21/11/2019

GlobalEye & A330MRTT additionnels pour les EAU !

Saab-GlobalEye-560x334.jpg

Salon aéronautique de Dubaï, les Émirats Arabes Unis (EAU) ont annoncé l’intention de doubler la flotte de transporteurs ravitailleurs Airbus A330 MRTT et d'ajouter deux avions d’alerte précoce Saab « GlobalEye ».

Plus de GlobalEye :

La première intention, concerne un avenant au contrat, d’une valeur d’environ 1,018 milliard de dollars, pour une paire supplémentaire de « GlobalEyes », qui viendrait s’ajouter à la commande actuelle de trois.

Basé sur une cellule de jet d’affaires Global 6000, le «GlobalEye» offre les plus récentes technologies, cet impressionnant biréacteur peut relier Paris à Tokyo sans escale avec huit passagers et de trois à quatre membres d’équipage (en mode jet privé). Il peut franchir 6’000 milles marins (11’100 km) à Mach 0,85 avec jusqu’à huit passagers. De son côté la Société de Défense et de la sécurité Saab a installé sa nouvelle version du système de radar Saab « Erieye ER » intégrant la technologie GaN (nitrure de gallium), le système « Swing Role Surveillance System » (SRSS) capable de détection simultanée et le suivi des cibles multiples dans les airs, sur terre et en mer.

1776753206.jpg

Le système AEW&C « GlobalEye » dispose donc de la nouvelle version du radar « Erieye ER », le SRSS de type AESA qui offre une détection supérieure à 600 kilomètres. Les caractéristiques du système comprennent, la production d'onde adaptative (y compris la compression numérique, codées en phase d'impulsion), le traitement du signal et de poursuite de cible (TWS) tout au long de la couverture angulaire du système à l’aide de fréquences basses et moyennes. Le système permet une capacité de détection avant et en arrière du cap de l'avion.

En matière de détection maritime, le système est couplé avec le radar Leonardo 7500E AESA en bande I (8 à 12,5 GHz) ventral et d’une tourelle électro-optique. Le « GlobalEye » est capable de détecter des navires à environ 400 km et même des contacts plus petits, comme par exemple un jet ski et des bateaux gonflables (CPCR) et un périscope de sous-marin à très longue portée au-delà des 100 nautiques miles. L’ensemble du système est capable de fonctionner dans un environnement de guerre-électronique et de cyberguerre. L’identification de piste aérienne est facilitée par un IFF Mode 5 (ou norme nationale du client).

Flotte d’A330 MRTT doublée :

3403473213.jpg

La seconde annonce concerne l’acquisition de trois autres Airbus A330 MRTT pour s’ajouter aux trois appareils déjà en service au sein de la Force aérienne des Emirats Arabes Unis. La flotte actuelle a beaucoup travaillé ces dernières années pour appuyer les déploiements opérationnels et de formation à l’étranger.

L’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération, actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières.

Photos : 1 &2 GlobalEye EAU @ Saab 3 A330MRTT EAU @ Airbus DS

19/11/2019

Les EAU vont moderniser partiellement leurs Mirage 2000 !

Mirage-2000-9-UAEAF-couverture_Keypublishing.jpg

Les Emirats Arabes Unis ont annoncé le 18 novembre au Dubai Airshow un contrat de modernisation d’une partie de la flotte d’avions de combat Dassault Mirage 2000-9 dans le cadre d’un accord avec Dassault Aviation. Le contrat est estimé à près de 490 millions de dollars. L’annonce de cet accord était largement attendue, un programme de mise à niveau de la flotte de l’armée de l’air émirienne ayant été diffusé pour la première fois au salon de Dubaï en 2017.

Peu de détails :

Très peu de détails concernant la nature de la mise à niveau des Mirage 2000-9 ont été donnés. Il semble que Thales serait engagé pour la mise à jour du radar dans la version RDY-3 avec capacité de vols de pénétration à basse altitude et cartographie. Le système serait complété par l’adjonction de la nouvelle nacelle de ciblage THALIOS, afin d’amélioré le ciblage. En outre, Thales exécutera une vaste mise à niveau de l’électronique embarquée de l’avion qui prendrait : les modifications prévues des "ordinateurs de mission", radars de conduite de tir, suites de guerre électronique, systèmes optroniques, systèmes de communication, de navigation et d'identification, affichages du cockpit et des viseurs de casque.

De son côté le missilier MBDA serait engagé pour la modernisation des missiles « Black Shaheen » ainsi que des missiles air-air Mica sans oublier et la gamme d’armes de tir à distance (SOW) Denel Dynamics-Tawazun Dynamics « Tariq ». Un total de 42 avions seraient destinés à être modernisés.

La force aérienne des EAU dispose d'une flotte active de 55 Mirage 2000-9, dont 14 biplaces, plus 10 Mirage 2000 de génération précédente. L'âge de la flotte des Mirage 2000 varie entre 13 et 28 ans.

Photo : Mirage 2000-9 des EAU @ EAUAF

 

10/11/2019

Des CH-47F pour les EAU ?

4220308908.jpg

Les autorités américaines ont approuvé en fin de semaine dernière la vente éventuelle pornt sur un total de 10 hélicoptères de transport lourd Boeing CH-47F 2Chinook » aux Émirats arabes unis.

Selon l’US Defence Security Cooperation Agency (DSCA) le contrat est estimé à une valeur totale de 830 millions de dollars.

L’acquisition comprend 26 moteurs Honeywell T55, de l’armement de bord qui comprend des mitrailleuses M240H de 7,62 mm et des miniguns M134D-H - et des systèmes de carburant à autonomie étendue.

La vente proposée augmentera la flotte d'hélicoptères des EAU. En outre, il renforcera les capacités opérationnelles et défensives des EAU afin de mieux défendre les intérêts de sécurité nationale des États-Unis et des EAU dans la région, et augmentera la contribution des EAU à toute action future conjointe ou de coalition nécessitant un soutien par hélicoptère », a déclaré la DSCA.

La vente doit encore être approuvée par les EAU avant la fin de cette année.

Boeing CH-47F « Chinook » :

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie, avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée, ainsi qu'un poste de pilotage automatique et numérique.

Photo : CH-47F @ US Army

 

31/08/2019

Vol inaugural pour le 3ème GlobalEye !

yourfile.jpg

Saab a effectué ce vendredi le premier vol du dernier des trois avions de d'alerte avancée et aéroporté « GlobalEye ». Dirigé depuis le site de Linkoping, en Suède, la sortie a duré une heure et demie et consistait en des contrôles standards du premier vol des performances de l’avion, a déclaré Anders Carp, responsable du secteur des activités de surveillance.

Les trois avions sont destinés aux EAU. L’armée de l’air émirienne a annoncé une commande initiale de deux avions en 2015, avant d’ajouter un troisième exemplaire à ses plans de flotte. Un GlobalEye pourrait être déployé au Moyen-Orient pour une première apparition au spectacle aérien de Dubaï en novembre prochain.

Le GlobalEye AEW&C :

Basé sur une cellule de jet d’affaires Global 6000, le « GlobalEye »Offre les plus récentes technologies, cet impressionnant biréacteur peut relier Paris à Tokyo sans escale avec huit passagers et de trois à quatre membres d’équipage (en mode jet privé). Il peut franchir 6’000 milles marins (11’100 km) à Mach 0,85 avec jusqu’à huit passagers. De son côté la Société de Défense et de la sécurité Saab a installé sa nouvelle version du système de radar Saab « Erieye ER »intégrant la technologie GaN (nitrure de gallium),le système « Swing Role Surveillance System » (SRSS) capable de détection simultanée et le suivi des cibles multiples dans les airs, sur terre et en mer.

Le système AEW&C « GlobalEye » dispose donc de la nouvelle version du radar « Erieye ER », le SRSS de type AESA qui offre une détection supérieure à 600 kilomètres. Les caractéristiques du système comprennent, la production d'onde adaptative (y compris la compression numérique, codées en phase d'impulsion), le traitement du signal et de poursuite de cible (TWS) tout au long de la couverture angulaire du système à l’aide de fréquences basses et moyennes. Le système permet une capacité de détection avant et en arrière du cap de l'avion.

En matière de détection maritime, le système est couplé avec le radar Leonardo 7500E AESA en bande I (8 à 12,5 GHz) ventral et d’une tourelle électro-optique. Le « GlobalEye » est capable de détecter des navires à environ 400 km et même des contacts plus petits, comme par exemple un jet ski et des bateaux gonflables (CPCR) et un périscope de sous-marin à très longue portée au-delà des 100 nautiques miles. L’ensemble du système est capable de fonctionner dans un environnement de guerre-électronique et de cyberguerre. L’identification de piste aérienne est facilitée par un IFF Mode 5 (ou norme nationale du client).

yourfile-1.jpg

Photos :Le 3èmeGlobalEye @ Saab

23/02/2018

Saab/Bombardier dévoilent le premier GlobalEye pour les EAU !

IMG_0692.JPG

 

 

L’avionneur suédois Saab et son partenaire canadien Bombardier ont dévoilé hier le premier exemplaire de l’avion de surveillance et d’alerte lointaine « GlobalEye » Airborne Early Warning & Control (AEW & C) sur le site Linköping, en Suède.

Ce premier avion est équipé et préparé pour les essais au sol et vol pour recueillir des données aérodynamiques dans le cadre du programme de développement et de production en cours. Saab produit actuellement le « GlobalEye » AEW & C, combinant la surveillance aérienne, maritime et la surveillance au sol dans une seule solution. Le « GlobalEye » combine une gamme complète de capteurs sophistiqués, y compris le puissant nouveau radar de longue portée (Erieye ER), installé sur le jet de gamme ultra-longue, le Global 6000 de Bombardier. 

Les Emirats Arabes Unis (EAU) ont passé commande pour trois appareils d’alerte précoce et de contrôle aéroporté (AEW&C) de type « GlobalEye » en novembre 2016. Le contrat d’une valeur de 1, 27 milliards de dollars a été signé avec l’avionneur suédois Saab.

3547133561.jpg

Le GlobalEye AEW&C :

Basé sur une cellule de jet d’affaires Global 6000, le « GlobalEye »Offre les plus récentes technologies, cet impressionnant biréacteur peut relier Paris à Tokyo sans escale avec huit passagers et de trois à quatre membres d’équipage (en mode jet privé). Il peut franchir 6’000 milles marins (11’100 km) à Mach 0,85 avec jusqu’à huit passagers. De son côté la Société de Défense et de la sécurité Saab a installé sa nouvelle version du système de radar Saab « Erieye ER ». Le système « Swing Role Surveillance System » (SRSS) capable de détection simultanée et le suivi des cibles multiples dans les airs, sur terre et en mer.

2854457948.jpg

Le système AEW&C « GlobalEye » dispose donc de la nouvelle version du radar « Erieye ER », le SRSS de type AESA qui offre une détection supérieur à 600 kilomètres. Les caractéristiques du système comprennent, la production d'onde adaptative (y compris la compression numérique, codées en phase d'impulsion), le traitement du signal et de poursuite de cible (TWS) tout au long de la couverture angulaire du système à l’aide de fréquences basses et moyennes. Le système permet une capacité de détection avant et en arrière du cap de l'avion.

En matière de détection maritime, le système est couplé avec le radar Selex-ES 7500E en bande I (8 à 12,5 GHz) ventral. Le « GlobalEye » est capable de détecter des navires à environ 400 km et même des contacts plus petits, comme par exemple un jet ski et des bateaux gonflables (CPCR) et un périscope de sous-marin à très longue portée au-delà des 100 nautiques miles. L’ensemble du système est capable de fonctionner dans un environnement de guerre-électronique et de cyberguerre. L’identification de piste aérienne est facilitée par un IFF Mode 5 (ou norme nationale du client).

saab,bombardier,global 6000,globalerye,avions aew&c,avions de surveillance et d'alerte lointaine,avions arcs,blog défense,aviation et défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation,eau

Photos : GlobalEye @ Saab