06/07/2016

Genève peut-elle se passer de son hélicoptère de sauvetage ?

13575532_10210220001364282_1345819092_o.jpg

Le projet de la direction des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) de se séparer à terme de son hélicoptère de sauvetage (REGA15) dans le but d’économiser un demi-million de francs par an suscite une véritable indignation collective. Alors cet hélicoptère est-il est luxe ou un outil indispensable en matière de sauvetage ?

Petit rappel :

L’unité de sauvetage en hélicoptère du Canton de Genève a été créée en 1971. C’est en1987, que la Garde Aérienne Suisse de Sauvetage (SRFW, future REGA en allemand) inclue la Base hélicoptère de l’Etat de Genève dans son réseau d’intervenants pour la région genevoise et la France voisine. L’appareil de la Protection civile est aussi sollicité dès lors sous le code radio Rega-15. La Rega (y compris la section genevoise Rega15) apporte son aide partout où, grâce à son intervention, la vie ou la santé d’autrui peut être préservée, ménagée ou protégée. Dans l’accomplissement de cette mission, elle se conforme aux Principes de la Croix-Rouge et aide les personnes en détresse sans aucune discrimination ni considération de moyens financiers, de position sociale, de nationalité, d’origine, de religion ou encore d’opinion politique: seule l’urgence médicale prime. Les hélicoptères de sauvetage de la Rega et de la Rega15 assurent un transport rapide et efficace. Leur utilisation rationnelle contribue en outre à limiter les coûts liés aux maladies et aux accidents.

L’utilité de l’hélicoptère :

Il semble donc, que pour certains l’utilité d’un hélicoptère de sauvetage sur le territoire genevois n’est plus prouvée et que les moyens terrestres suffisent. Il est vrai que le canton dispose d’un grand nombre d’ambulances et la coordination des moyens de sauvetage est particulièrement efficiente. Pourtant, ces mêmes moyens peuvent se trouver diminuer en terme de réaction aux heures de pointes à cause du trafic routier. Mais également lorsqu’il s’agit d’opérer un sauvetage complexe dans un milieu difficile d’accès, comme un ouvrier coincé sur une grue de chantier par exemple.

13582212_10210220000324256_1433531986_o.jpg

En effet, qui ira chercher la petite fille dans le fossé, le crâne ouvert, sur le territoire de Terre Sainte, le motard au col de la Faucille, à St-Cergue ou au nord du département de l’Ain, le naufragé au milieu du lac qui se voyait couler juste avant que l’hélico ne le repère et lui apporte l’aide salvatrice, le chasseur avec une balle dans le thorax dans la région de Bellegarde, Le cycliste en arrêt cardio-respiratoire à Satigny, à Russin ou à Mijoux, la jeune fille piétinée par un troupeau de vaches sur les crêtes du Jura, le plongeur suisse au lac du Bourget ou à Meillerie, ou à Hermance pour le caisson de décompression. Qui pourra assurer un transport aussi rapide que l’hélicoptère en ce qui concerne les transferts d’organe, des brûlés transférés au Chuv, des transports de couveuses pour nouveaux-nés en détresse, des transferts de soins intensifs ?

Pour certains, l’hélicoptère n’a pas sauvé plus de vie que les ambulances au sol. De l’avis même des urgentistes la rapidité avec laquelle un patient peut-être amené dans un centre d’urgence (en plus de la stabilisation de celui-ci) est primordiale pour sa survie mais aussi pour sa guérison futur. La Rega 15 est engagée en périphérie quand le besoin d’un médecin réanimateur se fait sentir et très souvent que sur des cas «lourds». Genève-Chancy 8’, Genève-Nyon 7’, Genève-Gy 5’, combien de temps avec un SMUR qui pendant tout ce temps ne sera pas disponible en zone urbaine. En d’autre terme l’hélicoptère de sauvetage est un outil indispensable au sein de la chaine de sauvetage.

 

13582216_10210219999924246_1098941897_o.jpg

Que se passera-t-il si la Rega15 disparaît ?

Que les choses soient bien claires, la compétence en matière de sauvetage aérien ne disparaitra pas et sera déléguée à la base lausannoise de la Blécherette qui se trouve à 17 minutes de vol. De plus Genève devra également augmenter le nombre d’ambulances en services.

Que se passera-t-il, si l’hélicoptère de la Rega à Lausanne est déjà en opération et donc indisponible pour répondre à une urgence sur Genève ?

En cas de disponibilité de celui-ci, que de temps perdu, car qu’il ne faut que 6 à 8 minutes pour l’EC135 de la Rega 15 pour intervenir n’importe où sur le territoire genevois. Ce record minimal de durée ne peut être réalisé avec un véhicule au sol, alors que le taux de survie d’un patient en détresse est de 85% s’il est traité dans les 5 minutes et de 72% s’il est traité dans les 15 minutes. Une augmentation du nombre d’ambulances aura également un coût additionnel et ne permettra pas d’intervenir au milieu du lac ni au Salève et dans le Jura.

 

13621375_10210220000364257_501060284_o.jpg

Si vous soutenez le maintien de l’hélicoptère de la Rega 15, vous pouvez signez la pétition en ligne sur :  

 

https://www.change.org/p/eric-aventure-ch-non-%C3%A0-l-ab...

  

Remerciements à Jean-Jacques Steiner, paramedic Rega15 pour les informations et les photos.

 

 

 

04/12/2013

L’Espagne commande des EC135 !

338369.jpg

 

MADRID, le gouvernement espagnol vient d’approuver l'achat de huit hélicoptères Eurocopter EC 135 supplémentaires. Le prix d'achat 49 millions d'euros, a été autorisé lors d'une réunion du cabinet le 29 novembre dernier. Par ailleurs, 11,85 millions d’euros seront investi pour moderniser les logiciels  de l’hélicoptère « Tigre ».

                                      

Cette acquisition fait suite à la longue traversée du désert en matière de réduction des budgets militaires, suite à la situation financière que l’Espagne a connu. Ces appareils EC135 vont venir épauler les quatre appareils déjà en service au sein du centre de formation de l'armée de l’air.

 

L’EC135 demandés par l’Espagne seront dotés des turbines Turbomeca Arrius 2B2.

L’EC135 offre une large cabine parfaitement dégagée pour les opérations sanitaires, combinée à des performances, à une autonomie et à des capacités d’emport d’un excellent niveau, outre un faible niveau de bruit. Les portes coulissantes latérales surdimensionnées et de grandes portes cargos à l’arrière, permettent l’embarquement et le débarquement rapides des patients. L’appareil bénéficie également de caractéristiques de sécurité supplémentaires pendant les opérations au sol, grâce à son rotor de queue caréné de type fenestron®.

 

Photo : EC135 de l’armée espagnole @Jorge Guardia

 

 

12:50 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eurocopter, ec135, armée espagnole |  Facebook | |

06/05/2013

17 EC135 pour la Turquie !

EC135_490_318.jpg


 

MARIGNANE , L’EC135 d’Eurocopter va permettre à la Turquie de disposer de nouvelles capacités sanitaires aériennes, à travers la flotte de dix-sept appareils qui sera exploitée par THK Gökçen Aviation, l’entité commerciale de l’association aéronautique turque. Cette acquisition représente le contrat majeur le plus récent remporté par cet hélicoptère biturbine sur le marché international des services médicaux d’urgence (EMS).

 

 

Les opérations doivent débuter en août prochain, avec les cinq premiers EC135, suivis par les autres exemplaires venant compléter une flotte qui comptera au total dix-sept appareils. L’EC135 a été choisi pour ces services médicaux critiques par les équipes de THK Gökçen Aviation et Saran Holding, qui ont obtenu un contrat de cinq ans auprès du ministère turc de la Santé, aux termes duquel ils assureront des services d’ambulances aériennes.

Le choix opéré par la Turquie souligne une fois encore la compétitivité d’Eurocopter sur un marché en pleine croissance, où l’EC135 est déjà l’hélicoptère de référence mondial pour les services médicaux d’urgence. Environ 25 % de toutes les missions EMS sont actuellement assurées par un EC135. A ce jour, environ 500 hélicoptères EC135 ont été livrés en configuration EMS, sur les 1 095 appareils de ce type aujourd’hui en service dans le monde.

L’EC135 offre une large cabine parfaitement dégagée pour les opérations sanitaires, combinée à des performances, à une autonomie et à des capacités d’emport d’un excellent niveau – outre un faible niveau de bruit. Les portes coulissantes latérales surdimensionnées et les grandes portes cargo à l’arrière, permettent l’embarquement et le débarquement rapides des patients. L’appareil bénéficie également de caractéristiques de sécurité supplémentaires pendant les opérations au sol, grâce à son rotor de queue caréné de type fenestron®.

Photo : EC135 de sauvetage @ Eurocopter

18:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ec135, eurocopter, eads |  Facebook | |