20/01/2018

Lockheed-Martin rejoint le projet Aerion AS2 !

aerion-as2.jpg

L’avionneur américain a rejoint la société Aerion en vue de contruire le futur avion supersonique AS2. Les deux sociétés préparent un mémorandum d'accord pour définir un processus formel et contrôlé pour explorer la faisabilité d'un partenariat de développement du premier avion d'affaires supersonique au monde, l'Aerion AS2.

Au cours des 12 prochains mois, les entreprises travailleront ensemble pour développer un cadre sur toutes les phases du programme, y compris l'ingénierie, la certification et la production.

Le président d'Aerion, Robert M. Bass, a déclaré: "Cette relation est absolument essentielle à la création d'une renaissance du supersonique. Lorsqu'il s'agit d'un savoir-faire supersonique, les capacités de Lockheed-Martin sont bien connues et, en fait, légendaires au développement à long terme d'avions supersoniques civils efficaces. "

Aerion-AS2_Specifications_LR-700x408.jpg

Ces deux dernières années la société Aerion a fait progresser l'aérodynamique et la conception structurelle de l'AS2 grâce à un précédent accord de collaboration avec Airbus. Grâce à cet effort, les deux sociétés ont élaboré une conception préliminaire des structures des ailes et de la cellule, de la disposition des systèmes et des concepts préliminaires d'un système de commande de vol «fly-by-wire». Par ailleurs, le projet de jet AS2 supersonique dispose désormais d’un motoriste avec General Electric.

Aerion Corporation :

Aerion Corporation de Reno, Nevada, a été créée en 2003 pour introduire une nouvelle ère de vol supersonique pratique et efficace. En plus d'une décennie, Aerion a développé et démontré une technologie d'aile avancée en collaboration avec la NASA et d'autres institutions aéronautiques de premier plan. Cette recherche comprend des travaux révolutionnaires sur le flux laminaire naturel supersonique, la technologie clé qui sous-tend le biréacteur d'affaires AS2.

1-1.jpeg

On s'attend à ce que l'AS2 avec 12 passagers vole à une vitesse maximale de Mach 1,4 au-dessus de l'eau et, lorsque cela est autorisé par la réglementation, à des vitesses proches de Mach 1,2. Grâce à son aile à flux laminaire naturel supersonique unique, l'avion devrait atteindre une longue portée soit permettre une liaison Los Angeles à Paris et une efficacité à des vitesses supersoniques et subsoniques qui réduiront par exemple de trois heures les trajets transatlantiques, permettant aux chefs d'entreprise de faire un aller-retour entre New York et Londres en un jour.

En novembre 2015, Aerion a annoncé une commande de flotte de l'opérateur de flotte d'avions fractionnés Flexjet pour 20 avions AS2. Aerion prévoit le premier vol de l'AS2 en 2023 et sa certification en 2025.

 

1.jpeg

Photos : L’Aerion AS2 @ Aerion

 

12/12/2017

Le PC-24 de série a effectué son vol inaugural !

IMG_0329.JPG

Stans, le premier jet d’affaires PIlatus PC-24 de série a effectué HB-VSB (N124AF) son vol inaugural hier, depuis les installations de l’avionneur suisse à Buochs. Une fois les essais terminés l’avion sera remis à la PlaneSense® société de multipropriété d'avions fractionnelle américain à Stans en décembre. L'avion rejoindra ensuite les États-Unis en janvier 2018, pour la livraison officielle au client.

Simulateur certifié :

Le 8 décembre dernier, Pilatus Aircraft a reçu la double certification de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) et de la Federal Aviation américaine administration (FAA) et aujourd’hui le simulateur du PC-24 vient à son tour d’être certifié. Ce simulateur est basé au sein de la prestigieuse école de pilotage FlighSafety Learning Center situé à Dallas. Les premières sessions d’entraînement devraient débuter au printemps 2018. Ce nouveau simulateur va surpasser les simulateurs de génération actuels dans pratiquement tous les aspects. Le dispositif d'entraînement haut de gamme utilise des pilotes logiciels évolués et sophistiqués pour répliquer avec la plus grande fidélité possible toutes les caractéristiques de vol de avion. Le simulateur inclut une gamme complète de conditions de vol et de dysfonctionnements pour assurer le meilleur résultat d'entraînement. La technologie de pointe prolonge l’entraînement bien au-delà du cockpit du simulateur. Les moniteurs PC doubles affichent un modèle 3D de l'expérience d'entraînement complète, montrant exactement ce qui s'est passé à l'intérieur et à l'extérieur du poste de pilotage.

yourfile.jpg

Le PC-24:

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « hyper polyvalent Jet », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Pilatus vise une certification Single Pilot (un seul pilote) IFR (vol aux instruments).

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

Son généreux compartiment bagages accessible en fond de cabine est desservi par une véritable porte cargo située entre les ailes et le moteur, à l'instar de son petit frère à hélice, le PC-12NG. Le PC 24 peut donc, lui aussi, proposer une palette d'aménagements très diversifiée. Il est alimenté par deux réacteurs Williams FJ-44-4A montés à l'arrière du fuselage.

Avec une distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770 m, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable).

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaire, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse d'utilisation dans les régions au ciel encombré.

unnamed.jpg

 

Photos : 1 PC-24 de série a l'atterrissage@ COBUS 2 Simulateur FS1000 PC24@ FlightSafety 3 PC-24 avant son vol inaugural@ Stephan Widmer

06/05/2017

Premier vol pour le 3ème G600 !

Third_G600_Flies_1_47888f6f-8f1e-4631-a0c3-1e2f222f9c3a-prv.jpg

Savannah, Gulfstream Aerospace Corp. a annoncé ce vendredi que le troisième avion d'essai Gulfstream G600 a réussi son premier vol. Le G600 a décollé à 8h51 de l'aéroport international Savannah-Hilton Head pour vol d’une durée de 4 heures et 35 minutes.

L'avion sera soumis à de nombreux tests de système requis pour la certification attendue en 2018 par la Federal Aviation Administration. Les tests vont concerner les performance sur le terrain pour évaluer la manipulation dans plusieurs configurations de pistes. Les tests fournissent des statistiques essentielles pour générer des données de décollage et d'atterrissage pour les conditions et les configurations environnementales du manuel de vol.

3455.png

Le Gulfstream G600 :

Le G600 représentent l'aube d'une nouvelle ère dans la conception du poste de pilotage, l'intégration, la fonctionnalité, l'ergonomie et même l’esthétique. Gulfstream intègre un nouveau mini-manche de contrôle actif.  L’avionique est dotée du système Gufstream Symmetry Flight Deck dérivée du Primus Epic d’Honeywell.

En matière de cabine le G600 offrir un environnement de cabine pressurisée à l'altitude la plus basse sur le marché. Alors qu'ils volent à 51’000 pieds ( 15’545 mètres), les passagers se sentiront comme s'ils étaient debout sur la terre ferme  à peine 4’850 pieds (1478 mètres). Quant à l'air frais, les ingénieurs de Gulfstream ont mis au point, un moyen d'introduire 100% d’air frais dans la cabine. Ce système permettra de renouveler l’air toutes les deux minutes. L’avion est propulsé par une paire de turboréacteurs  PW815GA Pratt & Whitney Canada de 15,680 livres.

La cabine du G600, peut inclure quatre zones distinctes pouvant accueillir jusqu'à 19 passagers (avec un logement pour 9). Comme le G500, il dispose de 14 grandes fenêtres offrant beaucoup de lumière naturelle et des vues panoramiques.

1924562949.jpg

Photos : 1 Le 3ème G600 2 Cockpit 3 Intérieur @ Gulfstream