25/08/2015

EC725 pour la Royal Thaï Air Force !

rtaf_25580407123243.jpg

La Royal Thaï Air Force (RTAF) a reçu ses quatre Airbus Hélicoptères EC725 (H225M) commandé en 2012. En 2016, la RTAF recevra les deux derniers EC725 supplémentaire qui ont été acquis en en 2014.

Les hélicoptères de moyen tonnage seront utilisés pour des fonctions de recherche et de sauvetage et de transport de troupes à partir de septembre prochain. Les hélicoptères seront mis en service par l'Escadron 203 basé à Lop Buri dans le centre de la Thaïlande.

Une fois opérationnel, ces hélicoptères permettront à la RTAF de débuter le retrait des hélicoptères de Bell UH-1H « Huey » qui sont en service depuis 1968.

 

L’EC725 : 

L’EC725, rebaptisé H225M par Airbus Helicopter est la dernière version du Super Puma et de la famille Cougar. Cet hélicoptère de 11 tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à  cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales. L'EC725 est également équipé d'une tourelle Flir qui lui donne une capacité d'intervention nocturne et tout temps.

 

Q041926315021930830.jpg

Photos : EC725 /H225M de la RTAF @ Airbus Helicopter

 

06/01/2015

Pologne: trois hélicoptères en course !

AW149Ar.jpg

 

 

Varsovie, le remplacement de la flotte d’hélicoptères de transport Mil Mi-7/17 vient d’entrer dans sa dernière ligne droite, comme prévu, trois soumissionnaires s’affronteront en pour pour fournir 70 hélicoptères multirôles (versions tactique, navale et de sauvetage) aux forces armées polonaise.

 

Dernière ligne droite : 

 

Le choix devait initialement tomber en novembre dernier, mais une étude supplémentaire des compensations industrielles proposées par les soumissionnaires a dû être réalisée. Celle-ci a permis de clarifier les propositions de fabrication de sous-ensembles d'hélicoptères, la création de centres de révision des principaux composants ainsi que de la production et la révision des armes et systèmes d'armes pour le hélicoptères.

 

La Short-list :

 

Trois compétiteurs sont toujours en concurrence depuis le mois d’avril 2013, il s’agit des modèles suivant : 

 

L’AgustaWestland AW-149 : 


webaw149.jpg


 

Cette machine s’inscrit dans le cadre d’un appareil de transport moyen tonnage de la classe 8 tonnes, pouvant accueillir 18 soldats en version militaire et capable d’effectuer une vaste gamme de missions telles que le transport de troupes, les missions de logistiques, de reconnaissance, surveillance et SAR (Search And Rescue). En version civile il sera capable d’effectuer le levage de charges importantes et le transport VIP.

Doté des dernières technologies en matière d’équipements, ce bimoteurs intègre deux turbine General Electric GE CT7-2E1 FADEC et dispose d’un tout nouveau système de transmission de puissance. De part son architecture électronique, il  sera capable d'être équipé des systèmes requis par le client en fonction de ses besoins pour effectuer une vaste gamme de rôles et être facilement «re-roled» ou mis à niveau pour répondre aux besoins futurs d’exploitations.

 

Du Sikorsky S-70i «Black-Hawk» :  


Sikorsky_S-70i_Black_Hawk_SP-YVC_ILA_2012_07.jpg


 

Le Sikorsky S-70i est un dérivé des versions MH-60 destiné à l’exportation. La nécessité d'une plate-forme d'un tout nouveau Black-Hawk. Le Hawk «M» a émergé durant les années 1990 avec l'obligation de mettre à jour l’avionique analogique des UH-60A et UH-60L avec un cockpit numérique intégré, des commandes de vol numériques doublées et des moteurs plus puissants et des améliorations structurelles. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le S-70i (MH-60) représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

 

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, l’hélicoptère est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications.

 

Et de L’ Eurocopter EC-725 :


eads-12232008-hr.jpg


 

L’Eurocopter EC725 est la dernière version du «Super Puma» et de la famille «Cougar». Cet hélicoptère de 11 tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à  cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales.

L'EC725 est également équipé d'une tourelle FLIR qui lui donne une capacité d'intervention nocturne et tout temps.

 

 

Le vainqueur devrait être connu dans la seconde moitié de cette année.

 

 

Photos : 1 Image de Synthèse AW149 2 l’AW149 @ AgustaWestland 3 Sikorsky S-70i @ Sikorsky 4 Airbus Helicopter EC725 @ Airbus Group

24/06/2014

Premier EC725 assemblé au Brésil !

webec725-ceremony.jpg


 

 

Airbus Group a livré les 11 premiers hélicoptères EC725 à destination des Forces Armées Brésiliennes. Au total, le Brésil a passé commande pour 50 hélicoptères de type EC725. Mais voici que le tout premier EC725 entièrement fabriqué au Brésil vient d’être remis à la marine brésilienne.

 

 

Le premier EC725 à être entièrement assemblé au Brésil a été remis à la marine brésilienne.  Les 11 EC725 précédents n'ont été que partiellement assemblés au Brésil. Ce premier exemplaire d’un EC725 entièrement brésilien a été manufacturé à Itajuba au sein des installation d’Helibras. L'installation comprend une ligne d'assemblage finale, les bancs d'essai, un atelier de peinture et les ressources de formation ainsi qu’un centre d'ingénierie. 

 

Le PDG d’Airbus Hélicoptères Guillaume Faury a déclaré que le programme respecte le calendrier et le budget et a souligné l’engagement pour le double objectif d'améliorer les capacités de développement d’hélicoptères au Brésil, tout en développant une industrie de de classe mondiale dans le pays.

 

Les 11 premiers EC725 déjà en service dans l'armée de l'air brésilienne, 9 pour l’armée et 2 pour la marine  ont enregistré un total de 5000 heures de vol à ce jour.

 

L’EC725 « Caracal »

 

L'EC725 en cours d'acquisition par le Brésil est la dernière version du Super Puma d'Eurocopter et de la famille Cougar. Cet hélicoptère de  11-tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à  cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales.

Cet appareil très sophistiqué est le premier hélicoptère  équipé d'un système de blindage et d'auto-protection comprenant la détection radar des missiles. L'EC725 est également équipé d'une tourelle Flir qui lui donne une capacité d'intervention nocturne et tout temps. Une flotte de 14 appareils équipe l'armée de l'air et l'aviation légère de l'armée de terre française. Il a participé à l'opération Baliste d'évacuation de ressortissants au Liban en 2006.


 

EC725-Brazil-Marinha.jpg


 

Photos : 1 Le premier EC725 entièrement brésilien 2 EC725 marine brésilienne @Airbus Group

21:53 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus group, ec725, fab, ec725 brésil |  Facebook | |

17/03/2012

Quel hélicoptère SAR pour la Norvège ?

 

 

1fj11fM7R7br9kEKMBZBbSKE2WYa39Qd.jpg

 

 

La Norvège lance une compétition pour trouver un successeur aux hélicoptère de sauvetage  S3 Sea-King. Quatre candidats ont répondu à l’appel d’offres portant sur la livraison des futurs hélicoptères SAR (Search and Rescue).

Le cahier des charges n’est pas encore totalement terminé, sa version définitive sera transmise au début du mois prochain aux candidats. 

Quatre constructeurs en course :

 

 

 

Le NH-90 :

NAWSARH--Norwegian-all-weather-SAR-helicopter-.JPG


 

NH Industrie est une  co-entreprise qui comprend Eurocopter, AgustaWestland et Stork Fokker. Ce   groupe part  assez confiant dans la compétition puisque la Norvège dispose déjà du NH-90 en version NFH (NATO Frigate Helicopter) et vont commencer à servir à partir des nouvelles frégates de classe Nansen. Un point faible cependant réside dans le fait que le NH-90 dispose d’un rayon d’action sensiblement plus faible que ses concurrents, notamment l’AW101.

Le NH90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas , rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).

Ce programme multipartite, qui contribue à la construction d’une défense européenne intégrée, est géré au niveau étatique par une agence OTAN, (NAHEMA : NATO Helicopter Management Agency) et au niveau industriel par la société NH-Industries. Ces deux entités sont implantées à Aix-en-Provence (France).

 

 

 

AW101 :

1147353245.jpg


 

L’AgustaWestland AW101, l’appareil de type tri-turbine doté de structure en nid d’abeille à base d’alliage en aluminium-lithium et composite surmonté d’un rotor à 5 pales vola pour la première fois en 1987. Les difficultés financières rencontrée par Westland  obligèrent une réorganisation du groupe pour donner naissance à AgustaWestland et la disparition d’EH Industrie. Les premières commandes furent obtenue en 1991.

L’appareil offre deux motorisations à choix soit le Rolls-Royce-Turbomeca RTM322 ou le General Electric CT7-8. L’AW101 dispose d’un cockpit doté d’écrans EFIS compatible NVG (Night Vision Google) d’un système de communication par satellite, d’un TCAS (Terrain ans Collision Avoidance System).

 

 

 

EC725 :

LYB06t.jpg


 

L’Eurocopter EC725 est la dernière version du Super Puma et de la famille Cougar. Cet hélicoptère de 11 tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à  cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales.

L'EC725 est également équipé d'une tourelle Flir qui lui donne une capacité d'intervention nocturne et tout temps.

H-92 :

755415739.jpg


 

Seul compétiteur non européen, l’américain Sikorsky propose le H-92. Le Sikorsky S-92 est un hélicoptère de transport susceptible de remplacer les H-3 Sea King. Le premier appareil a été livré en septembre 2004. Principalement utiliser pour le ravitaillement des plates-formes pétrolière et en mode de recherche et sauvetage, il a été commandé par les Forces armées canadiennes au nombre de  28 exemplaires sous la désignation CH-148 Cyclone. Le Cyclone peut voler de jour comme de nuit, dans presque toutes les conditions météorologiques et par des températures variant entre - 51 °C et + 49 °C. Grâce à sa vitesse maximale de croisière de 250 km/h, le CH-148 est environ 10 % plus rapide que le Sea King. Le Cyclone peut aussi parcourir 450 km sans ravitaillement.

Au niveau du cockpit, un nouveau système de pilotage automatique (Automatic Flight Control System) permettra pour la version SAR (Recherche & Sauvetage) de réduire le travail du pilote dans un environnement de secours, ainsi qu’un «Load-sensing», crochet de charge qui met à jour automatiquement la masse des aéronefs et des lectures d’équilibre.

Programme :

La Norvège prévoit d’annoncer son choix d’ici le mi-2013, les premiers hélicoptères devront être livrés courant 2016 et les S-3 Sea King seront progressivement retirés du service d’ici la fin de 2020.

Photos : 1 S-3 Sea-King norvégien @ Norwegian Army  2 NH-90 aux couleurs Novégienne @ AW 3 AW101 Canadien @AgustaWestland 4 EC725 marine française @ Eurocopter 5 H-92 aux couleurs Canadiennes @ Sikorsky

 

22/12/2010

Le Brésil a reçu ses premiers EC725 !

 

Digit-03653.jpg

Eurocopter  vient de livrer les trois premiers EC725 à destination des Forces Armées Brésiliennes. Au total, le Brésil a passé commande pour 50 hélicoptères de type EC725.

Les trois premières machines sont livrées directement par Eurocoptet, les suivantes seront fabriquées sous licence au Brésil par la société Helibras (Helicópteros Eurocopter do Brasil) dès 2012 et ceci jusqu’en 2016. Ces trois premiers hélicoptères ont été fournis dans une configuration standard et feront  l'objet d’une installation finale d’équipements au Brésil.


L’EC725 « Caracal »

L'EC725 en cours d'acquisition par le Brésil est la dernière version du Super Puma d'Eurocopter et de la famille Cougar. Cet hélicoptère de  11-tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à  cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales.

Cet appareil très sophistiqué est le premier hélicoptère  équipé d'un système de blindage et d'auto-protection comprenant la détection radar des missiles. L'EC725 est également équipé d'une tourelle Flir qui lui donne une capacité d'intervention nocturne et tout temps. Une flotte de 14 appareils équipe l'armée de l'air et l'aviation légère de l'armée de terre française. Il a participé à l'opération Baliste d'évacuation de ressortissants au Liban en 2006.

 

A propos d’Hélibras :

Fondée en 1978, Helibras dispose  actuellement de 450 employés et une surface d’usine de 14.000 mètres carrés à Itajubá, où elle est située depuis 1980. À la fin de 2011, la superficie de l'installation Itajubá  attendra bientôt le double. Compte tenu de la croissance prévue des activités de fabrication et de maintenance des aéronefs militaires et civils de Helibras, le nombre d'employés de l'entreprise devrait atteindre 1.000 en trois ans. Cette croissance prévue comprend la production  de l'hélicoptère EC725 civil de la version EC225, qui est déjà en service avec le secteur du pétrole au Brésil.

800px-Eurocopter_EC-725_Cougar_MkII.jpg

 

 

 

Photos : 1 EC725 Brésilien 2 EC725 Caracal français @ Eurocopter