14/09/2018

Des P-8A « Poseidon » pour la Corée du Sud !

68503074.2.jpg

Le Département d'État américain a autorisé la vente de six avions de patrouille maritime Boeing P-8A « Poseidon » en Corée du Sud. Le paquet est évalué à 2,1 milliards de dollars.

Rappel :

En juin de cette année, la Corée du Sud a décidé d'acheter l'avion de patrouille maritime Boeing P-8A « Poseidon » dans le cadre d'un projet de modernisation de sa flotte de détection maritime, a annoncé l'agence d'acquisition militaire de Séoul.

Séoul exploite le Lockheed-Martin P-3 « Orion » depuis 25 ans, la DSCA affirme que cela a permis l'interopérabilité et aidé les opérations de la coalition. Cela étant, la Corée du Sud n'aura "aucune difficulté à faire passer sa au  P-8A.

Le Boeing P-8A « Poseidon » : 

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une réduction des coûts importante, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps). 

2849886415.jpg

Photos :P-8A « Poseidon de l’US Navy @ Boeing

26/06/2018

Séoul opte pour le P-8A « Poseidon » !

 

boeing,p-8a poseidon,lutte anti-soous-marine,corée du sud,blog défense,avaiotn et défense

La Corée du Sud a décidé en début de semaine d'acheter l'avion de patrouille maritime Boeing P-8A « Poseidon » dans le cadre d'un projet de 1,7 milliard de dollars, a annoncé l'agence d'acquisition militaire de Séoul.

L'Administration du Programme d'acquisition de la Défense (DAPA) a déclaré que le comité de promotion du projet de défense de Séoul se réunissait pour prendre la décision d'acheter l'avion dans le cadre d'un programme de «vente militaire étrangère» de gouvernement à gouvernement.

Le Boeing P-8A « Poseidon » :

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une réduction des coûts importante, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage.

2481362512.jpg

Photo :P-8A « Poseidon » @ Boeing

19/10/2017

Entrée en service du « Surion » MEDEVAC !

yourfile.jpg

La version d'évacuation médicale (MEDEVAC) de l'hélicoptère KUH-1 « Surion » de Korea Aerospace Industries (KAI) a fait ses débuts en public au salon ADEX de Séoul.

La nouvelle version du « Surion » est équipée de six brancards, d'un siège principal pour un médecin et d'un cabinet médical. L’hélicoptère dispose également un radar météorologique et d’un treuil de sauvetage. Le premier vol du KUH-1 « Surion » au standard MEDEVAC a été effectué le 28 janvier 2016.

La version sanitaire du KUH-1 « Surion » :

Le «Surion» de 8.7t d'évacuation sanitaire sera d'abord livré à l'armée sud-coréenne d’ici 2018. Pour l’instant un total de 8 exemplaires ont été commandés par le gouvernement coréen. L’appareil est optimisé pour le transport sanitaire pour six patients et sera équipé avec des équipements médicaux y compris les moniteurs de patients, un défibrillateur et un respirateur. Le système de communication est renforcé pour permettre à l'équipage de rester en contact avec les médecins sur le terrain. 

Historique du KUH-1 « Surion » :

Le programme coréen pour un hélicoptère multirôle (KMH) fut lancé le 12 mars 2004 avec comme objectif le développement d’un hélicoptère polyvalent entièrement coréen. Compte tenu, des besoins financiers énormes pour le développement d’une telle machine, le programme fut réorienté, afin de répondre aux besoins utilitaires (KUH) de l’armée coréenne en priorité. 

Le second problème des coréens était de pouvoir compter sur la collaboration d’un constructeur étranger reconnu, pour diminuer les risques industriels. La Corée lança le 15 avril 2005 un appel d’offre international pour permettre à un constructeur étranger d’intégrer le programme. Plusieurs sociétés étrangères, telles que Boeing, Bell Helicopter, Sikorsky aux États-Unis, Airbus Helicopters, AgustaWestland en Europe et une société russe ont répondu à l’offre.

Le 13 décembre 2005, le gouvernement coréen a annoncé le choix d'Airbus Helicopters (ex Eurocopter) comme partenaire principal de Korea Aerospace Industries (KAI) dans le programme KUH pour le développement du premier hélicoptère de transport militaire coréen. A ce jour, l'armée sud-coréenne exploite plus de 40 « Surion », dont 200 exemplaires ont été commandés.

A ce jour, 72 « Surion » sont en service, dont 65 en version utilitaire au sein de l'armée sud-coréenne. La police nationale en opère trois, et KAI en a quatre. KAI a encore en commende 60 unités supplémentaires, dont 27 de plus à l'armée, et 30 pour la marine.

174206505.8.jpg

Photos : KUH-1 « Surion » MEDEVAC @ KAI

 

30/09/2017

La Corée test le Taurus sur un F-15K !

corée du sud,rocaf,missile taurus,kepd 350 taurus,boeing,f-15k slam eagle,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation,aviation et défense,missile de croisière.,saab,abda

Entre les tensions nucléaires avec la Corée du Nord voisine, l'armée de l'air de la République de Corée (ROKAF) a effectué son premier test de missile de croisière Taurus KEPD 350 tiré depuis un Boeing F-15K « Slam Eagle . Le tir est réussi, le missile est venu frapper une cible près de la ville coréenne de Gunsan après avoir volé sur 400 km.

La Corée du Sud a signé une commande pour un total de 177 KEPD Taurus 350K à travers une joint venture constituée de MBDA Deutschland et Saab Dynamics, en novembre 2013, après que les États-Unis ont refusé la vente du missile air-surface AGM-158 (JASSM) à Séoul.  Les missiles Taurus font partie de la stratégie préventive de la Corée du Sud.

Le missile KEPD 350 «Taurus» : 

Le KEDD 350 «Taurus» (Target Adaptive Unitary and Dispenser Robotic Ubiquity System / Kinetic Energy Penetrator and Destroyer)  est un missile de croisière développé fin 2005 et fabriqué par la société germano-suédoise Taurus Systems (EADS/MBDA et Saab Bofors Dynamics).

Le missile possède des caractéristiques de furtivité et a une portée qui dépasse les 500km. Le Taurus est propulsé par un moteur turbofan à la vitesse de Mach 0,9. Le missile dispose d’une double charge explosive de 500 kg de type Multi-Effect Penetrator, HIgh Sophisticated and Target Optimised (MEPHISTO) qui se compose d'une charge principale et d'une charge initiale pour assurer la pénétration des d’éléments durcis comme des bunker, avec un effet de retardement de l'explosion de la charge principale.

Le Taurus peut être utilisé sur les avions : Tornado, Gripen C/D/E et F/A-18 Hornet, le F-15K et sera bientôt qualifié sur l’Eurofighter.

Le F-15 K Slam Eagle :

Le F-15K est un dérivé de pointe du F-15E « Strike Eagle » éprouvé au combat. Principalement développé pour la République de Corée Air Force (ROKAF).  Il intègrent les dernières technologies militaires. Ses capacités multi-rôles lui permettent simultanément d’effectuer  des missions air-air et air-sol ainsi que des missions air-mer.

Le F-15K dispose du radar  les AN/APG-63 avancés (V)1, d’un système de contre-mesures électroniques de troisième génération et doté d'un FLIR couplé à un IRST (Infrared Search and Track). Le pilote dispose du viseur  de casque JHMCS de Boeing.

Le F-15K « Slam Eagle » peut emporter jusqu’à 12’500 kilos de bombes diverses, dont la dernière génération du système guidé JDAM/MK-82. L’appareil emporte le missile de surface anti-navire Harpoon Block II, le SLAM ER et le tout dernier AIM-9X.

Unknown.jpeg

Photos :1 F-15K Slam Eagle @ ROCAF 2 Missile Taurus KEOD 350@ MBDA

 

 

 

28/06/2017

Second S-92 pour les garde-côtes coréens !

1.jpeg

La Garde-côtière de Corée du Sud a accepté la livraison de son deuxième hélicoptère S-92 pour la recherche et le sauvetage après une cérémonie qui a eu lieu hier. Les garde-côtes coréens exploitaient pour l’instant un seul hélicoptère S-92 depuis mars 2014. À ce jour, cet hélicoptère a effectué plus de 850 heures de vol, sauvant plus de 30 vies dans les missions de recherche et de sauvetage et de transport médical d'urgence (MEDEVAC). A noter que deux autres S-92 sont en option pour un complément d’achat.

Le Sikorsky S-92 :

En tant que plateforme de recherche dédiée au sauvetage, l'hélicoptère  S-92 est équipé de systèmes de pointe, y compris un système de contrôle de vol automatique qui permet au pilote de voler en mode de recherche pré-programmés et effectuer des manœuvres délicates. Doté d’une avionique numérique le S-92 dispose d’une panoplie complète :  un radar météorologique, un capteur infrarouge avant et un système de vidéo numérique pour enregistrer les sauvetages.

Au total, se sont quatre Sikorsky S-92 qui équiperont progressivement la Garde côtière irlandaise, l'appareil accepté est le 33ème hélicoptère du type S-92 en version SAR a achetés auprès de Sikorsky Aircraft, depuis 2004. Des s-92 volent déjà en Ecosse sous contrat de la Grande-Bretagne.

Sikorsky a livré 151 hélicoptère  S-92 pour les opérateurs dans le monde entier depuis 2004. Parmi ces appareils, 33 sont engagés dans les opérations SAR. La flotte a accumulé un total de 370.000 heures de vol. La disponibilité des avions s'élève à 95%.

Photo: S-92 des garde-côtes coréens@ Sikorsky