07/12/2015

Challenger 605 spécialisé pour Hong Kong !

original.jpeg

Bombardier a annoncé avoir avait livré le premier de deux avions Challenger 605 spécialisés commandés par les services de support aérien du gouvernement de Hong Kong.

Cet avion multirôle peut être utilisé pour la recherche et sauvetage, le transport de personnalités, les évacuations médicales, ainsi que d’autres missions spéciales. L’avion multirôle Challenger remplacera l’avion de recherche et sauvetage présentement exploité par les services de support aérien du gouvernement de Hong Kong pour les opérations de recherche et sauvetage long-courrier.

Plusieurs avions de type « Challenger » sont déployés en service multimission au Canada, au Danemark et en République de Corée du Sud. Ils servent également comme avions du chef d’État de plusieurs pays.

 

La gamme Challenger :

Le Challenger 300 permet le transport de  Huit passagers sans escale sur des distances de 3’065 miles marins (5 646 km) à une vitesse de croisière de Mach 0,80. Disposant d’une large cabine au sol plat elle permet aux passagers puissent de se tenir debout. Le poste de pilotage du Challenger 300 dispose d’une avionique Rockwell Collins Pro Line 21 totalement intégrée

Le Bombardier Challenger 605 est doté de la cabine la plus large chez tous les gros biréacteurs d’affaires sur le marché  8 pieds et 2 pouces de largeur (2,49 m)  et permet de se tenir debout grâce à une hauteur confortable de 6 pieds et 1 pouce (1,85m). Sa cabine inégalée rendent le Challenger bien adapté pour des missions diversifiées, dont l’inspection de vol, la formation aux systèmes électroniques et la surveillance maritime. Il atteint une vitesse de croisière maximale de Mach 0,82 (470 nœuds; 541 mi/h; 870 km/h).

Le poste de pilotage du Challenger 605 est équipé de la suite avionique Rockwell Collins Pro Line 21 qui supporte les affichages de graphiques météo par satellite en temps réel et de tableaux électroniques pour améliorer la conscience situationnelle et réduire la charge de travail des pilotes. L’ensemble avionique intégré comprend quatre écrans à cristaux liquides de 10 pouces par 12 pouces (25,4 cm par 30,5 cm) à alignement vertical de dernière génération, accroissant la surface d’affichage de 55 % par rapport au poste de pilotage du Bombardier Challenger 604. Le poste de pilotage est également doté d’un écran tactile du côté du copilote, fournissant une seconde copie des tableaux électroniques et permettant un environnement de pilotage « sans papier ».

 

private-jet-charter-bombardier-challenger-605_02.jpg

Photos : 1 Challenger 605 aux couleurs d’Hong Kong 2 le Challneger 605 @ Bombardier

02/01/2014

Bombardier engendre 58 commandes !

challenger_02.jpg

 

Montréal, le constructeur canadien a engendré plusieurs commandes entre le 23 et le 31 décembre pour divers appareils de sa gamme de jets privés. Le total de ses commandes avoisine les 2,8 milliards de dollars$.

Ces commandes sont réparties entre trois clients qui désirent pour l’instant garder l’anonymat et se déclinent de manière suivante : 5 Challenger 300, 10 Challenger 350, 15 Challenger 605 et 28 Global jet.

La gamme Challenger :

Le Challenger 300 permet le transport de  Huit passagers sans escale sur des distances de 3’065 miles marins (5 646 km) à une vitesse de croisière de Mach 0,80. Disposant d’une large cabine au sol plat elle permet aux passagers puissent de se tenir debout. Le poste de pilotage du Challenger 300 dispose d’une avionique Rockwell Collins Pro Line 21 totalement intégrée

3957008655.jpg

 

Le Bombardier Challenger 605 est doté de la cabine la plus large chez tous les gros biréacteurs d’affaires sur le marché  8 pieds et 2 pouces de largeur (2,49 m)  et permet de se tenir debout grâce à une hauteur confortable de 6 pieds et 1 pouce (1,85m). Sa cabine inégalée rendent le Challenger bien adapté pour des missions diversifiées, dont l’inspection de vol, la formation aux systèmes électroniques et la surveillance maritime. Il atteint une vitesse de croisière maximale de Mach 0,82 (470 nœuds; 541 mi/h; 870 km/h).

Le poste de pilotage du Challenger 605 est équipé de la suite avionique Rockwell Collins Pro Line 21 qui supporte les affichages de graphiques météo par satellite en temps réel et de tableaux électroniques pour améliorer la conscience situationnelle et réduire la charge de travail des pilotes. L’ensemble avionique intégré comprend quatre écrans à cristaux liquides de 10 pouces par 12 pouces (25,4 cm par 30,5 cm) à alignement vertical de dernière génération, accroissant la surface d’affichage de 55 % par rapport au poste de pilotage du Bombardier Challenger 604. Le poste de pilotage est également doté d’un écran tactile du côté du copilote, fournissant une seconde copie des tableaux électroniques et permettant un environnement de pilotage « sans papier ».

 

1209421487.jpg

Outre le poste de pilotage modernisé, la cabine du Bombardier Challenger 605 offre un choix de plusieurs configurations aux exploitants dans le but de sélectionner un intérieur qui répond à leurs exigences. Le Challenger 605 est doté d’un système électronique de cabine (CES) à la fine pointe de la technologie, dont est aussi équipé la gamme des Global 5000. Ce système numérique révolutionnaire propose des options de bureautique et de divertissement, dont des écrans de cabine de 18 pouces montés sur les cloisons, des blocs de contrôle passagers avec écran tactile à cristaux liquides, un lecteur double DVD/CD, une connexion Interne haute vitesse et un réseau local de bord qui supporte le partage de fichiers.

La gamme Global :

 

cq5dam_web_920_270.jpg

La gamme Global, soit le haut de gamme chez Bombardier est dotée d’ailes transsoniques à grande vitesse entièrement nouvelles, conçues pour optimiser de façon importante l’efficacité aérodynamique combinée à des moteurs GE TechX de dernière génération d’une poussée de 16 500 lb offrant une grande puissance et divers avantages sur le plan des émissions , réduction des émissions de CO2 (de 50  inférieures aux prochaines exigences de la réglementation sur les émissions de l’aviation civile internationale CAEP/6 de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale), et un gain d’efficacité carburant global de huit pour cent par rapport au Global Express XRS,  en tête de l’industrie. Affichant un régime de croisière rapide de Mach 0,90.

Confort et polyvalence ultimes :

Les caractéristiques de cabine communes aux différents modèles de la gamme comprennent : éclairage naturel maximisé par nouveaux hublots plus larges, assurant quelque 80% de surface supplémentaire par hublot que les avions Global existants; une généreuse soute à bagages accessible pendant le vol, une aire de repos de l’équipage dotée de fauteuils convertibles en couchettes, un office spacieux aux possibilités optimisées de préparation et de stockage de repas, une conception novatrice des zones de cabine offrant aux clients plus de souplesse et de choix dans la définition de la configuration; et des options de design originales intégrant le confort du foyer à l’environnement d’un avion.

 

3864600425.jpg

 

Photos : 1 Challenger 300 2 Challenger 605 3 Cabine Challenger 605 4 Global 6000 @ Bombardier 5 Cabine Global 6000@ PK

 

 

 

 

 

 

09/08/2013

LABACE 2013, Bombardier en force !

Bombardier-Global-Private-Jet-6000-3.jpg


Bombardier présentera son portefeuille d'avions d'affaires de premier ordre au dixième salon annuel de l’aviation d’affaires latino-américaine (LABACE) à l'aéroport Congonhas de São Paulo, au Brésil, du 14 au 16 août 2013. Bombardier présentera un avion Learjet 45 XR, un biréacteur Challenger 300, un appareil Challenger 605 et un avion Global 6000 en exposition statique.

Bombardier prévoit que le marché latino-américain représentera quelque 2 300 livraisons d'avions d'affaires au cours de la période 2013-2032, soit 1 000 livraisons entre 2013 et 2022 et 1’300 livraisons entre 2023 et 2032. Bombardierprévoit que la flotte d'avions d'affaires, qui comptait 1’675 appareils à la fin de 2012, passera à 3 085 avions d’ici la fin de 2032, soit un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 3% 

Les clients d'abord :

Bombardier s’engage à faire passer ses clients d'abord en offrant le meilleur soutien qui soit le plus près possible de leurs bases opérationnelles. Dans le cadre de cet engagement envers ses clients de l’Amérique latine, Bombardier a ouvert un bureau de soutien régional des avions d’affaires à São Paulo, au Brésil, en 2011, doté d'un gestionnaire de bureau de soutien régional qui supervise deux représentants de service sur le terrain. Ce bureau de soutien régional est complété par deux gestionnaires de comptes de soutien à la clientèle, d'un dépôt de pièces et d'un établissement de service autorisé pour la région.

Pour veiller à ce que ses clients des avions d'affaires reçoivent l'information la plus récente sur leurs avions, Bombardier tiendra une séance d’information à l'intention de sa clientèle régionale pendant le salon LABACE les 14 et 15 août à l'auditorium de l'aéroport Congonhas. Les clients profiteront d'un événement interactif et informatif de deux jours qui présentera l'évolution de la situation propre à chaque plate-forme d'avions d'affaires de Bombardier.

Bombardier continuera d'explorer des occasions d'étendre son réseau de soutien dans la région pour ses clients latino-américains.


 

LX45.jpg


Avion Learjet 45 XR : comparé à son plus proche concurrent, l’avion Learjet 45 XR de huit à neuf places vole plus vite et plus loin, avec plus de passagers. L’espace de cabine passagers de cet avion a environ 38 cm (15 pouces) de plus long et offre la seule configuration de fauteuils club doubles dans sa catégorie, ce qui en fait un produit idéal pour les exploitants de vols nolisés et d’avions en multipropriété.


 

Learjet_45_XR_cabin_1_o.jpg


Avion Challenger 300 : ce premier véritable avion superintermédiaire offre une portée transcontinentale et une vitesse de croisière long-courrier supérieure, avec une possibilité de huit à dix passagers à son bord. Il peut relier sans escale São Paulo à Caracas ou à Quito avec huit passagers à bord et des réserves NBAA IFR, et ses performances sur piste supérieures lui permettent d’atterrir et de décoller facilement sur des pistes de 1’524 m (5’000 pi). Le biréacteur Challenger 300 offre les meilleures performances et la meilleure valeur de sa catégorie, avec une fiabilité de la disponibilité technique constamment supérieure à 99,7%, cet avion a dépassé les attentes des clients depuis son entrée en service, en 2004.


 

Challenger-605.jpg


Avion Challenger 605 : le très admiré biréacteur Challenger 605 bénéficie de l’héritage de productivité, de qualité et de fiabilité de son prédécesseur, l’avion hors pair Challenger 604. En tête de son segment de marché partout dans le monde, l'avion Challenger 605 offre la plus large cabine où l’on peut tenir debout parmi tous les grands biréacteurs d’affaires sur le marché et peut transporter six passagers sur 4’000 NM (7 400 km), et relier Genève à Montréal sans escale.

 

1209421487.jpg



 

 

 

pr_20120413.jpg


Avion Global 6000 : le biréacteur d'affaires Global 6000 possède la cabine la plus spacieuse de tous les avions d’affaires authentiques, procurant plus de volume en cabine et plus d’espace au plancher que son plus proche concurrent. Aucun autre biréacteur d’affaires de la catégorie des très long-courriers n’affiche pareille autonomie à grande vitesse. Proposant le summum du confort en cabine, cet impressionnant biréacteur peut relier São Paulo à Genève ou à Phoenix et parcourir 11’112 km (6 000 milles marins) sans escale avec huit passagers et de trois à quatre membres d’équipage.


 

155330015.jpg


Photos : 1 Global 6000 @ Bombardier 2 Learjet 45XR en vol 3 Learjet 45XR intérieure  Bombardier 4 Challenger 605 en vol @ Bombardier 5 intérieur G P.Kümmerling 6 Global 6000 @ Bombardier 7 Intérieur Global 6000 @ P. Kümmerling

22/05/2013

Amélioration du Challenger 605 !

DSC_3075.jpg


 

EBACE, Genève, Bombardier Aéronautique a annoncé aujourd’hui qu’elle a rehaussé encore davantage les capacités opérationnelles de son biréacteur Challenger 605 grâce à l’homologation de son système de vision amélioré Bombardier Enhanced Vision System de (BEVS) par l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA). Ce système déjà homologué par Transports Canada Aviation civile (TCAC) et la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis est doté de la technologie de vision améliorée la plus évoluée, procurant une conscience situationnelle améliorée et une plus grande polyvalence opérationnelle.

 

Le système BEVS consiste en un système de guidage tête haute et en une caméra infrarouge à balayage frontal. Le système de guidage tête haute rehausse la conscience situationnelle de l’équipage en fournissant des paramètres de vol clés au pilote pendant qu’il regarde à travers le pare-brise. La caméra infrarouge fournit une image en surimpression de l’environnement extérieur, y compris le terrain, la piste, les autres avions et les animaux sur l’affichage tête haute, ainsi que sur l’affichage multifonction du copilote. Cette capacité accroît la sécurité pendant le roulage, le décollage et l’approche dans des conditions de faible visibilité.


 

feat-cockpit.jpg


 

Reconnu par les pilotes des avions Global dotés du poste de pilotage Bombardier Vision, le système BEVS est également reconnu par les principales autorités responsables de l’homologation (FAA, AESA et TCCA) pour les avantages opérationnels conférés par des basses hauteurs de décision ou des portées visuelles de pistes réduites au cours de l’approche. Il améliore donc la souplesse opérationnelle et réduit la probabilité de remise de gaz en raison d’un déroutement attribuables aux mauvaises conditions météo.

 

Le  Challenger 605 : 

 

Le  biréacteur Challenger 605 bénéficie de l’héritage de productivité, de qualité et de fiabilité de son prédécesseur, l’avion hors pair Challenger 604, et arrive en tête de son segment de marché partout dans le monde. Doté de l’une des plus larges cabines où l’on peut tenir debout de tous les avions d’affaires à large fuselage disponibles aujourd’hui, il peut transporter à toute vitesse six passagers sur 4 000 NM (7 408 km) et relier ainsi Genève à Montréal ou à Katmandou. 


 

DSC_3076.jpg


 

Photos : 1 & 3  Challenger 605 à EBACE 2013 2 Cockpit avec Enhanced Vision System de (BEVS) @ Pascal Kümmerling

17:42 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ebace 2013, bombardier, challenger 605, bevs |  Facebook | |

01/04/2013

Une meilleure garantie pour le Challenger 605 !

BA-Challenger_605_on_tarmac-HR.jpg


 

le constructeur canadien Bombardier Aéronautique a annoncé qu’il prolongera la garantie de ses avions Challenger 605. Plus précisément, la garantie de base de ses biréacteurs d’affaires Challenger 605 passera de trois ans ou 3’000 heures à cinq ans ou 5’000 heures.

 

« La satisfaction de nos clients est notre priorité », a indiqué Michel Ouellette, vice-président et directeur général, Programme Challenger, Bombardier Avions d’affaires. « Nous avons écouté les commentaires de nos clients et, en bonifiant la garantie de nos appareils Challenger 605, nous sommes convaincus que nous améliorerons davantage l’expérience de nos clients. »

 

La nouvelle garantie sera la garantie standard pour tous les appareils Challenger 605 qui seront livrés après le 1er avril 2013. La garantie de base comprend la protection des composants et des systèmes, qui a été prolongée à cinq ans ou 5000 heures; la garantie du système avionique, qui demeure de cinq ans sans limite d’heures de vol; la garantie du groupe auxiliaire de bord, qui est maintenant de cinq ans ou 5000 heures. En outre, la garantie de la structure primaire demeure de 10 ans ou 10’000 heures, alors que celle du moteur, demeure de cinq ans ou 2’500 heures, directement du manufacturier; et celle des travaux de finition demeure de deux ans, mais ne comporte plus de limite d’heures de vol.

 

Challenger 605 : 

 

Le biréacteur Challenger 605 bénéficie de l’héritage de productivité, de qualité et de fiabilité de son prédécesseur, le Challenger 604, et arrive en tête de file de son segment de marché partout dans le monde. Doté de l’une des plus larges cabines où l’on peut se tenir debout de tous les avions d’affaires à large fuselage disponibles aujourd’hui, il peut transporter six passagers sur 4 000 NM (7 400 km) et relier ainsi Montréal à Rome ou Londres à New York.

 

Photo : Challenger 605 @ Bombardier Aéronautique