26/10/2018

Delta Airlines réceptionne son premier A220 (CS100) !

Airbus-A220-100-first-take-off.jpg

Mirabel, Québec,  Delta Air Lines est devenu le premier transporteur américain à réceptionner l'Airbus A220 (Ex CSéries). Des membres de l'équipe A220, ainsi que des représentants du gouvernement et des dirigeants de Delta, Airbus, Bombardier et Investissement Québec ont assisté à la cérémonie de livraison qui s’est tenue sur la chaîne d’assemblage de l'avion à Mirabel.

“C'est avec une grande fierté que nous réceptionnons notre premier A220-100, cet avion exceptionnel”, a déclaré Ed Bastian, Chief Executive de Delta. “Nous avons de grands projets pour notre flotte d'A220 et nous sommes convaincus que les clients et les employés de Delta apprécieront tout particulièrement l'expérience de vol offerte par cet avion profondément moderne et efficient. Nous attachons de l'importance à nos partenariats de longue date avec Airbus et Bombardier et sommes reconnaissants de l’excellent travail de conception et de fabrication réalisé par l'équipe ici à Mirabel.”

L'A220 de Delta entrera en service début 2019, faisant ainsi de Delta la quatrième compagnie dans le monde à exploiter cet avion, précédemment connu sous le nom de Bombardier C Series. La société en commandite avions C Series (CSALP) a accueilli Airbus en qualité de partenaire principal plus tôt cette année, entraînant le changement de nom “Airbus A220”. Delta est le principal client de l'A220-100 avec une commande ferme portant sur 75 appareils

L'A220-100 affiche une consommation de carburant inégalée. Cet avion conjugue une aérodynamique de pointe, l'utilisation de matériaux avancés ainsi que la dernière génération de moteurs PW1500G Geared Turbofan de Pratt & Whitney, permettant de réduire la consommation de carburant d'au moins 20 pour cent par siège par rapport aux avions de la génération précédente.

Avec un carnet de commandes de plus de 400 appareils à ce jour, l'A220 a toutes les qualités requises pour se tailler la part du lion dans le marché des avions de 100 à 150 sièges, qui est estimé représenter au moins 7000 appareils dans les 20 prochaines années.

A fin septembre, Delta exploitait une flotte de 235 avions Airbus, dont 182 appareils de la famille A320, ainsi que 42 A330 et 11 A350 XWB (eXtra Wide Body). La compagnie a plus de 275 appareils Airbus supplémentaires en commande. L'année prochaine, Delta deviendra la première compagnie américaine à exploiter le nouvel Airbus A330neo. 

Photo :L’A220-100 de Delta Airlines@ Airbus

 

22/10/2018

SWISS propose un vol Genève-London City en A220 !

SPL-Livery_CS300_3_2579960.jpg

 

Le 28 octobre, SWISS débutera la desserte régulière de London City au départ de Genève par le A220-100 (Ex CS100). Cet avion moderne destiné aux vols court et moyen-courriers remplace l’actuel Embraer 90 de la compagnie Helvetic Airways qui opérait le vol Genève-London City depuis mars 2017.

 

Swiss International Air Lines (SWISS) est ravie de proposer les avantages d e la gamme C Series nommée Airbus A220 à ses passagers en partance ou en provenance de Londres, une destination très prisée par les voyageurs d’affaires. Grâce à l’utilisation des technologies les plus récentes, l’avion fait figure de référence en matière de confort, de rentabilité et d’impact environnemental. L’introduction de ce nouvel appareil vient compléter la base aérienne court-courrier de SWISS à Genève, désormais exclusivement constituée de C Series/Airbus A220. La flotte de SWISS à Genève compte à ce jour 5 A220/CS300 et 2 A220/CS100.

 

Offre étendue au départ de Genève pendant la saison d’hiver :

 

Pour l'horaire d'hiver 2018/2019, SWISS étoffe son réseau européen au départ de Genève en incluant Hurghada, avec des vols quotidien le samedi, du 13 octobre au 15 décembre, et le dimanche, du 23 décembre au 31 mars.

SWISS augmente également la fréquence de ses vols à destination de Madrid et propose deux nouveaux vols, matin et soir, du lundi au jeudi. Idéal pour les courtes escapades dans la capitale espagnole. 

Les voyageurs en partance de Genève pourront également s'envoler pour Palma de Majorque : ce lieu de villégiature, également très apprécié des sportifs en hiver, sera desservi tous les samedis de décembre à mars.

L'horaire des vols d'hiver entrera en vigueur le 28 octobre 2018.

 

Photo :un A220-300 de SWISS

21/04/2018

La gamme CSéries remporte le prix du développement durable !

DZ9ROusXcAIbWFE.jpg

Bombardier a remporté un prestigieux prix aux Mercuriades dans la catégorie « Stratégie de développement durable » pour son approche d’écoconception appliquée aux avionsde la gamme  « Cseries ». Le prix a été décerné jeudi 19 avril lors du Gala Les Mercuriades devant près de 1’200 leaders d'entreprise montréalais.

Les Mercuriades est l'un des concours d'affaires les plus prestigieux du Québec. Ce concours reconnait l'innovation, l'ambition, l'entrepreneuriat et la performance des PME et des grandes entreprises. Les entreprises participantes peuvent soumettre leur candidature dans 17 catégories. Toutes les candidatures sont évaluées par un jury indépendant.

La candidature de Bombardier portait sur notre approche d’écoconception appliquée aux avions CSeries. Bombardier est le premier et le seul avionneur à avoir appliqué une approche environnementale de cycle de vie sur un avion complet.

La gamme Cséries :

Conçue pour le marché en plein essor des avions de 100 à 149 places, la gamme d’avions CSeriesentièrement nouvelle combine des matériaux évolués, une technologie de pointe et des méthodes éprouvées pour répondre aux exigences des sociétés aériennes commerciales en 2013 et au-delà. Propulsée par des moteurs PurePower PW1500G de Pratt & Whitney, la gamme d’avions Cseriesoffre un avantage de 15% sur le plan des décaissements d’exploitation avec une réduction de 20% de la consommation de carburant. Avec la version optionnelle à capacité de sièges supplémentaire, la productivité de l’avion CS300 s’améliore encore, offrant aux sociétés aériennes un avantage supplémentaire moyen de 4%  sur le plan des décaissements d'exploitation par siège. La conception entièrement nouvelle des avions CSeries permet de réduire grandement leurs niveaux de bruit et d’émissions, tout en offrant une souplesse opérationnelle supérieure, des performances exceptionnelles sur piste et une autonomie de 2 950 milles marins (5 463 km). Les avions CSeries,qui seront jusqu’à 5 443 kg (12 000 lb) plus légers que d’autres avions de la même catégorie pour ce qui est du nombre de places, procureront aux passagers le meilleur environnement cabine de leur catégorie, digne d’un gros-porteur, dans un avion monocouloir.

Photo :Le séries CS100 de Swiss avant livraison @ Bombardier

 

27/01/2018

Plainte refusée contre Bombardier, les raisons !

jpg_cs100_delta_-_copie.jpg

Je vous l’annonçais dans un article court hier soir, la décision sur le litige qui opposait l’avionneur cannadien Bombardier à l’américian Boeing est tombé. La Commission internationale du commerce des États-Unis (USITC) a tranché en faveur de Bombardier. L’avionneur canandien n'aura pas à payer de droits compensatoires et antidumping de 292 % sur les ventes de son monocouloir de type CSeries.

Rappel :

L’avionneur américain Boeing avait déposé une plainte contre Bombardier pour concurrence déloyale. Le ministère américain du Commerce affirmait que les appareils de 100 à 150 sièges bénéficiaient de subventions du gouvernement canadien et qu'ils étaient vendus en deçà de leur prix de fabrication. Pour Boeing, cette situation donnait lieu à un préjudice en raison de ces subventions indues octroyées à son concurrent. Les avocats de Boeing donnaient comme exemple la vente de CS100 à la compagnie Delta Airlines grâce à un prix très bas.Les chances de Bombardier de l’emporter semblaient minces au départ. Plusieurs observateurs canadiens, y compris au sein du gouvernement fédéral, prédisaient une victoire de Boeing.

La fin d’un feuilleton :

« La décision d’aujourd’hui est une victoire pour l’innovation, la concurrence et la primauté du droit », a affirmé Bombardier dans un communiqué publié vendredi, quelques minutes après l’annonce de la décision de l'USITC.

Le constructeur rappelle que « les avions CSeries sont les avions les plus novateurs et les plus efficaces à avoir été créés depuis une génération. Leur développement et leur production représentent des milliers d’emplois aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni ». L'action de Bombardier à la Bourse de Toronto a bondi en quelques minutes, pour atteindre un sommet en trois ans. Par ailleurs, Bombardier entend mettre l'accent sur la finalisation de son partenariat avec Airbus, en vertu duquel l'avionneur européen deviendra l'actionnaire majoritaire du programme de la C Series.

Pourquoi Boeing a perdu ?

Pour beaucoup d'observateurs, la défaite de Boeing est une surprise. En effet, les arguments de l'avionneur américain portaient sur l'aide financière de la région du Québec à l'entreprise Bombardier. Toujours pour Boeing, ces aides auraient permis de vendre le CS100 à un prix particulièrement bas au transporteur Delta Airlines. Hors, il semlbe que le prix accordé à la compagnie américaine soit parfaitement dans la norme et que les rabaix accordés correspondent à ce qui se fait chez Boeing ou Airbus. Pas de concurrence déloyale en finalité.

Préparation des livraisons à Delta Airlines:

La commande de Delta prévoyait que les livraisons débutent ce printemps, mais quand Airbus a accepté à la mi-octobre de prendre une participation majoritaire dans le programme CSeries et d'en assembler quelques-unes sur le site de son usine A320 à Mobile en Alabama, Delta devait accepter un retard dans les livraisons pendant qu'Airbus construit la nouvelle chaîne d'assemblage américaine. Maintenant que la décision de l'USITC donne raisons à Bombardier, celà  signifie que Delta peut prendre livraisons des avions construits à Mirabel, au Québec, le site de la ligne primaire CSeries. 

 

F604FDA8-067C-4910-9E20-18B763AD0323-2808-000001B8C8375000.jpeg

Photos : La vente du CS100 à Delta Airlines a déclenché le litige@ Bombardier

15/06/2017

SWISS inaugure son premier CS300 !

DSC_7221.jpg

 

La compagnie aérienne SWISS a inauguré mercredi son premier avion Bombardier CS300 sur l’aéroport de Genève-Cointrin lors d’une cérémonie. Une livrée spéciale a été conçue pour l’événement.

L’avion des Suisses romands :

C’est sous cette appellation que le CS300 porte dorénavant ses couleurs durant 12 mois. A l’occasion d’un concours dont le thème était « Que signifie pour vous la Suisse romande ? » et « quel est votre héros Suisse romand ? », se sont plus de 7'000 personnes qui ont répondu, afin d’inspirer l’artiste Mathias Forbach alias « Fichtre » qui a composé la décoration romande de ce CS300.

DSC_7188.jpg

Une cabine spacieuse :

Le CS300 offre une cabine résolument moderne et spacieuse agrémentée d’une lumière douce à base de LED. Les grands hublots ovales permettent une vue plus large pour le passager. SWISS a choisi la gamme de siège du fabricant ZIM de la nouvelle génération « SLIM ». Pour celles et ceux qui n’ont pas encore déjà testés ces nouveaux sièges très fin offert par de nombreux équipementiers, on soulignera que le « moelleux » des bons vieux sièges à disparu. Ces fauteuils sont généralement plus durs, un peu à la manière des sièges baquets. Par contre, le modèle choisi par SWISS offre une très bonne ergonomie associée à un dossier large et une bonne profondeur. De fait, ces sièges « SLIM » sont plus agréable que la moyenne et offre au final un bon confort pour des vols court-courriers. A noter,  la finition  particulièrement soignée de ceux-ci en simili-cuir qui donne une vraie impression de beauté et de qualité. L’espacement entre les rangées et très bonne en classe affaires et dans la norme supérieure pour la classe économique.  Sur les CS100/CS300 le passager appréciera également les rangements pour bagages à mains particulièrement grands et dont l’ouverture ne gêne pas le passagers qui se trouve directement en dessous. En ce qui concerne les toilettes, elles sont modernes et épurées tout en conservant une luminosité très claire et agréable. Du point de vue des décibels en cabine, la gamme CS100/CS300 offre une réduction de bruit importante et fait partie des aéronefs les plus silencieux du moment.

DSC_7211.jpg

Le point négatif : 

Si, l’ensemble de la conception de Bombardier associée aux choix de SWISS en ce qui concerne les équipements sont très bons, je ne peux que souligne l’erreur suivante : le passager ne dispose pas d’écran individuel . Par contre, chaque rangée dispose sur le plafonnier d’un petit écran couleur. Ce petit écran non individuel est certes bien pour la présentation de la vidéo de sécurité, mais sa petite taille rend difficile la lecture des noms de villes sur la cartographie. De fait, on s’en désintéresse vite. Personnellement, j’aurais opté pour des écrans individuelles, qui offrent une bonne lecture et un côté didactique bien meilleur. De plus, ce type d’offre serait mieux à même de fidéliser le passagers qui aura le choix de voler avec SWISS ou sur une compagnie « low cost » parfois sur un segment de prix équivalent. La bataille de la clientèle se joue à ce genre de détail, même sur des vols de courtes durées.

DSC_7222.jpg

La famille CSeries :

Les avions CS100 et CS300 ont en commun plus de 99% de leurs pièces, ainsi que la même certification de type de pilote. Le moteur PurePowerMD PW1500G de Pratt & Whitney, combiné à l’aérodynamisme évolué de l’avion, permet une réduction de la consommation de carburant, du bruit et des émissions, faisant des avions CSeries les avions les plus conviviaux pour les collectivités.

DSC_7213.jpg

Le CS300 de SWISS dispose de 145 places, soit 20 de plus que le CS100. D’ici fin 2018, la base aérenne de court-courrier de SWISS à Genève sera exclusivement constituée de Bombardier Cseries, soit 1 CS100 et 7 CS300. Ces avions vont également remplacer progressivement les 7 A320 actuellement stationnés à Cointrin.

DSC_7216.jpg

Photos : 1,2,6 Le CS300 lors de l’inauguration 3 les sièges 4 Le mini-écran 5 Cockpit@ P.Kümmerling