19/05/2015

Les nouvelles d’EBACE !

5330b4ab3d9b7.jpg

 

Salon EBACE de Genève, Dassault aviation a annoncé lors d’une conférence de presse que le nouveau Falcon 5X sortirait de ses ateliers le 2 juin, pour ensuite effectué son vol inaugural durant l’été. 

 

Le premier Falcon 5X a été mis sous tension pour la première fois fin août 2014. Les essais systèmes au sol ont démarré à l’automne dernier, suivis d’une campagne d’essais de vibration. Il a été rejoint par un deuxième appareil au début de cette année. Actuellement les équipes de Dassault effectuent des essais au sol sur les systèmes électriques, le circuit de carburant, le système hydraulique et les commandes de vol numériques.  Les pilotes ont effectué plus de 250 simulations de vol sur le banc de simulation global,qui reproduit le système de commande de vol, l’avionique et le système hydraulique du Falcon 5X.

 

6555029.jpg

 

Le cumul des simulations de vol réalisées pendant les essais de fatigue équivaudra à trois fois la durée de vie de la cellule, soit 60 000 cycles, incluant une analyse de la tolérance aux avaries. Au total, les essais couvriront 28 profils de mission différents. Les essais cycliques seront suivis de cinq séries d’essais de charge limite, avec une charge extrême égale à 1,5 fois la charge limite.

Cette campagne inclura également des essais de marge, qui consistent à faire varier intentionnellement les paramètres d’entrée au-delà des valeurs de calcul, afin de vérifier l’exactitude des algorithmes informatiques et, au bout du compte, les marges de sécurité de la structure.

Outre les essais de qualification standard, les équipements seront soumis à deux types d’essais d’endurance performants, les méthodes HALT (Highly Accelerated Life Test) et HASS (Highly Accelerated Stress Screening), l’objectif de tout ce travail étant de s’assurer que le 5X soit parfaitement mature au moment de la livraison du premier appareil. Dans le cadre de ces essais, les équipements et les systèmes seront exposés à des niveaux extrêmes de vibrations, d’humidité, de température, de pression et d’autres phénomènes en vol dépassant les conditions auxquelles l’appareil sera réellement soumis pendant son exploitation.

Le développement du 5X bénéficie également du nouvel outil FalconScan de Dassault, destiné au diagnostic embarqué des défaillances, qui s’est déjà révélé très utile pour faciliter les essais au sol.

Dévoilé au salon NBAA (National Business Aviation Association Convention) de Las Vegas, dans le Nevada, en octobre 2013, le Falcon 5X sera équipé de la cabine la plus large et des commandes de vol les plus sophistiquées du secteur, dérivées du système de commandes de vol numériques d’avant-garde conçu pour le Falcon 7X.

 

Le Citation CJ3+ certifié AESA :


DSC_5891.jpg


 

De son côté Cessna Aircraft Company, a annoncé aujourd'hui qu'elle a reçu la certification de type de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) pour le Cessna Citation CJ3 +, ouvrant ainsi la voie à des livraisons en Europe un peu plus tard cette année.

 

L'avion dispose d’un nouvel intérieur avec une cabine pressurisée re-dessinée. Les passagers pourront utilisés le système de téléphone intégré Iridium, ainsi que les capacités d'Internet à haute vitesse. Le CJ3 + est équipé d’une suite avionique Garmin G3000, qui comprend la détection des turbulences radar météorologique, un TCAS II, les systèmes d'avertissement de conscience de terrain avancés (TAWS). Le CJ3+ est également doté du mode ADS-B de contrôle de la circulation aérienne. Le système de gestion de vol optimise les performances de l'avion avec précision pour un guidage latéral et vertical pour toutes les phases de vol. Il peut maintenir l'assiette, l'altitude, la vitesse, vitesse verticale et le cap en plus des profils de descente VNAV de vol, décollage / remise des gaz et des procédure automatisées. Tous ceci afin de facilité le pilotage. Le CJ3+ dispose d’un rayon d’action de 2’070 miles nautiques, permettant de transporter ses neufs passagers sans escales de Washington DC à Mexico, San Diego, ou de Lima, au Pérou et à São Paulo, Brésil. 

 

 

DSC_5867.jpg

 

 

Photos : 1 Falcon 5X  2 intérieur @ Dassault Aviation 3 le Cessna Citation CJ3+ à EBACE  4 Cérémonie de certification @ Pascal Kümmerling

18/05/2015

EBACE, Niki Lauda achète un Global 7000 !

original.jpeg

 

Genève, salon EBACE, le champion de Formule 1 et ambassadeur de la marque Bombardier Avions d’affaires Niki Lauda a annoncé l’achat d’un biréacteur d’affaires, le nouvel avion Global 7000. Le biréacteur Global 7000 sera le tout dernier d’une série d’avions d’affaires Bombardier dont M. Lauda, aviateur expérimenté, a fait l’acquisition et qu’il a pilotés.

Niki Lauda, trois fois champion du monde de Formule 1, est un aviateur expérimenté et un client de longue date de Bombardier Avions d’affaires. Ce biréacteur Global 7000 sera le tout dernier d’une série d’avions d’affaires Bombardier dont M. Lauda a fait l’acquisition et qu’il a pilotés pendant sa carrière en aviation. Jusqu’à tout récemment, il possédait et pilotait un avion Global 5000 et un biréacteur Challenger 300 comme avions privés personnels, qu’il utilisait fréquemment pour se rendre aux courses de Formule 1 dans le monde entier, depuis sa base d’attache en Autriche.

Niki Lauda possède un avion Global 6000, qui a récemment remporté le prix international de la navigation de plaisance et de l’aviation 2015 pour le meilleur aménagement intérieur dans la catégorie du design d’avion privé. L’intérieur de l’avion Global 6000 de M. Lauda combine élégamment du travail du cuir et du rembourrage artisanaux à des éléments de menuiserie audacieux et remarquables. Le prix a été présenté le 15 mai 2015, au cours d’un gala au célèbre hôtel Cipriani de Venise, en Italie.

 

Bombardier  Global 7000 : 

 

Comportant la première vraie cabine à quatre zones, cet appareil établira la norme d’une nouvelle catégorie de grands appareils à réaction d’affaires, procurant des niveaux inégalés d’espace, de luxe et de confort. Les passagers voyageant à bord de l’avion Global 7000 vivront l’expérience d’une cabine spectaculairement spacieuse, combinée à un régime de croisière rapide de Mach 0,90. Doté du poste de pilotage Bombardier Vision, le biréacteur d’affaires Global 7000 aura une autonomie de 7 300 milles marins (13 520 km) et peut relier Genève à Honolulu et Londres à Singapour.

 

DSC_5923.jpg

 

 

Photos : 1 Niki Lauda sur le stand Bombardier@ Bombardier 2 Le stand de l’avionneur canadien@ Pascal Kümmerling

EBACE, NetJets dévoile son Challenger 350 Signature !

DSC_5929.jpg

Genève, la 15ème édition du Congrès annuel de l'aviation d'affaires européenne & Exhibition (EBACE) a ouvert sous un soleil radieux. Une occasion rêvée pour la société NetJets Europe, filiale du groupe Berkshire Hathaway et l’avionneur canadien Bombardier de présenté, lors d’un point presse le premier Bombardier Challenger 350 « Signature ».

Client de lancement : 

La société NetJets devient ainsi le client de lancement pour le Challenger 350, dont 75 commandes fermes sont prévues et 125 commandes supplémentaires possibles en option. Ces livraisons à elles seules valent 5,4 milliards $ US (4,8 milliards €).

Jordan Hansell, président-directeur général de NetJets, a pris la parole aux côtés d’Alain Bellemare, président et chef de la direction, Bombardier Inc. Il a réaffirmé les résultats soutenus de sa société en Europe depuis 12 mois et parlé des livraisons d’avions imminentes et des plans de renouvellement de la flotte pour 2015 et au-delà. 

 

DSC_5926.jpg

Le Challenger 350 :

Les avions Challenger 350 de NetJets peuvent accueillir jusqu’à dix passagers et prévoient une configuration avec fauteuils club et divan à trois places convertible en couchette. L’avion est doté d’une cabine de 1,85 mètre de haut, où l’on peut tenir debout, et d’un plancher plat, sur une spacieuse largeur de plus de deux mètres. Bénéficiant de l'héritage emblématique du biréacteur Challenger 300, l'avion Challenger 350 offre les performances accrues des deux nouveaux moteurs Honeywell HTF7350, produisant chacun 7 323 lb-pi (33 kN) de poussée et des émissions réduites, ainsi qu'une meilleure efficacité aérodynamique grâce à ses nouvelles ailettes de bout d'aile inclinées. Cette puissance accrue lui permet d'atteindre une vitesse de montée plus rapide, combinée avec une plus grande efficacité, ce qui met de plus nombreuses destinations à sa portée. Le biréacteur Challenger 350 offre les performances phares de sa catégorie, ainsi qu'une véritable autonomie à pleine capacité (passagers et carburant) de 3’200 milles marins (5 926 km), et pourra relier Paris à Dubaï.

 

Le  Challenger 350 redéfinit l'expérience cabine avec une esthétique révolutionnaire et des percées ergonomiques afin de créer l'expérience de vol ultime. Avec un plancher plat et la cabine la plus large des avions super intermédiaires authentiques, le biréacteur Challenger 350 présente un intérieur entièrement nouveau, qui laisse pénétrer encore plus de lumière naturelle en cabine grâce à de plus grands hublots, ce qui en fait un avion offrant un confort cabine, une technologie et une productivité de pointe. Doté du système de gestion cabine HD de dernière génération de Lufthansa Technik, la cabine intègre une toute nouvelle conception de la façon dont les passagers contrôlent l'environnement cabine, assortie de fauteuils aux lignes contemporaines, d'un nouvel office modulaire, du rebord latéral le plus évolué de l'industrie, assurant le contrôle au bout des doigts, une première en design d'intérieur cabine de l'aviation d'affaires.

 

DSC_5936.jpg

 

Le poste de pilotage de l'avion Challenger 350 est doté de la suite évoluée Pro Line 21 de Rockwell Collins. Les fonctionnalités de cette nouvelle suite avionique comprennent, entre autres, la vision synthétique, un système de référence inertiel double, un environnement de poste de pilotage qui peut être sans papier et un radar météo MultiScan. L’avionique d'avant-garde est conçue pour alléger la charge de travail de pilotes déjà très occupés afin d'accroître leur conscience situationnelle.

 

A propos de NetJets :

 

NetJets Europe a été fondée en 1996 et est la plus importante société d'avions d'affaires en Europe. Seule société d'aviation d'affaires paneuropéenne dotée de sa propre flotte, NetJets Europe, par l'intermédiaire de NetJets Transportes Aéreos S.A. (NTA), est en mesure de fournir de façon unique un service uniforme de calibre mondial avec un engagement inégalé en matière de sûreté et de sécurité. NTA a été le premier exploitant d'avions d'affaires à recevoir la certification IOSA, l'accréditation de sécurité la plus élevée du monde. NetJets Europe emploie une main-d'œuvre totale de plus de 1 200 employés et possède plus de 80 avions. NetJets Europe est l'agent de marketing de NetJets Transportes Aéreos S.A., un transporteur aérien de l'Union européenne.

 

DSC_5938.jpg

 

Photos : 1 Challenger 350 Signature NetJets 2 Cérémonie de réception 3 Intérieur 4 Cockpit @ Pascal Kümmerling

 

17/05/2015

La 15ème édition d’EBACE !

347.jpg

 

 

Genève, ce début de semaine, verra l’ouverture du 15ème Congrès annuel de l'aviation d'affaires européenne & Exhibition (EBACE) qui se déroule à Aéroport International de Genève en Suisse & sur le site de Palexpo. Co-organisateurs la NBAA et l'Association européenne de l'aviation d'affaires (EBAA) attendent près de 500 sociétés exposantes, environ 60 avions d'affaires sur l'affichage statique et plus de 13.000 visiteurs en provenance d'Europe et au-delà pour des présentation de trois jours.

 

Les nouveautés de cette année :

 

Parmi les avions faisant leurs débuts européens au salon de Genève nous pourront admirés le Bombardier Challenger 650, L’Embraer Legacy 450 et le HondaJet. Il y aura également un fort accent sur le nouveau Pilatus PC-24 qui vient d’effectuer son vol inaugural à l'aéroport de Buochs ​​en Suisse.

 

15ème anniversaire :

 

Pour marquer l'anniversaire de cette 15ème édition, la NBAA et EBAA seront représentée par quatre personnes qui ont joué rôle clef dans le lancement de l'événement: l'ancien président de la NBAA Jack Olcott et vice-président pour les conventions et forums Kathleen Blouin, ainsi que l'ancien chef de l'EBAA exécutif Fernand François et actuel président Brian Humphries.

 

Seront également présent pour l’ouverture François Longchamp Président du Conseil d’Etat du Canton de Genève, Patrick Ky Exécutive Director of the European Aviation Safety et Marjeta Jager chef de cabinet du commissaire européen Vileta Bulc, chargé des transports.

 

 

L’occasion pour « avia news » de vous tenir au courant des événements qui vont ponctuer les 3 jours du salon.