24/10/2018

Le KC-390 certifié par l'autorité aéronautique brésilienne !

619434586.jpg

L’avion mutirôle KC-390 d'Embraer a reçu sa certification de type de l'autorité aéronautique brésilienne Agência Nacional de Aviação Civil. Une cérémonie a eu lieu à la base aérienne de Brasilia pour délivrer le certificat de navigabilité civil à Embraer le 23 octobre. Le président brésilien Michel Temer, le ministre de la Défense nationale Joaquim Silva e Luna et le général de brigade Nivaldo Rossato, commandant de l’armée de l’air, ont participé à cette réunion.

"La certification du KC-390, l'avion le plus vaste et le plus complexe développé au cours de son histoire, témoigne du haut niveau technologique atteint par la société", a déclaré Paulo Cesar de Souza e Silva, président et chef de la direction d'Embraer.

L'aéronef devrait atteindre la capacité opérationnelle finale d'ici la fin de 2019,  lorsqu'il recevra sa certification militaire. Embraer a annoncé que le premier avion de série serait livré à l'armée de l'air brésilienne au premier semestre 2019. Actuellement l’avion compte 28 commandes fermes.

Le premier exemplaire de série du KC-390 a effectué son vol inaugural le 9 octobre. Cet avion a rejoint deux autres avions de test. Au début de novembre, ils avaient enregistré 1’900 heures de vol.

Le KC-390 est conçu pour effectuer des missions telles que le transport de fret et de troupes, le transport aérien de troupes et de fret, le ravitaillement en vol, la recherche et le sauvetage ainsi que la lutte contre les incendies de forêt. Embraer tente de propulser l'avion de transport de taille moyenne à deux turbines dans un marché du transport militaire dominé depuis des décennies par le Lockheed Martin C-130, en décrochant ce qu'il prétend être le coût de cycle de vie le plus bas du marché.

Embraer compte sur  38 lettres d'intention de clients internationaux, dont six lettres d'intention de l'Argentine, six du Chili, 12 de la Colombie, deux de la République tchèque et six du Portugal.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

embraer_kc-390_2017_03.jpg

Photos :1 KC-390  2En mode ravitailleur en vol @ Embraer

15/10/2018

Embraer présente la gamme « Praetor » !

5bbfa6af21e9cb5d362c90b9-1334-888.jpg

Salon NBAA d’Orlando, l’avionneur brésilien Embraer a présenté hier soir en grande première, les Praetor 500 & Praetor 600. Ces deux nouveaux opus sont en fait basés sur les avions de moyenne et super moyenne taille Legacy 450 et Legacy 500 actuels qu’ils vont venir remplacer petit à petit.

Praetor 500 & 600 :

Les deux nouveaux venus sont directement dérivés de deux des jets actuels d'Embraer construits en Floride. Le Praetor 500 est basé sur le Legacy 450 existant, tandis que le Praetor 600 est un développement du Legacy 500. La plus grande mise à jour du jet concerne la distance parcourue: le Praetor 500 est capable de parcourir 3’700 km et le 600 peut effectuer des vols allant jusqu'à4’500 km. La décision changer le nom de « Legacy » doit permettre de différencier les avions d’affaires Praetor 500/600 des modèles dérivés commerciaux comme le Legacy 650. Les deux avions sont motorisés par deux réacteurs Honeywell HT7500E de 7’528lbs. Dotés de commandes de vol électriques, les deux modèles sont dotés d’une suite avionique Rockwell Collins Proline Fusion avec 4 écrans couleurs avec systèmes de vision EVS, IRS et SVGS.

Praetor_500_600_Cockpit.jpg

Nommé d'après le titre donné aux magistrats du gouvernement de haut niveau dans la Rome antique, le nom de « Praetor » a été choisi pour exprimer le sentiment que le jet est le serviteur ultime du propriétaire.

Dans un premier temps, les Legacy 450 & 500 seront  toujours disponible pour la clientèle n’a pas besoin des capacités accrues des nouveaux avions. Mais progressivement, le « Praetor » devrait venir s’imposer.

Le prix de base du Embraer Praetor 500 est de 16’995 000 dollars, tandis que celui du Praetor 600 débute à 20’995 000 dollars.

 

5bbfa6af66fb3f5d2d00440d-1334-888.jpg

 

Photos : Praetor 600 & 500  & Cockpit @ Embraer

 

10/10/2018

Vol inaugural pour le KC-390 de série !

5bbdc23ced197.jpg

Gaviano Paixoto au Brésil, l’avionneur Embraer a franchi une nouvelle étape importante aujourd'hui avec l'achèvement du vol inaugural du premier KC-390 de série.

L’avion rejoindra ensuite l'armée de l'air brésilienne (FAB), pour la campagne d'essais en vol, dans laquelle plus de 1’900 heures de vol ont déjà été enregistrées. La certification civile de l'aéronef de base sera accordée par l'autorité aéronautique brésilienne ANAC (Agence nationale de l'aviation civile) et devrait être réalisée très bientôt.

«Nous célébrons aujourd'hui une autre étape importante dans la production du KC-390», a déclaré Jackson Schneider, président et chef de la direction d'Embraer Defence & Security. «

Le KC-390 d’Embraer est un avion de transport tactique conçu pour établir de nouvelles normes en ce qui concerne sa catégorie tout en offrant un coût de cycle de vie particulièrement faible. Il peut effectuer diverses missions, telles que le transport de fret et de troupes, le ravitaillement en vol, la recherche et le sauvetage, ainsi que la lutte contre les incendies de forêt.

L’Embraer KC-390 :

 

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

Embraer_KC-390.jpg

Photos : 1 & 3 KC-390 @ Embraer

 

12/09/2018

Embraer présente son E190-E2 « Shark face » en Europe !

profit-hunter.png

Après une tournée réussie en Afrique et aux États-Unis, l’avionneur brésilien Embraer lance maintenant la partie européenne de la tournée mondiale de démonstration de son E190-E2. L’avion visitera plus de 15 pays dès septembre. À chaque arrêt, Embraer montrera les capacités de l’avion monocouloir de nouvelle génération. La première étape de la tournée européenne commence à Varsovie, en Pologne. Pour cette présentation l'avionneur brésilien a opté pour une livrée spéciale à tête de requin. A noter que d'autres livrées existent, dont une tête de tigre.

Le E190-E2 a démarré ses vols d’affaires en Europe au début de l’année et, après une présentation réussie au salon Farnborough Airshow, l’équipe d’Embraer démarre une présentation pour les différents opérateurs de la région. Avec plus de 45 clients et plus de 350 avions dans la région, les avions de ligne Embraer sont  bien représentés et l’avionneur espère ainsi que de nouveaux transporteurs adhère au programme E190.

Le E190-E2 est actuellement en exploitation commerciale avec Widerøe en Norvège depuis avril de cette année. Trois jets ont déjà accumulé près de 2’000 heures de vol, ce qui a permis d’atteindre une fiabilité de planification exceptionnelle de plus de 99%. L'E190-E2 apporte une flexibilité avec une portée maximale de 5’300 km ou environ 1’000 km de plus que la génération actuelle des E190.

L'E190-E2 permet également aux compagnies aériennes de réaliser des économies importantes en termes de coûts de maintenance, avec une réduction allant jusqu'à 25% grâce à une conception intelligente basée sur le retour d'informations direct des opérateurs. Il dispose des intervalles de maintenance les plus longs avec 10’000 heures de vol pour les vérifications de base et aucune limite de calendrier pour une utilisation typique des E-Jets. Cela signifie 15 jours supplémentaires d'utilisation de l'aéronef sur une période de dix ans.

Le E190-E2 a également obtenu de meilleurs résultats que les attentes initiales en matière de formation de transition pilote. Les pilotes des E-Jets de la génération actuelle n'ont besoin que de 2,5 jours de formation et pas de simulateur de vol complet pour piloter l'E2. «Diminuer le fardeau de formation des pilotes en transition depuis l’E1 est une autre réduction considérable du temps et des coûts pour nos opérateurs. Associé au rendement énergétique inégalé et à la plus faible empreinte sonore, l’E2 est l’avion le plus économique et le plus respectueux de l’environnement de la planète.

Embraer prévoit que 2’820 avions commerciaux, jusqu’à 150 sièges, seront livrés au cours des 20 prochaines années aux opérateurs européens et de la CEI. Alors que l’industrie européenne du transport aérien intra-régional passe de la dynamique des «transporteurs à bas coûts et des transporteurs à service complet» à un modèle hybride unique, les E-Jets E2 joueront un rôle de plus en plus important dans la région. Au-delà de son opération traditionnelle d’alimentation par concentrateur, l’E2 aura davantage recours aux LCC pour expérimenter les stratégies de FSC telles que le type multi-flottes et se concentrer sur les passagers d’affaires.

11145452.jpg

La nouvelle famille E2-Jet : 

Parmi les plus grandes nouveautés qui composent la nouvelle famille E-Jet, on trouve la refonte des ailes, une amélioration du de l’espace cabine et la nouvelle suite avionique et l’entrée en service de la quatrième génération de commande de vol électrique. Un autre changement important concerne le remplacement des moteurs existants pour la famille « PurePower » de Pratt & Whitney. Cette nouvelle génération de moteurs dispose de la technologie « Geared Turbofan », qui permet à la soufflante de tourner à une vitesse inférieure à celle du compresseur, réduisant considérablement la consommation et le bruit.

Embraer estime que le nouveau E-Jets E2 a un coût par siège similaire à celle des avions à fuselage étroit remotorisés tel que, l'A320neo d'Airbus et le Boeing 737MAX. Mais le constructeur estime que le coût par voyage sera nettement plus faible, ce qui pourrait créer une nouvelle niche de marché avec moins de risques et un dimensionnement correct de la flotte pour les compagnies aériennes. La famille E-Jet E2 dispose actuellement d'un portefeuille de 267 commandes fermes, plus de 373 options et droits d'achat, composés de compagnies aériennes et des sociétés de leasing.

Embraer-E190-E2-PR-ZGQ-Embraer-2-728x404.jpg

Photos : 1 E190-E2 Shark @ Sam Shui2  Cockpitl’E190-E2 « Shark Face »  @ Embraer

 

 

05/07/2018

Boeing prend le contrôle d’Embraer avions commerciaux !

JAV20180705141647.jpg

Avec le rapprochement d’Airbus/Bombardier avec la gamme CSeries, c’est au tour de Boeing et Embraer  de de sceller une union entre les deux divisions commerciales. Cette union devrait permettre à l’avionneur américain de contrôler près de 80% de la nouvelle coentreprise qui gèrera l’ensemble des avions commerciaux du brésilien Embraer.

En conséquence, Boeing va gérer la totalité des activités des avions de ligne régionaux ERJ et E2-Jet d'Embraer de 70 à 150 sièges. Boeing investira un montant de 3,8 milliards de dollars dans la coentreprise. On notera là une différence avec Airbus qui n’a pas investi financièrement au sein du groupe canadien Bombardier.

Pour l’avionneur américain, ce partenariat s'inscrit clairement dans le cadre de la stratégie à long terme de Boeing, qui consiste à investir dans la croissance organique et à redistribuer de la valeur à ses actionnaires, tout en concluant des accords stratégiques qui améliorent et accélèrent les projets de croissance.

Ce partenariat doit encore obtenir un feu vert de l'Etat brésilien, qui détient un droit de veto sur les décisions stratégiques pour l'avenir de son fleuron industriel de l’aéronautique brésilienne. Mais plusieurs personnalités politiques se sont déjà déclarées en faveur d'un tel accord, pourvu qu'il laisse leur indépendance aux activités militaires d'Embraer.

 

Pour autant, il y aura une exception en ce qui concerne l’avion de transport multi-missions KC-390, qui sera lui aussi intégré dans une coentreprise, dont le but sera de le promouvoir.

 

Renforcement du Duopol Airbus/Boeing :

 

Avec ces deux nouveaux partenariats, nous assistons à un renforcement en ce qui concerne le segment des avions régionaux des deux avionneurs Airbus et Boeing. De leur côté, Bombardier et Embraer vont pouvoir bénéficier de la puissance commerciale de leur nouveau partenaire. La question sera de savoir jusqu’à quand ce modèle fonctionnera avant de donner lieu à une absorption complète du canadien et du brésilien par les deux grands avionneurs ?

 

Photo : B737 MAX et E-2 Jet @ Boeing