaque année et des milliers d'emplois hautement qualifiés. Le Portugal est le plus grand partenaire international du programme KC-390 et sa participation au développement et à la production de l'avion est reconnue comme ayant eu un impact économique positif sur la création d'emplois, de nouveaux investissements, une augmentation des exportations et des progrès technologiques. Le KC-390 a reçu sa certification civile de l'Agence nationale de l'aviation brésilienne (ANAC) en 2018 et est maintenant en pleine production en série. L'entrée en service devrait avoir lieu au 3ème trimestre 2019 avec l'armée de l'air brésilienne (FAB), avec un suivi des livraisons tout au long de l'année.

Portugal_KC-390-3.jpeg

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également être aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

Portugal_KC-390-4.jpeg

Photos : 1 KC-390 2,3,4 Assemblage du premier KC-390 destiné au Portugal@ Embraer

30/11/2020

La FAB réceptionne son premier E-99M modernisé !

Embraer-E99-M-High-Res-1140x641.jpg

Vendredi dernier, l’avionneur brésilien Embraer a livré le premier avion d’alerte avancée et de contrôle (AEW&C) E-99M modernisé à l'armée de l'air brésilienne (FAB). La FAB avait conclu un accord avec Embraer pour mettre à jour cinq E-99 avec de nouveaux systèmes de mission et sous-systèmes connexes, tels que la guerre électronique, le commandement et le contrôle, les contre-mesures électroniques et le radar de surveillance aérienne.

Le projet de modernisation des avions d’alerte lointaine Embraer E-99M de la Force aérienne du Brésil (FAB) prévoit la modernisation des systèmes de l'avion et les autres sous-systèmes connexes seront mis à jour, ce qui étendra les capacités de l'avion, qui est actuellement utilisé dans les opérations de contrôle et de défense de l'espace aérien brésilien. Cette modernisation va contribuer à une utilisation plus efficace et d’allonger le cycle de vie et la capacité opérationnelle de l’avion. La portée du radar est augmentée, le traitement des informations sera plus rapide et permettra d'identifier les cibles plus tôt et mieux. Le nombre d’opérateurs et de radios embarqués augmentera, ce qui, avec la mise en place du nouveau système de commandement et de contrôle, permettra d’accomplir plus efficacement la mission.

Outre le processus de modernisation, le projet a également conclu des accords de transfert de technologie qui permettront des progrès technologiques dans la défense de l'industrie brésilienne. L'utilisation de l’E-99M est indispensable dans un scénario d'opérations aériennes, compte tenu de la flexibilité de positionnement de l'avion, ainsi que de la capacité de détecter le trafic à basse altitude, permettant une couverture radar des zones d'intérêt de l'Air Force Command. L'E-99M est capable de fournir des données de renseignement précises et en temps réel sur les avions volant à basse altitude. Lorsque les pilotes de chasse reçoivent leurs ordres et décollent pour des missions d'interception, les avions E-99M surveillent l'espace aérien de la région et visualisent toute la zone d'opérations. Cela permettra au FAB de continuer à participer, avec excellence, aux missions aériennes de lutte contre le trafic irrégulier, en jouant un rôle de premier plan dans les actions entre les institutions. En outre, les avions E-99M ont la capacité de compléter les signaux radar au sol, servant également de radar de visualisation ou de réserve de communications pour le trafic aérien de l'aviation générale.

L’Embraer E-99M :

Basé sur une cellule d’avion de ligne Embraer 145, l’E-99M est capable de détecter des cibles aériennes et de transmettre des informations de détection aux centres de contrôle au sol. En outre, il effectue des missions de contrôle de vol et d'alarme, avec la participation d'avions de combat. En service au sein de la FAB depuis 2002 dans le cadre des acquisitions destinées à composer le système de surveillance Amazon (SIVAM). Son radar lui permet de mener à bien des missions d’alerte rapide, y compris le contrôle des avions de chasse lors des vols de défense aérienne, la coordination des opérations de recherche et de sauvetage et la surveillance des frontières. Il emploie un radar a ouverture synthétique, Saab Microwave Systemss couplé à des systèmes mixtes électro-optiques et FLIR ainsi que d'un scanner multi-spectral. Le système possède une capacité de traitement de signaux intelligents et des capacités C3I.

1674679113.jpg

Photos : 1 Le premier E-99M 2 l’E-99M@ Embraer

18/11/2020

La Hongrie commande le KC-390 !

Embraer-KC-390-FAB.jpg

Le gouvernement hongrois vient de placer une commande portant sur deux exemplaires de l’Embraer KC-390. L’avion doit venir remplacer l’Antonov AN-26, dont le dernier exemplaire a été retiré du service durant l’année.

Hier, le contrat portant sur deux KC-390 a été officiellement signé par le colonel-général Ferenc Korom, commandant des forces armées hongroises, et Jackson Medeiros de Farias Schneider, président de la société brésilienne de défense et de sécurité Embraer. Les

 KC-390 conviennent au transport de charges importantes sur le champ de bataille et arriveront en Hongrie entre 2023 et 2024.  Cet achat va achèvera moderniser le développement des capacités de transport aérien, d’évacuation, de vol et de ravitaillement en vol de l’armée hongroise.  

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposent de commandes « fly-by-wire » avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assurent d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage dispose de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permet des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion a une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion peut être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique et le largage de parachutistes par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5. Selon l’avionneur Embraer, les deux moteurs à double flux et la conception en flèche des ailes le rendent plus efficace et lui confère « le coût du cycle de vie le plus bas du marché ».

KC-390L.jpg

Photos : KC-390 de la FAB @ FAB

 

28/10/2020

Un remplaçant pour les P-3 Orion pakistanais !

Cover-2.jpg

La marine pakistanaise a trouvé l’avion qui remplacera ses avions de patrouille maritime Lockheed P-3 « Orion ». Le choix s’est porté sur l’Embraer Lineage 1000 E. Au total ce sont 9 appareils qui sont concernés par une future commande.  Un premier appareil a été commandé, il servira de banc d’essais.

Le défi de la conversion : 

Tout comme le P-8A « Poseidon » issus du B737 ou le GlobalEye du Global 6000, la principale difficulté de ce programme concerne la conversion d’une cellule d’avion civile en version militarisée. L’ajout d’une baie pour emporter de l’armement sous le ventre ou le renforcement des ailes, pose des problèmes importants de structure. Selon certaines sources le partenaire de conversion devrait être Rheinmetall All Service MRO RAS qui s’occupe actuellement de l’équipement des ATR 72 MPA « Sea Eagle » pour la marine pakistanaise.

Embraer « Sea Sultan » :

Le futur Embraer Lineage 1000 E en mode ASW (guerre-anti-sous-marine) sera baptisé « Sea Sultan » pour la marine pakistanaise. Le futur « Sea Sultant » MPA pakistanais devra répondre aux missions suivantes : Guerre anti-sous-marine (ASW), ASuW, ELINT, ESM, C2 et SAR. Le nouvel avion devrait donc disposer d’une portée bien longue que les ATR 72 MPA et de matériel de détection à plus longue portée.

La suite de patrouille maritime de l’avion devrait être intégrée par Aerodata, basée à Braunschweig, centrée sur le système de gestion de mission AeroMission de l’entreprise.

La suite d'équipements pourrait comprendre un radar de recherche à balayage électronique AESA Leonardo Seaspray,des mesures de support électronique, des communications par satellite et un système de lancement / récepteur de bouées acoustiques. La variété de capteurs embarqués à la pointe de la technologie devra permettre aux opérateurs et aux décideurs de détecter et d'identifier des cibles sensibles au-dessus ou en dessous de la surface de l'océan, tout en transmettant en temps réel toutes les informations capturées à bord au centre de 

Embraer Lineage 1000 :

Le Lineage 1000 est une variante de l’Embraer 190. Ce jet privé a été lancé le 2 mai 2006. Fabriqué par l’avionneur brésilien Embraer. Avion d’affaires « ultra large » pouvant accueillir jusqu'à 19 passagers. Le Lineage 1000 dispose de 2 réservoirs sur le pont inférieur de l'appareil, doublant quasiment son rayon d'action. L'intérieur est divisé en 5 sections, incluant une chambre (optionnel) et une salle de bain. Un autre point remarquable du Lineage 1000 est le diamètre de son fuselage qui est beaucoup plus important que celui de n'importe quel autre avion d'affaires. Le Lineage 1000 est seulement devancé au niveau de la taille par des avions comme les Airbus A318, 319 et le B737. Le premier vol du Lineage 1000 a eu lieu en 2007.

Photo : Lineage 1000 E @ Embraer

 

 

24/10/2020

Le Gripen officialisé au Brésil !

ElBZ0phX0AAUx5B.jpeg

Le F-39E « Gripen » destiné à l'armée de l'air brésilienne (FAB), a été officiellement présenté vendredi, lors de l'événement pour célébrer la Journée de l'aviateur et de l'armée de l'air brésilienne, à Brasilia. L'avion a effectué un vol au-dessus de la base aérienne.

La cérémonie a été suivie par le président du Brésil Jair Bolsonaro, le Ministre de la défense du Brésil, Fernando Azevedo e Silva, l'ambassadrice de Suède au Brésil, Johanna Brosmar-Skoogh, le commandant de l'armée de l'air brésilienne, le lieutenant-brigadier de l'Air Antonio Carlos Moretti Bermudez, le commandant de l'armée de l'air suédoise, le général de division Carl-Johan Edström, le président du conseil d'administration de Saab, Marcus Wallenberg, le président et chef de la direction de Saab, Micael Johansson.

Le lieutenant-brigadier Bermudez, a souligné que le nouvel avion de combat se rapproche du début de son entrée opérationnelle au sein de la FAB.

jpm_0588.jpg

Rappel :

L'avion est arrivé au Brésil le 20 septembre et a effectué trois jours plus tard son premier vol dans le pays, entre Navegantes (SC) et Gavião Peixoto (SP), pour poursuivre le programme d'essais en vol.

Au Brésil, les activités comprennent des essais sur les systèmes de contrôle de vol et de climatisation, ainsi que des essais sur l'aéronef dans des conditions climatiques tropicales. Outre les tests communs aux avions du programme Gripen E, des caractéristiques uniques des avions brésiliens seront testées au Brésil, telles que l'intégration des armements et le système de communication Link BR2, qui fournit des données cryptées et une communication vocale entre les avions.

Les premiers chasseurs seront livrés à l'armée de l'air brésilienne, à Anápolis à partir de la fin de 2021. Selon le calendrier de Saab/ Embraer le Gripen E doit atteindre sa capacité opérationnelle initiale en 2021 et sa pleine capacité opérationnelle en 2023. 

Le programme Gripen E/F au Brésil :

Le partenariat avec le Brésil a débuté en 2014, avec un contrat pour le développement et la production de 36 avions Gripen E/F pour l'armée de l'air brésilienne, y compris les systèmes, le support et l'équipement. Un vaste programme de transfert de technologie, en cours depuis dix ans, stimule le développement de l'industrie aéronautique locale par le biais de sociétés partenaires participant au programme brésilien du Gripen.

Pendant cette période, plus de 350 techniciens et ingénieurs brésiliens participeront à une formation théorique et pratique en Suède pour acquérir les connaissances nécessaires pour effectuer les mêmes tâches au Brésil. Jusqu'à présent, plus de 230 professionnels ont suivi les cours et la plupart d'entre eux sont de retour dans le pays pour travailler au Gripen Design and Development Center (GDDN, du réseau anglais de conception et de développement Gripen).

Les chasseurs Gripen E/F qui seront livrés à la FAB sont en cours de développement et de production en collaboration avec des techniciens et ingénieurs brésiliens. À partir de 2021, l'assemblage complet de 15 appareils débutera localement. Le développement du Gripen F biplace progresse avec de nombreuses activités au sein de la GDDN.

ElB52RrWMAUlVV4.jpeg

Photos : 1 Gripen E aux couleurs du Brésil 2 Cérémonie de présentation 3 Vol pour le public @ Saab/Embraer