17/11/2022

La France & l’Allemagne sur le point de s’accorder sur le SCaF !

2485080791.jpeg

Un accord semble avoir été trouvé entre la France et l’Allemagne en ce qui concerne l’ambitieux programme du système de combat aérien de 6 ème génération SCaf. Les deux avionneur Airbus et Dassault Aviation, sont sur le point de passer formellement à l’étape suivante du projet au cours de laquelle sera construit l'avion de démonstration. Un accord devrait être conclut très prochainement.

Rappel

Lancé par Berlin et Paris en grande pompe en 2017, puis rejoint par Madrid, le programme SCaF le second projet d’avions de combat de 6ème génération lancé en Europe. Il a été conçu pour renforcer l'autonomie stratégique du continent, renforcer les liens politiques donner un nouveau souffle à l'industrie aérospatiale européenne.

Mais l’histoire semblait se répéter au sein des grands programmes militaires européens. Le problème repose toujours sur la maîtrise d'œuvre du système. Dans le cas présent il implique Dassault en tant que maître d’œuvre, mais qu'Airbus souhaite partager. Mais pour Eric Trappier cette question est hors de propos. On assiste depuis plusieurs mois à un profond désaccord sur la nature de la coopération entre Dassault, Airbus et dans une moindre mesure, l’espagnol  Indra. 

Dassaut Aviation aura la charge de travail du NGF sur les lots stratégiques et secondaires phase 1B, en tant maitre d'œuvre soit 38%. 

Airbus obtient 62% (Allemagne 32%, Espagne 30%) : L'Allemagne va s'occuper de la conception des drones avec MBDA et Satnus, du Cloud avec Thales et Indra. De son côté l'Espagne aura la charge des technologies de furtivités et des capteurs avec Indra, Thales et l'Allemand FCMS. La motorisation sera du ressort d'une joint-venture entre Safran, MTU et ITP.  

Les coûts de développement du programme SCaF sont estimés à près de 80 milliards d’euros.

Une porte de sortie

Lundi dernier à Berlin, le chef de l'association aérospatiale allemande, Mike Schoellhorn, chef de la défense et de l'espace d'Airbus, a signalé que la prochaine phase du SCaF était sur des bases plus sûres. "La France et l'Allemagne sont chacune convaincues de l'importance du SCAF", a-t-il déclaré. "Il n'y a pas d'alternative, ça doit marcher."

Il semble donc que cette fois Airbus et Dassault ont convergé en direction d’un accord, chacun ayant fait des concessions. Pour l’instant Airbus et Dassault n’ont pas fait de commentaire  en ce qui concerne les détails des discussions. 

Livraisons retardées

Une fois de plus le PDG de Dassault, Eric Trappier, a prévenu que les premiers aéronefs au standard initial ne pourront être livrés avant 2050.

De fait, le SCaF devrait être disponible 5 ans après le Tempest développé par le Royaume-Uni et l'Italie et la Suède. Le Japon pourrait prochainement intégrer le programme.

L’Europe se retrouverait-elle encore une fois en retard sur la nouvelle génération d’avions de combat ? La question devient encore plus importante car aux Etats-Unis Lieutenant Général Richard Moore, chef d'état-major adjoint pour les plans et programmes de l’US Air Force a déclaré que le prototype de l’avion de 6 ème génération du programme NGAD a volé dans le plus grand secret. Et d’ajouter que le NGAD deviendra le haut de gamme de l'USAF, tandis que le F-35 deviendra "le cheval de bataille".

L’Allemagne affine son plan

dassault aviation,airbus,scaf,avion 6 ème génération,les nouvelles de l'aviation

De son côté l’Allemagne affine son plan d’acquisition avec 36 avions de combat Lockheed Matin F-35A en plus des Eurofighter Quadriga commandés et prévoit donc le SCAf pour venir remplacer l’Eurofighter à l’horizon 2050. Le binôme du moment sera composé du F-35 et du SCaF.

Photos : 1 Image SCaF @ Dassault  2 Prévision pour l’Allemagne @ Luftwaffe

 

 

 

29/07/2022

Falcon 8X, certification du double HUD !

dassault aviation,falcon,falcon 8x,nbaa,ebace,bizjet,les nouvelles de l'aviation

La FAA et l'AESA ont approuvé l'utilisation du double affichage tête haute avancé de Dassault connu sous le nom de FalconEye, sur le triréacteur à très longue portée Falcon 8X de la société, s'ajoutant aux opérations à faible visibilité de pointe de l'avion aptitude. La configuration double HUD permettra à terme une capacité EFVS-terre dans des conditions proches de zéro-zéro, en attendant les nouvelles réglementations de l'AESA.

"L'essentiel est que cette approbation se traduit par une sécurité accrue et plus de capacités pour les Falcon équipés de la première technologie FalconEye de Dassault", a déclaré Carlos Brana, vice-président exécutif, Avions civils chez Dassault Aviation.

Dassault Aviation est un leader incontesté dans le développement de la technologie HUD. En 2016, Dassault a présenté FalconEye, le premier système d'affichage tête haute (HUD) à combiner une cartographie synthétique du terrain basée sur une base de données et des images réelles de caméras thermiques et à faible luminosité. Aujourd'hui, un seul avion équipé d'un HUD avec FalconEye peut effectuer des approches de non-précision à 100 pieds.

Un certain nombre d'opérateurs 8X ont déjà programmé l'installation du nouveau mod, qui permet aux deux pilotes de partager la même vue de vision synthétique et améliorée, permettant à l'un d'agir en tant que "pilote volant" tandis que l'autre surveille les conditions de vol. Les doubles HUD améliorent la connaissance de la situation tout en simplifiant la formation au même niveau d'expérience et de qualification pour les approches.

L'option double HUD sera certifiée sur le Falcon 6X, qui devrait entrer en service mi-2023, et sur le Falcon 10X ultra longue portée, dont la certification est prévue fin 2025.

Le double HUD du Falcon 10X portera la configuration du double HUD à un niveau encore plus avancé dans lequel il peut servir de "moyen principal d'opération du pilote", libérant les pilotes pour configurer l'affichage de vol principal du tableau de bord pour d'autres utilisations.

Pendant ce temps, les avions actuels équipés du HUD et du FalconEye de Dassault peuvent désormais fonctionner jusqu'à 200 pieds avec un crédit de portée visuelle de piste (RVR) de 30% sans qu'aucune approbation spécifique de l'EASA ne soit requise.

Le Falcon 8X

La cabine du Falcon 8X est haute de 1,88 m, large de 2,34 m et longue de 13 m. Elle offre aux clients la plus grande variété d’aménagements intérieurs du marché. Plus de 30 configurations seront possibles. Trois tailles de « galley » sont disponibles, dont deux offrants un compartiment de repos équipage en option. Les opérateurs peuvent choisir parmi une large sélection de dispositions d’aménagement des sièges et des salons passagers. La zone des toilettes arrières, peut également accueillir une douche en option.

Le Falcon 8X peut parcourir 6’450 nm sans escale à Mach 0,80 avec huit passagers et trois membres d’équipage à bord. Il sera équipé d’une version améliorée du réacteur Pratt & Whitney Canada PW307 particulièrement efficace en économie de carburant et permettra de réduit les coûts d’exploitation.

Le 8X est doté d'une panoplie de systèmes de bord innovant, largement éprouvés à bord du 7X, dont une version améliorée du système de commandes de vol numériques. Il offre également un cockpit redessiné équipé en option d'un affichage tête haute (HUD), combinant les modes de vision infrarouge et synthétique. Les premières livraisons ont débuté au second semestre de  2016.

dassault aviation,falcon,falcon 8x,nbaa,ebace,bizjet,les nouvelles de l'aviation

Photos : 1 Falcon 8X 2 Double HUD @ Dassault Aviation

 

23/05/2022

EBACE s’est ouvert, les nouvelles du jour !

DSC_8205.jpeg

Genève, après une pause COVID, le Salon EBACE a réouvert ses portes ce matin. L’intérêt est de mise avec de nombreux visiteurs. Le thème du climat a été à l’ordre du jour et sera le fil conducteur tout au long du Salon.

Prise de position  

Les dirigeants d'entreprises développant des technologies révolutionnaires capables de réduire considérablement les émissions ont fait valoir leurs arguments lors de l'ouverture du premier sommet européen sur la durabilité de l'aviation d'affaires. L'industrie fait pression sur de nombreux fronts pour atteindre l'objectif de l'engagement de l'aviation d'affaires sur le changement climatique de zéro émission nette de carbone d'ici 2050.

Ce matin une discussion animée par la journaliste aéronautique primée aux Emmy et Peabody Award, Lisa Stark, comprenait des entreprises développant des avions alimentés par batterie et à hydrogène, de nouveaux types de carburant d'aviation durable et des efforts basés sur le marché pour réduire les émissions des vols. Les dirigeants des entreprises ont déclaré que le carburant d'aviation durable (SAF) n'était qu'une première étape pour réduire les émissions des vols.

L'ancienne ingénieure de la NASA Anita Sengupta, PDG d'Hydroplane, a déclaré que les avions à pile à combustible à hydrogène s'avéreraient finalement meilleurs que les batteries en termes de coût et d'efficacité. Elle a fait valoir que les batteries, essentielles pour les téléphones sur lesquels nous comptons aujourd'hui, continueront à progresser. Il a prédit que les avions électriques seraient finalement capables de propulser des vols d'une durée de deux ou trois heures.

Bombardier a dévoilé le Global 8000 comme étant l'avion d'affaires spécialement conçu pour le plus rapide (Mach 0,94) et le plus long rayon d'action (8 000 nm) lors d'un événement de lancement lundi matin à EBACE 2022. Selon le président et chef de la direction de l'entreprise, Éric Martel, la décision de lancer le l'avion a été pris suite à l'engagement du client. « Nous avons écouté le client. Ils sont très satisfaits du 7500 mais ils veulent plus d'autonomie et plus de vitesse. Le moment est venu.

Bombardier lance le Global 8000

452web-global-8000-launch-key-visual-1.jpg

Bombardier réfléchissait au Global 8000 depuis un certain temps, mais son lancement avait été mis de côté pendant la mise en service du Global 7500. Cette fois l’avionneur canadien a annoncé l’accélération du programme Global 8000 avec comme objectif de le mettre en service en 2025. L’avion doit venir remplacer le 7500, sur lequel il est étroitement basé.

Bombardier vise un rayon d’action de 8’000 nm pour le Global 8000 contre 7’700 nm pour le Global7500. Cela permettrait de relier Dubaï à Houston ou Singapour à Los Angeles. Il y a peu Bombardier imaginait le Global 8000 avec une longueur raccourcie par rapport au Global 7500. Aujourd’hui, l’avionneur est revenu en arrière, car selon ses l'aile transsonique et l'aérodynamique du prendraient en charge de nouvelles avancées en termes de vitesse et d'autonomie sans compromis sur la longueur du fuselage. Bombardier précise qu’il y aura peu de changement par rapport au Global 7500, ces dernières concerneront des modifications logicielles et quelques ajustements seront effectués sur la motorisation.  

Le Falcon 6X en grande première

DSC_8201.jpeg

L’avionneur français Dassault présente son Falcon 6X pour la première fois en Europe, marquant les débuts publics du biréacteur, tandis qu'une maquette de cabine grandeur nature de son Falcon 10X à fait ses débuts à l'EBACE.

Le Falcon 6X dispose d’un intérieur qui fait déjà rêver. Dassault Aviation a remporté un prix de la part du prestigieux International Yacht & Aviation Award pour la décoration intérieure du Falcon 6X. Dassault Aviation a travaillé en vue d’offrir une nouvelle référence de confort et d’espace pour son Falcon 6X. La conception sensorielle gère l'air, la lumière et le son de manière innovante pour maximiser la santé et le bien-être. Dans le Falcon 6X, la sélection des matériaux, des textures et des finitions, la disposition des meubles et du mobilier, la définition de l'éclairage intérieur et des couleurs et la conception des contours de la cabine ont été travaillé dans un respect d’harmonie. Les lignes fluides et ininterrompues de la cabine, la conception de mobilier innovante, les surfaces et la technologie encastrée offrent un intérieur confortable et sans encombrement conçu pour améliorer la sensation d'espace et faciliter la productivité et la détente pendant les longs voyages intercontinentaux.

Pour se faire, les équipes de Dassault se sont concentrées sur le bien-être du passager. Avec une hauteur de cabine de 1,98 mètre tandis que ses principaux concurrents ont une hauteur de cabine de 1,88 mètre et 1,91 mètre. En termes de largeur, le 6X arrive encore une fois au sommet avec une largeur de 2,58 mètres contre 2,44 mètres et 2,49 mètres. Les innovations concernent également la pressurisation pour correspondre à l'air à 3 ‘900 pieds lorsque l'avion est en croisière au FL41. Le Falcon Connect, soit la solution de l’avionneur en matière de connectivité permet aux passagers de travailler en vol, et d’accéder à une « suite tout-en-un de services et d’applications ». La cabine peut accueillir 16 passagers dans trois salons distincts, offrant de la place pour de multiples configurations, y compris une grande entrée, une aire de repos pour l'équipage et un spacieux salon arrière.  

Airbus continue la production du ACH130 Aston

DSC_8218.jpeg

Airbus Corporate Helicopters (ACH) s'est engagé à poursuivre la production de l'ACH130 Aston Martin Edition après avoir vendu la quasi-totalité de la production initiale plus rapidement que prévu.

L'hélicoptère distinctif et élégant est une version spéciale de l'ACH130 avec une gamme de designs intérieurs et extérieurs créés par Aston Martin qui a captivé l'imagination des propriétaires d'hélicoptères qui apprécient le frisson du pilotage et le plaisir de conduire des voitures de sport de luxe.

Un peu plus de deux ans après le lancement, ACH a vendu tous sauf un des 15 hélicoptères couverts par son engagement de production initial. Les commandes sont venues du monde entier, notamment d'Asie du Sud-Est, d'Europe, d'Amérique latine, de Nouvelle-Zélande et d'Amérique du Nord. Aujourd'hui, ACH a décidé de s'engager à produire 15 autres exemplaires pour répondre à l'intérêt continu suscité par l'ACH130 Aston Martin Edition. 

Photos : 1 Allée de présentation EBACE 22 @ P.Kümmerling 2 Global 8000 @ Bombardier 3 Falcon 6X @  4 ACH130 @ P.Kümmerling

22/05/2022

Le Falcon 10X remporte le prix Red Dot Awards !

1859976673.jpeg

C’est une distinction qui tombe à pic avant l’ouverture cette semaine du Salon EBACE à Genève. Le dernier-né de Dassault Aviation à grande cabine, le Falcon 10X, a remporté le prix « Red Dot » de distinction pour le design intérieur. Les « Red Dot Awards » sont parmi les prix les plus distingués dans le monde du design et une marque recherchée d'excellence de la marque. 

Une maquette à Genève

En plus de la présentation de la famille de jets d’affaires « Falcon »sur le tarmac de l’aéroport de Genève, l’avionneur Dassault a prévu de présenter une maquette grandeur nature de la cabine primée. Elle se trouvera sur le stand  de l’avionneur.  

En plus de sa superbe ergonomie et de son aménagement ultra-flexible, l'intérieur du 10X offrira une foule d'autres caractéristiques de bien-être, dont de l'air pur à 100 % et un nouveau système environnemental permettant un contrôle précis de la température dans chaque section passagers. 

Cette année, un nombre record de fabricants et d'entreprises de design étaient en lice pour le prix Red Dot, qui juge les candidats sur la qualité du design et la réalisation créative. Le prix sera présenté dans le Red Dot Design Yearbook de cette année et sera présenté dans l'exposition permanente de l'organisation. 

Autre récompense

Le 10X a également été récompensé par les International Yacht & Aviation Awards (IYAA) sponsorisés par design et al , l'éminent magazine de design britannique, qui a récemment sélectionné l'avion comme finaliste dans la catégorie Private Jet Interiors. 

Ces honneurs font écho à des marques de distinction similaires décernées par Red Dot et l'IYAA pour l'intérieur innovant du Falcon 6X extra large.

Le Falcon 10X

Le 10X aura la cabine la plus grande et la plus confortable du marché et offrira une plus grande modularité que tout autre avion de sa catégorie, avec une sélection de multiples configurations intérieures. Le 10X est assez grand pour accueillir quatre zones de cabine de longueur égale, mais les propriétaires peuvent configurer leur cabine pour créer un intérieur vraiment personnalisé, y compris par exemple, une salle à manger / salle de conférence élargie, une zone de divertissement dédiée avec un grand écran, un espace privé cabine avec un lit queen ou une suite parentale agrandie avec une douche debout privée.

Le 10X aura une section transversale de cabine plus grande que certains jets régionaux. Sa cabine mesurera 2,03 m de haut et 9 pieds 1 pouce de large (2,77 m). Cela le rendra presque 8 pouces (20 cm) plus large et 2 pouces (5 cm) plus haut que le plus large et le plus haut jet d'affaires spécialement conçu à cet effet qui vole aujourd'hui.

Falcon10X_Visuels_Cabine_Top_Model_Red_Dot 01.jpg

La pressurisation sera également la meilleure du marché, les passagers étant à une altitude-pression cabine de 3 000 pieds tout en volant à 41’000 pieds. Un système de filtration de nouvelle génération fournira de l'air pur à 100%. L'avion sera au moins aussi silencieux que le Falcon 8X, actuellement le biréacteur d'affaires le plus silencieux en service.

Le 10X comportera un fuselage entièrement nouveau avec des fenêtres extra-larges qui en fera la cabine la plus lumineuse de l'aviation d'affaires. L'aile haute vitesse sera faite de composites en fibre de carbone pour une résistance maximale, un poids réduit et une traînée minimale. Conçue pour la vitesse et l'efficacité, l'aile à très haut rapport d'aspect sera équipée de dispositifs avancés et rétractables à haute portance offrant une maniabilité supérieure à basse vitesse d'approche.

L'avion bimoteur sera propulsé par le moteur le plus avancé et le plus efficace de l'aviation d'affaires, la Rolls Royce Pearl® 10X en développement. Le 10X est la version la plus récente, la plus grande et la plus puissante de la série Pearl, offrant plus de 18’000 livres de poussée.

Le poste de pilotage du Falcon 10X établira une nouvelle norme en matière de conception intuitive, avec des écrans tactiles dans tout le cockpit. Un système de commande de vol numérique de nouvelle génération, dérivé directement de la dernière technologie militaire de Dassault, fournira un niveau sans précédent de précision de vol et de protection, y compris un nouveau mode de récupération révolutionnaire à un seul bouton.

Un seul accélérateur intelligent servira de commande de puissance principale, connectant les deux moteurs au système de commande de vol numérique qui gérera automatiquement la puissance de chaque moteur selon les besoins dans différents scénarios de vol.

Grâce au système de vision combiné FalconEye® révolutionnaire de Dassault - le premier à offrir des capacités de vision à la fois améliorées et synthétiques - combiné à des HUD doubles capables de servir d'écrans de vol principaux, le 10X sera capable de fonctionner dans des conditions de plafond / visibilité pratiquement nulles.

Falcon10X_Visuels_Cabine_Top_Model_Red_Dot 03.jpg

Photos : 1 Falcon 10X 2 & 3 la cabine primée @ Dassault Aviation

19/04/2022

Rafale & Eurofighter en course en Serbie !

typhoon-e-rafale-sobre-a-escc3b3cia-foto-via-md-reino-unido.jpg

La Serbie cherche activement à remplacer sa flotte d’avions de combat de type MiG-29 « Fulcrum ». Dans l’attente du choix, le pays a ajouté 10 MiG-29 donnés par la Russie et la Biélorussie en 2017 et 2021 à son inventaire et les a soumis à différentes phases de modernisation.

Belgrade se tourne vers l’Europe

La Serbie est candidate pour une entrée au sein l'Union Européenne, mais le pays s’est déclaré neutre. Les récents évènements en Ukraine montrent également une nouvelle tendance, le pays s’éloigne discrètement de son allié russe.

Pour autant, la Serbie vient de renforcer ses liens avec la Chine. Pékin vient en effet de livrer le 9 avril dernier un système de missiles sol-air à longue portée FK-3 (HQ-22) commandé en 2019. Une première livraison qui a été très remarquée avec l’arrivée dans le ciel européen de 6 avions de transports stratégiques Xian Y-20 de l'armée de l'air de l'Armée populaire de libération, atterrissant à la base aérienne de Batajnica près de Belgrade.

Pour son futur avion de combat, la Serbie négocie avec deux avionneurs européens. Depuis près d’une année, c’est Dassault Aviation qui a les faveurs de Belgrade avec le Rafale. L’intérêt est monté d’un cran avec la commande récente de la Croatie pour l’avion français.

Pour autant, un autre candidat se trouve également sur les rangs, il s’agit de l’Airbus Eurofighter « Typhon II ». Belgrade négocie discrètement avec Londres sur le sujet.

Selon les informations disponibles, on parle d’une première tranche de 12 avions qui seraient suivie d’une seconde et éventuellement d’une troisième. On notera au passage que Washington a refusé de proposer un apprareil à Belgrade.

Le Meteor de la discorde

D’un point de vue prix et technique, le Rafale pourrait être le mieux placé dans ce concours. Mais un élément vient perturber ce choix. Selon le ministre serbe de la Défense, Nebojša Stefanović, Paris ne vois pas d’un bon œil la livraison de missiles MBDA Meteor avec le Rafale.

A contrario, Londres serait plus favorable à un accord potentiel pour venir équiper les éventuels futurs Eurofighter serbes. Le problème de l’offre anglaise vient du fait qu’il s’agirait d’Eurofighter T1 d’occasions. Or, l’installation du Meteor sur le T1 reste complexe, très cher ! De fait, on parle maintenant d’Eurofighter neufs offerts à la Serbie.

Flotte mixte ?

Et si Belgrade optait pour une flotte mixte Rafale & Eurofighter ? La question à le mérite d’être posée, d’une part, un tel choix permettrait à Belgrade de faire d’une pierre deux coup ! En premier lieu un rapprochement avec les deux capitales occidentales que sont Paris et Londres, sans oublier les industriels et pays qui composent le consortium Eurofighter (Espagne et Italie). De l’autre, l’option possible du Meteor, même si Paris ni tient pas trop.

Quoi qu’il en soit, Belgrade va sérieusement continuer à se renforcer avec une future flotte mixte ou non et l’apport de systèmes notamment chinois. En 2021, le président serbe avait affirmé que "dans quelques mois, la Serbie ne serait plus la cible facile qu'elle a été".

Photo : Rafale français en exercice avec un Eurofighter anglais @ RAF