07/07/2015

Airbus Helicopters dévoile le Bluecopter !

Bluecopter+Demonstrator_Copyright+Airbus+Helicopters%2C+Charles+Abarr.jpg

 

 

Donauwörth en Allemagne, Airbus Hélicoptères a dévoilé son démonstrateur « Bluecopter » qui doit valider des technologies de pointe allant d'un Fenestron® nouvelle génération, l'amélioration de la tête de rotor, une nouvelle conception de la cellule et la gestion intelligente de la puissance moteur.

 

Le démonstrateur « Bluecopter » est directement dérivé du H135 (ex: EC135/EC635) et a déjà enregistré plus de 28 heures de vol et démontré sa faisabilité en matière de progrès, avec des technologies éco-efficientes. Avec le démonstrateur « Bluecopter », Airbus a ainsi réussi a économiser 40% de carburant réduisant de manière significative les émissions de CO2 et en réduisant le bruit à environ 10 décibels de bruit effectivement perçu (EPNdB) selon les limite de l’OACI, tout en augmentant la charge utile maximale et le confort des passagers. 

 

La diminution du bruit est issue du nouveau Fenestron® monté sur le  « Bluecopter », celui-ci dispose d’un revêtement acoustique intégré dans le linceul du fenestron, de plus,   le gouvernail actif sur la nageoire caudale contribue, ainsi à une empreinte sonore réduite.

Le nouveau système de principal rotor améliore l'efficacité opérationnelle tout en atténuant l'empreinte acoustique. Ce rotor innovant non articulé à cinq pales, dispose de lames de style BlueEdge ™ avec un diamètre augmenté, la vitesse de pointe est considérablement réduite et offre une meilleure répartition de la torsion sur toute la longueur de la pale.

 

Le démonstrateur dispose également de plusieurs mesures visant à réduire la traînée aérodynamique de l’aéronef,  y compris sur les carénages du moyeu de rotor principal et les patins d'atterrissage, un concept arrière-corps nouvellement développé et l'utilisation d'un empennage spécialement conçu avec un stabilisateur horizontal queue en T participent à l’efficacité du concept.

 

L'approche écologique est prolongée, au sein du schéma de peinture du « Bluecopter », qui a été réalisé en utilisant les dernières technologies de peinture à base d'eau.

Bluecopter-Event-2015-07-07-9373_%C2%A9_Copyright+Airbus+Helicopters+Charles+Abarr.jpg

 

Photos: 1 le H135 Bluecopter 2 Equipe de développement @ Airbus Helicopters

10/07/2011

Airbus teste la pile à combustible !

 

 

07b357f74c-1.jpg

 

 

Airbus est activement engagé dans le développement d’avions plus écologiques et l’augmentation de l’éco-efficience de sa famille d’appareils dotée de technologies avancées. L’une des technologies les plus prometteuses pour l’élimination des émissions lors des opérations au sol est la pile à combustible.

En collaboration avec son partenaire de recherche DLR, Airbus étudie le potentiel de cette technologie, son intégration dans ses appareils, et a déjà effectué avec succès en 2008 le premier essai en vol sur un avion civil équipé d’un système de pile à combustible pour alimenter les systèmes de secours de l’appareil.

Afin d’obtenir davantage de données détaillées sur le potentiel de la technologie des piles à combustible en tant que générateur de l’énergie électrique nécessaire pour les opérations avion au sol, un démonstrateur technologique construit par le DLR a été installé sur un A320, propriété du DLR, utilisé pour les essais de piles à combustible, sur le site Airbus de Hambourg. Ce démonstrateur technologique comprend une pile à combustible qui alimente un moteur électrique entraînant les roues du train avant, permettant ainsi à l’appareil de rouler de façon autonome. L’objectif de ces essais est de valider plus avant le potentiel de la technologie intégrée des piles à combustible pour alimenter les fonctionnalités futures des avions comme le roulage autonome. Les données recueillies au cours de ces essais seront analysées par Airbus et le DRL pour développer davantage l’intégration de cette technologie et les possibilités d’optimisation future.

Dans le cadre de ces activités communes de R&T, Airbus est chargé de l’architecture globale et de l’intégration de la technologie sur avion ; pour sa part, le DLR est chargé des activités de recherche de base sur la technologie de la pile à combustible pour son application dans le domaine aérospatial. Le train d’atterrissage et le moteur alimenté par une pile à combustible intégrée conçue par le DLR sont fournis par Lufthansa Technik, basée à Hambourg.

Airbus considère que la technologie de la pile à combustible est un élément essentiel pour parvenir aux objectifs ACARE 2020, qui prévoient une réduction de 50% des émissions de CO2, de 80% des émissions de NOx et de 50% du bruit perçu. Pour cette raison, Airbus recherche des partenaires industriels prêts à s’engager dans ce domaine. En outre, Airbus est très actif dans la mise en œuvre et les essais en matière de biocarburants et soutient pleinement la mise en place de chaînes de valeur de biocarburants locales dans le monde entier. Dans le cadre d’initiatives de plus grande envergure, comme la gestion du trafic aérien (ATM), Airbus coopère avec l’ensemble des organisations concernées afin de parvenir aux meilleures solutions pour les compagnies aériennes et l’environnement. Airbus joue un rôle essentiel dans le programme SESAR dont le but est d’accroître l’efficacité de l’ATM européen, et entretient des relations avec les équipes impliquées dans NEXT GEN, le projet équivalent aux Etats-Unis.

Photo : Airbus A320 test @Airbus

 

14:32 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eco-aviation, airbus, a320, pile à combustible |  Facebook | |