21/07/2018

Farnborough, Boeing champion des commandes !

00007141.jpg

Salon aéronautique de Farnborough, l’avionneur américain Boeing a annoncé avoir enregistré un total de 528. C'est plus que son concurrent européen Airbus, qui a fait part de son côté de 431 commandes récoltées. Au total, les deux avionneurs ont donc décroché près de 900 commandes fermes ou provisoires, soit une performance comparable à l'année dernière. Ces nombreuses commandes confirment un peu plus la bonne santé du secteur.

L’étrange nombre de commandes anonymes :

Les commandes passées par des acheteurs non identifiés sont très nombreuses cette année, soit un élément peu courant pour un événement majeur de l'aéronautique comme le Salon de Farnborough, où les différents acteurs du secteur cherchent généralement plutôt à faire parler d'eux. Pourtant, en charchant bien on sent rend compte que cette « discrétion » n’est de loin pas un hasard. Le tensions commerciales existant actuellement entre les USA et l’Europe poussent bon nombre de société à rester discrète. Une manière de ne pas donner l'impression qu'elles prennent partie, soit pour les Etats-Unis, soit l’Europe. Les sociétés de location ont par ailleurs passé de nombreuses commandes pendant le salon, y compris certaines qui ne négociaient habituellement pas directement avec les constructeurs, préférant acheter des appareils aux compagnies aériennes.

Hawaiian Airlines renonce à Airbus :

Le transporteur Hawaiian Airlines a confirmé ce vendredi avoir déffinitivement abandonné sa commande d’Airbus A330 au profit de 10 B787-9 « Dreamliner », d'une valeur de 2,82 milliards de dollars au prix catalogue de l’avionneur américain. L'accord inclut également des droits d'achat pour 10 B787supplémentaires. 

Photo :B787-9 aux couleurs d’Hawaiian Airlines @ Boeing

18/01/2018

Emirates Airlines commande 36 A380 !

DT0JaVlX0AMX7jd.jpg

La nouvelle de ce matin donne un coup de souffle à Airbus et au programme A380 qui était dans la tourmente ces dernies mois, avec un risque de fermeture prochaine de la chaîne de fabrication. La compagnie Emirates Airline vient de signer un protocole d'accord (MoU) pour acquérir jusqu'à 36 A380 supplémentaires.

L'accord a été signé ce matin au siège de la compagnie aérienne à Dubaï par HH Sheikh Ahmed bin Saïd Al Maktoum, président et chef de la direction, Emirates Airline et Group, et John Leahy, chef de la direction des clients, Airbus Commercial Aircraft. L'engagement porte sur 20 A380 et une option pour 16 A380 supplémentaires dont les livraisons devraient débuter en 2020, d'une valeur de 16 milliards de dollars EU au dernier prix catalogue.

Cheikh Ahmed a déclaré: "Nous n'avons pas caché le fait que l'A380 a été un succès pour Emirates. Nos clients l'adorent, et nous avons été en mesure de le déployer sur différentes missions au sein de notre réseau, ce qui nous donne une flexibilité en termes de gamme et de mix de passagers. Il a ajouté: "Certains des nouveaux A380 que nous venons de commander seront utilisés comme remplacements de flotte. Cette commande apportera de la stabilité à la ligne de production de l'A380. Nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec Airbus pour améliorer encore l'avion et les produits embarqués, afin d'offrir à nos passagers la meilleure expérience possible. La beauté de cet avion est que la technologie et l'immobilier à bord nous donnent beaucoup de place pour faire quelque chose de différent avec les intérieurs. "

Après la livraison de son premier A380 en juillet 2008, Emirates a pris son 100ème A380 le 3 novembre 2017 à Hambourg.

L'A380 est une partie essentielle de la solution à la croissance durable, allégeant la congestion de trafic aux aéroports occupés en transportant plus de passagers avec moins de vols. L'A380 est le meilleur moyen de capturer le trafic aérien mondial en croissance, qui double tous les 15 ans. L'A380 effectue 8 200 milles nautiques (15 200 kilomètres) sans escale et peut accueillir 575 passagers dans 4 classes.

La cabine spacieuse et silencieuse, le roulement doux et le plus confortable ont fait du A380 le favori des passagers d'aujourd'hui, entraînant des facteurs de charge plus élevés partout où il vole. L'A380 est le plus gros avion du monde, avec deux ponts complets, offrant des sièges plus larges, des allées larges et plus d'espace au sol. L'A380 a la capacité unique de générer des revenus, de stimuler le trafic et d'attirer les passagers, qui peuvent désormais sélectionner l'A380 lors de la réservation d'un vol via le site Web innovant iflyA380.com.

À ce jour, plus de 200 millions de passagers ont déjà bénéficié de l'expérience unique de voler à bord d'un A380. Toutes les deux minutes, un A380 décolle ou atterrit dans l'un des 240 aéroports du monde, prêt à accueillir ce magnifique appareil. À ce jour, 222 A380 ont été livrés à 13 compagnies aériennes.

 

DT0KNoHWkAATLu2.jpg

Photos : 1 signature de l’accord de ce matin 2 A380 Emirates @ Airbus

29/04/2017

Japan Air Communter met en ligne l'ATR 42-600!

2910935146.jpg

Toulouse, Japan Air Commuter Co. Ltd. (JAC) a effectué son premier vol en ATR 42-600. Le vol JAC 3741 est parti de Kagoshima à 8h50 (heure locale) pour un trajet de 40 minutes jusqu'à Yakushima. L'avion a ensuite effectué trois autres vols, de Yakushima à Kagoshima, de Kagoshima à Okinoerabu, et enfin un vol retour jusqu'à Kagoshima.

Filiale de Japan Airlines, compagnie aérienne nationale, JAC rejoint la grande famille des opérateurs d'ATR. La mise en service du premier ATR de JAC est une étape majeure pour le constructeur, pour lequel le Japon constitue un marché clé.

L’archipel japonais se prépare à une arrivée massive de touristes. Son gouvernement espère accueillir 40 millions de visiteurs d'ici 2020. Outre l'organisation d'événements majeurs tels que la Coupe du monde de rugby en 2019 et les Jeux Olympiques en 2020, le Japon œuvre à la promotion de la beauté naturelle et de l'héritage culturel de ses régions.

Avant même la demande officielle d'inscription au Patrimoine naturel mondial de l'UNESCO en 2018, les îles Amami ont été désignées parc naturel très récemment, au mois de mars. Une entrée au Patrimoine naturel mondial donnerait une impulsion au potentiel touristique de la région, dans la mesure où l'île de Yakushima, déjà réputée, est située dans les environs. Ces îles candidates à l'inscription au Patrimoine naturel seront toutes desservies par des avions ATR afin d'assurer la connectivité pour un nombre croissant de touristes étrangers. Dans la mesure où 35 % des liaisons intérieures japonaises sont inférieures à 300 milles nautiques, les ATR conviennent parfaitement à la poursuite du développement de la connectivité régionale.

Les tout nouveaux ATR entreront progressivement en service, aussi bien sur des grandes lignes que sur des liaisons avec des îles et des communautés plus petites de l'archipel nippon. Les spécificités du marché japonais exigent des appareils à la fois souples, économiques, de grande qualité et à la pointe de la technologie, caractéristiques correspondant parfaitement aux ATR.

Les ATR 42-600 bénéficient également de la consommation de carburant la plus faible au monde par passager et par kilomètre. ATR est fortement engagé dans la réduction de l'impact environnemental du secteur de l'aviation commerciale et s'efforce d'améliorer en permanence ses appareils afin de respecter les normes environnementales les plus strictes. Ces atouts écologiques sont essentiels pour promouvoir les ventes dans des marchés sensibilisés aux enjeux environnementaux, et les passagers nippons sont réputés particulièrement sensibles et exigeants en matière d'environnement et d'excellence.

 

Photo : ATR 42-600 de JAC@ ATR

01/04/2017

Premier vol réussi pour le B787-10 !

K66637-09.jpg

 

Ce vendredi a été exceptionnel en terme de nouveaux venu dans le ciel avec le premier vol de l’A319neo et suivi plus tard dans la journée par celui du B787-10. Le dernier né de la famille des « Dreamliner » le B787-10 a décollé des installations de Boeing à North Charleston en Caroline du Sud pour un vol d’une durée de 58 minutes.

Piloté par un équipage d’essai de l’avionneur, les Capitaines Tim Berg et Mike Bryan, ont effectué des tests sur les commandes de vol, des systèmes et des qualités de manutention. Le B787-10 va maintenant subir un test de vol complet avant les livraisons pour les clients au premier semestre de 2018. Selon léquipage, du décollage à l'atterrissage, l'avion a fonctionné magnifiquement et juste comme prévu.

Lancé en juin 2013 au salon du Bourget, le nouveau B787-10 élargit et complète la famille «787» : il transportera de 300 à 330 passagers dans un rayon d’action de 11’910km et couvrira plus de 90 % des lignes desservies par les bi-couloirs à travers le monde. Le B787-10 sera également 25 % plus économe en carburant que les actuels avions de dimensions équivalentes et plus de 10 % moins gourmand que tout ce que propose la concurrence pour l’avenir.

Le B787-10 disposera de l’aménagement intérieur hors du commun de la famille «787». Ses passagers bénéficieront de technologies qui rendent les vols plus agréables : des hublots plus grands avec variateur de luminosité, un air plus sain, une hygrométrie accrue, une pressurisation de la cabine plus confortable, des coffres à bagages plus volumineux, un éclairage par LED apaisant et un vol moins sujet aux turbulences.

Le B787-10 a gagné 149 commandes de la part de neuf clients à travers le monde, y compris le clients de lancement Singapore Airlines, Air Lease Corporation (ALC), All Nippon Airways (ANA), British Airways, Etihad Airways, EVA Air, GE Capital Aviation Services (GECAS) , KLM royal Dutch Airlines et United Airlines. 

JQ41MW_787-9_787-10 Air_5k_01A_Post.jpg

Photos : Le B787-10 lors de son vol inaugural@ Boeing

 

11/01/2017

Airbus & Boeing continuent de dominer le marché !

dec9c8b00ea5ba86e677f76957185.jpg

Les deux avionneurs continuent de dominer le marché des avions civils et se retrouvent même dans une presque égalité. Pourtant, l’année 2016 n’a pas été simple pour le secteur de l’aviation, les commandes ont évolué de manières très irrégulières, en cause les difficultés économiques, les crises géopolitiques et le prix du baril de pétrole qui a augmenté.

Le nombre d'avions civils livrés par Airbus en 2016 a augmenté pour la 14ème année consécutive, atteignant un nouveau record avec 688 appareils livrés à 82 clients. Ce nombre de livraisons est supérieur de plus de 8% au record précédent de 635 appareils atteint en 2015, et comprend 545 monocouloirs de la famille A320 (dont 68 A320neo), 66 A330, 49 A350 XWB et 28 A380. Les A321, de plus grande capacité, constituent plus de 40 pour cent des livraisons de monocouloirs.  

Airbus a enregistré 731 commandes nettes émanant de 51 clients, dont 8 sont nouveaux. Ces commandes comprennent 607 monocouloirs et 124 gros-porteurs.

De son côté Boeing fait mieux en termes de livraisons d'avions avec 748 appareils remis à ses clients. C'est donc une soixantaine de plus que l’avionneur européen. En terme de commande Boeing affiche 668 commandes et doit livrer 5’715 avions, ce qui représente plus de sept ans de production. Le B737MAX tend de son côté à rattraper l’A320neo en terme de commande.

Par contre l’avionneur européen comble progressivement son retard en ce qui concerne les gros bimoteurs long-courriers. Les deux avionneurs semblent donc plus que jamais complémentaire et son en passe d’obtenir un Status quo.

 

Photo: A350-1000 & B787-900