30/10/2017

Chine, de nouvelles informations sur le J-20 et FC-31 !

 Chinese FC-31J-31Shen Fei (Falcon Eagle) Stealth 5th Fighter Aircraft demonstration its capabilities at China International Aviation & Aerospace Exhibition 2014 (Airshow China 2014).  (4).jpg

 

De nouvelles informations sur le développement des chasseurs à réaction Chinois ont émergé cette semaine. Ces informations concernent en particulier le développement des programmes furtifs J-20 et FC-31. Pour un grand nombre d’observateurs occidentaux, l’accent est actuellement mis sur les développements indigènes dans le but de pouvoir un jour ne plus dépendre de programmes étrangers comme c’est encore le cas aujourd’hui.

Chengdu Aircraft Corporation a annoncé que son J-20 dispose désormais d’un APU et du moteur chinois WS-15 fiable produit localement. Les modèles précédents du J-20 étaient équipés du moteur Saturn Lyulka AL-31F de fabrication russe. Le moteur chinois ne peut toujours pas égaler les performances du Pratt & Whitney F119 qui équipe le Lockheed-Martin F-22 " Raptor ", mais il est équipé du mode « Supercruise ». Selon l’avionneur chinois, une centaine de J-20 seront en service d'ici 2020.

2565819072.jpg

Le Chengdu J-20, soit un appareil de la cinquième génération de combat furtif, devra répondre à trois rôles bien précis. Ayant des capacités furtives semblables à celles du F-22 et F-35, l’avion semble offrir des capacités dans un certain nombre de rôles, de l’interception à l'attaque de précision à long rayon d’action. L’avion dispose de deux baies latérales pour les petits missiles air-air et une grande baie sous le fuselage pour accueillir des missiles de plus grandes tailles et des armes d'attaques de surface à guidage de précision.

De son côté, le Shenyang FC-31 a fait l'objet d'une refonte majeure pour corriger un certain nombre d'insuffisances constatées dans les prototypes d'origines. La structure a été retravaillée de sorte qu'elle est maintenant plus lourde de trois tonnes et plus longue de 20 à 30 pouces. Le moteur RD-33 de fabrication russe de l'avion a été remplacé par le moteur chinois WS-19 censé être «sans fumée», et dispose également du mode « Supercruise ». Des travaux ont été entrepris pour réduire sa signature radar. Le radar aurait également été mis à niveau avec de nouveaux modes, notamment la capacité de réaliser des tâches de ciblage dépendant ou de gestion du champ de bataille.

Le Shenyang J-31 est un chasseur de taile moyenne utilisant des moteurs russes RD-93 et à terme des moteurs chinois WS-13. L’avion reprend les entrées d’air du F-35 sans séparateur de couche du moins en apparence. On notera que les tuyères sont classiques à la différence du F-22. Conçu par l'Institut 601 de Shenyang et fabriqué par l'usine 112, toujours à Shenyang. Selon les premières communications de la China Aviation Industry dédiée à cet avion, indiquent qu'il a une faible signature radar et une forte capacité en matière de contre-mesures électroniques. Il a une capacité multirôle. Les systèmes de bords permettent la fusion des données. De plus, l’avion capacité en logistique intégrée et un haut ratio qualité/prix. Il peut décoller sur 400 mètres et atterrir sur 600 mètres. La durée de vie est estimée entre 6 et 8’000 heures de vol ou 30 ans de service.

3615463237.jpg

Photos : 1 FC-31 @ Weimeng 2 J-20 @ Chine nouvelle 3 FC-31 @ CCVT

 

 

 

31/12/2015

JF-17: après le Myanmar, le Sri Lanka ?

Pakistan_Air_Force_Chengdu_JF-17_Gu.jpg

Lors du dernier Salon du Bourget, l’avionneur sino-pakistanais Chengdu/Pakistan Aeronautical avait annoncé la première commande à l’exportation pour son JF-17 « Thunder », sans en mentionner le nom. L’information est aujourd’hui connue, il s’agit du Myanmar (ex-Birmanie). Les livraisons devraient débuter en 2017.

 

Prochaine étape, le Sri Lanka :

Fort d’une première exportation de son JF-17, le Pakistan semble mettre la pression sur un accord de vente avec le Sri Lanka. Si celui-ci, devait se réaliser, cela marquerait une étape importante dans l'extension de l’empreinte en matière de coopération de défense dans la région de l'océan Indien pour le Pakistan et son allié la Chine.

Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif devrait se rendre au Sri Lanka la semaine prochaine pour obtenir un accord de principe pour la vente de JF-17 « Thunder », le nombre d’avions n’est pour l’instant pas connu.

La Force aérienne du Sri Lanka (SLAF) qui vole déjà plusieurs autres types d'avions fabriqués en Chine, cherche actuellement à améliorer ses capacités de combat. À l'heure actuelle, elles reposent sur l'Israel Aircraft Industries (IAI) Kfir, qui a servi de cheval de bataille dans les opérations d'attaque au sol durant la guerre civile de 1983 à 2009 contre les Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE).

 

A propos du JF-17 « Thunder » / FC-1 Xiaolong :

Le JF-17 «Thunder» (Pakistan) ou FC-1 «Xiaolong» (Chine) est une association sino-pakistanaise. Conçu en Chine par le constructeur d’Etat AVIC, il est co-financé par le Pakistan et produit par  Pakistan Comlex (PAC). Chasseur mono-réacteur propulsé par une version chinoise du réacteur RD-93, dérivé du RD-33 russe, qui équipe le MiG-29. L’avion a effectué son premier vol en septembre 2003. Avion multirôles d’un faible coût, soit environ 20 millions de dollars, il est équipé d’une avionique moderne par rapport aux A-5C et F-7P (dérivés des MiG-19/21).

L’armement comprend deux canons GSh-23 (23mm), jusqu’à 3.700kg de charge utile. Doté d’armement occidental pour la version JF-17 comme des Sidewinder AIM-9P ou des PL-7/8/9 chinois. La version chinoise dispose d’une capacité de tir à grande distance avec le missile PL-12/SD-10.

 

Eight_Pakistan_Air_Force_JF-17s_escort_Air_China_Boeing_747-400.jpg

Photos : 1 JK-17 Thunder pakistanais @Shimming 2 FC-1 Xialong chinois @ FAC

18/08/2015

Le Chengdu J-20 futur avion polyvalent chinois !

8762.jpg

 

Beijing, le Chengdu J-20 sera bien le premier bombardier chinois furtif. Lors de l’apparition des premières photos en janvier 2011, celles-ci avaient suscités diverses appréciations, concernant le futur rôle de celui-ci. A l’époque, j’avais esquissé l’idée que celui-ci devrait répondre à divers rôles à long rayon d’action, ce qui vient d’être confirmé par l’avionneur chinois Chengdu Aircraft Corporation.

 

Le Chengdu J-20, soit un appareil de la cinquième génération de combat furtif produit en Chine devra répondre à trois rôles bien précis. Celui-ci assurera le rôle d’avion à long rayon d’action. Dans un premier temps, les premières versions de séries seront dévolues aux frappes à longue distance. Le J-20 devrait donc entrer en service en temps que bombardier furtif. Puis celui-ci devrait avoir la capacité de mener des opérations de reconnaissance et de guerre électronique. Mais celui-ci pourrait intégrer en finalité le réseau de défense spatial chinois avec la capacité de tirer des missiles antisatellite.

 

ChengduJ-20.png

Le Chengdu J-20 :

 

Doté d’une aile de type delta et des plans canards à l'avant, le J-20 dispose de deux empennages verticaux en diagonale mobiles d'un seul bloc. Cependant, Il n'y a pas d'empennage horizontal mobile, les plans canards, les parties mobiles de l'aile delta et les deux empennages diagonaux suffisent à un contrôle optimum. L’avion est doté de la poussée vectorielle, permettant d'augmenter la maniabilité de celui-ci.

 

786.jpg

Photos : Chengdu J-20 @ Chinenouvelle