23/11/2018

Le J-20 prêt pour le ravitaillement en vol !

141fc99a-e6f1-11e8-bfde-9434090d4df7_1280x720_040248.JPG

L'avion de chasse furtif le plus avancé de Chine, le Chengdu J-20, est maintenant prêt pour des opérations de ravitaillement en vol qui lui pernettront d’obtenir un rayon d’action allongé et une capacité de pénétration à longue distance. Le J-20 est équipé d'une sonde de réception de carburant sur le côté droit du cockpit. Une première image non floutée est apparue à la télévision chinoisse CCTV.

Selon les dernières informations disponibles la sonde de ravitaillement rétractable permet de préserver la capacité furtive de l'avion.  Par ailleurs, lors d’une récente présentation au Salon aéroautique de Zuhai, le J-20 a dévoilé ses missiles en soute pour la première fois.

Il semble donc que le Chengd J-20 est bien une arme agressive et que l'endurance était un facteur très important pour lui permettre de remplir son rôle. De son côté, le concepteur du J-20, Yang Wei à déclaré que le monde n'avait pas vu le meilleur de l'avion de combat de cinquième génération pour l'instant. 
"Premièrement, le J-20 a une capacité furtive exceptionnelle, deuxièmement, il a une capacité exceptionnelle de frappe à longue portée, troisièmement, il a une capacité exceptionnelle en matière de guerre de l'information", a déclaré Yang à CCTV. 

J-20 refueling nozzle device 1.jpg


Le Chengdu J-20 « Weilong » :

Le mystérieux avion furtif chinois Chengdu J-20 »Weilong », ou puissant dragon, est l'un des avions de combat les plus perfectionnés selon les dires de l’avionneur chinois. L’avion est censé pouvoir répondre au F-22 américain.

Doté d’une aile de type delta et des plans canards à l'avant, le J-20 dispose de deux empennages verticaux en diagonale mobiles d'un seul bloc. Cependant, Il n'y a pas d'empennage horizontal mobile, les plans canards, les parties mobiles de l'aile delta et les deux empennages diagonaux suffisent à un contrôle optimum. L’avion est doté de la poussée vectorielle, permettant d'augmenter la maniabilité de celui-ci.

Pour l’instant, on ne connaît pas encore le modèle exact du moteur WS-10 qui équipe le J-20. Certains avancent en Chine, qu’il pourrait s’agit du WS-10-T2. Il semble par contre que la version du WS-10 est une dérivée du WS-10B qui incorpore les améliorations portées du WS-10G (14 200 kg), notamment au niveau de la structure de la soufflante et du compresseur. On estime la poussée à 14 tonnes avec postcombustion.

L’avion dispose d’une baie ventrale pour l’armement d’une longueur estimée à 4,5 mètres pour 3 mètres de largeur, l’avion semble pouvoir emporter quatre missiles air-air de moyenne portée PL-15 des missiles air-air à courte portée PL21. Par contre, les missiles air-air de courte portée sont localisés aux niveau des petites soutes latérales de chaque côté du fuselage à proximité des entrées d’air pouvant chacune recevoir un missile air-air PL-10.

Le J-20 mesure 20,3 mètres de long et a une envergure de 12,9 mètres. Il est fabriqués à partir d’alliages avancés, avec un poids à vide d’environ 19 000 kg pour une masse maximum de 32 000 kg. L’avion affiche un plafond de 20 km et une vitesse maximale supérieure à Mach 2 (2 470 km / heure),

Les coûts de recherche et développement du J-20 ont été estimés à plus de 30 milliards de yuans (4,4 milliards de dollars), avec un coût par avion de 100 à 110 millions de dollars.

Photos : 1J-20 avec ses missiles 2La perche de ravitaillement @ CCTV