19/02/2016

La gamme Falcon bien placée en Asie-Pacifique !

Falcon Family.jpg

Salon aéronautique de Singapour, Dassault Aviation présente actuellement le haut de gamme de sa famille d’avions «Falcon». Avec 20% du marché Asie-Pacifique, l’avionneur français dispose d’une excellente base dans la région, qui continue de se développer. Mais la concurrence est rude sur ce secteur. L’occasion pour l’avionneur de faire valoir le potentiel de la dernière génération de jets de la famille « Falcon ».

A ce jour, un peu plus d’une centaine de jets de la famille « Falcon » sont actuellement en opération dans la région Asie-Pacifique. Dernièrement, Dassault Aviation à renforcer sa capacité de maintenance à travers son réseau de soutien avec de nombreux investissements à Beijing et Singapour.

Quatre appareils à la conquête du secteur :

Pour répondre aux besoins du marché dans la région, Dassault Aviation compte s’appuyer sur quatre appareils de la gamme « Falcon », il s’agit des Falcon 900LX, Falcon 2000LXS, Falcon 7X et le Falcon 8X, soit une gamme complète, susceptible de répondre à l’ensemble de la demande dans la région.

 

Le Falcon 900LX :

3_062_falcon900lx_2010-05.jpg

Le Falcon 900LX, dont la vaste cabine est basée sur celle du Falcon 900EX, offre des performances techniques et économiques supérieures. Il consomme 35 à 40 % de carburant en moins que les autres avions de sa catégorie, grâce à des structures allégées ultramodernes, une voilure extrêmement efficace et des ailettes marginales « Blended Winglets ». A pleine charge au décollage, le Falcon 900LX est capable de monter au niveau de vol FL390 (39 000 ft / 11 900 m) en seulement 20 minutes. Le nouveau Falcon 900LX offre le même niveau d’espace et de silence que la cabine du 900EX, tout en pouvant relier des paires de villes plus distantes. Le 900LX pourra ainsi assurer des trajets comme New York-Moscou, Paris-Pékin et Mumbai-Londres. Le Falcon 900LX est livré en série équipé du poste de pilotage EASy  qui a été conçu pour alléger la charge de travail des pilotes et améliorer leur coordination par une « conscience situationnelle » accrue dans le poste de pilotage. Aujourd’hui, près de 400 avions équipés du cockpit EASy sont en service à travers le monde.

Le Falcon 900LX est équipé de trois réacteurs Honeywell TFE731-60, qui délivrent chacun une poussée de 5000 lb (ISA + 17 °C), contribuant ainsi aux faibles niveaux record de consommation carburant et de coût d’exploitation. Les réacteurs Honeywell TFE731-6.

Le Falcon 2000LXS :

071_Falcon2000LXS_2012DVD39LR.jpg

Avec ses pleins de carburant, le Falcon 2000LXS offre une capacité de charge utile de près d’une tonne (2,190 lb), une masse maximale au décollage (MTOW) de 42 800 lb (19,4 tonnes) et une longueur de piste équivalente de 4675 ft (1420 m), soit de 1000 ft (300 m) de moins que les autres avions de sa catégorie. 
A Mach 0,80, le Falcon 2000LXS peut parcourir 4000 nm (en configuration standard, avec le plein carburant, 6 passagers, les réserves NBAA IFR). L’avion pourra effectuer une montée directe à 41 000 ft (12 500 m) en 19 minutes, puis atteindre 45 000 ft (13 700 m) à mi-croisière. Son plafond maximum est certifié à 47 000 ft (14 325 m). En configuration typique de fin de vol, le Falcon 2000LXS peut se poser sur une longueur de piste de 2260 ft (690 m), soit une distance équivalente à des avions de type turbopropulseur. Le niveau sonore de la cabine du Falcon 2000LXS a été abaissé de deux décibels par rapport à son prédécesseur. L’avion est livré en standard avec le nouveau système multimédia FalconCabin HD+, dont la qualité et l’ergonomie constitue une nouvelle référence pour la marque. Ce système offre des écrans hautes définition jusqu’à 22 pouces et des fonctions contrôlables à distance depuis un  iPod Touch» ou un «iPhone». Une application spéciale permet aux passagers de contrôler tous les éléments de leur environnement comme l’éclairage ou la température de la cabine. Le système de téléphonie par satellite AirCell Axxess II est également proposé en standard à bord du Falcon 2000LXS. 

Le Falcon 7X :

439.jpg

Le Falcon 7X doit son succès à sa flexibilité et son faible coût d'exploitation et ses technologies d'avant garde. Le Falcon 7X a été le premier avion d'affaires entièrement conçu dans un environnement numérique et équipé de commandes de vol numériques. Le Falcon 7X offre une consommation inférieure de 15 à 30 % de carburant de moins que les appareils concurrents, ce qui en réduit sensiblement le coût d'exploitation. Sa configuration tri-réacteurs l'autorise à suivre des routes plus directes au-dessus des océans et ainsi de raccourcir les distances, garantissant une économie de temps et de carburant  sur les longues liaisons transatlantiques et transpacifiques.

Le Falcon 7X vole plus vite, seul jet d’affaires long-courrier certifié par l’AESA et la FAA pour décoller de l’aéroport de London City, le Falcon 7X possède un rayon d’action de 5 950nm (11 000km), lorsqu’il transporte huit passagers à Mach 0.80. Il ouvre une nouvelle ère d’innovation, de confort et de performances. Le Falcon 7X parcourt 11 000 km (5950 nm) sans escale et relie Paris à Tokyo,  New York à Dubaï, Berlin à Los Angeles,  Johannesburg à Londres.

Le Falcon 8X :

4738.jpg

La cabine du Falcon 8X est haute de 1,88 m, large de 2,34 m et longue de 13 m. Elle offre aux clients la plus grande variété d’aménagements intérieurs du marché. Plus de 30 configurations sont possibles. Trois tailles de «galley» sont disponibles, dont deux offrants un compartiment de repos équipage en option. Les opérateurs peuvent choisir parmi une large sélection de dispositions d’aménagement des sièges et des salons passagers. La zone des toilettes, en  arrière de la cabine, pourra également accueillir une douche en option.

 Le Falcon 8X peut parcourir 6’450 nm sans escale à Mach 0,80 avec huit passagers et trois membres d’équipage à bord. Il est équipé d’une version améliorée du réacteur Pratt & Whitney Canada PW307 particulièrement efficace en économie de carburant et permettra de réduire les coûts d’exploitation.

 Le 8X sera doté d'une panoplie de systèmes de bord innovant, largement éprouvés à bord du 7X, dont une version améliorée du système de commandes de vol numériques. Il offre également un cockpit redessiné équipé en option d'un affichage tête haute (HUD), combinant les modes de vision infrarouge et synthétique. Les premières livraisons devraient intervenir au second semestre 2016.

 

Photos : 1 Falcon 7X, 2000LXS et 900LX 2 Falcon 900LX 3 Falcon 2000LXS 4 Falcon 7X 5 Falcon 8X @ Dassault aviation

 

 

31/08/2015

Dassaut Falcon 7X présent à CIBAS2015 !

Dassault-Falcon-7X.jpg

 

 

Du 24-26 septembre prochain se tiendra le China International Business Aviation CIBAS à Beijing,l’avionneur Dassault participera à ce Salon avec la présentation de son Falcon 7X.

 

Le Falcon 7X est le jet best-seller parmi tous les jets d'affaires de Dassault. Le Falcon 7X doit son succès à sa flexibilité et son faible coût d'exploitation et ses technologies d'avant garde. Le Falcon 7X a été le premier avion d'affaires entièrement conçu dans un environnement numérique et équipé de commandes de vol numériques.

Le Falcon 7X offre une consommation inférieure de 15 à 30 % de carburant de moins que les appareils concurrents, ce qui en réduit sensiblement le coût d'exploitation. Sa configuration tri-réacteurs l'autorise à suivre des routes plus directes au-dessus des océans et ainsi de raccourcir les distances, garantissant une économie de temps et de carburant  sur les longues liaisons transatlantiques et transpacifiques.

 

Le Falcon 7X vole plus vite, seul jet d’affaires long-courrier certifié par l’AESA et la FAA pour décoller de l’aéroport de London City, le Falcon 7X possède un rayon d’action de 5 950nm (11 000km), lorsqu’il transporte huit passagers à Mach 0.80. Il ouvre une nouvelle ère d’innovation, de confort et de performances. Le Falcon 7X parcourt 11 000 km (5950 nm) sans escale et relie Paris à Tokyo,  New York à Dubaï, Berlin à Los Angeles,  Johannesburg à Londres.

 

Photo : Dassault Falcon 7X @ Dassault Aviation

 

01/10/2013

Dassault livre le 500e Falcon 2000 !

 

124_Falcon2000S_MR.jpg

 

Saint-Cloud, France, Dassault Aviation a récemment franchi une étape importante avec la livraison du 500e exemplaire du Falcon 2000. L’avion a été remis depuis les installations du centre de finition de de Little Rock, l’avion un Falcon 2000S, sera exploité par un client basé au Royaume-Uni.

 

La flotte de Falcon 2000 a accumulé près de 2 millions d'heures de vol à ce jour. Le Falcon 2000 avait effectué son premier vol il ya 20 ans, en mars 1993 et a été le premier avion d'affaires au monde à être conçu en utilisant une maquette entièrement numérique. Conçu à l'origine pour la clientèle américaine, la famille Falcon 2000 a depuis grandi pour inclure six autres versions répondant aux besoins des opérateurs Falcon.

 

Le Falcon 2000S :

 

3010573119.jpg

 

Dévoilé en mai 2011, le Falcon 2000S est le jet d'entrée de gamme dans la famille Falcon. Les dimensions de sa cabine, sa charge utile, son rayon d'action, sa flexibilité d'emploi et son efficacité carburant en font le leader dans la catégorie des "Super Mid Size". L'avion qui présente un rayon d'action de 6,200 km/3,350 nm, est équipé de becs de bords d'attaque mobiles et d'ailettes marginales à haut rendement aérodynamique. Il est propulsé par des réacteurs Pratt&Whitney Canada PW308C de nouvelle génération et est doté d'un cockpit EASy II, dont l'aménagement a été entièrement revu. Le dessin et le style de sa cabine sont signés par BMW DesignworksUSA.

 

Le Falcon 2000S offre la plus importante charge utile du marché avec une capacité de 2,245 kg/4,950 livres. A la masse maximum au décollage (MTOW) de 18,688 kg/ 41,000 livres, l'avion décolle d'une piste de 1,360 m/4,450 pieds soit 500 pieds de moins que les avions concurrents. A Mach 0.8, le Falcon 2000S offre un rayon d'action de 6 200 km/3,350 nm (avion standard avec 6 passagers et les réserves NBAA IFR). L'avion monte à 41,000 pieds en 19 minutes, avant d'atteindre une altitude de 45,000 pieds à mi-croisière et jusqu'à 47,000 pieds. Il est capable d'atterrir à une masse équivalente à 95% de sa masse maximum au décollage soit 17,826 kg/39,300 livres. Sa vitesse d'approche de 200 km/h/ 108 nœuds et son système de freinage automatique et sa capacité forte pente lui permettent de se poser sur des aéroports réputés difficiles d'accès comme c'est le cas pour l'aéroport de London City.

 

Photos : 1 Falcon 2000S 2 Intérieur @ Dassault Aviation

06/08/2013

Gulfstream le plus grand constructeur de jet d’affaires !

DSC_4520.jpg


On vous parle régulièrement de la bataille entre Airbus et Boeing qui se taille à eux deux la plus grande part de vente d’avions commerciaux, mais dans le milieu un fermé des avions d’affaires, la bataille fait rage avec plus de concurrence.

Gulfstream Aerospace Corp est no : 1

Le consortium israélo-américain Gulfstream Aerospace Corp. tient la première place devant le canadien Bombardier Aerospace suivi du français Dassault Aviation. Puis l’on retrouve l’américain Cessna et le brésilien Embraer. Hawker Beechcraft ayant glissé en dernière place suite, à de nombreux problèmes et tente depuis ce printemps de relevé la tête.

 

DSC_3096.jpg


A noter, que le Suisse Pilatus est classé premier, dans la vente des avions d’affaires multirôles de type turbopropulseur avec son PC-12 et PC 12 «Next Generation» depuis maintenant cinq années. Une belle performance pour le petit constructeur qui alignera bientôt son premier jet le PC-24 dévoilé au Salon EBACE à Genève ce printemps.


Gulfstream VS Bombardier : 

 

DSC_123.jpg


La première place vient tout juste d’échapper à Bombardier qui a subi une campagne agressive de la part de Gulfstream ces derniers mois. Le constructeur établi aux États-Unis a acheminé 36 appareils pour une valeur de 1,83 milliard de dollars américains durant le trimestre, comparativement à 45 avions pour un montant évalué à 1,59 milliard de dollars américains pour Bombardier. La valeur des expéditions de Gulfstream était deux fois plus importante que l'année précédente, alors que les livraisons furent de 21 appareils. Bombardier a livré un avion de moins cette année, mais la valeur totale des appareils livrés a augmenté de 274 millions de dollars américains, soit près de 18 %. A la mi-2013, la valeur des livraisons d'avions de Gulfstream était supérieure de 7,5 % à celle de son rival canadien.

 

DSC_3073.jpg


Bombardier a vendu 14 Global 5000/600, 11 Challenger 605, 16 Challenger 300 et 4 Learjet 60XR durant le trimestre. De son côté, Gulfstream a livré 30 de ses appareils 450/550/650 et 6 avions 150/280, de plus petite taille.

Le marché des jets privés redécolle : 

Dans l'ensemble, les livraisons mondiales d'avions ont augmenté de 8,9 % durant la première moitié de l'année, alors que les facturations de différents appareils de plus petite taille ont atteint 10,4 milliards de dollars américains, en hausse de 26,4 % par rapport à l'année précédente, a indiqué la General Aviation Manufacturers Association. C'était la première fois que les revenus d'une période de six mois dépassaient la barre des 10 milliards de dollars depuis 2008.

Les livraisons de monomoteurs, de biturbines et d'appareils à moteur classique ont augmenté, mais celles de jets d'affaires ont diminué de 4,1 %, à 283 appareils, contre 295 un an plus tôt.

Les jets et autres hélicoptères de luxe représentent un marché d’environ 10’000 appareils d’ici à 2020.


 

DSC_1849.jpg


Photos : 1 Gulfstream G450 un must de luxe Pilatus PC-12NG la référence des turbopropulseur  3Bombardier Global 6000 la référence canadienne Dassault Falcon 2000 le dernier de la gamme 5 Embraer Legacy 650, le haut de gamme de la marque @ Pascal Kümmerling

06/06/2013

Entrée en service du Falcon 900EX EAsy de la Confédération !

falcon900_parsys_62684_Image.jpg

 

 

 

Le nouvel appareil destiné au transport du Conseil Fédéral est officiellement entré en service, le Dassault Falcon EX EAsy II no : T785 qui était auparavant propriété de la Famille Princière de Monaco  immatriculé 3A-MGA (Monaco Grimaldi Albert) commence sa nouvelle carrière aux couleurs de la Confédération. L’avion a rejoint la flotte du STAC, (Service de Transport Aérien de la Confédération).

 

 

Rappel :


L'achat a été effectué sous la direction d'armasuisse selon le décret de juin 2012 du Conseil fédéral. Prévu  par le budget fédéral de 35 millions d'euros pour un l’achat d’un aéronef d’occasion moderne. L’ancien appareil, un Falcon 50 a été revendu et le produit de la vente à rejoint le trésor fédéral.

 

L’avion a subit quelques modifications en ce qui concerne les capacités de navigation de la machine et l'intégration dans l'infrastructure des basse militaires. Le 5 Juin 2013, le jet a été officiellement adopté par armasuisse et remis au Forces aériennes pour exploitation.

 

 

 

Le Dassault Falcon 900EX EAsy II :

 

2823221597.jpg

 

En 2003, Dassault Aviation étudie une nouvelle modification de l'avionique du Falcon 900 et développe un système complètement intégré EASy (Enhanced Avionics System) basé sur la suite Primus/Epic d’Honeywell. Cette nouvelle suite avionique est constituée de deux calculateurs modulaires (cartes processeurs génériques), quatre écrans LCD de 13 pouces avec désignation par Trackballs. Ce système intègre la gestion de tous les systèmes embarqués (carburant, hydraulique, conditionnement, radio, etc.)

 

La suite avionique EASy II est le système de pilotage civil le plus moderne au monde. Le pilote a sous les yeux, l’ensemble des informations, instruments, systèmes, fonctions avioniques, cartes, prévisions météo, en un mot tout ce qui est nécessaire pour voler à plus de 800 km/h.
Le pilotage s'effectue « tête haute » de manière intuitive, grâce à des icônes et des menus sélectionnés, affichés et contrôlés par le biais d'une boule roulante, équivalent d'une souris d'ordinateur qui leur permet de pointer et cliquer. Pilotes et copilotes bénéficient en permanence d’une vision globale et instantanée de la situation actuelle et future. La charge de travail est allégée ; la coordination optimisée au profit d’une sécurité sans précédent.

La cabine est particulièrement confortable et est dotée d’un coin bureau complet qui permettra au membres du gouvernement de travailler en parfaite sérénité et ceci avec une bien meilleure insonorisation. L’avion dispose d’un coin toilette avec lavabo. Il peut transporter jusqu'à 14 personnes, contre 9 pour le jet actuel et a une autonomie de vol de 8000 km, contre 4500 km aujourd'hui. L’avion est totalement IFR. Question motorisation, l’avion est doté de trois turbines Honeywell TFE731-60.

 

falcon900_parsys_0002_Image.jpg

 

Photos : 1 & 3 Falcon 900EX EAsy II no : T785 aux couleurs de la Confédération avec un PC9 @ Swiss Air Force 2 Cockpit EAsy II @ Dassault Falcon