25/06/2019

Mitsubishi Heavy Industrie rachète le programme CRJ !

CE6763FF-C082-49F2-B706-BAD2180943D4.jpeg

Je vous en parlais brièvement lors de la vente du programme Q400 de Bombardier à De Havilland, l’avionneur canadien se sépare maintenant de sa gamme CRJ (Canadian Regional Jet). Mitsubishi Heavy Industries, Ltd (MHI) et Bombardier Inc. ont annoncé aujourd’hui avoir conclu une entente définitive en vertu de laquelle MHI fera l’acquisition du programme d’avions régionaux de Bombardier pour une contrepartie en espèces de 550 millions de dollars us payable à Bombardier à la clôture. MHI assumera également des passifs d’un montant approximatif de 200 millions de dollars us. En vertu de l’entente, la participation au résultat net de Bombardier dans le programme de titrisation d’avions régionaux (RASPRO), laquelle est évaluée à environ 180 millions de dollars us, sera transférée à MHI.

En vertu de cette entente, MHI fera l’acquisition des activités de maintenance, de soutien, de remise à niveau, de marketing et de vente relatives aux avions CRJ Series, y compris les activités du réseau de service et de soutien situées à Montréal, Québec à Toronto, Ontario, à Bridgeport, Virginie-Occidentale et à Tucson, Arizona, ainsi que les certificats de type.

Les activités acquises sont complémentaires des activités existantes de MHI liées aux avions commerciaux, et tout particulièrement au développement, à la production, aux ventes et au soutien des avions commerciaux de la gamme Mitsubishi SpaceJet. Les capacités d’ingénierie et de maintenance du programme CRJ viendront améliorer les fonctions essentielles de soutien à la clientèle, un domaine d’activité stratégique pour MHI dans la poursuite de sa croissance à l’avenir.

Bombardier recentre ses activités :  

Allégé, le groupe Bombardier se reposera désormais sur deux piliers de croissance : Bombardier Transport, regroupant les activités de transport sur rail d’envergure mondiale, et Bombardier Aviation, regroupant les activités d’avions d’affaires de calibre international. Bombardier conservera le site de production d’avions CRJ à Mirabel, au Québec. Elle continuera à fournir des composants et des pièces de rechange et construira les avions CRJ du carnet de commandes actuel pour le compte de MHI. La production des avions CRJ devrait s'achever au cours du second semestre de 2020, une fois livrés les avions CRJ du carnet de commandes actuel.

Mitsubishi Heavy Industries, Ltd. se développe :

Souvent considéré comme un acteur de peu d’importance dans le domaine de l’aviation, le japonais Mitsubishi Heavy Industries, Ltd. (MHI), dont le siège social est situé à Tokyo, est l’un des leaders industriels mondiaux regroupant 80 000 employés et générant des revenus consolidées annuels d’environ 38 milliards $. MHI fournit des solutions intégrées et novatrices dans un large éventail d’industries, de l’aviation commerciale au transport en passant par les centrales électriques et turbines à gaz, de machines et d'infrastructures à des systèmes intégrés de défense et spatiaux. Avec l’acquisition du programme CRJ, l’avionneur nippon va ainsi renforcer sa position dans le secteur aéronautique et offrir une nouvelle synergie avec son programme MRJ (Mitsubishi Regional Jet) qui avait subi des retards. La combinaison devrait permettre à l’avionneur de se positionner sur le marché avec une gamme complète d’avions régionaux.

 

Photo : la gamme CRJ @ Bombardier

06/06/2019

La gamme CRJ  reprise par Mitsubishi ?

 

bombardier,crj,mitsubishi heavy industry,avions régionaux,les nouvelles de l'aviation,les ailes du québec,aviation canada,romandie aviation

Je vous l’annonçais dernièrement l’avionneur canadien a vendu sa gamme Q400 et pourrait prochainement se séparer du CRJ, afin de se concentrer sur les jets d’affaires. Des discussions ont débuté avec l’avionneur japonais Mitsubishi Heavy Industries.

 

Si Bombardier ne commente pas les rumeurs et les spéculations sur le marché. Toutefois, à la lumière des récents reportages médiatiques, Bombardier estime qu’il est prudent d’informer des discussions avec Mitsubishi Heavy Industries, Ltd. concernant son programme CRJ. L’avionneur canadien n’en dit pas plus. 

Pourtant, dans un communiqué Bombardier ajoute : « Avant la conclusion de tout accord, un examen approfondi et une analyse sont requis, ainsi que l’approbation éventuelle du conseil d'administration de Bombardier. Mitsubishi Heavy Industries, Ltd. doit également mener à bien son processus de vérification préalable et son propre processus d'analyse et d'approbation, indépendants de la volonté de Bombardier. Rien ne garantit que de telles discussions aboutiront finalement à un accord ».

 

La question est ouverte, à suivre…

24/12/2016

Bombardier a livré le premier CRJ cargo !

original.jpeg

Bombardier Avions commerciaux a annoncé que le premier avion-cargo CRJ200 Special Freighter (CRJ200SF) a été livré à l’exploitant de lancement Gulf & Caribbean Cargo, Inc. Dba IFL Group (IFL Group), de Waterford (Michigan).

Les biréacteurs CRJ100SF/CRJ200SF sont convertis de la version passagers par Aeronautical Engineers, Inc. (AEI) de Miami qui est un fournisseur agréé de Bombardier en vertu d’un certificat de type supplémentaire. La conception de l’avion-cargo prévoit une grande porte de soute de 238,7 cm x 195,6 cm (94 po x 77 po), pouvant transporter jusqu’à 6 731 kg (14 840 lb) de charge payante sur le pont principal et offrant huit positions de palette de 61,5 po x 88 po pour conteneurisation.

La gamme CRJ :

Toutes les 10 secondes, un biréacteur régional CRJ Series décolle quelque part dans le monde. La gamme d’avions CRJ Series a transporté près de 1,6 milliard de passagers pour devenir le programme de biréacteurs régionaux le plus populaire du monde. Les biréacteurs régionaux CRJ Series partagent les avantages d’éléments en commun qui assurent la souplesse des exploitants et leur permettent d’optimiser leurs flottes afin de répondre aux exigences particulières de chaque marché. Aucun autre avion régional n’offre ce potentiel. Optimisés pour les liaisons régionales moyen-courriers, ces avions procurent un avantage pouvant aller jusqu’à 10 % sur le plan des décaissements d’exploitation comparativement aux avions à réaction concurrents.

Depuis son lancement, la gamme de biréacteurs régionaux CRJ Series a stimulé le marché de l’aviation régionale. En Amérique du Nord seulement, elle représente plus de 20 % tous les départs par avion à réaction. À l’échelle mondiale, cette gamme d’avions assure plus de 200 000 vols par mois.

La gamme d’avions CRJ Series compte plus de 100 propriétaires et exploitants dans environ 49 pays et la flotte mondiale a enregistré plus de 45 millions d’heures de vol. À ce jour, Bombardier a enregistré des commandes fermes pour 1 902 avions CRJ.

 

Photo : CRJ100SF @ Bombardier

 

01/01/2016

China Expres commande 10 CRJ !

original.jpeg

Bombardier Avions commerciaux a annoncé que la compagnie China Express Airlines (China Express) a passé une commande ferme pour 10 biréacteurs régionaux CRJ900, portant à 38 le total des commandes de ce modèle d’avion. Avec cette transaction, China Express a exercé huit options acquises antérieurement sur des avions CRJ900. À ce jour, 20 des avions CRJ900 commandés par China Express ont été livrés. Au prix courant de l’avion CRJ900, la commande annoncée aujourd’hui est estimée à 462,6 millions de dollars.

Établie à Chongqing et dans quatre autres villes, China Express a inauguré ses activités en 2006 et se spécialise en services de transport régional. La société aérienne dessert maintenant 62 villes en Chine.

 

Le CRJ Series :

Les biréacteurs régionaux CRJ Series partagent les avantages d'éléments en commun qui assurent la souplesse des exploitants et leur permettent d’optimiser leurs flottes afin de répondre aux exigences particulières de chaque marché. Aucun autre avion régional n’offre ce potentiel. Optimisés pour les liaisons régionales moyen-courriers, ces avions procurent un avantage pouvant aller jusqu’à 10 pour cent sur le plan des décaissements d’exploitation comparativement aux avions à réaction concurrents.

Chacun des trois modèles d’avions CRJ présente ses propres avantages distincts. Le biréacteur régional CRJ700 est l’avion le plus léger de sa catégorie, assurant efficacité, performance et économies de carburant, tandis que le biréacteur régional CRJ900 offre une très grande souplesse. Le biréacteur régional CRJ1000, qui présente la plus grande capacité passagers de cette gamme d’avions, affiche les plus faibles coûts par siège-kilomètre sur le marché des avions régionaux et consomme jusqu’à 13 pour cent de moins de carburant que ses concurrents.

Depuis son lancement, la gamme de biréacteurs régionaux CRJ Series a stimulé le marché de l’aviation régionale. En Amérique du Nord seulement, elle représente plus de 20 pour cent de tous les départs par avion à réaction. À l’échelle mondiale, cette gamme d’avions assure plus de 200 000 vols par mois. Bombardier a enregistré un total de 1’883 commandes fermes d’avions CRJ Series.

 

Photo : CRJ900 aux couleurs de China Express@ Bombardier

24/01/2012

Bombardier a livré 245 avions en 2011 !

 

BA-Challenger_605_in_flight_4-HR.jpg


 

Bombardier Aéronautique a annoncé ses résultats sur le plan des livraisons et commandes pour l’exercice financier de 11 mois clos le 31 décembre 2011. Malgré une conjoncture économique volatile qui a continué de créer de l’incertitude dans beaucoup de secteurs dans le monde entier, y compris l’industrie aéronautique, Bombardier Aéronautique a affiché une solide performance. Pour l’exercice financier de 11 mois terminé le 31 décembre 2011, Bombardier a livré 245 avions. En comparaison, elle avait livré 256* avions au cours de l’exercice précédent (du 1er février 2010 au 31 janvier 2011). Ces résultats sur le plan des livraisons concordent essentiellement avec l’objectif annoncé en février 2011 de livrer 240 avions, quoique la combinaison d’appareils soit différente que celle attendue.

  • Avions d’affaires : 163 livraisons, 191 commandes nettes
  • Avions commerciaux : 78 livraisons, 54 commandes nettes
  • Avions amphibies : 4 livraisons, 4 commandes nettes

Pour l’exercice financier de11 mois clos le 31 décembre 2011, Bombardier a reçu 249 commandes d’avions, en excluant les annulations, comparativement à des commandes de 201 appareils, en excluant les annulations, pour l’exercice précédent.

« Les fluctuations récurrentes des économies mondiales en 2011 ont créé un climat de prudence dans de nombreux secteurs et l’incertitude résultante a continué de poser problème à l’industrie de l’aviation civile », a déclaré Guy C. Hachey, président et chef de l’exploitation, Bombardier Aéronautique. « Cependant, grâce à notre portefeuille complet de produits d’avions d’affaires, commerciaux et amphibies, nous sommes bien positionnés pour répondre aux besoins à long terme de nos clients », a-t-il ajouté.

« L’industrie de l’aviation civile est familière avec les turbulences externes et la feuille de route de Bombardier est éloquente lorsqu’il s’agit de surmonter les défis avec brio. Dans ce contexte économique incertain, notre segment des gros avions d’affaires a très bien performé, comme en témoigne notre gamme de biréacteurs d’affaires Global qui a connu une croissance soutenue. De plus, l’avion régional CRJ1000 NextGen performe au-delà des attentes et nous sommes très heureux de la croissance d’une clientèle diversifiée pour notre gamme d’avions de ligne CSeries », a continué M. Hachey.

Le 30 novembre 2011, le conseil d’administration de la Société a approuvé le changement de date de fin d’exercice du 31 janvier au 31 décembre, en vigueur le 31 décembre 2011. Par conséquent, le quatrième trimestre se terminant le 31 décembre 2011 ne compte que deux mois et la période annuelle se terminant le 31 décembre 2011 compte 11 mois de résultats.

Avions d’affaires:

Au cours de l’exercice terminé le 31 décembre 2011, Bombardier a livré 163 biréacteurs d’affaires, contre 155 pour l’exercice précédent. Durant la même période de 11 mois, la compagnie a reçu 191 commandes nettes de biréacteurs d’affaires, contre 107 pour l’exercice précédent.

Avions commerciaux :

Pendant l’exercice clos le 31 décembre 2011, Bombardier a livré 78 avions commerciaux, comparativement à 97 pendant l’exercice précédent. Durant la même période de 11 mois, la compagnie a reçu 54 commandes nettes contre 93 pour l’exercice précédent.

IBEX_CRJ200-LR-HR.jpg

 

 

Photos :  1 Challenger 605 2 CRJ200 IBex @ Bombardier Aerospace