16/09/2013

CSeries, un premier vol réussi !

20130914_bombardiercseries_cam_mg_flyby.jpg


Je vous en parlais dans mon dernier billet, le CSeries de Bombardier a effectué aujourd’hui son vol inaugural. Ce vol est un véritable soulagement pour le constructeur canadien qui a dû faire face à de nombreux retards. Ce premier vol réussi va également rassuré les investisseurs et le clients potentiels de l’avion.

Vol réussi : 

Avec un retard de neuf mois sur le calendrier initial , ce qui n’est en soi pas si énorme en matière aéronautique, le CSerie FTV1 a pris son envol à 9 h 54 à de l’aéroport de Mirabel. Pour son premier vol, le CSeries était accompagné d’un biréacteur d'affaires Global 5000, qui avait décollé quelques minutes auparavant. Cet appareil  d’escorte devait suivre l'avion d'essai pour observer son comportement en vol. Après avoir fait un survol de la piste d'atterrisage pour saluer les spectateurs, la CSeries a finalement atterri à 12h22 à Mirabel, après un vol de deux heures trente.


 

cseries-fligh-deck-demo3-hr.jpg


Environ 3’000 personnes, soit 2700 employés et 300 invités de Bombardier, se sont réunies sur le bord de la piste d'atterrissage de Mirabel pour assister au vol inaugural. Bombardier avait invité 70 clients actuels et potentiels du CSeries à l'événement. En fait, ces clients devaient participer à une fin de semaine d'information organisée à Charlevoix. Le vol inaugural, qui n'a été confirmé que dimanche, est tombé au bon moment.

Le CSeries, un concentré de performances :

Sur le plan des performances, le CSeries de Bombardier offre des économies de consommation de carburant de 20% par rapport aux appareils existants, et des économies de 15% en ce qui a trait aux frais d'exploitation. Avec ces chiffres, le CSeries devrait être le plus performant des monocouloirs en terme de consommation, de rayon d’action et de réduction du bruit. Le CSeries avec 150 sièges doit venir se nicher juste derrière les A320NEO et B737MAX de 180 sièges et offrir une complémentarité pour les clients. Bombardier explique q’un appareil de 160 sièges rempli à 100 % et offrant un gain de consommation de carburant peut s’avérer plus compétitif qu’un appareil de 180 sièges rempli à 80 %. 

La nouvelle famille d'appareils de Bombardier vise le segment des appareils à fuselage étroit de 110 à 149 passagers. Le constructeur estime ce marché à 7’000 appareils sur 20 ans. Elle espère s'emparer de 50% de ce marché.


 

20130914_bombardiercseries_cam_mg_shortfinal.jpg


Photos : 1 & 3 Le premier vol 2 Cockpit @ Bombardier