30/11/2018

Ecran israélien pour les F-15 qataris !

F-15QA-696x411.jpg

Les 36 Boeing F-15QA « Advanced Eagle » (au total de 72)  destinés  au Qatar seront dotés des dernières innovations technologiques, dont le nouvel agencement de cockpit développé par l’équipementier israélien Elbit Systems.

La norme des écrans géants : 

Les F-15QA disposeront donc de la nouvelle avionique proposée par Elbit Systems avec  le grand écran géant multifonction. La solution de cockpit de nouvelle génération du F-15 réduit la charge de travail du pilote en fournissant des données critiques pour le vol, la navigation et la mission. Le nouvel écran couleur géant optimise l’affichage des situations tactiques, traite les applications avancées et fournit des formats haute définition pour les présentations vidéo de capteurs avancées.

Avec sa gamme d’écrans géanst, Elbit Systems est en passe de devenir leader du marché. En effet, les F-15 « Advanced Eagle », F-16 « Viper », F/A-18 « Advanced Hornet », F-35, Gripen E et l’avion école Boeing /Saab T-X seront tous dotés, de ce qui sonne déjà, comme la nouvelle référence en matière de cockpit. 

image.jpeg

Les autres améliorations du F-15QA : 

Le F-15QA introduit un certain nombre de caractéristiques y compris un système de poste de pilotage avancé avec un affichage grand format décrit plus haut.

Le F-15QA sera également livré avec une aile redessinée qui renforce la structure interne sans changer l'aérodynamique. La nouvelle conception a été rendue possible grâce à l'utilisation de nouvelles techniques de fabrication avancées développées au sein de Boeing au cours des dernières années. La motorisation sera assurée avec une paire de General Electric GE F-110-129.

Le Boeing F-15QA (QatarAdvanced ) sera un dérivé du « E » « Strike Eagle » est doté du Tactical Electronic Warfare System (TEWS), c'est-à-dire d’un système électronique de guerre tactique qui intègre toutes les contre-mesures disponibles : récepteurs d'alerte radar (RSA), brouilleur de radar et lanceur de systèmes de leurres/paillettes. Il est doté du radar Raytheon AN/APG-82(v) de type AESA (Active Electronically Scanned Array Radar). Le système de navigation à basse altitude et de ciblage infrarouge de nuit LANTIRN ( Low Altitude Navigation and Targeting Infrared for Night) monté à l'extérieur sous les entrées d'air des moteurs, permet à l'avion de voler à basse altitude, la nuit et dans toutes les conditions météorologiques, et d'attaquer des cibles au sol avec une variété d'armes guidées et non guidées.

Dans une configuration d'escorte typique, le F-15QA peut transporter 16 missiles air-air de moyenne portée AIM-120C7 AMRAAM, quatre missiles à courte portée AIM-9X « Sidewinder  et deux missiles anti-radars à grande vitesse HARM. Pour une frappe de précision, il peut transporter 16 bombes de petit diamètre SDB, quatre AMRAAM, une munition d'attaque directe de 2’000 livres JDAM, deux HARM et deux réservoirs largables.

Le F-15QA dispose d’un radar de suivi du terrain qui permet au pilote de voler à très basse altitude en suivant les indications affichées à l’affichage tête haute. Le module de ciblage contient une désignation laser et un système de suivi avec une portée de 10 milles.

 

Photos : 1 F-15 « Advanced Eagle »@ Boeing 2 Cockpit du F-15AE @ Elbit Systems

 

26/11/2018

Le second Gripen E de pré-série a décollé !

gripen e,saab aerospace,ael sistemas,elbit systems,nouvel avion de comabt,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Le deuxième appareil de pré-série Gripen E, désigné 39-9, a décollé pour son vol inaugural le 26 novembre 2018 à 09h50. Le vol d’essai a été effectué à partir de l’aérodrome de Saab à Linköping, en Suède, les commandes étant tenues par Robin Nordlander, pilote d’essai de Saab.

« Certains pensent qu’être pilote d’essai est le métier le plus passionnant du monde, et ils n’ont pas tort. Mais voler sur Gripen E ne suscite pas de sueurs froides, même lors d’un vol inaugural comme celui-ci. Le vol a été extrêmement fluide et piloter le 39-9 est un vrai plaisir. J’ai hâte de l’emmener de nouveau dans les airs pour tester d’ici peu les nouveaux systèmes », a déclaré Robin Nordlander, pilote d’essais expérimentaux chez Saab.

Durant le vol, qui a duré 33 minutes, le pilote a réalisé de nombreuses manœuvres afin de valider les caractéristiques de vol ainsi que plusieurs critères de test comme le logiciel, le système de survie et le système radio.

« Il est très satisfaisant de voir le deuxième appareil Gripen E entamer son programme d’essais en vol comme prévu. Ce nouvel avion nous permet d’accroître nos activités d’essais en testant d’autres fonctionnalités des systèmes embarqués à un rythme globalement plus soutenu, puisque deux appareils volent désormais. Le programme, qui progresse à un bon rythme. L’avion continue de susciter l’intérêt de nos clients et d’autres partenaires, dans la mesure où ils sont impatients d’en savoir plus sur les capacités dont disposeront les pilotes du Gripen E » a ajouté Jonas Hjelm, responsable de la division Saab Aeronautics.

La prochaine phase du programme d’essais du Gripen 39-9 consistera à tester les systèmes et capteurs tactiques. Pendant que le 39-8 terminera les intégrations des divers armement disponibles sur l’avion. Plus tard, les deux avions seront rejoint par le n°39-10 qui sera au standard de production.

Le point sur la situation du programme :

Display-WAD-do-Gripen-NG-LAAD-2015-960x577.jpg

Les choix de l’équipement sont terminés, les avions Gripen E seront bel et bien dotés d’un grand écran central (WAD), comme annoncé. Après de nombreuses sessions de formation avec des pilotes suédois et brésiliens sur des simulateurs équipés de l’écran panoramique haute résolution AEL Sistemas (Elbit Systems, brésil) WAD, les pilotes ont conclu que la présentation des données reçues et fusionnées dans un système à écran unique était la meilleure solution. Le WAD est un système grand écran intelligent redondant haute résolution (19 x 8 pouces) qui vous permet de visualiser une image continue sur toute sa longueur et de recevoir des entrées à touches multifonctions, un écran tactile ou des interfaces externes. Le WAD ainsi que le viseur de casque « Targo II» et l’écran tête haute (HUD) sont tous produits par AEL Sistemas au Brésil, soit une société filiale de l’équipementier israélien Elbit Systems.

IMG_1981.JPG

 

Photos : 1 & 2 Le Gripen E n°38-9@ Saab le WAD d’AEL Sistemas @ AEL

 

 

 

20/08/2017

Le drone Hermes 900 a atteint sa capacité opérationnelle complète !

yourfile.jpg

La flotte de drone MALE Hermes 900 de la Force aérienne israélienne aura atteint sa pleine capacité opérationnelle complète (FOC) à la fin du mois d'août et ceci après un long travail effectué par l'escadron de test de vol.

Suite à la déclaration FOC, l’armée israélienne devrait augmenter le nombre de drone Elbit Systems Hermes 900. L'UAV a accumulé des centaines d'heures de vol pendant toute la campagne, dépassant plus de 100 fois ce que le service a décrit comme un taux de réussite extrêmement élevé.

Rappel : 

L’Hermes 900 a été conçu comme un dérivé de la famille Hermes d’Elbit Systems, il a effectué son premier vol en décembre 2009. Il est un dérivé de la famille «Hermes» 180 & 450. Dérivé de l’Hermes 450, le 900 hérite des blocs de construction fiables, de l'équipement de soutien au sol, des charges utiles et des contrôles de mission au sol, tout en élargissant l'enveloppe de vol et de l'endurance à des niveaux supérieurs. Le décollage et l’atterrissage sont entièrement automatiques.

Parmi les fonctionnalités clés offertes par ce drone, on trouve l'endurance soit 38 heures de vol, l'altitude de vol de 30.000 pied et une capacité de charge utile importante (jusqu'à 350 kg). Contrairement à de nombreux concurrents, l'Hermes 900 est conçu avec une baie de 2,5 mètres de long pour la charge interne, il est capable d'accueillir jusqu'à 250 kg permettant l'installation rapide de charges utiles et modulaires. L’avionique est innovante, ainsi que ses systèmes électroniques, il dispose d’un moteur ROTAX à faible bruit, le train d’atterrissage est escamotable.

L’Hermes 900 emploie une station au sol pour le contrôle par la liaison de données. Basé sur l’expérience du modèle 450, le nouvel aéronef bénéficie de la logistique et de la réduction des coûts opérationnels. En outre, il peut  décoller de terrains peu aménagés à proximité du théâtre d’opération. L’Hermes 900 ne peut pas emporter d’armement.

Le choix pour la Suisse s’est effectué sur la base de 11 systèmes en provenance de 10 pays fournisseurs. L’Hermes 900 a été choisi pour sa grande modularité, la qualité de ses systèmes d’exploration. De plus les drones israéliens sont les seuls à offrir une double protection en couches en ce qui concerne la cyberguerre et la guerre électronique de type évolutive.

L’Hermes 900 a également été sélectionné par le Brésil, le Chili, le Mexique, la Colombie et le Maroc et entrera bientôt en service en Suisse.

 

757556015.jpg

Photos : 1 Hermes 900 israélien@ FAI 2 Lors des essais en Suisse @ Armasuisse

02/03/2017

Le Vietnam modernise ses Mi-17 !

675.jpg

Le Vietnam a annoncé un contrat de modernisation de sa flotte d’hélicoptères MIL Mi-17 avec l’équipementier israélien Elbit Systems d’une valeur de 110 millions de dollars.

Il s’agit de la mise à niveau et la maintenance de dizaines d'hélicoptères Mi-17 sur une période de cinq ans. La mise à niveau comprend un contrôle de la cellule, d’une modernisation de l’avionique avec de nouveaux écrans, un enregistreur de voix numériques. En matière de défense, Elbit Systems intégrera un système d’alerte et de détection de lancement de missiles. Le Vietnam compte plus de 80 Mi-8 / Mi-17 en service, dont la majeure partie a été livrée dans les années 1970.

 

Photo : MIL Mi-17 vietnamien @ Buituan Khiem

19/12/2016

L’Italie a réceptionné son premier G550 « Eitam » !

yourfile.jpg

Le premier exemplaire du Gulfstream G550 AEW « EITAM » destiné à la Force aérienne italienne vient d’être livré. Le second se joindra prochainement. Le contrat a été signé en 2012 dans le cadre d'un accord bilatéral entre les gouvernements italien et israélien pour deux appareils d'alerte et de contrôle aéroportés pour un montant de 750 millions de dollars.

Le nouvel avion a été accepté lors d'une cérémonie au sein des installations de la société IAI en Israël, à laquelle ont participé l'ambassadeur d'Italie, des responsables de la Direction de la Recherche et du Développement de la Défense d'Israël et des représentants de l'armée de l'air italienne.

Le G550 «EITAM» :

Basé sur une cellule d’avion d’affaires Gulfstream G550, le système EITAM est un appareil   de surveillance et d’alerte lointaine AEW & C. Israël Aerospace Industries (IAI) a installé un radar EL/W-2085 à antenne active (AESA) en bandes L et S. La matrice d'émission / réception (T / R) des modules permet au faisceau d'être dirigé électroniquement, ce qui permet au système ne pouvoir se passer d’un rotodome et de voir à 360°. Les israéliens étant très discrets sur les performances du système, on retiendra que celui-ci peut suivre au minimum 100 cibles en même temps et permet l’assistance du suivi d’interception air-air et air-sol de manière simultanée et ceci sur une distance de 200 mille nautiques (370 km).

En plus de ses capacités de détection, le système permet d’analyser les communications adverses et de mener la guerre-électronique. L’EITAM dispose également d’un système complet d’autoprotection. Le G550 permet de patrouiller sur 12.500 km (6.750nm) et dispose d’une autonomie de 11heures de vol.

Les opérateurs aux nombres de six disposent pour leur confort, d’une petite cuisine située au centre de l’avion, les ingénieurs d’IAI ayant également travaillés à un aménagement permettant de diminuer les risques de claustrophobie ou de suffocation dû, à la suppression des hublots. 

En service en Israël, le G550 «EITAM» aurait été utilisé pour gérer la frappe de destruction d’un réacteur nucléaire secret à Al-Kibar en Syrie (opération «Orchard» en 2007) ainsi que des convois transportant des armes au Soudan.

Utilisateurs du G550 «EITAM» :

Israël (nombre confidentiel), Singapour (4), Italie 2 dès 2016.

3925791487.JPG

 

Photos : G550 Eitam destiné à l’aviation militaire italienne @ IAI