02/07/2017

La modernisation des Mirage 2000D !

3234.jpg

La flotte de Mirage 2000D va être modernisée selon un plan notifié en juillet 2016. Au total, se sont 55 appareils sur un total de 71 qui seront concernés par la modernisation. Cette importante mise à jour doit permettre à l’avion de voler jusqu’en 2030.

Combler la lente arrivée des Rafale :

La motivation de la modernisation d’une partie de la flotte des Mirage 2000 est due principalement à la révision de l’approvisionnement des avions de combat Rafale. En effet, le prochain transfert de Rafale à l'armée de l'air française ne se produira qu'en 2020, soit le résultat du budget de défense 2014-19, qui prévoit un taux de livraison réduit. Une partie des Rafale initialement prévus pour l’Armée de l’air ont été prélevé pour venir équiper les clients étrangers comme l’Egypte, le Qatar et l’Inde. Pour maintenir sa capacité, l'Armée de l'air française a réussi à obtenir une concession en retour, une modernisation de ses Mirage 2000D.

Les grandes lignes de la modernisation :

La première partie de la modernisation des « 2000D » concernera le système de navigation et d'attaque (SNA) qui va être complètement revu, retravaillé, et modernisé par Dassault Aviation. En effet, il y a maintenant quelques temps, le système de navigation du Mirage 2000D reposait sur des fonds de carte en carton, scannés, et projetés à l'officier navigateur système d'armes (NOSA) via un agrandisseur. Le nouveau système sera numérique. Le Mirage 2000D ne possède pas de canon de bord, la mise à niveau va permettre de combler ce manque avec l’intégration d’une nacelle développée par Dassault Aviation et qui sera montée selon les besoins sur le point avant gauche des Mirage 2000D, en symétrique des nacelles de désignation laser. En fait le système va utiliser des canons DEFA de 30mm en provenance des Mirage F1.

Enfin, la modernisation prendra aussi en compte la possibilité pour les Mirage 2000D de pouvoir s'équiper et décoller avec un emport asymétrique. Aujourd'hui, ces appareils ne peuvent emporter que le même type de bombes sur les emports ouverts pour les tirs air-sol, ce qui avait pour effet, par exemple, d'avoir des appareils qui décollaient avec uniquement deux GBU-49 sous le ventre. A la suite de cette rénovation, les 2000D pourront décoller et aller frapper avec, au moins, deux types de bombes différents, comme par exemple une GBU-12 couplée à une GBU-49. De plus, les Mirage 2000D modernisés seront compatibles pour emporter la nouvelle nacelle désignation laser « Talios » de Thales et la nacelle ASTAC (Analyseur de signaux tactiques). Pour terminer les missiles air-air Magic II seront remplacés par des MICA IR (InfraRouge).

 

2283441879.jpg

Photos : 1 Mirage 2000D @Guillaume Berthon 2 Mirage 2000D en vol @ SIRPA

03/10/2015

Modernisation des Mirage 2000D !

mirage-2000d.jpg

 

 

Le projet tant attendu de modernisation de Mirage 2000D de l’Armée de l’air va officiellement se concrétiser très prochainement. Selon le programme du Ministère de la Défense français, la modernisation des « 2000D » va débuter fin 2015 et les premiers appareils seront opérationnels en 2019.

 

Les grandes lignes de la modernisation :

La première partie de la modernisation des « 2000D » concernera le Système de Navigation et d'Attaque (SNA) qui va être complètement revu, retravaillé, et modernisé par Dassault Aviation. En effet, il y a maintenant quelques temps, le système de navigation du Mirage 2000D reposait sur des fonds de carte en carton, scannés, et projetés à l'officier navigateur système d'armes (NOSA) via un agrandisseur. Le nouveau système sera numérique. Le Mirage 2000D ne possède pas de canon de bord, la mise à niveau va permettre de combler ce manque avec l’intégration d’une nacelle développée par Dassault Aviation et qui sera montée selon les besoins sur le point avant gauche des Mirage 2000D, en symétrique des nacelles de désignation laser.

Enfin, la modernisation prendra aussi en compte la possibilité pour les Mirage 2000D de pouvoir s'équiper et décoller avec un emport assymétrique. Aujourd'hui, ces appareils ne peuvent emporter que le même type de bombes sur les emports ouverts pour les tirs air-sol, ce qui avait pour effet, par exemple, d'avoir des appareils qui décollaient avec uniquement deux GBU-49 sous le ventre. A la suite de cette rénovation, les 2000D pourront décoller et aller frapper avec, au moins, deux types de bombes différents, comme par exemple une GBU-12 couplée à une GBU-49. Pour terminer les missiles air-air Magic II seront remplacés par des MICA IR (InfraRouge).

 

L’importance des « 2000D » :

Sans la modernisation des Mirage 2000D, la flotte de combat  française s’écroulera aux alentours de 150 avions en ligne en comptant les Rafale air et marine. Le Mirage 2000D est un avion relativement récent qui joue un rôle déterminant dans la capacité de projection de puissance de l’armée de l’air. Mis à part le Rafale, il compte parmi les meilleurs avions de combat français. Sa rénovation lui permettra d’acquérir davantage de polyvalence et permettra de valoriser les investissements déjà consentis en tirant le maximum du potentiel de cet avion. D’autant qu’il s’agit d’un appareil mature dont le coût de possession est maîtrisé, qui est présent en opération et qui permet une montée en puissance progressive du Rafale.

 

tab_a11-108s.jpg

L’industrie au cœur de la rénovation :

Cette opération de rénovation est très importante pour les industriels concernés. Il s’agit non seulement de Thales, mais aussi de PME à forte valeur technologique qui risquent tout simplement de faire faillite si l’opération ne se fait pas. C’est le cas en particulier à REALMECA, qui a par ailleurs des compétences critiques dans la construction du Rafale. La rénovation du Mirage 2000 assurera du travail à cent cinquante personnes chez Thales pendant quatre ans dans la région Aquitaine et permettrait à REALMECA d’employer trente personnes, sur un total de cent trente personnes. En outre, il est prévu qu’une partie de la rénovation sera confiée au SIAe (Services Industriels de l’Aéronautique) à Clermont Ferrant.

Livre : Pour ceux et celles qui désirent découvrir la vie et le travail d’un pilote de Mirage 2000D, je vous engage à lire : « La guerre vue du ciel », par le Cmdt et pilote Marc Scheffler aux éditions Nimrod. Un livre qui raconte le métier de pilote de chasse, ses difficultés, la vie d’un escadron et les contraintes politiques qui découlent des engagements. Marc est en plus, pour l’avoir rencontré brièvement, un homme d’une rare gentillesse !

3016_1-auto_downl.jpg

Photos : Dassault Mirage 2000D @ Armée de l’Air