21/12/2018

Entrée en service du Global 7500 !

bombardiers-global-7500-whats-unique.jpg

Bombardier a célébré l’entrée en service de son avion d’affaires Global 7500 de premier ordre par un événement spécial au Centre de finition Laurent-Beaudoin, récemment rebaptisé, en présence d’invités choisis parmi ses clients, ses fournisseurs et des représentants de l’industrie.

« Fierté et enthousiasme sont de profonds euphémismes lorsqu’il est question de l’entrée en service de notre avion phare, le Global 7500 », a déclaré David Coleal, président de Bombardier Avions d’affaires. « Cet avion révolutionnaire est la passerelle vers la transformation du paysage de l’aviation d’affaires et un très brillant avenir. Aucun autre avion n’est comparable au Global 7500; cette réalisation témoigne de l’engagement de Bombardier à livrer des avions novateurs et très performants et à fournir aux clients la meilleure expérience d’avion d’affaires au monde. »

Durant tout le programme d’essais en vol, l’avion Global 7500 a prouvé son aptitude à repousser les frontières du voyage d’affaires en dépassant ses engagements initiaux en matière de performance.  Outre son autonomie inégalée de 7’700 milles marins, l’avion Global 7500 a dépassé ses engagements en matière de performances de décollage et d’atterrissage, affichant une nouvelle distance de décollage publiée de 5’800 pieds (1’768 mètres), près de 500 pieds (152 mètres) plus courts que son plus proche, et plus petit, avion concurrent. L’avion a également atteint Mach 0,995 seulement cinq mois après le début du programme d’essais en vol, une autre marque sans précédent dans un tel programme.

Master.jpg

Le Global 7500 est le seul avion d’affaires à pouvoir relier New York à Hong Kong et Singapour à San Francisco, sans escale. Il a également dépassé ses engagements en matière de performances au décollage et à l’atterrissage, ce qui permet l’exploitation sur des aéroports d’accès difficile comme ceux de Chicago Executive (Illinois) ou d’Eagle County (Colorado), même par mauvais temps. Ces réalisations ont permis à l’avion Global 7500 de repousser les frontières du voyage d’affaires en rehaussant l’expérience en cabine tout en remontant la barre en matière de missions très long-courriers dans l’industrie.

« Ce que nous célébrons aujourd’hui, c’est la rigueur et l’excellence de notre programme d’avion Global 7500, de la table à dessin à l’entrée en service », a affirmé Michel Ouellette, vice-président principal de la Gestion des programmes et de l’Ingénierie de Bombardier Avions d’affaires. « C’est un moment historique pour Bombardier et les milliers d’employés dévoués qui se présentaient chaque jour avec une attitude sans compromis. Aujourd’hui, l’équipe de calibre mondial, hautement qualifiée, du Centre finition Laurent-Beaudoin poursuit la tradition de livraison d’avions révolutionnaires à cabine spacieuse à Montréal, tout comme l’avion Global Express à l’origine, il y a 20 ans. » 

Le Global 7500 procure le vol en douceur emblématique de Bombardier et de grandes dimensions uniques parmi les avions d’affaires. Avec son intérieur sur mesure de premier ordre, comprenant une cuisine pleine grandeur et quatre véritables zones habitables, l’avion Global 7500 offre l’expérience en vol ultime. Établissant la norme d’un intérieur de cabine exceptionnel, l’avion Global 7500 présente les commodités les plus novatrices, telles que le fauteuil Nuage breveté de Bombardier, méticuleusement conçu pour un confort maximal et le système de gestion cabine révolutionnaire nice Touch, une nouvelle façon de se connecter avec la cabine de l’avion Global 7500 par le cadran tactile Touch de Bombardier, doté de la première application d’affichage à DELO dans l’aviation d’affaires. 

Bombardier-Global-7500-20181219-5.jpg

Photos : 1Global 75002l’intérieur 3le cockpit @ Bombardier Aviation

16/12/2018

Boeing lance le B777BBJ !

 

Boeing-777x-BBJ-620x330.png

 

DUBAI, Boeing Business Jets a annoncé la semaine dernière le lancement du B777X BBJ, un nouveau modèle qui vindra compléter la gamme « Business Jet Boeing » qui peut voler plus à mi - chemin autour du monde sans arrêter, plus loin que tout autre biréacteur d'affaires jamais construit. 

« Nos clients les plus exclusifs veulent voyager avec le meilleur espace et de confort et de voler directement vers leur destination. Le nouveau B777X  BBJ sera en mesure de le faire comme aucun autre avion avant elle, la redéfinition de gamme ultra-long Voyage VIP », a déclaré Greg Laxton , chef de Boeing Business Jets, au biannuel Moyen-Orient Business aviation Association Show (MEBAA). 

IMG_2059.JPG

Les clients peuvent choisir entre deux modèles: le BBJ B777-8 et B777-9. Le BBJ 777-8 offre la gamme la plus longue de 11,645 miles nautiques (21570 km) et un 3256 m² spacieux. Pi. (302,5 m²) cabine. 

Le BBJ B777-9 fournit une encore plus grande cabine qui mesure 3689 pieds. (342,7 m²). Tout en offrant un rayon d’action très-long-de 11.000 miles nautiques (20370 km). Ce modèle offre des possibilités de design d'intérieur presque illimitées pour assurer le confort ultime pour Voyage de longue distance. 

Pour démontrer la polyvalence de l'habitacle spacieux de l'avion, la gamme BBJ  a dévoilé un concepts intérieurs de la part de trois grandes entreprises de conception: Greenpoint Technologies, Jet Aviation et Aircraft Design unique. Chaque concept montre comment peut se transformer le B777X BBJ pour répondre aux goûts de tous les clients VIP. 

IMG_2056.JPG

Photos :  le B777X BBJ et les différent intérieurs @ Boeing

 

08/11/2018

Essais moteurs pour le Pilatus PC-24 de la Confédération !

 

pilatus aicraft,pc-24,super jet polyvalent,bizjet,confédération suisse,stac,blog défense,les nouvelles de l'aviation,nbaa,ebace,aviation d'affaires

Stans, le Pilatus PC-24 n° 121, T-786 destiné à rejoindre la flotte d’avions de transport de la Confédération (STAC)  a débuté ses essais moteurs en vue de son vol inaugural. Le PC-24 a été choisi pour venir remplacer l’actuel Cessna Citation 560 Excel qui ne répond plus à ce jour aux dernières exigences techniques et de navigabilité.

 

Le STAC :

Le jet d’affaire « made in Switzerland » rejoindra cette année encore la flotte du STAC composée d’un Dassault Falcon 900 EASY et de deux  Bombardier Challenger 604 en cours de livraison. Depuis le 1 janvier 2005 les activités du STAC dépendent des Forces aériennes et ceci depuis la réorganisation décidée par le Conseil Fédéral le 12.11.2004. Précédemment le STAC appartenait à l’OFAC, mais pour des raisons d’économies et de simplification des structures un nouvel organigramme a été planifié.

 

Les missions du STAC :

-          le transport des VIP (Conseil Fédéral, secrétaire d’Etat et toutes délégations officielles) de la Confédération en Suisse et à l’étranger.

-          Transport de passagers mandatés dans le cadre de mission telle que l’OSCE.

-          Transport de personnels dans le cadre de mission pour la Paix.

-          Acheminement de matériels pour la Confédération.

-          Opération de cartographie de la Suisse dans le cadre de Swisstopo.

-          Transport de militaires dans le cadre d’exercices à l’étranger (tests de tir RAPIER & STINGER).

-          Accompagnement du personnel lors de déplacement des Forces aériennes en démonstrations à l’étranger (Patrouille suisse, F/A-18, Super Puma) ou en exercices ( Nightway, Tigermeet, Norka)

-          Simulations au profit des Forces aériennes.

-          Mise à disposition pour répondre à diverses urgences de transport (plan catastrophe).

 

Le Pilatus PC-24 Super Jet Polyvalent :

Le PC-24 est le premier biréacteur d'affaires dans le monde entier conçu pour décoller et atterrir sur des pistes très courtes, ou les pistes non pavées, et d’offrir une porte cargo standard. Il dispose également d'une cabine très spacieuse, dont l'intérieur peut être facilement adapté aux besoins du personnel. La flexibilité exceptionnelle du PC-24 ouvre la porte sur un éventail enviable de possibilités, que ce soit en tant que jet d'affaires, d'avions d'ambulance ou pour d'autres missions spéciales. Tout cela fait un super polyvalent Jet, un avion conçu pour répondre à une grande variété de profils de mission individuels. Avec une distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770 m, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable). Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

 

Photo : le PC-24 T-786 Swiss Air Force à Stans @ Stephan Widmer

01/11/2018

Pilatus se développe aux USA !

unnamed-6.jpg

Anticipant la croissance de son populaire turbopropulseurs monomoteurs PC-12 NG et le tout nouveau PC-24 super polyvalent Jet, Pilatus Aircraft Ltd renforce ses racines au Colorado avec l’ouverture un tout nouveau centre d'achèvement à Broomfield.

Lors d'une cérémonie à Rocky Mountain Metropolitan Airport (KBJC), plus de 200 membres de Pilatus, employés, concessionnaires, fournisseurs, responsables locaux et gouvernementaux de l'Etat et des invités se sont réunis pour l'ouverture officielle du nouveau centre d'avions Pilatus  Ltd. 

Les nouvelles installations de Pilatus à Broomfield sont conçues sur mesure pour effectuer les adaptations des avions et les finitions extérieurs pour tous Pilatus PC-12 NG et avions PC-24  destinés à l’Amérique du Nord et du Sud. 

Empreinte américaine moderne

Le nouveau bâtiment de 11 000 mètres carrés dispose d'ateliers de fabrication et d'installation ainsi que des stocks de pièces de rechange pour soutenir les aéronefs Pilatus. Des bureaux pour le personnel de soutien technique et gestion des entreprises sont également disponibles. Ce nouveau centre de complétions consolide les opérations de l’avionneur suisse Pilatus à l'aéroport Metropolitan Rocky Mountain depuis plus de 20 ans. 

Thomas Bosshard, président-directeur général de Pilatus Aircraft Ltd affaires, a déclaré: « Nous sommes fiers de pouvoir continuer à produire et à soutenir la gamme des avions d’affaires Pilatus dans le Colorado. Au cours des 20 dernières années, nous avons construit une main-d'œuvre extrêmement talentueuse qui maintient les normes de qualité établies par notre société mère en suisse « . 

pilatus-pc-24-p02-switzerland-august-2017-26.jpg

Les marchés nord et sud-américains représentent 60 à 70 % des ventes d'avions d'affaires de Pilatus annuels. La nouvelle installation de l'aménagement intérieur et extérieur permet à l'entreprise de personnaliser les avions pour les clients individuels et répondre rapidement aux demandes changeantes du marché. En règle générale, environ 55 PC-12 NG turboprop monomoteur sont terminés à Broomfield chaque année, et les plans de la société montrent un besoin pour 25 à 30 nouveaux PC-24 polyvalent super Jets par année. Pilatus prévoit d'augmenter l'emploi d'environ 30 pour cent au cours des trois prochaines années pour gérer cette croissance. 

Programme d'apprentissage pour les jeunes talents

Les artisans qualifiés sont de plus en plus difficile à trouver de nos jours, alors Pilatus a décidé d'introduire un programme d'apprentissage pour répondre à leurs besoins croissants. Modelé le système d'apprentissage réussi commun en Suisse et l’exporter aux USA. la société Broomfield appliqué cette création de formation des employés, l'éducation, et le programme de développement de la main-d'œuvre bien hélvêtique aux États-Unis. 

pc-12-nbaa-2018-gallery.jpg

Photos : 1le site de Pilatus à Broomfield 2PC-24 3PC-12NG @ Pilatus Aircraft

28/10/2018

Un Challenger 350 pour Latitude 33 Aviation !

CL350_Latitude33-1000x500.jpg

Bombardier a annoncé  que Latitude 33 Aviation, soit un exploitant d'avions privés, de gestion de jets exécutifs, de ventes et d’acquisitions d’avions établi en Californie, a pris livraison d’un nouveau biréacteur d’affaires Challenger 350. Le très performant avion Challenger 350, représentant la gamme d’avions d’affaires la plus vendue depuis dix ans, sera basé dans le comté d’Orange (aéroport John-Wayne), et se joindra à la flotte croissante d’avions offerts au nolisement de Latitude 33 Aviation.

« Nous avons été enchantés de travailler avec Latitude 33 pour ajouter l’avion Challenger 350 exceptionnel à sa flotte », a déclaré Peter Likoray, vice-président principal des Ventes mondiales et du Marketing de Bombardier Avions d’affaires. « L’avion d’affaires Challenger 350 offre le poste de pilotage le mieux équipé et la meilleure connectivité de sa catégorie, ce qui en fait le choix parfait pour les clients et exploitants exigeants dans le monde entier. »

Latitude 33 Aviation gère l’une des plus importantes flottes d’avions légers, intermédiaires et superintermédiaires en Amérique du Nord. Sa fiabilité exceptionnelle fait du biréacteur Challenger 350 l’avion de choix pour Latitude 33 Aviation et les autres exploitants de flottes.

Avec une autonomie authentique à pleine charge passagers et carburant de 3 200 milles marins (5 926 km), l’avion Challenger 350 définit la catégorie des avions superintermédiaires. Il assure une montée directe à 43 000 pieds pour éviter les conditions météo défavorables et la circulation aérienne, en plus d’offrir la plus grande cabine de sa catégorie, un plancher plat pratique, un accès illimité aux bagages, un vol en douceur et les plus faibles coûts d’exploitation dans sa catégorie. Le biréacteur Challenger 350 peut relier New York à Van Nuys ou Las Vegas à Honolulu sans escale.

Le biréacteur Challenger 350 propose les caractéristiques de base les plus étendues de l’industrie aux exploitants de flottes, tandis que le récent ajout d’un affichage tête haute et d’une caméra de système de vision améliorée offerts en option assurent une conscience situationnelle inégalée. Combinée à d’impressionnantes performances, la certification de cet avion pour une approche à angle prononcé permet aux exploitants d’effectuer des atterrissages efficaces sur des pistes d’accès difficile, assurant aux clients la possibilité d’atteindre d’innombrables destinations. Le biréacteur Challenger 350 est l’avion le plus vendu du segment des superintermédiaires, avec 56 livraisons en 2017.

Challenger-300-Interior-N286JR-Latitude-33-Aviation.jpg

Photos : Challenger 350 de latitude 33 & intérieur @ Bombardier