25/03/2020

Boeing prépare le redémarrage du B737 MAX !

unnamed.jpg

L’avionneur américain s’active malgré la crise du Coronavirus en vue du redémarrage de la production du B737 MAX en mai prochain. En parallèle, il s’agit également de mettre à jour les dizaines d’avions déjà produit qui attendent au sol.

Reprise en main du « MAX » :

Hormis le profond problème du MCAS qui a causé deux accidents mortels, Boeing a effectué un audit interne en décembre dernier pour déterminer si, il existait d’autres problèmes sur le « MAX ».  

Parmi les problèmes les plus urgents découverts figuraient des problèmes non signalés auparavant concernant le câblage qui permet de contrôler la queue du Max. La société cherche à savoir si deux faisceaux de câbles critiques sont trop proches l'un de l'autre et pourraient provoquer un court-circuit. Un court-circuit dans cette zone pourrait entraîner un crash si les pilotes ne répondaient pas correctement. Depuis, un correctif a été mis en place pour corriger le problème. A noter que ce problème n’est pas spécifique au « MAX » ni à Boeing.

Boeing a également récemment déclaré à la FAA qu'il avait découvert un problème de fabrication qui rendait les moteurs de l'avion vulnérables à la foudre.

Lors de l’assemblage du « MAX » les ouvriers ont rabattu la coque extérieure d’un panneau qui se trouve au sommet du carter du moteur afin d’assurer un meilleur ajustement dans l’avion. Ce faisant, ils ont enlevé par inadvertance le revêtement qui isole le panneau d'un coup de foudre, retirant une protection cruciale pour le réservoir de carburant et les conduites de carburant. Un correctif a été mis en place afin de rétablir la protection contre la foudre sur le panneau moteur et Boeing est déjà en train de résoudre le problème.

Une planification complexe :

Le calendrier de relance du « MAX » dépend de deux facteurs importants : la situation sur le front du COVID-19 et les décisions de la FAA en vue d’une obtention de l’autorisation de reprendre le service.

Selon un porte-parole de Boeing, l’avionneur a pris contact avec des fournisseurs, pour les avertir de se préparer à une relance du programme.

Toujours selon Boeing, ce dernier a travaillé à réduire les inefficacités, améliorer la qualité et faciliter la rentrée de l'avion sur le marché. 

Photo : B737 MAX @ Boeing

 

22/01/2020

B737 MAX, reprise des vols pas avant juin ! 

443901185.jpeg

Les estimations les plus positives estimaient encore, il y a quelques jours, un retour au service de vol des B737 MAX sur la période mars – avril. De son côté, l’avionneur américain Boeing vient de repousser la date probable d’une remise en service.

Dans un communiqué de presse, Boeing déclare vouloir d'aider ses clients et fournisseurs à planifier leurs opérations. Pour ce faire, l’avionneur va leur fournir périodiquement les meilleures estimations du moment où les régulateurs commenceront à autoriser le retour en vol des B737 MAX.

Actuellement Boeing estime, un retour possible en vol d’ici commencera à la mi-2020. Cette estimation mise à jour est basée sur l’expérience à ce jour du processus de certification. Il est soumis à des efforts continus pour faire face aux risques de calendrier connus et à d'autres développements qui pourraient survenir dans le cadre du processus de certification. Cela explique également le contrôle rigoureux que les autorités réglementaires appliquent à juste titre à chaque étape de leur examen du système de commande de vol du B737 MAX et du processus du Joint Operations Evaluation Board qui détermine les exigences de formation des pilotes.

Pour Boeing, la remise en service du MAX en toute sécurité est la priorité numéro un. L’avionneur reconnait les difficultés persistantes que la mise à la terre du B737 MAX a présentées à ses clients, régulateurs, fournisseurs et pour les passagers.  

Photo : B737 MAX @ Boeing

25/11/2017

L ‘A350-1000 est certifié !

A350-1000-in-flight.jpg

À la suite d'une campagne d'essais en vol intensifs menée en moins d'un an, l'A350-1000 a reçu la certification de type de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) et de la Federal Aviation Administration (FAA). L'avion certifié est propulsé par des moteurs Rolls-Royce Trent XWB-97.

Le document de certification de type de l’A350-1000 de l'AESA a été signé par le directeur de la certification de l'EASA, Trévor Woods, et le document de certification de type A350-1000 de la FAA a été signé par le directeur de la section internationale de la FAA, Bob Breneman. Les deux certificats ont été remis au vice-président exécutif d'Airbus, Charles Champion.

La certification de type est une exigence pour que l'aéronef entre en service commercial. Cette étape vient après des essais intensifs en vol qui ont amené la cellule et les systèmes au-delà de leurs limites de conception, afin de s'assurer que l'aéronef satisfait à tous les critères de navigabilité. Les trois avions d'essais en vol A350-1000 équipés de moteurs Rolls-Royce ont accumulé avec succès plus de 1’600 heures de vol. Par ailleurs 150 heures de vols, ont été complétées avec le même aéronef dans une compagnie aérienne comme dans un environnement opérationnel pour démontrer sa disponibilité à entrer en service.

L'A350-1000 est le dernier-né de la famille des gros-porteurs d'Airbus, présentant un haut niveau de notoriété avec l'A350-900, avec 95% de références de systèmes communes et une notation de type identique. En plus d'avoir un fuselage plus long pour accueillir 40 passagers de plus que l'A350-900 (dans une configuration typique à 3 classes), l'A350-1000 dispose également d'un bord d'aile modifié, de nouveaux trains d'atterrissage principaux à six roues et Moteurs Rolls-Royce Trent XWB-97. Avec l'A350-900, l'A350-1000 façonne l'avenir du voyage aérien en offrant des niveaux d'efficacité sans précédent et un confort inégalé dans sa cabine «Airspace». Avec sa capacité supplémentaire, l'A350-1000 est parfaitement adapté à certains des trajets long-courriers les plus achalandés. A ce jour, 11 clients des cinq continents ont commandé un total de 169 A350-1000.

 

A350-1000-Type-Certification-signature-010.jpg

Photos : 1 L’A350-1000 lors des essais @ Airbus S.Ramadier 2 Les deux certificats @ Airbus A. Doumenjou

31/07/2017

Nouvelle avionique pour le Cessna Caravan !

Cessna-Grand-Caravan-EX-5-E.jpg

L’avionneur Cessna Textron Inc., annonce le lancement d’une nouvelle avionique destinée à la gamme de la famille « Caravan ». Dorénavant, les Cessna « Grand Caravan » et « Caravan » seront dotés d’une avionique Garmin G1000 NXi.

 La société a reçu la certification de la Federal Aviation Administration (FAA) et de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) pour l’adaptation du Garmin G1000 NXi à bord des avions « Caravan ». Les nouveaux aéronefs sont dès à présent équipés de la nouvelle avionique et les propriétaires d’aéronefs plus anciens pourront effectués le modernisation aux Etats-Unis et en Europe.

La nouvelle avionique Garmon G1000 NXi apporte les dernières améliorations en matière de simplification de l’environnement de pilotage. Les caractéristiques comprennent la modernisation de l'affichage de vol,  avec un rendu graphique supérieur et une meilleure lisibilité avec rétro-éclairage LED. Le système permet également une amélioration de la superposition des cartes sur le HSI, une  plus grande facilité de la gestion des approches visuelles avec la norme ADS-B. Il est également possible de visualiser les cartes VFR et IFR avec une représentation animée météo.

 

images.jpg

Photos : 1 Cessna Grand Caravan EX @ Cessna 2 le G1000 NXi@ Garmin

 

 

08/10/2016

Le CS300 certifié par L’EASA !

original.jpeg

Bombardier Avions commerciaux a annoncé ce vendredi que l’Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) a octroyé la validation de type à l’avion CS300. Cette validation est obligatoire pour l’exploitation de l’avion en Europe et ouvre la voie  à la première livraison à l’exploitant de lancement de l’avion CS300, airBaltic de Lettonie. La première livraison de l’avion CS300 de Bombardier à airBaltic est prévue pour le quatrième trimestre de 2016. La validation de l’EASA fait suite à la certification de type de l’avion CS300 octroyée par Transports Canada en juillet 2016.

« Certifier deux avions de conception entièrement nouvelle à neuf mois d’intervalle est une importante réalisation dans l’industrie de l’aviation et, aujourd’hui, nous célébrons la plus récente étape du programme d’avions C Series avec la certification du CS300 par l’EASA. Nous nous devons de remercier chaleureusement les centaines d’employés et de fournisseurs de Bombardier qui ont travaillé avec diligence et professionnalisme à concevoir et à construire les superbes avions C Series, les seuls biréacteurs de ligne monocouloirs développés pour le segment de marché des avions de 100 à 150 places en près de 30 ans », a déclaré Fred Cromer, président de Bombardier Avions commerciaux.

L’avion CS100, le plus petit des avions de ligne de Bombardier  a reçu sa certification de type de Transports Canada en décembre 2015 et ses validations de type tant par l’EASA que par l’Administration fédérale de l’aviation des États-Unis (FAA) en juin 2016. L’avion est entré en service avec succès auprès de son exploitant de lancement, SWISS, en juillet 2016.

Les deux transporteurs, airBaltic et SWISS, ont adhéré au programme Smart Parts de Bombardier pour les avions C Series. Le programme Smart Parts maximise l’utilisation des avions et réduit au minimum les coûts de maintenance en assurant des services complets de maintenance, réparation et révision des composants, l’accès à un bassin d’échange de pièces d’un emplacement stratégique et des stocks sur place aux plaques tournantes des sociétés aériennes.

La famille CSeries :

La famille d’avions CSeries est optimisée pour le segment de marché des appareils de 100 à 150 places avec un rendement particulièrement économique et des performances exceptionnelles. Composée de l’avion CS100 et de l’avion CS300 de plus grande capacité, la gamme d’avions CSeries constitue une fusion de la performance et de la technologie. Les sociétés aériennes peuvent maintenant exploiter des liaisons auparavant non rentables ni même possibles. L’amélioration de la distance franchissable de plus de 20 % sur des aéroports en haute altitude et au climat chaud, comme Denver, Mexico ou Lhassa est maintenant confirmée.

Bombardier a établi une nouvelle norme en fait de conception et de polyvalence de la cabine pour assurer une expérience pour les passagers incomparable. Dotés de sièges, de coffres de rangement et de hublots plus grands, les avions CSeries proposent une sensation d’espace digne des gros-porteurs qui procure aux passagers un confort inégalé.

Les avions CS100 et CS300 ont en commun plus de 99 pour cent de leurs pièces, ainsi que la même certification de type de pilote. Le moteur révolutionnaire PurePowerMD PW1500G de Pratt & Whitney, combiné à l’aérodynamisme évolué de l’avion, permet une réduction de la consommation de carburant, du bruit et des émissions, faisant des avions CSeries les avions les plus conviviaux pour les collectivités.

 

jpg_C-SERIES_cabine_1st.jpg

Photo : 1 Le CS300 2 Intérieur CS300 Bombardier Avions commerciaux